Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Une Vuelta spectaculaire

Capture d’écran 2013-08-23 à 09.29.52C’est pas compliqué, on comprend l’esprit de la Vuelta 2013 à une seule statistique: sur les 21 étapes de la course, pas moins de… 11 comportent une arrivée en altitude!

Bref, festival de cols cette année sur la Vuelta, question d’entretenir l’intérêt du public.

Au menu donc de Messieurs les coureurs, 3 360 kilomètres de course comportant 27 kms de chrono par équipe, 39 de chrono individuel et… 39 cols. Beaucoup de plaisir en perspective!

L’entrée en la matière sera immédiate avec le chrono par équipe demain samedi. Et on enchaînera tout de suite dimanche, lors de la deuxième étape, avec une étape piégeuse qui se terminera au sommet du « Alto Do Monte Da Groba » au terme d’une courte mais pentue ascension d’une dizaine de kilomètres. Les prétendants à la victoire finale n’auront d’autres choix que d’être déjà dans le coup!

La 8e étape (arrivée en altitude à Alto Penas Blancas – 14,5 kms à 6,6% de moyenne, arrivée inédite), la 10e étape (arrivée en altitude à Alto Hazallanas, avec ses passages à 20%), la 11e étape (chrono individuel), la 14e étape (arrivée en altitude à Collada de la Gallina), la 15e étape (arrivée à Peyragudes, en France), la 16e étape (arrivée en altitude à Aramon Formigal) puis surtout la 20e étape (arrivée en altitude au sommet du terrible Angliru) seront les autres temps forts de la course.

Avec un tel parcours, on peut écrire avec certitude « rebondissements garantis »!

Les favoris

Le vainqueur facile du Giro en premier lieu, Vicenzo Nibali. Un doublé Giro-Vuelta, rare dans le cyclisme, le ferait entrer droit dans la légende de ce sport. Seuls Eddy Merckx (1973), Giovanni Battaglin (1981) et plus récemment Alberto Contador (2008) ont réussi ce doublé à ce jour.

Alejandro Valverde. Le vainqueur de la Vuelta 2009 est motivé après un très bon Tour de France. Il dispose d’une bonne équipe autour de lui, et bénéficiera de l’appui du public.

Joaquim Rodriguez. 3e du récent Tour de France, il court toujours après une victoire sur un grand tour. La Vuelta 2013 semble avoir été taillée pour lui, avec de nombreuses arrivées en altitude lui permettant de faire parler sa giclette dans les deux derniers kilomètres.

Les outsiders

Samuel Sanchez. On n’a cependant aucun repère de forme considérant le coureur espagnol. Il est bien entouré au sein de son équipe, avec notamment Mikel Nieve et Igor Anton. Tous ces coureurs seront très motivés pour se montrer puisque l’équipe arrête en fin de saison et qu’ils sont tous à la recherche d’une place au sein d’une autre formation en vue de la saison prochaine.

Ivan Basso. On ignore totalement ce qui lui reste ainsi que sa condition actuelle. On sera vite fixé avec un tel parcours!

Dan Martin. Le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège est capable de bien figurer, mais n’a jamais tenu 3 semaines au plus haut niveau.

Roman Kreuziger. Peut créer la surprise, pour preuve son récent Tour de France. Il est mûr.

Bauke Mollema. Lui-aussi, peut créer la surprise.

Michele Scarponi. Sur un tel parcours, le grimpeur italien est capable de se distinguer. Moins explosif que Rodriguez, un podium est certainement possible.

Thibault Pinot. Saura-t-il vaincre son appréhension dans les descentes? Il aura en tout cas moins de pression que sur le Tour de France et pourra espérons-le se « lâcher » un peu!

Les Canadiens

Guillaume Boivin. Objectif sprint pour le coureur québécois qui arrive assez frais sur l’épreuve, son premier grand tour. Le parcours ne convient cependant pas du tout aux qualités de Boivin, et ca sera très dur pour lui de terminer dans les délais sur les étapes de montagne à la fin de l’épreuve. Il trouvera également le jeune Warren Barguil sur sa route dans les sprints.

Christian Meier. Le Canadien est rompu à ce type d’effort et sera de service pour les sprints chez Orica-Green Edge.

Ils préparent les Mondiaux

Tony Martin. Fabian Cancellara. Tous deux sont là pour s’affuter, Martin pour le chrono des Mondiaux et  Cancellara pour la course sur route, son dernier grand objectif de carrière avant la retraite.

Philippe Gilbert. Edvald Boasson Hagen. Simon Gerrans. Ils préparent tous la course sur route.

Tous les coureurs au départ sont ici.

À la télé

À priori, pas de retransmission de la Vuelta à la télé au Québec et c’est bien dommage.

Partager

Précédent

Grande entrevue avec David Veilleux

Suivant

La Flamme Rouge: 10 ans déjà!

23 Commentaires

  1. Charles

     » Il trouvera également le jeune Warren Barguil sur sa route dans les sprints. »

    C’est peut-être qui ne comprend pas le sens de la phrase, mais Barguil n’est pas un grimpeur plutôt qu’un sprinter?

    0
    0
  2. Simon Julien

    Pour les cablés, sportsnet présente la Vuelta au Québec.

    0
    0
  3. Zenou

    L’histoire récente nous dit que ceux qui font le tour de France à fond ont du mal lors de la Vuelta.

    Pour cette raison mon favori est Nibali.

    Je vois bien aussi Scarponi faire un podium. Le parcours est idéal pour lui

    0
    0
  4. David Maltais

    Je pense que Guillaume sera très bien préparé pour les cols, ce n’est pas un idiot.

    Il sait depuis plusieurs mois qu’il sera au départ de la Vuelta, je ne pense pas qu’il va là juste pour des sprints.

    Si ça va bien, il ira au bout.

    0
    0
  5. schwartz patrick

    Encore une Vuelta taillée sur mesure pour les petits
    grimpeurs espagnols ; et au niveau « contrôles », je ne
    me fais pas d’illusions, c’est pourquoi, cette course
    ne me passionne pas du tout, voilà, c’est dit ,point.

    0
    0
  6. regis

    Au niveau contrôles antidoping le tdf n a pas fait mieux cette année… Et les autres l ici choisissait les coureurs a déclarer positifs… Bref pas mieux qu en France.

    0
    0
  7. thierry mtl

    sportsnet one videotron 777

    0
    0
  8. Gervais

    A propos de Cancellara, jai lu qu’il voulait essayer de battre le record de l’heure après les Mondiaux ou au plus tard le printemps prochain. Il manque toujours Liège Bastogne Liège et le Tour de Lombardie à sa « check-list »des 5 monuments donc peut être que la retraite c’est pour un peu plus tard.

    0
    0
  9. Pierre Dumais

    Laurent,

    Stephen Roche est le seul coureur avec Eddy Merckx (1974) à avoir réussi le triplé Tour de France, Tour d’Italie et championnat du monde la même année, en 1987.

    0
    0
  10. jmax

    Pas de colombiens cités ? étrange tant ils brillent depuis le début de saison et le parcours montagneux va les avantager. Ceci dit, on pourrait s’étonner de la Vuelta 2012 qui avait vu trois espagnols faire les 5 derniers kilomètres de chaque dernière ascension au sprint, en apnée et écœurer totalement Froome

    0
    0
  11. josef koba

    La Vuelta c’est la fashion week des pharmacies, un défilé de dope-modèles, alors à moins d’avoir bac+5 en médecine ou en criminologie impossible de raisonner logiquement, de considérer les repères habituels qui font dire par exemple que Valverde devrait être un peu moins fort étant entendu qu’il a fait le tour de France….
    Ah qu’il était bon le temps où la Vuelta et les coureurs espagnols se faisaient discrets, lorsque les mondiaux étaient fin août…

    0
    0
  12. schwartz patrick

    @ joseph koba,
    ok avec toi, en plus avec un humour que j’apprécie
    vraiment … « dope-modèles » et « fashion-week des pharmacies », çà, c’est du lourd et du très bon, en fait, c’est ce qu’il nous reste pour parler du cyclisme pro avant d’enfourcher nos bikes et d’apprécier l’effort à notre façon …

    0
    0
  13. Regis78

    d’accord avec Josef koba et schwartz patrick, le déluge de WATTS va déferler sur la vuelta, je ris on passe à la moulinette les puissances sur le tour de france mais on se s’étonne pas de 580 watts délivré par RODRIGUEZ l’année dernière !!! et après on vient critiquer Froome !!!
    Enfin Vuelta très intéressante c’est clair au programme, mon favori est NIBALI car c’est un coureur que j’adore il ne s’avoue jamais vaincu même quand il a affaire à plus fort que lui !!!
    Je suivrai plus la vuelta que le tour de france !!!

    0
    0
  14. Muddler

    Content de lire l’article parue dans le journal La Presse de Montréal de ce samedi, en athlétisme ce serait pas mieux qu’en cyclisme côté dopage, on peut extrapoler avec les autres disciplines, surtout avec ce qui est sorti au baseball récemment. A réfléchir.

    Muddler

    0
    0
  15. bonaventure

    On ne verra pas Barguil dans les sprints du tout.

    C’est un excellent grimpeur mais en rien un sprinteur, un peu comme Cipollini en grimpeur en fait..

    Sinon BRAVO Euskaltel et MERCI pour ces années !

    0
    0
  16. thierry mtl

    Basso me semble dans une forme de type 2010 ces temps-ci.

    Le US pro challenge est vraiment plate à regarder.

    Froome a pris du grand air au Colorado, avec du pain et de l’eau.

    0
    0
  17. schwartz patrick

    ok Thierry mtl
    avant de raccrocher définitivement son bike, on vide
    la pharmacie … rien à perdre !

    0
    0
  18. X

    « Une Vuelta spectaculaire ». On le saura… plus tard. L’anticipation est une erreur, ou plutôt une faute, tellement généralisée chez les commentateurs télés, tellement flagrante et grossière à en devenir vulgaire, qu’il est dommage de la retrouver ici aussi.
    A ce titre parmi d’autres, on vient d’avoir sur Eurosport une anthologie de commentaires d’une nullité très difficilement imaginable pour ce qu’on peut appeler le tour du Colorado. Je crois pouvoir dire que Christophe Moreau vient de dépasser toutes les performances atteintes en 35 ans d’écoute de sport cycliste, et il y a du lourd!
    Un symptôme de plus d’une société en complète déliquescente et donc en très grave danger…

    0
    0
  19. X

    « Thibault Pinot. Saura-t-il vaincre son appréhension dans les descentes? ».
    Le choix des mots amène les difficultés du coureur français à une explication purement psychique; difficultés toutes relatives, soit dit, tant il nous est difficile d’imaginer le niveau de ces coureurs en descente, Thibault Pinot inclus.
    Par ce choix, on réduit les qualités de descendeur à « chiche pas chiche », « même pas cap », voire « t’as pas de couilles! », mises au défi d’orgueil responsables quotidiennement de nombreux drames (des témoignages en font une cause première de la tragédie de Roger Rivière).
    Il est pourtant évident que les qualités de descendeur reposent aussi sur des éléments de maitrise physiologique, essentiellement cérébrale mais physiologique tout de même, comme la précision et la finesse du geste, de l’oeil, du processus de décision, du muscle, du système nerveux, etc…
    Il est tout à fait possible que, tout simplement, Thibault Pinot ne soit sur ces points pas très bien pourvu. Ce qui n’exclut pas aussi des phénomènes de peur. Que personnellement je considère comme tout à fait respectables.
    En revanche, je respecte mal les comportement consistant à pousser autrui à la prise de risques. Car ceux qui le font n’assument ensuite jamais les éventuelles conséquences d’un accident. Que l’encadrement de l’équipe de Pinot organise une meilleure maitrise de son coureur par la rencontre de (vrais) spécialistes de la question serait vraiment une très bonne chose, qu’elle lui mette la pression pour se lâcher plus encore (car pour sûr, il va déjà très très vite) par le ressort de l’orgueil ne le serait pas.
    Par ailleurs, n’oublions pas que mêmes les meilleurs descendeurs tombent aussi. On se souvient de Vincenzo Nibali glissant tout seul sur des feuilles dans un virage au Tour de Lombardie, par chance sans gravité, ou encore de Paolo Savoldelli manquant un virage à l’entrainement, se fracturant la clavicule.

    0
    0
  20. JPG

    Je profite du site pour une question étrangère au sujet mais dont la réponse peut-être utile à certains.

    Je ne trouve plus sur le web le blog de Patrick Bernard.
    J’ai posé il y a quelques semaines la question sur vélo 101, pas de réponse.
    Si quelqu’un pouvait me donner la nouvelle adresse de ce blog, qui le dimanche soir, avant de reprendre la semaine de travail me faisait rêver.
    Merci
    JPG

    0
    0
  21. Régis

    Salut,

    un tout autre style pour ceux qui aiment:
    Kenny Belaey

    0
    0
  22. lefacteurduvercor

    inutile mais GENIALE la tige de selle qui se règle electriquement

    0
    0
  23. plasthmatic

    Réponse à la question de JPG :
    Il n’y a plus de blog cycliste de Patrick Bernard depuis quelques temps.
    En revanche, il y a toujours bien un Patrick Bernard, tout de chair, et un peu d’os aussi, le seul type qui peut me faire consentir à m’envoyer Izoard ou Granon en mode chrono, à bloc quoi.
    Une vingtaine de journées d’août passées en compagnie du garçon, sur le vélo « mais pas que », fera une bonne attestation des données avancées plus haut.
    A noter que le bûcheron de Saint-Peray a lui jugé bon de mépriser le crawl et la brasse dans ce pourtant si joli lac d’altitude quelques 2400 m), préférant certainement le sandwich.
    A noter enfin que son âme ne rôde vraiment pas bien loin du présent site, un peu de flair et pas mal de « lecture » suffisant à percevoir la présence …
    Au passage, salut Laurent.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.