Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Vuleta: incroyable Cuitu Negru!

24% au sommet. Payez-vous ces images, c’est incroyable.

Partager

Précédent

Affaire Armstrong: les réponses à vos questions

Suivant

Le cyclisme pro, une véritable mafia

13 Commentaires

  1. Faut bien ce genre de difficulté « démoniaque » pour arriver à les voir passer au ralenti 😉
    Vive le compact dans ces cas-là !

    0
    0
  2. p'tit lucien

    Hallucinant en effet ! On croyait connaître le pire avec l’Anglirú, et bien non !
    Incroyable ce Purito qui trouve encore la force de sprinter pour distancer Contador à la fin!!!

    0
    0
  3. Certes des pourcentages infâmes mais pas de sélection entre les meilleurs.
    Etonnant de voir un Valverde qui est lâché et qui revient sur de tels pourcentages.
    A ce stade quand on lâche prise on ne revient pas.
    On voit que les 3 espagnols se baladent et ne semblent pas être affectés par la pente.
    Drôle de vuelta comme on en vivait dans les années 90 avec un inconnu qui gagnait et ce en trustant les victoires et en écrasant la concurrence. Purito n’a jamais été aussi efficace en montagne et il musèle Contador. Il se permet même de le lâcher sur la fin des montées pour lui prendre quelques secondes.
    La physionomie de course est très différente du tdf car entre les 3 aucun ne craque et chaque étape ressemble à une course de côte avec des écarts dérisoires. On voit que les 3 protagonistes ne sont pas émoussés par les efforts faits avant et continuent à développer la même puissance.
    Depuis une semaine ils nous font l’équivalent d’une arrivée à l’alpe d’huez et les écarts se comptent en secondes. Pas normal ça.
    On ne peut renouveler de tels efforts avec une telle constance.
    Et puis cette facilité à encaisser les accélérations est tout bonnement irréelle.
    En résumé le meilleur grimpeur au monde est maintenu en échec par Valverde et Purito.
    Soit il n’est pas si bon grimpeur soit tout est tronqué par le dopage.
    C’est du Jalabert 95 qui dominait les meilleurs grimpeurs et ce tous les jours.
    Par ailleurs la vuelta devient une sorte de course de foire avec des arrivées au sommet presque tous les jours et ce en empruntant des chemins de chèvres. Il y a une surenchère et ce n’est pas sain. Cette vuelta n’est pas équilibrée tant au plan topographique que des forces en présence.

    0
    0
  4. regis78

    je dois avouer que c’est assez très intéressant au niveau des attaques.Tout le monde disait que Froom pouvait gagner le tour de France dans un fauteuil on voit bien qu’il n’en ait rien.Par contre je suis très surpris par les performances de rodriguez ????????
    Franchement qu’en pensez-vous ????

    0
    0
  5. BERTRAND PIVERT

    Hé ben, ils peuvent bien se doper pour nous offrir un tel spectacle!
    11kmh sur 23% ! no comment in fact!

    0
    0
  6. Maxime Maltais

    Si vous regardez bien, on voit de l’EPO, de l’hormone de croissance, des corticoïdes, du clenbutérol (Quoique lui il est resté dans le Steak) et autres produits qui coulent sous la pression des pédales dans les passages supérieurs à 20 %.

    0
    0
  7. touille

    attends je vais re regarder!! ah oui ça coule!
    Bien d’accord avec alain39
    Valverde, on l’avait vu venir avec son échappée à la virenque pendant le tour; il est arrivé en forme à la fin du tour
    N’oublions pas qu’il a monté courchevel à mobylette en 2005; il sait donc bien grimper quand il est bien soigné

    0
    0
  8. Zboy

    J’ai mal aux jambes !!!

    0
    0
  9. thierry mtl

    Y a que Hesjedal qui peut battre un Purito Rodriguez sur un grand Tour. Ca fait monter la cote du canadien.

    Purito l’a trop facile. Sa famille doit lui livrer une chopine de sang tous les jours pour grimper comme ça sans la moindre défaillance. A ce rythme, les membres de sa famille seront tous anémique d’ici qqs jours.

    0
    0
  10. thierry mtl

    p.s. : Sur le Cuitu Negru… C’est pa première fois que je vois des pro rouler à la même vitesse que moi.

    0
    0
  11. Max

    C’est n’importe quoi cette vuelta.

    Pas pour les pourcentages proposés (ça, à la limite, vu que ce sont des pros préparés en conséquence,ils doivent savoir les passer), mais pour le profil.

    10 arrivées au sommet, 9 courses de côte. Une seule étape à plus de 4 cols, et peu d’étapes à plus de deux. Le pourcentage est affreux, mais l’altitude n’y est pas, et bien souvent les kilomètres non plus.

    Et l’on s’étonne qu’après c’est Rodriguez et Valverde qui sont devant. Je veux bien que l’on dessine des tours adaptés aux coureurs de la nationalité, mais là ça frise la caricature! On peut parler dopage, certes, mais les perdants de l’opération (Froome, entre autre) sont aussi des suspectés notoires.

    Elle n’est pas équilibrée cette vuelta. C’est soit tout en plaine, soit une course de côte. Il n’y a pas de véritable étape de montagne. Il n’y a pas d’étape vallonnée avec une arrivée sur le plat. Il n’y a pas même une arrivée en descente.
    Vous trouvez qu’il y a du spectacle? certes ça attaque dans tous les sens, mais pour s’extasier quand on a pris 5 secondes à l’arrivée. Il n’y a pas de défaillance, pas de leader qui craque (ah si, Froome perd 30 secondes quand il craque).Il n’y a pas non plus de grande échappée de montagne… rien de ce qui fait un grand tour quoi! On est pas dans du sport d’endurance, on est dans une bataille de punchers.

    On nous chante que c’est difficile à cause des pourcentages. Je parierais qu’en terme de D+ c’est le moins difficile des trois grands tours cette année.
    Même plus besoin de dopage pour voir des arrivées dignes d’Asterix aux jeux olympiques. Le parcours fait ça pour vous

    0
    0
  12. coachteamdelux

    Cette étape était « l’étape du tour » de cette vuelta. Je n’ai pas trouvé de commentaire de cyclosportifs. Ils étaient certainement trop cuits. http://www.etapadelavuelta.com/us/the-route.html

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.