Une sortie avec une première caté

*6h00*: ca y est, voilà notre fille debout. C’est tous les matins comme ca. 6h ou 6h15, quant on a de la veine. Je connais tous les épisodes de Caillou par coeur. *8h00*: ca y est, on est tous debout. *8h01*: il fait beau ! Grand ciel bleu sur Gatineau. Après le déluge d’hier, c’est parfait. Surtout qu’on a un beau programme aujourd’hui… Programme vélo. *8h15*: bol de gruau. Café. *8h45*: inspection du DeRosa, fraichement remonté. C’est fou ce qu’on peut faire avec une clef allen et un bon marteau… Le DeRosa va servir aujourd’hui… *9h00*: prêt à partir, les jambes sont huillées, les bidons pleins, le moral au beau fixe. *9h10*: bisous tout le monde. À tout à l’heure. Deux coureurs nous attendent à 7 kms de la maison. Parfait pour un petit réchauffement. *9h12*: premières bosses, dans le parc. On prend ca mollo. Les jambes tournent bien. L’air est frais. La matinée est parfaite. Quel bonheur! Peut-être pour la première fois de ce congé parental, je me sens réellement en vacances, presque coureur pro. Quand nous est-il offert, en effet, de partir à l’entrainement le lundi matin à 9h alors que tout le monde "normal" part bosser en ville? *9h25*: ca y est, la voiture d’équipe Calyon-Litespeed est en vue. Erik Lyman est un de nos partenaires d’entrainement aujourd’hui. Sa récente 3e place dans Montréal-Québec était une confirmation, il avait terminé 2 fois dans les 10 premiers d’étapes sur le Tour de Toona aux États-Unis, tout juste derrière certaines grosses pointures. Ca va peut-être faire mal aujourd’hui… Bah, on verra bien ce qu’il a dans le ventre plus tard! Et puis, depuis jeudi dernier, on a fait le métier. Des intervalles en côtes jeudi dernier, 2h de décontraction vendredi, 110 bornes samedi, 40 hier sous la flotte, on accumule les kms question de se refaire un semblant de condition physique. Et puis, on a coupé pas mal l’alcool! *9h26*: Dan Simard est présent. C’est le 3e homme du jour. Un mec super-sympa. Son métier lui permet de vivre comme un coureur pro, ou presque. Ancien coureur en vélo de montagne, il a déjà plus de 10 000 bornes au compteur, sur son fidèle Colnago. On l’aime bien, Dan: vélo toujours nickel, vêtements de pro, l’homme est sérieux sur le vélo sans se prendre la tête. Toutes les semaines, c’est environ 600 bornes à l’entrainement, généralement le matin. Ne fais aucune course par contre, même s’il aurait largement les moyens de très bien faire chez les Maîtres A. *9h30*: c’est un départ. Au menu, 100 bornes tempo selon les mots d’Erik. *9h40*: Erik est déjà devant, la vitesse est de 36 km/h avec un léger vent de face. On prend nos relais. Dan est derrière. *10h*: on roule maintenant à la vitesse de croisière, vers Wakefield. Le parcours aujourd’hui n’a presque pas de plat: c’est de la bosse presque tout le temps. Dans chacune d’elle, tout le monde en danseuse, le rythme est soutenu. Erik et nous s’échangeons les relais. La vitesse oscille entre 35 et 40. *10h05*: premier relais de Dan. Un bon relais. *10h20*: Wakefield. D’habitude, le rythme est lent durant sa traversée. Pas avec Erik, qui maintient l’allure. *10h35*: la vitesse ne descend que rarement sous les 38km/h. On prend nos relais sachant que dans un km, le mur d’Alcove se dressera devant nous. 600m à 11%. Aie, ca va faire mal si on arrive cuit au pied. *10h37*: Dan passe! Super! On va pouvoir récupérer un peu avant d’attaquer la bosse. Grosse erreur de Dan qui risque fort de le payer dans la bosse… *10h40*: on passe le sommet de la bosse avec Erik. Puls 179. On s’est pas tiré la bourre, mais on a bien monté. Aie. Dan s’est fait décroché. C’était prévisible, il a abordé la bosse après un bon relais. *10h42*: regroupement général, et c’est reparti mon kiki. Erik s’installe en tête plus régulièrement. Dan et nous passons moins. Le rythme ne baisse pas pour autant. *11h*: usant, le parcours d’Alcove. Sur 20 bornes, pas un mètre de plat. Il faut savoir jouer du dérailleur, et jouer du dérailleur nous le faisons tous très bien. La pression est constante, le rythme élevé mais régulier. *11h15*: grande descente. On passe devant. 55 km/h. Virage à gauche, puis grande ligne droite d’un km avant une autre bosse. On garde la tête du groupe, nous efforcant de rester en haut de 45 km/h. On sais très bien qu’on va nous donner la monnaie de notre pièce sitôt le pied de la bosse. Et c’est chose faite 1min plus tard, Erik et Dan nous déposent dans cette petite bosse. *11h17*: regroupement général, et c’est reparti. Pas le temps de souffler. *11h22*: premiers signes de faiblesse. Dans une longue bosse, ou d’habitude on fait souffrir les autres, c’est Erik, qui assure désormais 80% du travail en tête, qui nous fait souffrir. Dan a l’air mieux que nous. On passe avec eux, mais très limite en haut. *11h30*: on passe! Pour être honnête, c’est un léger faux-plat descendant suivi d’un plat d’environ 800m avant d’arriver à un stop. N’empêche, on tire à plus de 45 km/h. *11h35*: Wakefield. Petit arrêt à la source, pour remplir les bidons. 33 de moyenne depuis le départ. Dan nous annonce que la moyenne devrait rester identique ou s’améliorer sur le retour, le vent étant plutôt favorable désormais. *11h37*: nous discutons avec Dan à l’arrière. Erik a remis en route. Putain, il a déjà 50m d’avance! On bouche le trou. Aie. *11h55*: longue bosse pour sortir de Tulip Valley. On perd 20m dans le haut sur nos deux compagnons, en espérant qu’ils ne l’ont pas réalisé. On commence vraiment à caler. Red Tonic derrière la cravate, pour le final. *12h15*: Erik assure désormais 95% du travail devant. La vitesse ne descend que rarement sous les 38-40. On voulait voir ce qu’il avait dans le ventre ? Ben nous voilà servi! Si ca va lorsque c’est plat, chaque bosse, nous qui les aimons tant, nous rentre désormais dedans. Vivement Gatineau! *12h20*: long faux-plat avant Old Chelsea. D’habitude, c’est ici qu’on commence le cool-down. Pas pour Dan apparemment, qui attaque! Nom de Dieu! Si Erik saute dans sa roue et le dépose 100m plus loin, on est largué illico. On "passe par la fenêtre". *12h22*: regroupement général. *12h25*: nouvelle attaque de Dan, sur portion plate cette fois. Un sprint, ni plus ni moins. Cette fois, on serre les dents et saute dans la roue d’Erik. Il nous ramène rapidement sur Dan puis remet du braquet. On coince et reste avec Dan. Erik nous prend 100m en quelques secondes. *12h26*: regroupement général. On a une petite idée derrière la tête. Et puis non, on se ravise, on est assez rincé. On va leur garder notre giclette pour une prochaine fois, question que ca fasse vraiment mal… *12h30*: enfin, le cool-down. *Épilogue*: 100 bornes, à 33 de moyenne. Compte-tenu de notre récente reprise, c’est tout bon. On termine pas trop rincé, même si les guibolles n’ont plus trop de force. Impressionnant tout de même de rouler avec un "première caté" qui semble toujours facile, même à 42 dans le vent. Quant à Dan, le gus est tout simplement impressionnant. Il devrait vraiment faire des courses celui-là… quoi qu’à bien y penser, vaut peut-être mieux pour nous qu’il n’en fasse pas! En noir: notre fréquence cardiaque En rouge: l’altimètre En bleu: notre vitesse.

7 Commentaires

  • Eric
    Soumis le 21 août 2006 à 8:18 | Permalien

    Félicitation! Et un De Rosa réparé en prime.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • CLB
    Soumis le 21 août 2006 à 10:56 | Permalien

    Au fait, la chronique 53×11 d’Erik Lyman, elle revient quand ? La dernière remonte à trois mois, je crois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • didier girsch
    Soumis le 22 août 2006 à 3:12 | Permalien

    ça c’est du vélo,bravo

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Eric Fruttero
    Soumis le 22 août 2006 à 4:01 | Permalien

    C’est quand meme marrant, t’es comme mon pote Merrienos !

    A l’ecouter sur ses trainings, et vas-y que je t’enroule les bosses sur la plaque a 38, et des coups vent-dans la-gueule a 45, et des relais-la-muerte de 3 km…
    Pour finir a 33 de moyenne !
    Alors y’a bien fallu queques bouts droits a 25 pour compenser, non ?
    Peut-etre meme plus bas, mais la t’as bien fait gaffe, personne t’as vu ni devant ni derriere, et a vue de nez, ni dans les bois !

    He, Blagounette, bon de (re)voir le Guerrier en toi ! ;-))

    Ciao !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Mike
    Soumis le 22 août 2006 à 5:07 | Permalien

    Ah!!! ouais, ça c’est du vélo???
    avez-vous eu le temps d’admirer le décor……..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Daniel Simard
    Soumis le 22 août 2006 à 5:18 | Permalien

    Belle sortie Laurent, merci ce fut tres agreable et bien hate a la prochaine. Pas de competition pour moi a moins de me trouver un bon doc. 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • bikelarue
    Soumis le 22 août 2006 à 6:01 | Permalien

    Belle ride mais au diable le foncier les boys.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!