Une performance exceptionnelle sur Whiteface?

Je participais samedi dernier à l’événement Whiteface Mountain Uphill Bike Race dans l’état de New York aux États-Unis.

Un événement que j’aime beaucoup en raison de mon affection toute particulière pour la montagne, et pour l’ascension de cols.

Et ce qui est bien avec Whiteface, c’est que cette montée se compare de près à celle de l’Alpe d’Huez: une longueur et un pourcentage moyen presque identiques!

En gros, on parle ici de 13 kms, à un pourcentage moyen de 8%. Whiteface est plus régulier, car on y retrouve beaucoup moins de lacets qui, souvent, donnent un petit répit dans l’Alpe d’Huez. Par contre, le pied de l’Alpe d’Huez est un peu plus pentu que le pied de Whiteface, mais on a des replats dans l’Alpe d’Huez (La Garde, Huez en Oisans) qu’on a un peu moins dans Whiteface.

Les temps sont donc assez comparables: si vous montez Whiteface en 55 minutes, il est probable que votre temps d’ascension de l’Alpe d’Huez soit très, très proche. C’est en tout cas ma situation, pour avoir fait les deux!

Je suis en effet monté dans un temps de 55 minutes samedi dernier, un bon temps (en fait, mon meilleur à vie sur cette ascension) compte tenu de mes capacités.

Sur l’Alpe d’Huez en 2012 lors de la Haute Route, j’estime être monté en 55min30 ou 56 min environ, mon temps officiel étant de 1h 00min 08sec duquel il faut retrancher environ 4 ou 4min 30 sec puisque le départ était donné dans Bourg d’Oisans et l’arrivée jugée sur la ligne employée sur le Tour de France, en haut du village.

Peter Pouly, une sacré pointure celui-là, était monté ce jour-là en 42min 20sec, et son KOM sur Strava indique, pour le tronçon « Vieil Alpe » qui prend le temps du pied de l’Alpe d’Huez jusque l’entrée du village quelques hectomètres après le virage #1, 38min 34 sec (il a donc fallu 3min 46 sec à Peter Pouly pour couvrir les portions hors du segment Strava lors de cette étape, donc un peu plus pour moi).

Samedi dernier sur Whiteface, un coureur, Eneas Freyre, a explosé la compétition, couvrant cette ascension en un temps époustouflant que j’estime à 40 minutes (à quelques secondes près), soit un temps officiel de course de 48min18sec moins les 7min40sec que nous avons mis pour nous rendre au pied de l’ascension (ce dernier temps est assez précis, j’étais presque dans sa roue au virage marquant le début de l’ascension!). La course commence en effet dans le stationnement de la station de ski de Whiteface, et nous devons parcourir quelques kilomètres plutôt en descente avant d’aborder la montée elle-même.

Freyre a explosé la compétition, terminant plus de 6 minutes devant le 2e du général. Une valise compte tenu du niveau des coureurs devant, ! Je n’avais encore jamais vu ça en six participations à cette épreuve.

Des amis présents eux aussi samedi estiment une VAM de 1600 sur 40 minutes pour le vainqueur, c’est fou.

Strava étudie actuellement le temps de ce coureur, et ne l’affiche plus sur le tronçon. Freyre aurait le KOM par plus de 5 minutes!

Compte tenu de mes connaissances sur les meilleurs temps à l’Alpe d’Huez (37min35 par Pantani en 1995), ça me laisse songeur.

Une telle performance est-elle du domaine de l’exploit? Assurément selon moi!

Une telle performance est-elle crédible? Probablement, compte tenu des temps des meilleurs sur l’Alpe d’Huez. Mais j’aimerais votre aide pour me faire une idée! Vous êtes nombreux en France à lire ce site et à avoir des repères en montagne: qu’en pensez-vous? Combien de watts faut-il tenir pour un « coureur-étalon » selon la méthode Portoleau monter Whiteface en 40 minutes?

Chose certaine, grimper l’Alpe d’Huez en 40 minutes est une performance accessible à très, très peu de coureurs, même parmi le peloton WorldTour. Sur la base de sa performance samedi dernier sur Whiteface, Freyre serait donc un coureur tout à fait exceptionnel, capable de monter l’Alpe d’Huez plus rapidement que la plupart des meilleurs coureurs WorldTour, exception faite des grands leaders que sont Froome et  Contador par exemple.

25 Commentaires

  • Patrick
    Soumis le 9 juin 2016 à 1:51 | Permalien

    Au passage de ton article, on apprends que pendant la Haute Route, avec un encadrement et une « préparation » forcément inférieure à celle du Pantani du record, Pouly est à 59 secondes de ce record. Pouly était donc du niveau des meilleurs Ullrich, Armstrong, Rasmussen, Contador Froome, Quintana, et donc plus fort que des gars comme S. Sanchez, les frères Schleck, Evans, Sastre…
    Et bien dis-donc!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Mathieu
    Soumis le 9 juin 2016 à 2:44 | Permalien

    La question est amusante de savoir s’il y a des « champions « hors normes inconnus…?
    Effectivement les chronos affichés par ces amateurs illustres inconnus vont rêver les cyclistes plébéiens que nous sommes…
    Toutes nos normes et hiérarchies de valeurs se trouvent bousculées si les meilleurs coureurs professionnels se trouvent concurrencés par des amateurs inconnus.
    Le dopage a controle égale( ce qui suppose que les amateurs subissent les mêmes controles que les pros) n’est pas vraiment une explication possible, car on peut supposer que les produits dopant sont les mêmes chez les amateurs et les pros.
    Deux autres possibilités:
    1° LES VELOS À MOTEURS ELECTRIQUES…
    2° Des erreurs de chronometrages.

    Je crois peu au talent pur, car quand on voit la charge de travail à l’entrainement des grands professionnels, le talent d’un amateur même très doué ne pourrait pas à mon sens compenser la préparation d’un pro.

    Il s’agit juste de mon opinion personnelle en réaction à l’article de Laurent. Je suis curieux de lire vos propres commentaires amis cyclistes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 11 votes)
  • Soumis le 9 juin 2016 à 3:05 | Permalien

    Performance de très haut niveau en effet ! Le coureur dont tu parles était équipé d’un capteur de puissance apparemment. D’après l’activité en question sur Strava, il aurait développé 372 watts sur cette montée. C’est beaucoup, mais ça ne veut pas dire grand chose en soi, tout dépend de son poids. Malheureusement, il n’a pas dû renseigner de poids dans son profil, mais on peut quand même essayer de le calculer en se basant sur la formule du site suivant :
    http://sportech.online.fr/sptc_idx.php?pge=spfr_esy.html

    Pour valider mon estimation, j’ai d’abord vérifié les données calculées (et donc les réglages des paramètres de vent, de roulement, etc) à celles d’un autre Stravaman qui a grimpé le même jour (donc dans les mêmes conditions!) en 51’29 et qui était équipé d’un capteur de puissance. J’obtiens un résultat de 291 watts, très proche des 285 watts donnés par son capteur, pour un cycliste qui d’après son profil pèse 65 kg et dont j’ai estimé le poids des équipements à 10kg (difficile de descendre en dessous quand on additionne tous les accessoires). 2% de marge d’erreur, je ne dois pas être très éloigné de la réalité.

    Pour notre fameux Eneas Freyre, en gardant le même poids de vélo/équipements de 10kg, on arrive à 62kg pour poids du cycliste. Ce qui voudrait dire qu’il aurait développé 6 watts par kilo selon les critères de Portoleau qui je le rappelle ne prend pas en compte le poids des équipements dans ses calculs. C’est du très haut niveau pour un amateur, mais ça reste du domaine du possible.

    Qu’en pensez-vous ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Soumis le 9 juin 2016 à 3:24 | Permalien

    Pour compléter mon précédent commentaire, j’ai été fouiller dans le profil Strava de notre fameux Eneas pour en savoir plus sur ses capacités. Plusieurs choses me surprennent un peu :

    1. Il n’a pas l’air de rouler énormément. « Seulement » 150h de selle en 2016, ça reste peu. En revanche, il doit avoir un bon mental car il s’enquille pas mal de séance de HT, assez longues (parfois trois heures!).

    2. Une petite recherche sur Google m’a permis de voir qu’il s’agissait d’un sportif accompli qui aurait même été professionnel par le passé.

    3. Parmi les séances « indoor » qu’il a effectué au cours des derniers mois, plusieurs comportent les termes « hill » ou « Alpe d’huez », ce qui semble indiqué qu’il simulait des ascensions. Sur ces quelques séances, il développe des puissances comprises entre 270 et 290 watts, jamais plus. C’est là que j’ai du mal à comprendre comment il pourrait sortir 100 watts de plus sur route (même si j’ai remarqué qu’il était plus difficile de « watter » sur HT que sur route). La différence me semble énorme !

    Mon hypothèse est donc la suivante : dopage mécanique ! Je ne vois pas d’autre explication. Si le capteur de puissance est dans la roue arrière, c’est possible ; impossible avec des pédales-capteur (type Powertap ou Garmin Vector), car un moteur ne modifie pas la pression qu’on met réellement sur les pédales…

    Qu’en pensez-vous ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 8 votes)
  • robert harmegnies
    Soumis le 9 juin 2016 à 5:55 | Permalien

    Moi je ne suis pas familier avec vos calculs de puissante moyenne et de norme sur ces données pour émettre des hypothèses, quoique je trouve toujours très intéressant vos exposés et les conclusions auxquels vous arrivez.
    Par contre, arriver 5 minutes avant tout le monde lors d’un défi de la sorte, qui attire souvent les meilleurs, lesquels se regroupent, semble-t-il, dans des temps qui s’apparentent, est très louche et suspicieux. Même le dopage ne peu expliquer et supporter pareil écart….dopage mécanique? Pourquoi pas? Enfin….histoire à suivre. Bonne journée à vous tous

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 9 juin 2016 à 6:50 | Permalien

    13Km à 8% = 1040m de dénivelé en 40 mn.

    1040 m : (40 mn x 60 s) = 0,4333 m/s

    Absorber 0, 4333 métres de dénivelé par seconde durant 40 minutes n’ est pas un mince exploit.

    Nous allons essayer de calculer la « puissance ascentionelle » de E. Freyre, mais hélas nous ne connaissons pas le paramétre essentiel à savoir son poids. E. Freyre ne doit pas étre très lourd, tablons sur 70Kg ( individu+vélo+ accessoires)
    70Kg cela fait sensiblement 700 Newtons
    donc puissance ascentionelle:
    700 x 0,4333 = 303 Watts.
    Mais il faut rajouter à cette puissance, celle absorbée par les résistances aérodynamiques et de roulement à 20Km/h ( c’ est la vitesse « linéaire » de E. Freyre, exactement 19, 5 Km/h).

    Dans la contribution 23 mica du sujet  » Dauphiné Contador le client » j’ avais calculé ces puissances pour une vitesse de 22,5 Km/h et obtenu 93 W.
    Compte tenu de la vitesse légèrement plus faible, tablons ici sur 60 w absorbés aérodynamiquement et par roulement.

    ceci nous donne au total: 303 W +60 W = 363 Watts, ce qui est considérable pour un amateur et compte tenu de la durée de l’ épreuve. Y a t’ il supercherie, on ne le saura jamais. mais si l’ individu est clean, il peut sans probléme se mesurer aux touts meilleurs!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Martin C
    Soumis le 9 juin 2016 à 7:04 | Permalien

    Je me souviens qu’Aaron Fillion avait terminé 1er sur Whiteface à quelques reprises dans le passée. Jadis, seul la montée était chronométré. Tous cyclistes de l’outaouais connaissent bien les perf d’Aaron, un monstre infatigable qui détiens le record du OBC TT à plus de 50km/h, et ex-champion canadien.
    Si ça peux donner un point de référence vs Freyre… en 2010, Aaron a montée Whiteface en 44:53 (je n’ai pas trouvé meilleur résultat depuis 2008).
    Les +/- 40mins de Freyre… Pfft! (à mon avis)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 9 juin 2016 à 7:26 | Permalien

    Comparer Whiteface à l’Alpe d’Huez…. je l’ai déjà dit ici, c’est un peu ridicule.

    Vous faites quoi des lacets? L’Alpe d’Huez, c’est 21 lacets et il y en n’a quasiment pas à Whiteface, seulement à la fin. (2-3)

    Les lacets, c’est un changement de rythme important, un changement de direction, pour les vents et les « petits-kick », ça fait tout une différence.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • JF
    Soumis le 9 juin 2016 à 7:53 | Permalien

    J’y étais à cette course samedi. J’ai contacté Strava pour leur faire part de mes doutes, par respect pour leur utilisateur et par respect pour tous les participants.

    J’estime le poids du coureur autour de 65kg si vous voulez parfaire vos calculs. 1600 de VAM sur 40min c’est du calibre à Contador, Froome, Nibali, dans une très bonne journée. Kruijswijk a fait ça sur 28min au ITT en montée du Giro 2016. Le 2e étant sous les 1600 de VAM. Ce gars là perd son temps sur une course amateur dans l’état de NY. Il devrait plutôt se trouver une équipe Pro! Quoi que à la course amateur, son vélo ne sera pas vérifier et il n’y aura pas de test de dopage.

    Je n’ai aucune preuve qu’il a triché. Aucune preuve mais les calculs simples à faire ne sont-il pas une preuve?

    Oui le gars est un bon cycliste, il a couru pro par le passé, mais sans jamais faire quelque chose de surnaturel. Pourquoi? Parce qu’il était sous les possibilités d’être testé? Parce qu’il s’améliore avec l’âge? J’opterais aussi pour un dopage mécanique compte tenu de ce qu’il a fait dans le passé, et ce qu’il nous a sorti comme performance samedi.

    Bref, j’en ai rien à foutre de ses performances, à part que j’aime pas être floué. J’aime pas les tricheurs, autant pour moi que pour les autres.

    La suite… Je sais pas, nos commentaires ne se rendront peut-être pas jusqu’à lui. Je pense communiquer certains chiffres à l’organisateur de la course. Tout comme Strava, c’est à eux de faire ce qu’ils veulent avec ça. Mais par respect pour les autres, ils devraient enlever son temps… C’est bien assez pour que je n’y retourne plus si il se présente de nouveau.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 11 votes)
  • JF
    Soumis le 9 juin 2016 à 8:04 | Permalien

    12.9km
    1076 mètres d’ascension
    8%
    40min 12sec
    19.4 km/h de moyenne (nous n’avions pas de vent de dos)
    372 watts
    1606 VAM
    Coureur autour de 65kg

    Pensez-y un peu….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Alex Dion
    Soumis le 9 juin 2016 à 9:10 | Permalien

    Sujet intéressant… Tout est rendu public les boys (Strava avec ses watts, Facebook, résultats sur bikereg, son website). Faut juste faire un peu de recherche. Le gars a 40 ans, un ancien pro, semble effectivement peser autour de 65kg, il court CAT 1 au US et gagne des courses, il a 20 pages de KOMs avec des efforts en haut de 30 min à autour de 360 watts, il a de nombreux KOMs devant des gars comme Horner, Craddock, Yura (KOM sur Whiteface), Piccolli, Ahearn. De plus, il a gagné le Mt Washington et le Greylock hillclimb en 2015 et a fini 3e au GC a Catskills en CAT 1 (derriere Dal-Cin et Cataford). Il a sorti 342w sur 53 min en 2015 pour gagner et faire le KOM sur Mt Wash. Le gars a des gros résultats depuis des années (tapé son nom sur bikereg). Donc il sort vraiment pas de nulle part. Dopage mécanique? Je pense pas. Dopage, pense pas non plus. Basé sur ce que je vois, ça semble être possible. Il a juste eu une bonne journée, mais rien de super exceptionnel pour lui.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +12 (from 14 votes)
  • Martin C
    Soumis le 9 juin 2016 à 9:18 | Permalien

    Je vois aussi qu’il est Champion du monde 2011 en Duathlon (maître 35-39)
    http://www.triathlon.org/results/result/2011_gijon_itu_duathlon_world_championships/6354

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • JW
    Soumis le 9 juin 2016 à 9:32 | Permalien

    Dac avec Alex,
    Semble être très fort

    https://www.usacycling.org/results/index.php?compid=146736

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • JF Blais
    Soumis le 9 juin 2016 à 9:43 | Permalien

    Comme j’ai écrit plus tôt, c’est un très bon cycliste, j’ai pas de doutes là dessus. Je respecte les opinions des plus crédules.
    1606 de VAM sur 40min, je n’y crois tout simplement pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Fore
    Soumis le 9 juin 2016 à 10:27 | Permalien

    1600 m/h c’est beaucoup mais sur du 8,34%, ça fait 5,6W/kg, effectivement sur 40′ c’est un très bon niveau, le record de Thibaut Pinot est de 6,0 par exemple, Froome ou Contador 6,2 à 6,4.

    Il faut bien comprendre qu’on parle de puissance sur une montée sèche, en étant totalement frais, pas comme en fin d’étape du TdF après 3 cols.

    Patrick, concernant le temps de Pouly, pour comparer à Pantani, il fait compter de la centrale électrique (virage au pied de la grimpée) jusqu’à la ligne d’arrivée, 36’55 pour l’italien, 42’20 pour Pouly, quelques secondes de moins pour Pinot lors de sa victoire (je ne sais pas pourquoi le KOM Strava est resté à Pouly, sur le segment « Alpe d’Huez (Official Crono Course) » Pinot est devant.

    Là encore : Pinot, 4000m de dénivelé, Pouly, montée sèche. Quintana, 39’20 de mémoire, c’est très, trop rapide, du niveau de Landis 2006, presque.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Fore
    Soumis le 9 juin 2016 à 10:31 | Permalien

    Tout ça pour dire que Freyre a produit une performance digne d’un milieu de peloton mondial, sans que ça soit exceptionnel. Qu’il soit dopé ou pas, c’est une autre histoire

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • MC
    Soumis le 9 juin 2016 à 11:56 | Permalien

    Le meilleur temp sur Whiteface a été realisé en 2007.

    The records prior to 2009 were 42:40 by Dan Cassidy

    http://www.albanyrunningexchange.org/services/2007/results/0616whiteFaceBike.txt

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Jean Gagnon
    Soumis le 9 juin 2016 à 12:04 | Permalien

    Curiosité: combien peut couter le dopage mécanique
    au niveau du moteur dans le seat tube? moteur
    plus installation?

    Parce que si on parle de millier de dollar, faut être motivé en chien pour débourser autant pour un KOM.

    Peut-être chercher dans les gagnants de la loterie aux
    états-unis dans les derniers mois 🙂

    Merci

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 9 juin 2016 à 1:56 | Permalien

    On ne peut pas comparer une montée sèche, tout frais, préparé avec une montée en fin d’étape de fin de course de 3 semaines.

    On connait tous des gars super balaise en effort court, qui aligne les koms, les super chronos sur des efforts de 30 min – 1h voir 1h30. Mais qui dans une vraie course qui dure 5h avec plusieurs cols sont très très loin derrière. En général des gars bien massifs, musclé qui ne font que du fractionné

    Après j’en sais rien….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Soumis le 9 juin 2016 à 3:32 | Permalien

    Laurent
    Il faut t’inscrire au Granfondo Lac-Mégantic avec l’ascension du Mont Mégantic le 18 septembre

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Soumis le 10 juin 2016 à 2:28 | Permalien

    @JF : Je pense qu’il pèse (bien) moins que 65 kilos. D’après le calculateur de Sportech (lien ci-dessous), on arrive à un poids total homme-machine-équipements autour de 71 kg tout compris pour une telle performance. Je précise que j’ai pris les valeurs suivantes pour effectuer le calcul : pas de vent, pente à 8,34%, 16°C de moyenne, asphalte en bon état et roues haut de gamme (j’imagine qu’il ne roule pas avec deux enclumes). Même avec un vélo à 6/7kg, il faut compter au moins 3kg supplémentaires pour la tenue, le(s) bidon(s), et les accessoires divers (compteur, supports bidon, etc). Bref, je serai très surpris qu’il pèse plus de 62kg.

    Certains vont peut-être se demander pourquoi connaître son poids est si important ? Parce que ça change tout ! 372 watts pour 62kg, ça donne du 6 watts/kg, alors qu’à 66kg, on descend à 5,6. Grosse différence.

    Encore une fois, une telle puissance n’a rien d’extraordinaire en soi, mais rapporté à son poids, ça le place a un très très haut niveau. Sur l’Alpe d’Huez, Laurens ten Dam qui n’est pas une pipe en montagne, grimpe à 5.72 watts/kg. 0. watts/kg en plus, c’est fort, très fort !

    http://sportech.online.fr/sptc_idx.php?pge=spfr_esy.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • alain39
    Soumis le 10 juin 2016 à 5:09 | Permalien

    Une nouvelle qui tourne autour du sujet central, à savoir le dopage: Alberto Beltran arrêté en Colombie et en attente d’extradition vers l’Espagne.
    Beltran surnommé le roi du dopage.
    Le sujet confirme encore si nécessaire que le dopage pollue le sport et maintenant chaque performance est suspecte.
    C’est triste car ça enlève tout rêve, tout plaisir.
    Je ne sais pas si ce mec était chargé ou pas mais ce que je sais c’est que cette performance vient masquer celle des autres et ternir la réputation de cette épreuve.
    Je ne critique personne mais plutôt un système qui est en bout de course.
    C’est dommage de ne plus être en mesure d’apprécier.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Noirvélo
    Soumis le 12 juin 2016 à 5:24 | Permalien

    @ Martin C

    S’il était champion du monde en 2011, catégorie 35-39 ans, il doit avoir entre 40 et 44 ans aujourd’hui …
    Lorsqu’on sait que les capacités de grimpeur et l’explosivité baissent avec l’âge …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • touille
    Soumis le 12 juin 2016 à 5:45 | Permalien

    ça y est alain, tu commences à penser comme moi, avec clairvoyance
    lis le cycliste masqué, qui va très au dela de tous les autres livres dans le cassage de mythe, et les carottes seront cuites

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • JW
    Soumis le 13 juin 2016 à 11:08 | Permalien

    Si vous croyez vraiment qu’il y a un doute, il y a moyen de contacter USA cycling:

    http://www.usada.org/athletes/playclean/

    Ils ont annoncé un programme de « surveillance » visant les catégories maitres cette année

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!