Une grande victoire pour la lutte antidopage

Peu de gens le savaient probablement: l’obligation, pour certains sportifs de haut niveau et en particulier pour les cyclistes professionnels, de pouvoir être localisés en tout temps (via le système ADAMS de l’UCI) était contesté devant les tribunaux, certains sportifs estimant que cela portait atteinte aux droits de l’homme, en violant la vie privée.

Hier, la Cour européenne des droits de l’homme a validé le dispositif, fermant du coup ce dossier.

Imaginez les conséquences si la décision avait été différente! C’eut été un dur coup dans l’arsenal à la disposition des fédérations internationales pour lutter contre le dopage.

J’ai trouvé le jugement de la Cour européenne remplie de bon sens, et cela m’a du coup redonné confiance en notre époque. Les juges ont en effet basé leur jugement sur deux grandes raisons, d’une part “la protection de la santé“, et d’autre part, et c’est l’argument massue selon moi, “la protection des droits et libertés d’autrui“.

C’est exactement ça! La protection des droits et libertés d’autrui. Je l’ai souvent écrit sur ces pages, le véritable fléau du dopage c’est de priver les athlètes propres de victoires, de gains, de reconnaissance. Sans parler des droits des amateurs, des fans, d’avoir une compétition saine devant lui, sur la base du “que le meilleur gagne”.

J’espère que ce jugement fera réfléchir nombre de fédérations qui hésitent peut-être à mettre en place un tel système. Aujourd’hui, il n’y plus de raison de s’en passer, et l’outil a fait ses preuves, notamment puisqu’il permet d‘établir un profil longitudinal de l’athlète au fil du temps. Ne soyons pas naïf, les athlètes voulant se doper ont imaginé depuis des parades, notamment le dopage par micro-doses à l’année, mais c’est tout de même un outil mettant une pression constante sur tous les athlètes, les exposant à la moindre erreur de dosage, de technique.

C’est une belle journée pour le sport propre“ a déclaré le président de l’AMA, Olivier Niggli, suite au jugement. À quelques semaines seulement des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang, c’est exactement ça… mais ne soyons pas naïf non plus, et il convient plus que jamais d’ouvrir les yeux, d‘être vigilant.

40 Commentaires

  1. Wolber
    Soumis le 19 janvier 2018 à 2:17 | Permalien

    On en localise tous les ans sur les pentes du Mont Teide…avec les résultats que l on sait…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  2. Tchmil
    Soumis le 19 janvier 2018 à 5:13 | Permalien

    Ce matin, toujours dans le Télégramme, David Lappartient : « Sky devrait suspendre Froome ».

    ça semble être un exercice de communication pour le président de l’Uci, dont on peut retenir quelques petites choses sur l’affaire Froome.
    Notamment la durée de l’enquête et la bataille des experts qui durerait au moins un an. A partir du moment où Froome dépose son dossier de défense aux services anti-dopage de l’UCI et l’éventualité d’aller devant le Tribunal anti-dopage si les explications ne sont pas reçevables.
    Donc le « boulet » Froome pourrait être traîné au Tour de France et tout au long de l’année 2018, ce que Lappartient (mais aussi ASO, les diffuseurs, le petit monde du cyclisme…) ne veulent absolument pas. Question d’image!

    Il explique d’ailleurs avoir été sidéré par les propos de Shane Sutton (ex entraîneur Sky) qui affirmait que lorsqu’un coureur est à 95%, il utilise une AUT pour aller chercher les 5% qui lui manquent.
    Donc le président de l’UCI semble être entre l’honnêteté et la communication lors de cette entrevue.

    Pour finir, il dit vouloir mettre en place une surveillance médicale indépendante au niveau de l’Uci avec une interdiction de départ au cas où, en réponse aux propos de Madiot (« on ne court pas quand on est malade »). Et il promet de frapper fort avec une série de mesures et d’actions sur le dopage technologique, annoncée le 21 Mars (avec l’aide de JC Péraud, directeur du département matériel de l’organisation). En terminant par une phrase creuse à priori, mais quand même révélatrice : « l’ennemi, c’est le doute. Il m’est arrivé d’en avoir »…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +12 (from 12 votes)
  3. alano39
    Soumis le 19 janvier 2018 à 5:15 | Permalien

    simultanément on a Lappartient qui souhaite que Sky suspende Froome à titre provisoire
    L’étau se resserre doucement mais inexorablement. des coureurs le demandent également, des anciens dopés (Landis), des jeunes retraités (Contador) tout comme l’organisateur du giro. Ils demandent tous une solution rapide. Or en langage courant ça veut dire une suspension provisoire par l’équipe et non l’attente du déroulement jusqu’à son terme d’une procédure qui va durer 1 an.
    Le but je suppose est de rentre la position de la Sky intenable en mettant une pression médiatique qui va devenir de plus en plus féroce lorsque Froome participera à des courses. Comment Sky peut tenir cette position tout en sachant qu’à terme il sera sanctionné et que leur entêtement aura faussé et pourri toute la saison.
    La Sky a beaucoup d’ennemis inavoués et ils ne vont pas se priver de mettre la pression de façon plus ou moins directe.
    Je serai au board de la Sky je demanderai la suspension au regard du préjudice que cette affaire va porter à l’image de la marque de l’équipe et de l’activité principale.
    Ca risque même d’aller plus loin en se prononçant sur le sort de l’équipe cycliste qui devient un fardeau au plan notoriété.
    Le sponsoring est censé soutenir l’activité principale de la société. Or c’est le cas contraire et donc tout administrateur censé et responsable ne peut que demander une suspension provisoire à titre conservatoire dans l’intérêt de la société et s’interroger sur l’intérêt à conserver cette activité de sponsoring.
    or tout le cyclisme anglais est tributaire de la Sky.
    On comprend dès lors que les enjeux dépassent la simple personne de Froome qui dans cette équation n’est plus le paramètre principal.
    Dave Brailsford va certainement essayer de trouver une parade qui pourrait consister en une maladie imaginaire qui ainsi permettrait de ne pas suspendre tout en arrivant au même résultat.
    Reste à convaincre Froome et donc lui mettre une pression insoutenable qui sera tant à l’interne qu’à l’externe.
    Cette décision de la cour européenne va dans le bon sens et je pense que plus il y aura de contrôles plus il sera difficile de se doper. Les coûts deviendront tellement prohibitifs et les risques tellement élevés que beaucoup vont lever le pied.
    Le scandale Sky va avoir une grosse incidence sur la suite de la saison car l’absence de Froome va modifier la hiérarchie et fragiliser une équipe qui va être sur la sellette. Il en est peut être fini de l’hégémonie de cette équipe sur le cyclisme mondial.
    De nouveaux sponsors arrivent et il ne faut pas les apeurer avec les dossier Sky.
    Tout ça milite en faveur d’un nettoyage et ce d’autant plus que le publique se lasse de la Sky et de ses champions fabriqués.
    Le vintage, l’authenticité, le mérite, la lutte contre la corruption sont devenus de gros vecteurs de communication et la Sky est totalement à l’opposé avec sa théorie des gains marginaux, de l’ultra professionnalisme, des programmes d’entrainement secrets pour expliquer ses résultats.
    Comme qui dirait que l’époque est plus au bio, commerce équitable, énergies propres et renouvelables, terroirs et produits de saison.
    Le sport ne peut vivre en marge de cette mouvance et la Sky est peut être la première équipe qui va en pâtir.
    L’avenir nous le dira mais personnellement je suis assez pessimiste sur l’avenir de Froome dans le peloton.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +15 (from 17 votes)
  4. Yann
    Soumis le 19 janvier 2018 à 6:02 | Permalien

    « La protection des droits et libertés d’autrui » en fichant tout le monde.
    Ce n’est pas un peu orwellien comme argument?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 15 votes)
  5. LaVoitureCaPue
    Soumis le 20 janvier 2018 à 12:33 | Permalien

    Heureusement que Froome est :
    – Un homme sinon on aurait eu un procès pour sexisme
    – Blanc, sinon on aurait eu un procès pour racisme
    – Hétéro sinon on aurait eu un procès pour homophobie
    – Maigre sinon on aurait eu un procès pour grossophobie
    – Non juif sinon on aurait eu un procès pour antisémitisme et révisionnisme de la shoah
    – De faire 1m80 sinon on aurait eu un procès pour obstacle à l’emploi des gens de petites tailles
    – De n’être ni sourd, muet ou aveugle (quoiqu’a la sky on a du mal avec l’équilibre…???) sinon on aurait eu un procès pour violation des droits fondamentaux de gens souffrants d’handicap (Alors qu’on peut très bien réussir sans couilles)
    – Avec une activité professionnelle sinon on aurait eu un procès pour dénigrement et stigmatisation de personnes en recherche active d’emploi

    Mais certains milieux autorisés s’accordent à dire que le collectif des asthmatiques du Royaume Uni pourraient intenter une action en justice pour stigmatisation, dénigrement, préjudice sportif, moral et financier d’un malade souffrant dans sa chair et dans ses alvéoles pulmonaires.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 23 votes)
  6. Martin C
    Soumis le 20 janvier 2018 à 12:38 | Permalien

    Bonne nouvelle. On doit maintenant assurer l’application systématique des règles. On se rappelle qu’il y a quelques années, Froome n’avait pas ouvert la porte lorsque des représentants de l’AMA s’étaient présentés à son hôtel, prétextant qu’il dormait et ne les avait pas entendu frapper.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  7. lbi
    Soumis le 20 janvier 2018 à 3:06 | Permalien

    génial ton commentaire lavoitureçapuevraiment!
    2 jours sans commentaires de mica sur les braquets. Lançons une recherche 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  8. Yvon
    Soumis le 21 janvier 2018 à 2:10 | Permalien

    Suis a Tenerife et vais aller sur le Teide si je vois des gens connus je vous informerait. Température prévue 27 degrés pourquoi s’entraîner sous la pluie.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  9. LaVoitureCaPue
    Soumis le 21 janvier 2018 à 2:25 | Permalien

    « pourquoi s’entraîner sous la pluie. »

    mmmh, parce que ça coûte vachement moins cher chez soi !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  10. lbi
    Soumis le 21 janvier 2018 à 6:01 | Permalien

    remarque de cadre sup!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  11. Yvon
    Soumis le 21 janvier 2018 à 6:05 | Permalien

    Les amis je pensais aux cyclistes anglais pour moi j’ai 70 printemps. Alors je regarde et partage votre amour du vélo. Et me régale de vos commentaires.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  12. nick
    Soumis le 21 janvier 2018 à 8:07 | Permalien

    et où les commentateurs, rapport aux transferts, disent « mauvais plan » pour ceux qui ont signé chez sky,

    a contrario de ceux qui ont eu le nez fin (dan martin),

    pineau (sur lequipe), parlant du recrutement, disait qu’ils avaient du mal à pallier les fuyards (landa, nieve, etc.), et à trouver des remplaçants du même tonneau,

    ça devait être sur le tour de Grande-Bretagne, déjà,

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. lbi
    Soumis le 21 janvier 2018 à 3:05 | Permalien

    Yvon si tu vois froome s’entraîner, c’est que la sky a donné quelques valises d’argent à l’uci…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  14. Soglio
    Soumis le 21 janvier 2018 à 11:50 | Permalien

    Froome s’entraîne actuellement en Afrique du Sud.
    On peut le suivre sur Strava.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. Edgar Allan Poe
    Soumis le 22 janvier 2018 à 4:01 | Permalien

    Vous imaginez la localisation à toute heure du jour et de la nuit pour les footballeurs, ces rois à qui l’on ne refuse jamais rien…!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  16. Soumis le 22 janvier 2018 à 7:37 | Permalien

    salut Laurent
    1)les controles inopinés permettant de voir si un coureur se charge c est bien normal qu ils soient poursuivis
    2) encore Froome l affaire va trainer encore combien de temps ?
    https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/David-lappartient-soutiendra-le-tour-s-il-exclut-chris-froome/869055
    pour moi un controle anormal est du dopage de qui se moque t on
    1000Mg/L de salbu dans les urines etant le maximum toleré Froome en avait 1900Mg/L c est parce que ce sont les sky qu on evite de dire qu il est positif ? mais seulement anormal ? l hypocrisie ne finira donc jamais
    à bientot bye

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  17. noirvélo
    Soumis le 22 janvier 2018 à 12:34 | Permalien

    Excellent LaVoitureCaPue !!!(5)
    très drôle et très vrai comme quoi le cynisme (on peut le dire) est une affaire de sensibilité , d’analyse « fouilleuse  » et de franchise crue avec un zeste d’humour bien « provoc » et un « doigt » de fatalisme assurément bien orchestré !!!
    Tu as maîtrisé ton sujet du bac comme un chef , tu as la mention « très bien » avec les félicitations du jury …
    Pourtant, j’ai vu qu’il y en avait quand même qui étaient « faibles du pouce » …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  18. noirvélo
    Soumis le 22 janvier 2018 à 12:50 | Permalien

    @ Ibi,

    mica (en grand secret!) s’essaye au 11 dents …
    mica (comme tu nous lis de toutes façons) , c’est de l’humour , d’ailleurs je ne te donne pas toujours tort dans le fond , mais dans la forme … nous prenons du vent !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. lbi
    Soumis le 22 janvier 2018 à 3:19 | Permalien

    il essaye le dents, tu veux dire? Ce qui équivaut à notre dents 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  20. lbi
    Soumis le 22 janvier 2018 à 3:19 | Permalien

    il fallait lire 13 et 11
    désolé!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  21. noirvélo
    Soumis le 22 janvier 2018 à 5:07 | Permalien

    @ Ibi,

    je ne me moque pas , je tire « petit », comme je l’ai toujours fait d’ailleurs,alors à chacun sa « braquette » !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  22. alano39
    Soumis le 23 janvier 2018 à 1:13 | Permalien

    Au tour de Poels de demander une solution rapide dans l’affaire Froome.
    Si même dans son équipe on le pousse vers la sortie il est évident que sa position ne va plus être tenable dans les prochaines semaines.
    Se mettre à la planche pour un gars qui va être suspendu et va perdre ses victoires n’est pas motivant. Surtout si ledit coureur grille ses chances de gagner.
    Je pense que dans quelques semaines ASO et l’organisation du giro vont menacer de ne pas retenir Froome. Il en va de leur réputation et elles en ont le droit.
    Time is ticking et depuis début décembre Froome tarde à donner une explication et on comprend que c’est pas simple. Il faut dire que c’est contre nature que d’essayer de nier l’évidence à savoir que si un taux est trop élevé c’est que l’on a trop pris de produit. Une défaillance rénale d’une journée est difficile à justifier même avec les meilleurs experts.
    Froome va commencer à connaitre les trahisons et à sa place fort des précédents je plaiderais coupable et essayerait de limiter à 9 mois la suspension.
    Il s’enferme dans une défense qui va finir par le pénaliser. Il est peut être mal entouré, avec des avocats et experts qui ont tout intérêt à faire durer le dossier pour se gaver.
    Il devrait appeler Landis qui lui serait de bon conseil ou encore Virenque.
    Mais que voulez vous c’est une question d’ego et de réputation et il réagit donc de façon émotionnelle et non rationnelle. Si il était malade et qu’il ne s’agit pas d’une pratique dopante il avait 3 choix:
    abandonner
    continuer sans médicaments
    prendre le risque de jouer avec le feu.
    Il a joué et il a perdu. C’est pas plus compliqué que ça si on part du principe que cette prise de Salbutamol n’est pas l’application d’un protocole de dopage qui cette fois-ci a échoué.
    Dans tous les cas il est en tort et doit être condamné.
    Circulez y a plus rien à voir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 15 votes)
  23. Wolber
    Soumis le 24 janvier 2018 à 3:47 | Permalien

    D autant que Wouter ( dit wout ) Poels pourrait parfaitement se muer en vainqueur potentiel d ici le mois de juillet.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  24. Tchmil
    Soumis le 24 janvier 2018 à 4:49 | Permalien

    Le soucis avec cette affaire est que Froome prenne pour tout le monde et que Sky, via quelques arrangements, poursuive sa route tranquillement.

    Il faudrait que Froome envoie du lourd si le système se retourne contre lui, mais il y a vraiment trop peu de chances que ça arrive. Comme souvent il y a une porte de sortie quelque part, même petite…

    Tiens un de ses successeurs du continent noir pourrait bien s’appeler Areruya, coureur rwandais qui appelle d’autres jeunes africains à devenir de grands coureurs.
    Mais encore une fois face à l’intérêt financier que constitue un contrat pour un jeune issu de milieux plus défavorisés, l’ombre du dopage se fait pesante et j’ai peur que ces coureurs en soient de nouvelles victimes. Car le facteur du milieu d’origine est vraiment important à considérer pour comprendre le dopage, pas le seul certes mais peut-être le plus important (j’inclus dans milieu d’origine les aspects financiers, sociaux et culturels).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  25. thierry mtl
    Soumis le 24 janvier 2018 à 10:49 | Permalien

    http://www.cyclingnews.com/news/eenkhoorn-and-tolhoek-train-with-lottonl-jumbo-despite-suspension/

    Cette étrange histoire d’usage de sédatifs en dit un peu sur la pratique pharmacologique de certains coureurs. Pas rassurant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  26. Soumis le 25 janvier 2018 à 5:01 | Permalien

    Bon , il serait temps de mettre en cause aussi les organisateurs de grands tours notamment ceux de la Vuelta ou DU giro qui présentent des parcours trop durs qui sont des appels au dopage.
    D ‘autre part à ce niveau le cyclisme n ‘est plus un sport mais un spectacle ou personne n ‘est dupe de la « propreté » des coureurs même nos chouchous vénérés par nous.
    Alors pourqu oi s’acharner avec ses localisations qui sont des atteintes individuelles aux droits de l ‘homme n ‘en déplaise à la cour européenne et en même temps faire durer l enquête sans suspendre Froome, où est la cohérence ,,?
    Je crois qu on ne peut pas faire mieux pour décribiliser le cyclisme pro ,Attention.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  27. lbi
    Soumis le 25 janvier 2018 à 8:33 | Permalien

    bah en fait froome en trichant a accumulé d’énormes fortunes, donc peut payer des grands avocats, et se faire innocenter…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  28. lbi
    Soumis le 25 janvier 2018 à 8:34 | Permalien

    lba te dira que les parcours ne sont pas durs et sont faisables, même si c’est un peu faux en course, quand on voit que contador gagne l’étape de montagne au bout de 7h30 de vélo!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  29. lbi
    Soumis le 25 janvier 2018 à 8:36 | Permalien

    faut dire que nigari et graines de lin sont plus efficaces que salbutamol et cortisone, hein? 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  30. thierry mtl
    Soumis le 25 janvier 2018 à 8:53 | Permalien

    Bien que deux de leurs coureurs ont été éjecté du Giro la veille du départ en 2017 pour dopage, l’équipe Bardiani CSF obtient quand même une wildcard pour participer au Giro 2018.
    Un beau message aux coureurs et aux équipes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  31. mleg
    Soumis le 25 janvier 2018 à 9:21 | Permalien

    Y a pas que des « influenceurs » ou « Youtubeur » surexcités qui manquent de jugement a l’occasion de publications douteuses…une équipe complète de communication derrière un champion du monde comme P.Sagan qui offre un chandail de Bora Handsgrohe et un vélo au Pape prétextant que la famille de sa femme est tres religieuse…??? Il y a des caméras bien sur et c’est relayer par Cycling News. Le Pape a l’air de s’en foutre carrément…heureusement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  32. Dany
    Soumis le 25 janvier 2018 à 2:31 | Permalien

    LUTTE CONTRE LE DOPAGE : les obligations pesant sur les sportifs respectent leurs droits fondamentaux

    julien Raynaud juriste le 25 janvier 2018

    Par une décision du 18 janvier concernant notamment Jeannie Longo, la Cour européenne des droits de l’homme s’est prononcée sur les droits des sportifs soumis à une obligation de localisation permettant des contrôles antidopage inopinés. A l’unanimité de ses sept juges, la Cour, dans un arrêt de soixante pages, juge les règles françaises en la matière compatibles avec le droit au respect de la vie privée des athlètes, garanti par l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme.
    L’avocate de la légende du cyclisme a bien tenté de contester les dispositions du Code du sport réglementant l’obligation de localisation pesant sur les sportifs professionnels ainsi que les horaires de contrôles réalisés le cas échéant au domicile de ceux-ci. Elle soutenait notamment que ces règles ne pouvaient pas prétendre se fonder sur la protection de la santé, car elles soumettaient les athlètes à un stress permanent et que les tests endommageaient leurs veines. Surtout, elle dénonçait le dispositif comme inefficace, puisque n’ayant pas réellement permis de révéler des cas de dopage. Ce dernier argument sera balayé par la Cour : si les cas découverts sont effectivement peu nombreux, c’est précisément grâce à l’effet dissuasif des règles de contrôle inopiné.
    Les juges n’en admettent pas moins que les sportifs concernés se trouvent de fait obligés de planifier minutieusement leur emploi du temps pour chaque trimestre à venir. Cette exigence de transparence et de disponibilité sept jours sur sept atteint leur vie privée et familiale en réduisant leur autonomie personnelle. Elle doit donc être justifiée par des intérêts légitimes et y être proportionnée.
    La justification des contraintes imposées aux sportifs pose peu de difficultés. Relayant tous les textes internationaux pertinents, le droit français vise à protéger la santé des sportifs concernés et à envoyer un signal fort aux pratiquants amateurs, notamment les plus jeunes. Les dangers du dopage sont unanimement reconnus et il existe un consensus international sur la nécessité d’opérer des contrôles inopinés.
    Reste alors à déterminer si la réglementation française, tout de même très attentatoire, au quotidien, à la vie privée et familiale des sportifs, s’avère strictement indispensable à la réalisation des objectifs qu’elle poursuit. De manière pragmatique, la Cour de Strasbourg observe que les athlètes étant les principaux bénéficiaires des résultats de la lutte antidopage, ils doivent accepter les contraintes inhérentes à la mise en œuvre des contrôles inopinés. Et plus juridiquement, les juges européens ne voient pas d’alternative moins restrictive des droits fondamentaux des sportifs : certaines substances prises en période de préparation n’étant plus décelables en période de compétition, les obligations de localisation imposées sur l’ensemble de l’année par les pouvoirs publics constituent le seul moyen de débusquer le dopage et de le sanctionner. Remettre en cause ces obligations serait préjudiciable à l’ensemble de la communauté sportive.
    La France a donc, sur cette question complexe, trouvé le juste équilibre entre le respect des droits des athlètes et la défense des enjeux de santé publique. 

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  33. noirvélo
    Soumis le 25 janvier 2018 à 2:46 | Permalien

    @ mleg

    ok avec toi, c’est du n’importe quoi ! les fans sont capables de rester « baba » pour chaque action , attitude ou parole de Sagan … OK, il est sympa, et tout et tout
    mais les clichés démagos , je n’y adhère plus depuis longtemps ; les autres sont donc ternes , prétentieux , suspicieusement secrets ? Deux poids deux mesures …
    Et le pape , la soutane blanche du meilleur jeune ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  34. lbi
    Soumis le 26 janvier 2018 à 2:54 | Permalien

    Laurent
    Pour une lutte efficace, il suffit de demander à varjas de géolocaliser ses moteurs qu’il fabrique, on serait tout de suite fixés!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  35. Vincent L.
    Soumis le 26 janvier 2018 à 12:00 | Permalien

    Ibi
    Le problème est, que Varjas n’est pas la seule personne ou entreprise capable de fabriquer des moteurs dissimulés. Et peut être même déjà en 1998, lorsqu’il avait vendu son exclusivité pour 10 ans à un intermédiaire. Lors de la Vuelta 98, les performances d’Armstrong était déjà miraculeuse, alors que Varjas n’avait pas encore cédé son prototype.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  36. lbi
    Soumis le 26 janvier 2018 à 4:11 | Permalien

    armstrong avant 2004, je n’y crois pas une seconde. Ou alors sur un velo de clm. Mais les 2 chutes a luz ardiden prouvent qu’il y avait rien, et le poids rendait le bénéfice moindre, surtout que l’epo etait encore à la louche. Pantani ou ullrich, pourquoi pas, mais j’en doute aussi. Faudrait des preuves. Plutot des coureurs de classiques, d’ailleurs tout est parti de paris roubaix… Pour cancellara, froome et contador, par contre, je n’ai aucun doute!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  37. Wolber
    Soumis le 27 janvier 2018 à 1:57 | Permalien

    En revanche ce que l on sait , c est qu ils ont fait tomber Pantani, l année où Armstrong s est transformé en vainqueur du Tour.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  38. Edgar Allan Poe
    Soumis le 28 janvier 2018 à 2:55 | Permalien

    @Duval Philippe (post 25) : le cyclisme n’est en effet plus crédible au niveau du grand public.
    Par contre, ce n’est pas la difficulté des courses qui fait le dopage : on se dope avant tout pour passer la ligne avant les autres, que ce soit sur un 100 mètres, sur une poursuite sur piste, un prologue du tour, une étape de 75 bornes…ou les 300 kms de Milan-San Rémo…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  39. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 29 janvier 2018 à 9:49 | Permalien

    Et oui, Edgar, le problème dans l’anecdotique lutte anti-dopage comme dans, comme ça vient, la lutte contre la fraude fiscale, dans l’enseignement, dans la dite lutte contre le chômage, dans le travail, dans l’alimentaire, dans l’immigration, etc, etc, ce sont ces contre-vérités faciles qui subsistent contre toutes évidences. Le grand malheur est que ta mise en point (100 fois déjà répétées ici) ne sert strictement à rien.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  40. nikko
    Soumis le 31 janvier 2018 à 4:30 | Permalien

    Des nouvelles de l’affaire Froome :
    http://www.lemonde.fr/cyclisme/article/2018/01/30/dopage-froome-dement-avoir-change-de-strategie-de-defense_5249225_1616656.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!