Une voix du Tour s’éteint: Jean-Paul Brouchon (1938-2011)

Il était déjà là au moment où j'ai découvert le cyclisme, en 1983. Il a fait partie des mois de juillet de mon enfance, il a fait partie de mon adolescence et il faisait toujours partie de ma vie puisque je le retrouvais chaque lundi sur Carrément Vélo. 

Une voix, si caractéristique, si reconnaissable d'entre toutes, si belle, si musicale, si facile à écouter, s'est éteinte dans la nuit de jeudi à vendredi dernier près de Paris: Jean-Paul Brouchon, le journaliste cycliste, l'auteur cycliste, a succombé à un cancer des os. Il avait 72 ans.

Jean-Paul Brouchon a consacré une partie importante de sa vie au cyclisme et au Tour de France, même s'il était un passionné de nombreux sports et de l'olympisme. Possédant une excellente mémoire, ayant couvert pas moins de… 44 Tours de France (dont 31 sur une moto, notamment pour France Info), il était une des mémoires vivantes du Tour de France. Avec son décès, une page d'histoire du Tour se tourne donc; nous n'entendrons plus Jean-Paul terminer ses points radiophoniques présentant l'état de la course par ces mots "Sur la route du Tour pour France-Info, Jean-Paul Brouchon".

Rappelons que Jean-Paul Brouchon a occupé le poste de rédacteur en chef chez France Info en 1992 avant de démissionner onze ans plus tard, en 2003. Auparavant, il avait couvert la route du Tour pour France Inter et avait collaboré régulièrement au mensuel cyclisme "Miroir du cyclisme". Plus récemment, il était devenu un auteur cycliste prolifique, ayant rédigé de nombreux ouvrages sur le Tour de France et sur de grands champions qu'il avait eu la chance de cotoyer. Plus récemment encore, il avait ouvert un blog en lien sur ce site et oeuvrait comme analyste à l'émission de RTL L'Équipe, Carrément Vélo, où on pouvait chaque semaine apprécier toute ses connaissances du cyclisme et la finesse de ses analyses. 

Preuve d'une carrière exceptionnelle, Jean-Paul Brouchon avait reçu le prix Pierre Chany, le prix Henri Desgrange, le prix du Sénat et le Micro d'Or à deux reprises et avait été fait chevalier de la Légion d'Honneur le 1er décembre 2009. 

On pourra se souvenir (ou découvrir, pour les plus jeunes) la voix unique et les talents de conteur de Jean-Paul en visionnant ce petit vidéo tourné il y a quelques années lors d'un événement cycliste en Anjou.

Je suis de ceux que Jean-Paul Brouchon a inspiré au cours des années récentes. La Flamme Rouge retiendra de Jean-Paul Brouchon sa rigueur dans l'analyse ainsi que sa volonté d'expliquer et de vulgariser tout en n'étant jamais banal. La Flamme Rouge retiendra surtout de Jean-Paul Brouchon son franc parlé, celui de dire les choses telles qu'elles sont, et ses coups de gueule aussi parfois !

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!