Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Votre moment incroyable de la saison 2015?

Plusieurs coureurs pros se sont récemment prononcés à l’occasion du critérium Saitama au Japon: la victoire de Peter Sagan sur les Mondiaux de Richmond a été leur moment le plus spectaculaire de la saison 2015.

Plusieurs amateurs de cyclisme seront probablement d’accord avec ça!

Le mien est ailleurs.

C’est sans hésiter d’aucune façon que je vous livre mon moment le plus spectaculaire de la saison cycliste professionnelle 2015: la victoire de Ian Stannard sur le Het Nieuwsblad.

Payez-vous de nouveau ces images spectaculaires d’un final ahurissant: Stannard seul contre pas moins de trois Etixx Quick-Step dans le final, soit Boonen, Terpsta et Vandenberg, excusez un peu.

99,9% de chances de perdre la course. Il n’en fut rien: non seulement Stannard résista, notamment à l’attaque de Tom Boonen (Boonen…), mais il trouva également les ressources pour s’imposer au sprint.

J’en connais qui ont dû se faire remonter les bretelles le soir de la course. On doit encore en parler en Belgique aujourd’hui.

Et on devrait passer ce vidéo dans toutes les écoles de cyclisme. Les Etixx ont certes mal joué leurs cartes (entre autre, pourquoi diable Vandenberg y va sur l’attaque de Terpstra?), mais Stannard lui a fait preuve d’un sang froid remarquable dans le final de la course.

Les commentaires des deux analystes de la télévision belge ne sont pas à dédaigner non plus: petit condensé d’un bon nombre de belles expressions cyclistes!

Bref, de loin mon moment le plus spectaculaire de la saison.

Partager

Précédent

Valverde, meilleur coureur en 2015

Suivant

Matos: capteurs de puissance, Sram sans fil, casques aéro

15 Commentaires

  1. Serge

    Et un nouveau grand débat va s’installer, tu as l’âme d’un très bon journaliste mon cher LAURENT.
    Est-ce que Stannard a été le plus fort ou est-ce qu’ETTIX n’a pas été bon ? Moi je vote pour ETTIX, car il ne doit pas être possible de gagner à 1 contre 3… Sauf si tu t’appelles Eddy MERCKX.

    0
    0
  2. zenon

    pas trop à redire sur la tactique de course. Quand un gars est plus fort et que tu es cuit, c’est difficile

    0
    0
  3. Concernant le final du Het Nieuwsblad n’est-il pas envisageable que l’usage de l’oreillette ait fait perdre une bonne partie de sens tactique aux coureurs ?
    Parce que comme le dit Serge  » il ne doit pas être possible de gagner à 1 contre 3… Sauf si tu t’appelles Eddy MERCKX », et surtout quand les 3 sont Boonen, Terpsta et Vandenberg.
    Bon, ce n’est peut-être pas ça non plus :
    – Stannard était peut-être simplement le meilleur ce jour là sur cette course là (qu’il a déjà gagnée en 2014), alors que paradoxalement son palmarès est très peu étoffé (3 ou 4 victoires depuis 2008)
    – ou alors c’est autre chose (vaste sujet).

    0
    0
  4. Nicolas D

    Gros coup de coeur a Pauline Ferrand-prevost qui a reussit l’exploit d’etre triple championne du monde la meme annee!

    0
    0
  5. Zenou

    La victoire tout en panache de Froome malgré une équipe très faible sur le Tour de France où tous ses adversaires se sont ligués contre lui.

    0
    0
  6. Patrick

    Le mot « incroyable » n’est pas très adapté.
    Perso, je me souviens avec le plus d’émotion de ma montée au Col de la Bonette après 3 années sans Alpes.

    0
    0
  7. Simon Julien

    Etixx a attaqué comme si c’était 2 vs 1 et non 3 vs 1, sans avoir fait une bonne lecture de l’état de fraicheur Stannard. L’erreur fondamentalement est d’avoir sous-estimé Stannard. Sinon, Vandenberg se serait sûrement réservé. C’est facile de critiquer à la fin de la journée. Je donne tout le mérite à Stannard qui a réussi a roulé dans la farine les expérimentés Étixx.

    Pour l’événement de l’année, mon vote va aussi et sans hésitation à Pauline Ferrand-Prevost.

    0
    0
  8. mica

    Encore une fois je raméne ma fraise , mais dans la video que Laurent nous propose, on a la parfaite illustration d’ une course au milieu des motos! Je ne suis pas sur que cela fausse la course, mais on sent que ça peut étre le cas a tout instant. Des coureurs a10m ou moins de 3,4 ou 5 motos cela est indigne d’ une grande course cycliste. Nos commentateurs Belges ne s’ émeuvent pas pour autant! Naiveté , naiveté feinte, connivence ? Je ne sais pas, en tout cas ne comptons pas sur les interessés pour se dénoncer,pas plus sur les journalistes ou autres consultants; n’oublions pas que c’ est un contrôle douanier qui a levé, un tout petit peu, le voile sur le dopage. ( affaire Festina ) ici les douaniers n’ interviendront pas, soyez rassurés les tricheurs! Pour moi, Laurent il s’ agit plutôt d’ une video a montrer dans toute bonne école de cyclisme pour apprendre a nos jeunes a tricher sans se faire prendre, je plaisante a peine.

    0
    0
  9. bigmouse

    pour ma part c’est la victoire de cummings devant pinot et bardet et les 3 retournements de situation ds les derniers kilometres

    0
    0
  10. p'tit lucien

    Sans oublier la « course-poursuite » entre Pinot, Quintana et Froome dans la montée de l’Alpe d’Huez. Il s’en est fallu de peu quand même.

    0
    0
  11. Nicolas D

    Les gars pourquoi vous mettez des -1 a l’ami zenou, un peu d’ironie c’est quand meme pas bien mechant!

    0
    0
  12. Stephane

    Dans le même registre, la montée du Mortirolo de Contador sur le Giro etait pas mal non plus. Pointe à plus d’une minute du duo Astana au pied en raison d’une attaque sur problème mécanique, il revient sur Aru, puis le dépose. Reste de croutes à manger encore ce Aru.

    0
    0
  13. thierry mtl

    Froome refused to apply for TUE at Tour de France despite illness…
    Pour ceux qui cherchaient à expliquer ses faiblesses en fin de Tour 2015. Il était malade en plus.

    0
    0
  14. thierry mtl

    Maintenant, Contador admet aussi à quel point il était à la limite sur le Giro:

    says Contador. « When I finished the Mortirolo stage I went to the press conference and didn’t feel too bad. Then when I was heading back to the hotel I started to vomit and I was like that for two hours. I’d put my body on the limit, right on the limit, for a very long time.

    Pas facile de se donner ainsi.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.