Un Tour pour Pinot!!!

Y’a pas à dire, c’est Marc Madiot qui doit être content aujourd’hui!

Si on avait voulu dessiner un Tour de France favorable à Thibault Pinot, ça ressemblerait bien au Tour 2020.

On a même pensé à sa motivation en plaçant une petite (et unique!) étape chrono la veille de l’arrivée dans son coin de pays, puisque l’étape traversera Mélisey avant de finir en haut de la Planche-des-Belles-Filles, une de ses ascensions préférées…

Blagues à part, ce Tour de France s’inscrit vraiment dans une nouvelle tendance, celle d’un nombre (très) réduit de kilomètres contre-la-montre, d’étapes courtes, d’une entrée rapide en la matière et de beaucoup d’étapes accidentées, sans forcément être de la haute montagne.

Manifestement, on veut ouvrir la course à plusieurs types de coureurs, et on veut une épreuve imprévisible, durant laquelle le maillot jaune pourrait changer souvent d’épaules.

Parmi les éléments que je retiens de ce Tour, les suivants:

  • un seul petit chrono de 36 bornes la veille de l’arrivée, et encore qui se termine par l’ascension de la Planche-des-Belles-Filles, condamnant les Rohan Dennis et Tony Martin de ce monde.
  • très peu d’étapes pour les sprinters, qui ne seront pas à la fête durant ce Tour de France, sauf quelque part en milieu de 2e semaine. Il faudra savoir passer les bosses pour ramener le maillot vert à Paris, et Peter Sagan pourrait bien ramener son… 8e paletot à Paris.
  • une seule étape de plus de 200 bornes, à peine 5 au delà de 190 bornes. À titre de comparaison, le Tour de France 1986, remporté par Greg LeMond, comportait… 10 étapes de plus de 200 bornes! Sur ce Tour 2020, six étapes font 160 kilomètres ou moins, soit un « petit » 4h de course et c’est plié.
  • un seul col au-dessus de 2000m d’altitude, l’inédit col de la Loze, au dessus de Méribel, sur cette nouvelle route ouverte aux cyclistes il y a quelques mois. Si on ajoute le col de la Madeleine et le Cormet de Roseland, qui font presque 2000m, c’est seulement 3 grands cols que ce Tour de France franchira en haute altitude.
  • une entrée rapide en la matière, dès le départ de Nice avec déjà, des petits cols casse-pattes et près de 4000m de dénivelé dès la 2e étape. Et une première arrivée en altitude à Orcières-Merlette le 4e jour!
  • les seules étapes « de plat » seront du côté de l’Ile de Ré et de Poitiers, où le vent de la côte pourrait créer bien des remous dans le peloton s’il devait souffler fort. De quoi souffler? (sans jeu de mot) Pas sûr!

Bref, ce Tour sera plus difficile pour les purs grimpeurs comme Egan Bernal je pense, eux qui font surtout la différence quand l’altitude dépasse les 2000m. Julian Alaphilippe trouvera sur un tel profil matière à réjouissance, Pinot et Bardet aussi.

Conscients de la belle génération de coureurs français actuellement, et si les organisateurs du Tour voulaient en profiter afin de donner à Bernard Hinault son successeur, enfin?

75 Commentaires

  • mica
    Soumis le 15 octobre 2019 à 8:30 | Permalien

    La petite phrase à la mode: c’ est un col à 12% de moyenne avec des passages à 18%…….l’ Alpe d’ Huez est vraiment ringardisée avec son 7,5 % de moyenne….et pas de passages à plus de 10%…
    Bien sur, pas le moindre chrono (sauf un chrono en cote).
    Voir le twet de David Guénel qui dit que « les organisateurs du Tour insultent son passé » et, comme il a raison!
    Des étapes de 160 bornes en moyenne qui se ressemblent toutes entre elles…
    Plus d’ étapes pour sprinters.
    6 ou 7 arrivées au sommet, sans compter celles qui suivent le dernier col après une courte descente.
    Tout est fait pour que « qui vous savez » gagne enfin, ce qui ne changera pas grand chose à la face du cyclisme…hors une sorte ce campagne de promotion qui ne ramènera pas les jeunes sur un vélo.
    Je crois que les organisateurs du TDF se trompent et ne savent pas ce qu’ est le cyclisme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -11 (from 33 votes)
  • nick
    Soumis le 15 octobre 2019 à 8:56 | Permalien

    pas simple, en même tps, si trop de chrono, c’est dumoulin (s’il est remis) qui part favori et si trop de montagne, c’est bernal,

    et puis maintenant, en plus il faut choisir : parcours ouvert avec des étapes estampillées puncheurs pour alaphilippe ou des cols longs et durs pour purs grimpeurs comme pinot voire bardet ?

    la feuille de route donnée à gouvenou a dû être bien dure à respecter,

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • wolber
    Soumis le 15 octobre 2019 à 9:30 | Permalien

    Il s agit désormais d un circuit DE France puisque le TOUR de la France ne présente visiblement plus d intérêt sportif.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • Vincent C
    Soumis le 15 octobre 2019 à 9:55 | Permalien

    Peu d’étape longue? Après ça chiale que les vitesses moyennes augmentent. Une course de 160km c’est à bloc tout le long.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • Christian
    Soumis le 15 octobre 2019 à 10:06 | Permalien

    C’est le Tour de la Demi-France!

    Je n’ai jamais vu le nord du pays à ce point rayé du parcours, c’est incroyable! L’excuse de partir de Nice ne tient pas. On fera bien l’an prochain Alpes et Pyrénées après un départ du Danemark!

    Je crois que le tour soporifique d’il y a 2 ans a marqué ce brave Thierry, qui a du la sentir passer!

    Attention toutefois au retour de bâton puisque Thierry nous annonce beaucoup de plat l’an prochain (forcément puisqu’on part du Danemark). C’est oublier qu’il y a toujours un peu partout des petites cotes qui bien placées peuvent faire exploser une course.

    Je me demande aussi pourquoi l’UCI interdit les demi-étapes. Cela pourrait dynamiser la course. Sans le chrono l’après-midi après la demi étape du matin du Tour 1990, Chiapucci n’aurait jamais pris 10 minutes au peloton, ce qui avait donné lieu à l’un des plus beaux tours de l’histoire!

    Enfin, espérons qu’il y aura du spectacle car avec un tel parcours (que je découvre et n’ai pas encore analysé en détail), ce serait à désespérer qu’il n’y en ait pas.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 15 octobre 2019 à 10:24 | Permalien

    Le seul intèret de regarder la présentation du TDF c’ est de voir les coureurs « en civil » et c’ est vrai qu’ ils « présentent » mieux ainsi que dans leur déguisement sur podium…casquette vissée, maillot bariolé, collant du plus mauvais gout….; et en Italie je vous dis pas:…marque du rouge à lévre de la miss de service sur la joue…le champagne dégoulinant….les confettis….
    Nos champions étaient tellement élégants que, pour la plupart, j’ avais du mal à les reconnaitre!
    Qu’ est il arrivé à Offredo?..ah oui: la cheville…..ces dernières auraient elles gonflé suite à ses (nombreux) passages télé….non, je persifle !
    C’ est trop facile et je ne doute pas de la valeur de ce cycliste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 29 votes)
  • wolber
    Soumis le 15 octobre 2019 à 12:36 | Permalien

    En 1981, le Tour partait déjà de Nice et effectuait ce qu ressemblait a un Tour de la France. Prologue, chrono par équipes,une étape ds les Pyrènees rabotées, chronos individuels au nombre de trois , nombreuses étapes de plat depuis Bordeaux jusque a Mulhouse et enfin les Alpes sans fioritures…
    Cherchez le parcours du Tour 1981 et imaginez avec les canons du cyclisme actuels…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Lbi
    Soumis le 15 octobre 2019 à 3:37 | Permalien

    Nick tu oublies froome qui avec ses 5 traitements permanents peut gagner n importe quel tour…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • Ludovic_P
    Soumis le 16 octobre 2019 à 2:16 | Permalien

    Je dois avouer avoir franchement du mal avec l’aspect  »on bafoue l’histoire du Tour de France ».

    Le Tour de France est en perpétuelle évolution depuis un siècle, et bien heureusement. S’il n’y avait eu que des conservateurs avec le discours  »on ne change pas l’esprit du Tour de France », le Tour de France ferait six étapes et ne serait jamais allé en haute montagne. Il faut faire vivre l’épreuve, tester des choses. L’erreur est humaine, si on se plante, on revient en arrière les éditions suivantes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +24 (from 26 votes)
  • alano39
    Soumis le 16 octobre 2019 à 2:51 | Permalien

    Le parcours totalement dans le sud de la France va donc être soumis à la chaleur ce qui est une dimension à appréhender.
    La multiplication des étapes de moyenne montagne va aussi influencer la course. Il va falloir arriver en forme car la première semaine va faire mal. Le moindre jour de moins bien risque de donner lieu à un débours immédiat.Il sera difficile de se cacher sur ce type de tracé.
    Le chrono en fin de tdf va être compliqué à gérer et il peut jouer le juge de paix.
    Clairement ce tdf a été dessiné pour non pas avantager Pinot mais pour limiter l’emprise d’une équipe sur la course.
    Les grimpeurs sont quelque peu avantagés mais il faudra surtout être costaud et ne pas avoir un jour sans.
    Personnellement je ne vois pas Froome jouer la gagne et ce notamment après le reportage de Stade 2. Il est handicapé pour marcher et il a beau avoir repris l’entraînement il ne pourra récupérer avant juillet. Par contre pour Ineos c’est un phénoménal sujet de communication qu’ils vont utiliser à fond mais je pense que son destin cycliste est scellé. L’équipe sera autour de Bernal ou un autre coureur mais pas construite autour de Froome.
    Coté français ce parcours est intéressant mais il me semble un peu présomptueux de penser à un duel entre Pinot et Bernal. Il faudra que Pinot revienne au même niveau et puis il y a d’autres coureurs qui arrivent.
    Alaphilippe va devoir faire un choix entre les classiques et le tdf et je suis certain qu’il va opter pour les classiques. c’est dans la culture de l’équipe et puis il doit profiter de son jump qui le place un petit cran au dessus de ses adversaires. Sur le tdf il ne profite pas à fond de cet avantage.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 11 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 16 octobre 2019 à 7:53 | Permalien

    Rappelons que Bernal a gagné le Tour sans l’aide de Froome, contre Thomas et avec une équipe Sky-Inéos bien moins forte que dans les années précédentes.
    Alors quand Froome affirme que Bernal est prêt à se mettre à son service en 2020, il n’est pas réaliste et il fait preuve de condescendance narcissique.
    Bernal ne veut certainement pas le froissé, mais objectivement, ils ne sont plus les même coureurs qu’en mai dernier. Bernal le sait déjà, Froome devra s’en rendre compte… Bernal n’est plus « son » domestique colonial.

    Juste en entrevue hier, Bernal à pris de l’assurance. Il tient sa place. Il n’est pas gêné, seulement diplomate. Dans le fond de sa pensée, il sait très bien qu’Inéos ne fondera pas son Tour 2020 sur un éclopé. Brailsford se chargera d’annoncer la nouvelle à Froome dans les prochaines semaines.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 14 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 17 octobre 2019 à 3:56 | Permalien

    Le vent ne souffle pas toujours très fort en Juillet du côté des côtes atlantiques mais cette étape « d’île à île » est une idée intéressante pour les téléspectateurs … à l’image de ce Tour finalement qui oscille entre sport-spectacle et volonté de mettre sur les devants un coureur français (comme l’an passé). Le nationalisme, le sport et le spectacle ont souvent cohabité dans l’Histoire (à son maximum dans les périodes les moins équilibrées d’ailleurs).
    Mais en 2020 il faudra passer sur Froome, Thomas, Dumoulin et cie (verra t-on les slovènes sur ce parcours digne de la Vuelta?) et ça ne sera pas si simple.

    Enfin pourquoi le Tour se termine t-il toujours à Paris ? On sait que cette ville est le centre de la France et du Monde mais ça serait un contre-pied parfait de le conclure en province (en alternant les régions). C’est sans doutes trop demander aux organisateurs qui réfléchissenr pendant 1 an aux parcours de l’année suivante ? Mais bon, quitte à révolutionner cette épreuve …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 17 octobre 2019 à 4:02 | Permalien

    « … réfléchissenT … »

    *Paris, centre du monde et de la France c’est juste l’image qu’une partie de la population veut bien lui donner. Ni la réalité, encore moins mon opinion 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Soumis le 17 octobre 2019 à 6:07 | Permalien

    Je lis dans les commentaires : « Froome affirme que Bernal est pret à se mettre à son service en 2020 ».

    Est ce que quelqu’un peut citer le média qui a rapporté ce propos ou m indiquer un lien vers l interview ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 6 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 17 octobre 2019 à 6:15 | Permalien

    https://www.cyclingnews.com/news/chris-froome-bernal-says-he-will-support-me-at-2020-tour-de-france/

    Et voilà le lien

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Soumis le 17 octobre 2019 à 12:17 | Permalien

    Merci, je n arrivais pas à trouver le lien.

    Effectivement, l on n imagine plus Bernal au service de Froome. Que Froome puisse encore l espèrer laisse songeur.

    A moins qu il ne s agisse d un plan de communication alambiqué d INEOS.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Josef Koba
    Soumis le 18 octobre 2019 à 5:22 | Permalien

    Amusant de voir à quel point le tdf est devenu un panneau publicitaire en lui-même.avant le tour s’adaptait au territoire, avec ses spécificité et notamment un grand quart nord ouest de vastes plaines. Désormais c’est le territoire qui doit s’adapter (ex :on bitume des chemins sur des collines pour le seul tour) ou s’effacer lorsqu’il n’y a ni colline, ni pavés, ni gouffres venteux…
    Le spectacle de la course ne met plus en avant le territoire mais c’est le territoire qui doit se soumettre au spectacle. On y perd l’essence du sport cycliste sur route.
    Pourquoi ne pas s’adapter encore plus et faire un chrono dans Bordeaux, Dtrasbourg ou Paris en n’empruntant que les pistes cyclables? A partir du moment où en montagne on construit des voies pour les seuls vélos..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • legafmm
    Soumis le 18 octobre 2019 à 6:46 | Permalien

    Je vous trouve bien pessimiste pour Froome (il boîte donc il ne sera pas prêt pour juillet … juillet 2020 ce n’est dans 1 ou 2 mois, il a bien le temps de se remettre), moi, je ne l’enterrerais pas si vite, il bouge encore le bougre, il n’a pas dis son dernier mot.

    Le gros hic pour lui, c’est le parcours, il manque un chrono dans les 10 premiers jours pour l’installer dans les premières places du classement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Lbi
    Soumis le 18 octobre 2019 à 8:16 | Permalien

    La médecine etant prépondérante , car a la base ils sont tous assez exceptionnels, froome peut largement gagner.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 19 octobre 2019 à 4:47 | Permalien

    Je ne vois vraiment pas en quoi le dernier vainqueur du Tour devrait se mettre au « service » (!) de l’avant dernier … Bernal c’est le futur et Froome le passé composé (sans être imparfait évidemment !) … la roue tourne et Egan a prouvé son « talent fou » sur un vélo avec une maturité et une assurance stupéfiantes … Je pense que Brailsford a du le rassurer , il eut été intelligent de sa part en tous les cas …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 19 octobre 2019 à 5:11 | Permalien

    Un Tour pour les Français ??? en quoi ??? les « autres » ne vont pas s’entraîner pour le gagner , y croire ??? genre de réflexion qui me fait mourir de rire !!! et me fait douter de la crédibilité de certains commentaires , désolé … Au contraire , plus ouvert pour tout le monde , là oui !!! J’ai fini , j’attends de toutes façons les « Flandriennes » en prenant soin perso de rouler tout l’hiver …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Soumis le 19 octobre 2019 à 7:58 | Permalien

    @ legafmm,

    D un point de vue général, j ai tendance à être un peu pessimiste…

    En l occurrence, ce n est pas tant le fait qu il boîte que la taille de sa cuisse qui préoccupe. Dans l immédiat, cela ne va pas s arranger mais plutôt s aggraver puisqu’il va devoir se faire de nouveau opérer pour enlever le matériel.

    Mais, j espère me tromper.

    Néanmoins, même s il parvenait à revenir à un niveau suffisant pour en faire un possible vainqueur de grand tour, comme Noir Vélo et pour les mêmes raisons, je n imagine plus Bernal au service de Froome.

    Mon point de vue est que Froome le sait parfaitement et que c est juste un plan de communication alambiqué, orchestré par INEOS.

    Après, cela ne coûte rien à Bernal de dire que si Froome est en mesure de gagner un cinquième TdF, qu il se mettrait à son service.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Soumis le 19 octobre 2019 à 9:08 | Permalien

    Froome a indiqué qu il était à 60 % sur sa jambe valide et 30 % sur sa jambe invalide.

    Il est difficile d évaluer le niveau d exigence extrême du très haut niveau.

    Mais contrairement à l idée reçue, il est plus facile à un bon régional qui est passé par Capbreton de retrouver son niveau que pour un sportif professionnel qui est suivi 7j/7 toute l année.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 19 octobre 2019 à 11:18 | Permalien

    @ Eric ,

    tout à fait d’accord, entre la « com » et le terrain , il y a un « monde » !entre aujourd’hui et début juillet il y a aussi un « monde » … Ce sont des pros très bien payés aussi pour tenir leur langue autant que possible … Et ça ne coute pas plus cher d’être poli et souriant (même si ça peut sonner très faux!) .
    Pour sa jambe , comme toi , moi aussi je suis pessimiste;
    il peut revenir à un niveau correct avec maints sacrifices mais le Tour en haut de la boîte , non, et puis Inéos ne va pas prendre ce risque ! par contre au niveau « com » l’équipe va jouer de la situation jusqu’au dernier moment … Il reste une « bête à médias » avec le rapport « 5 TdF ,salbutamol & gentil sourire  » …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Soumis le 19 octobre 2019 à 2:58 | Permalien

    C est exactement cela.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Wolber
    Soumis le 20 octobre 2019 à 12:36 | Permalien

    Les pros sont bien payés pour tenir leur langue et même payés pour dire ce qu ils ne pensent pas. D ailleurs ont ils le droit de s exprimer de manière spontanée?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 20 octobre 2019 à 7:15 | Permalien

    @ Wolber ,

    Les pros ont tous leur langue propre et commune , (pas toujours très propre d’ailleurs!) ,une sorte d’ « Espéranto » … : L’Omerta !!! En fin de carrière, après avoir bien « récolté » ou après s’être fait « pincer » , ils « font 2e langue » : ils « parlent » (sous la contrainte juridique ou les intérêts médiatiques )…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 21 octobre 2019 à 3:40 | Permalien

    Dans l’ actu., viennent de se dérouler les ch. d’ Europe sur piste.
    La meilleure perf. absolue est, selon moi, à mettre à l’ actif du Français C. Ermenault (encore un fils de…) en poursuite ind., les 4 Km en 4′ 10 » soit 57,6 Km/h, et si l’ on tient compte du départ arrété, cela représente 59Km/h de vitesse de croisiére….et le Français pourrait devenir un prétendant au record de l’ heure ….mais il n’ en est pas encore là.
    Sur les 4 Km il est à 5 ou 6 secondes du record du monde, mais celui ci a été établi en altitude…
    Dans le même moment, on apprend que le jeune Français renonce à sa cariére sur route déçu par son manque de résultats….Sans doute est il ,lui aussi, victime du « syndrome du coureur (trop) athlétique ».
    Je m’ explique: les courses cyclistes sont devenues presque exclusivement réservées aux seuls escaladeurs et conviennent seulement aux 65 Kg et moins.
    Ce « syndrome » » du coureur talentueux mais un peu trop « lourd » (disons au dela de 70 ou 72 k), d’ autres le subissent….P. Ganna, ou S. Kueng …pour ne citer que 2 exemples….)
    Il n’ y a plus place pour ce genre de coureur sur la route….voir par exemple le tracé du prochain TDF ou, au moins une douzaine d’ étapes sont influencées par la montagne. (34 Km de CLM, contre 3400 Km du reste, soit 1 % de chrono, et encore ce dernier
    est « en cote » sur au moins la moitié de son parcours).
    Voila ce qui peut expliquer les perfs. décevantes de pas mal de coureurs….il faut ajouter l’ usage délétère des gros braquets que la plupart se croient obligés d’ employer dès qu’ ils quittent la piste et vont vers la route.
    Quoi qu’ il en soit les organisateurs ( dont ASO), sont devenus intégristes de la montagne et dénient à tout autre cyclisme le droit d’ exister (rouleurs ou sprinteurs)….ils imposent même des nids de poule sur la classique Paris Tours, la seule qui restait ouverte aux  » routiers sprinteurs ».
    Une aberration de plus chez Prudhomme, Gouvenou and co.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 17 votes)
  • Wolber
    Soumis le 21 octobre 2019 à 6:09 | Permalien

    Ermenault expliquait sur Directvelo,que ce sont les schémas de courses stéréotypées , échappées bidons du km 0 puis contrôle de l échappée ( ç est à dire rien) et enfin sprint, qui ont eu raison de sa motivation.
    Il expliquait d autre part qu il pourrait améliorer ces temps en poursuite avec un braquet plus important.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • Yvon
    Soumis le 21 octobre 2019 à 7:08 | Permalien

    Pour le discours des professionnels ils ont dû signer pour se taire pour des propos négatifs sur leur patron c’est la même chose dans la vie de tous les jours. Les journalistes devraient intervenir rien la boucle est bouclée, ne sont-ils pas dans le cas de figure ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Soumis le 21 octobre 2019 à 8:58 | Permalien

    Sur le Tour de France, la lente mort du contre-la-montre

    https://www.letemps.ch/sport/tour-france-lente-mort-contrelamontre

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • mica
    Soumis le 21 octobre 2019 à 11:49 | Permalien

    Wolber: je n’ ai pas retrouvé l’ interview de Ermenault dans « direct vélo ».
    ce n’ est pas grave, tu disais toi même quelques post plus haut que les pros  » ont tous leur langue propre et commune, pas toujours trés propre d’ ailleurs… » ce sont tes paroles, donc propos de Ermenault à relativiser aussi; quoi qu’ en dénonçant le coté un peu « artificiel » du cyclisme dans les courses en lignes, il est dans le vrai…(échappée du Km 0, puis controle de l’ échappée, c’ est à dire rien…, toutes tendances que nous sommes quelques uns à dénoncer ici.
    On peut comprendre sa frustration et sa démotivation pour le cyclisme sur route, il se  » refera » sur la piste.
    Il n’ empéche que je suis persuadé que la multiplication des dénivelés dans le cyclisme selon ASO (et d’ autres) ne favorise qu’ un type de coureur (les poids légers) au détriment de tous les autres. Le cyclisme est déséquilibré et va désormais toujours dans le même sens.
    On a connu une époque ou les champions passaient facilement de la poursuite aux courses sur route (Anquetil, Altig, Riviére, Braque, Merckx….)
    C’ est maintenant quasiment impossible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 11 votes)
  • Wolber
    Soumis le 21 octobre 2019 à 2:04 | Permalien

    Mica, tu prends les paroles de Noirvelo pour les miennes, mais rien de grave , je les partage.
    Je m interrogeais aussi sur la possibilité des coureurs pros à s exprimer de manière spontanée lorsqu ils sont sous contrat.
    Ermenault , non conservé dans l effectif de Vital Concept, s exprime à mon sens , d une manière libérée.et je n aurais pas tendance à relativiser ses propos, propos que l ont retrouve bien sur Directvelo sous l intitulé : « quitter les pros est une libération »
    En tout cas , il ne dit pas être  » victime du syndrome du coureur ( trop) athlétique comme tu l écrit .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • pijiu
    Soumis le 21 octobre 2019 à 3:52 | Permalien

    « Passer facilement de la poursuite à la course sur route est devenu quasiment impossible ». Quid de G. Thomas? Et quelques Australiens il y a quelques années de cela.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 22 octobre 2019 à 1:34 | Permalien

    Wolber: certes , Ermenault n’ évoque pas les difficultés qu’ ont les coureurs un peu lourds a « survivre » dans le cyclisme de 2019, mais c’ est un fait, depuis toujours, mais qui s’ accentue me semble t’ il. Voir aussi un certain malaise des sprinteurs qui décrochent de plus en plus vite. (Greipel ,Kittel
    ou Cavendisch pour ne citer qu’ eux….).
    Mais, ma remarque est générale; j’ imagine aussi qu’ il ne doit pas y avoir beaucoup de plus de 80 Kg dans les cyclosportives à tendance montagneuse…
    piju: oui, certains ont pu faire la transition « poursuite- route », mais au prix d’ un amaigrissement qui confinait à l’ anorexie, et qui n’ avait rien de naturel; Wiggins par exemple et il en a été presque de même pour G. Thomas.
    Ce printemps, on a même cru que R. Dennis était devenu grimpeur…mais là il y avait certainement autre chose..
    ( voir le dernier Tour de Suisse).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 12 votes)
  • Wolber
    Soumis le 22 octobre 2019 à 3:02 | Permalien

    Mica, je trouve les parcours des Tours des anneés 80 comme étant des modèles du genre. 83 et 84 , 87 et 89.
    Appliquer le cyclisme actuel sur ces parcours montrerait les changements profonds opérés depuis 30 ans.
    En 1987 , un clm de 87 km etait proposé du côté de Saumur en fin de première semaine ( si ma mémoire est bonne). Cette etape avait simplement permis de  » construire  » le classement final. D une certaine manière , il représentait  » simplement  » un gain de temps ou une perte ( lapalissade) mais rien de rédhibitoire, la course et ces circonstances offrait encore la possibilité de se refaire .
    Imagines la même etape en 2020 avec des schémas de course stéréotypés et des équipes surpuissantes infatigables possédant un Thomas ou un Dumoulin et ou un Roglic reléguant son dauphin à disons….4 minutes 50 par exemple . Serait il possible de se refaire? Dans Ouest France, je crois, un journaliste parlait du syndrome Indurain…
    Ç est ce que cherche à éviter les organisateurs – producteurs de spectacle distillant de la publicité à des spectateurs somnolents. Bien sûr tout ça se fait à mon avis, et au tien,au détriment de l équilibre athlétique du sport cycliste.
    Cependant Ludovic P disait très justement plus haut que le Tour etait en perpétuelle évolution , donc, si l absence de chronos permet de courses plus intéressantes, doit on forcément en inclure ds les tracés?
    L évolution des stratégies d équipes, ( masses salariales ,oreillettes, dopage qui n a jamais été aussi efficace, mentalités des leaders, besoin de retours sur investissement en jouant des places d honneur …) ne sont pas forcément le fait des organisateurs qui , à mon avis ,essaient simplement de palier à ces  » « évolutions » tout en sauvegardant leur business…

    .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 22 octobre 2019 à 3:44 | Permalien

    Wolber: globalement tu n’ a pas tort, mais le cyclisme, c’ est du sport et pas seulement un « spectacle »…. on entend trop le mot « spectaculaire »; tu sais le fameux « col spectaculaire de 15 kM à 10% de moyenne avec des passages à 18% »….pour ma part, j’ en ai un peu raz le bol; et c’ est pareil en Italie ou en Espagne. (trois foi trois semaines).
    Imaginerait on les instances de l’ athlétisme changer, sans cesse, les régles de telle ou telle compétition, ou du décathlon par exemple…
    Tiens, le lancer du poids ne convient pas au Français, on va le minimiser, voire le supprimer; ou en tennis, la terre battue ne convient pas aux Français…on va la reléguer aux oubliettes…..non, il faut rester sérieux!
    La composante CLM du cyclisme est fondamentale (on l’ appelait jadis l’ épreuve de vérité …ce n’ est pas par hasard ).
    Le cyclisme posséde 2 pôles d’ intéret sportif:
    1er:  » l’ escalade » 2 emme : l’ aspect aérodynamique.
    l’ escalade ne s’ exprime jamais mieux qu’ en montagne, c’ est bien comme ça et il en faut beaucoup, je le reconnais.
    L’ aérodynamisme ne s’ exprime jamais mieux que contre la montre et il faudrait veiller à en préserver suffisament c’est vital pour le vélo.
    j’ ai déja dit: prochain TDF 34 kM CLM SUR 3400 kM soit 1 % et encore bien moins car plus de la moitié de ce chrono seront en montée!
    De plus, les organisateurs du TDF nous vantent régulièrement la dernière édition sous prétexte qu’ un Français « survitaminé » y a fait un certain spectacle….ce n’ est pas ça le vrai sport.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 15 votes)
  • Wolber
    Soumis le 22 octobre 2019 à 4:26 | Permalien

    Tes comparaisons ne tiennent pas Mica dans la mesure où les Tours ne se sont jamais déroulés sur un parcours unique. Ce qui aurait pu être une idée d ailleurs…un seul parcours toujours les mêmes étapes mais ça n a jamais été le cas.
    D autre part , il existe plusieurs voies d escalade pour vaincre une face nord et une course à la voile ne voit pas les bateaux passer aux mêmes endroits …
    Ne sois pas obnubilé par ces parcours soi disant offert aux grimpeurs français, car si les parcours leur conviennent , ils conviennent donc aussi à Bernal, Carapaz, Pogacar, Yates, Chavez et à Thomas , Roglic…
    D ailleurs cette tendance est généralisée sur toutes les courses à étapes …bon la Vuelta ç est aussi Aso.
    Je ne sais pas si le Giro etait dessiné pour Pinot , il y a quelques années, en tous cas le parcours lui convenait.
    Dans les anneés 80 ( encore!!) , on disait à Félix Lévitant, qu il traçait les Tours pour Hinault avec des clm , ce à quoi il répondait que les parcours etait avant tout pour des hommes forts….fort comme
    Hinault.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • Wolber
    Soumis le 22 octobre 2019 à 5:14 | Permalien

    Mica , des cols spectaculaires à 15 ou 20 pour-cent depuis que Joux plane ou Aspin de provoquent plus rien. Des chemins terre sur Paris Tours, à Plouay et Paris Nice ….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 22 octobre 2019 à 5:29 | Permalien

    Wolber: Je ne dit pas qu’ il ne faut rien changer, mais revenir à un certain équilibre me semble indispensable, d’ autant plus que nous avons 3 Tours de plus de 3 semaines chacun.
    Il y avait Paris Nice qui se terminait traditionellement par le Col d’ Eze en CLM et compte tenu de la pente trés modérée de ce dernier cela pouvait convenir à plusieurs types de coureurs même des grimpeurs moyens….eh bien, même ça, les Gouvemoux and co …ils l’ ont supprimé (pour faire monter en fin d’ hiver à 1600 ou 1800m d’ altitude s’ ils le peuvent compte tenu des conditions météo.)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 22 octobre 2019 à 5:35 | Permalien

    Wolber: encore un peu; il faut voir ce qu’ ils en font de certains cols difficiles, tous, avec les DS à calculer les délais d’ élimination…souvent la course est complétement bafouée.
    D’ ailleurs, il n’ y a plus d’ éliminés (ou presque plus…je reste prudent car tu vas me trouver un contre exemple de derriére les fagots…mais au moins tu as le mérite de dialoguer, ce dont je te remercie.)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 9 votes)
  • Wolber
    Soumis le 22 octobre 2019 à 5:54 | Permalien

    Le probleme est que le classicisme ne provoque plus rien à cause des stratégies d équipe , des capteurs de puissance et des oreillettes et les coureurs non plus ne provoquent plus rien .Paris Nice couru à travers le Morvan, le forez et l arrière pays niçois ne produirait pas une course insipide.?
    Paris Nice n a jamais eu vocation à monter à 1800 m d altitude , tu as raison , et le col d Eze est un joyau qui n aurait jamais du être enlever, cependant depuis un an ou deux la dernière etape courrue sur 100 bornes redonne un peu de vie à la course au soleil .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 22 octobre 2019 à 6:12 | Permalien

    Wolber: il faut qu’ on arréte, certains vont dire que nous sommes retraités…en tout cas pour moi c’ est la réalité.
    Quoi qu’ il en soit nous avons, je crois la nostalgie d’ un certain cyclisme, mais nous ne sommes pas d’ accord sur tout et quelquefois nos opinions divergent beaucoup. Mais l’ important est d’ échanger!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 16 votes)
  • alano39
    Soumis le 22 octobre 2019 à 10:18 | Permalien

    Le syndrome Indurain a bon dos. Les années 90 ont vu une totale métamorphose de certains coureurs et du cyclisme.
    L’arrivée de coureurs de près de 80 kg qui grimpaient mieux que les grimpeurs ou à tout le moins aussi bien.
    La principale différence avec le cyclisme de la décennie précédente résidait là. Les gros rouleurs pouvaient dorénavant accompagner les grimpeurs en montagne. ça a changé totalement la physionomie du tdf.
    Ca a sonné le glas des champions complets pour donner le pouvoir aux supers rouleurs comme Riis, Rominger, Bugno, Indurain, Zulle. Avec l’EPO ils décuplaient leur puissance musculaire déjà plus grande pour ainsi gommer leur handicap de poids et rivaliser avec les grimpeurs sur leur terrain.
    Ainsi, Indurain gagnait les chronos mais ne perdait rien en montagne. On a vu des podiums du tdf composés de coureurs de plus de 1,85 m et plus aucun grimpeur. Les grimpeurs quand ils étaient sur le podium n’avaient jamais été en mesure de lutter contre les Indurain, Riis car ils ne faisaient plus la différence en montagne. Il y avait bien Ugrumov, Virenque, Chiappucci qui rivalisaient encore un peu mais ils ne tiraient pas autant avantage de l’EPO que les gros rouleurs plus puissants à la base.
    Arrêtons de parler du syndrome Indurain mais plutôt de celui de l’EPO qui avait révolutionné ce sport.
    On était entré dans la course à la puissance préparée comme dans les années Armstrong. Armstrong avant 99 était plutôt bon dans les chronos mais pas dominateur. Avec les bons protocoles il est devenu supérieur dans les chronos et intouchable en montagne.
    Les changements de parcours sont surtout causés par la volonté de tomber dans le sensationnel, l’épique.
    Aussi, ce nouveau cyclisme donne la part belle aux coureurs plus légers puisque simultanément la lutte anti dopage est venu limiter les apports EPO.
    Roglic, Bernal, Sosa, Carapaz sont très fins. Ils sont dans la lignée des Froome et Wigo qui ont incarné le cyclisme des coureurs décharnés. Faute de disposer d’un turbo de puissance ils ont dû abaisser leur poids.
    Les records de puissance des années 90 restent toujours imbattables.
    Le manque de chrono a par contre un désavantage au plan athlétique car il s’agit d’un exercice important qui donne la valeur de certains coureurs. Priver le tdf et autres tours de longs chronos revient à minorer la valeur athlétique de ces tours.
    Il devrait y avoir un ratio de 3-5 % minimum de chronos sur un grand tour.
    Il faut mettre un terrain où tous les talents peuvent s’exprimer mais le chrono est moins enthousiasmant et s’adresse plus aux aficionados. Et ils ne font pas les parts de marché dans l’audiovisuel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +12 (from 12 votes)
  • mica
    Soumis le 22 octobre 2019 à 11:09 | Permalien

    Alano: ton point de vue est interessant et bien argumenté je partage assez largement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 12 votes)
  • Wolber
    Soumis le 22 octobre 2019 à 2:31 | Permalien

    Le syndrome Indurain , on l a vu réapparaître a Ax 3 domaines où à la Pierre saint Martin , il y a quelques années.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Dany
    Soumis le 23 octobre 2019 à 4:37 | Permalien

    NANS PETERS: rouleur complet 1,77m et 70 kg…
    « L’arrivée de situe au Sanctuaire Oropa du Biella, belle montée assez difficile et irrégulière sur 10.3km. Les Ineos ont assuré un gros tempo toute la journée. La montée finale s’est faite a une allure folle. J’étais hyper concentré sur mon effort, sur mon placement. Tout s’est fait au train. Bernal, de loin le plus fort , s’est imposé devant son coéquipier Sosa. Je me suis arraché jusqu’au bout pour acquérir cette 3ème place en tapant Buchmann sur la ligne!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Wolber
    Soumis le 24 octobre 2019 à 2:38 | Permalien

    En parlant de clm qui disparaissent, je viens de retrouver sur YouTube les images du Grand Prix Des Nations 1989 (année charnière dans l histoire du cyclisme) remporté par L Fignon . Quelle course, quel parcours , quels champions, quelle moyenne!!! Dire qu on finit maintenant les saisons en Chine ou au Japon dans des courses bidons.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Lbi
    Soumis le 24 octobre 2019 à 6:19 | Permalien

    Wolber tu confonds avec le syndrome varjas!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 24 octobre 2019 à 7:07 | Permalien

    Wolber: merci de « ressortir » ces images, elles nous donnent à voir un vrai cyclisme désormais trés loin et pourtant tellement athlétique…plus de 45 de moyenne sur 90 bornes et un parcours quasiment montagneux dans l’ arriére pays Niçois!
    Allez donc proposer ce genre de choses à nos « champions » actuels..
    Et tout ceci à 30 ans de distance!
    Et, 30 ans avant, c’ est à dire il y a 60 ans, Anquetil ou Gimondi faisaient aussi bien et même mieux peut étre, sur les G P des Nations disputés en vallée de Chevreuse sur des parcours aussi trés exigeants (46 , 47 prés de 48 de moyenne.
    Maintenant, ASO propose frileusement 25 KM, quelquefois sur les quais de Marseille (quel bide par ailleurs…)
    Je souscrit complétement à ton propos:
     » Quelle course, quel parcours, quels champions, quelle moyenne!!!
    Je remarque que Fignon, ainsi que Wegmuller possédaient la fameuse roue lenticulaire….ce que n’ avait pas Mottet et qui explique largement la défaite de ce dernier…..remarquez aussi la fréquence de pédalage de Fignon, en particulier sur le plat de bord de mer rt sans vent, il me semble plus de 110 t/MN….
    Je rapellerai que les roues lenticulaires permettent un gain de 3 à 4 secondes par Km….les rayons étant particuliérement « énergivores ».
    (je rappelle aussi que chaque rayon qui passe au point haut de la roue « avance et tourne » en même temps et va donc 2 fois plus vite que le cycliste lui même soit , par exemple, 90 Km/h pour 45 Km/ h…..d’ ou l’ effet aéro trés énergivore.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 10 votes)
  • mica
    Soumis le 24 octobre 2019 à 7:11 | Permalien

    Il faudrait que Gouvenoux ou Prudhomme tombent sur ces images….mais seraient ils seulement aptes à comprendre…je n’ en suis pas sûr!
    En tout cas: merci Wolber!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 12 votes)
  • tylerkay
    Soumis le 24 octobre 2019 à 9:50 | Permalien

    « Quelle course, quel parcours , quels champions, quelle moyenne… » et quels produits.

    Fignon s’est dopé, officiellement aux amphétamines, officieusement la totale (pot belge), certainement la totalité de sa carrière.

    Anquetil est la plus grande chaudière de tous les temps de son propre aveu.

    @mica conspue Laurent quand il évoque Pantani, mais parle de « vrai cyclisme » en évoquant Fignon et Anquetil.

    Et se sentir légitime pour donner des leçons ensuite.

    « Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 14 votes)
  • mica
    Soumis le 24 octobre 2019 à 10:45 | Permalien

    Thylerkay: je n’ ai jamais conspué personne.
    Si j’ évoque Pantani, me viennent 2 pensées:
    Il a été, lui, pour de vrai l’ une des plus grandes chaudiéres de tous les temps…je pense qu’ il a battu des records, mais c’ est vrai que le dopage est de toutes les époques.
    La deuxiéme image set sa montée de la Cipressa dans MSR 99 en plein milieu des motos (il est vrai que là, les commissaires, organisateurs sont les vrais responsables) voir You tube « Pantani Cipressa 99 » c’ est édifiant.
    Non, je ne peux pas admirer ce Mr.
    Tu me traite de je ne sais quoi….pour ma part, je n’ ai jamais insulté personne dans ces colonnes ni ailleurs et je ne vais pas commencer maintenant.
    Je viens de regarder 10Mn d’ un différé du tour de Guangsu…et bien je peux vous dire que les motos, là aussi n’ étaient pas loin de la meute, en particulier, celle qui filmait.
    Et le consultant de dire « les coureurs font preuve d’ une belle activité »
    Il aurait du dire « les coureurs font preuve d’ une belle activité derrière les motos »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 14 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 24 octobre 2019 à 10:45 | Permalien

    Audiard était un grand fan de vélo, Tylerkay !

    @Dany : Nans Peters fait un peu « bébé mal dégrossi ». De fait, on peut imaginer qu’il ait encore une belle marge de progression, avec quelques kgs en moins. A voir avec le temps…

    Je m’aperçois que tout le monde est aujourd’hui d’accord pour dire que tel ou tel tracé du tour est dessiné pour tel ou tel coureur. Quand les italiens faisaient cela dans les années 80, notamment pour Moser ou Visentini, on criait au scandale !
    Par ailleurs, je ne pense pas que ce soit un service à rendre aux coureurs français qui ont un peu de mal avec la pression : Bardet a fini sa saison à la fin du TdF dans un état qui évoque un burn-out. C’est mon avis. Pinot fuit le bruit, le tumulte et la lumière, et on lui offre un pèlerinage en passant chez lui la veille de l’arrivée. Imagine-t-on ainsi qu’il passera enfin la 3ème semaine ?
    Pour moi, un gars qui ne passe pas la 3ème semaine, par rapport à certains, est rassurant.

    Et oui, Tylerkay, 45 de moyenne sur des parcours sacrément vallonnés, la fleur au fusil, avec du fromage blanc à chaque repas. Et de la compote !
    Petite précision : une roue lenticulaire est efficace quand on atteint des vitesses égales ou supérieures à 40 km/h.

    Un gars s’est fait attraper à l’EPO en Ufolep.
    C’est le champion de l’année, celui-là. Record battu! (commission des sanctions de l’AFLD 11/09/19)
    Pour info, et sans être péjoratif, l’UFOLEP pour le vélo, c’est la fédération des gars qui font 50 bornes le dimanche et ont envie de s’amuser dans des compétitions de leur niveau. Je n’arrive pas à le départager du spécialiste des grimpées en Rhône-Alpes, attrapé avec deux anti-inflammatoires, de la morphine et de la testostérone exogène dans le sang lors de sa 8ème et dernière victoire sur la grimpée de la Bastille à Grenoble. Ce dernier était l’entraîneur de quelques coureurs dans la région, dont des jeunes de son club.
    Faut reconnaître : c’est du brutal

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • mica
    Soumis le 24 octobre 2019 à 1:11 | Permalien

    EAP: je ne comprends pas ta phrase : « eh oui, tylerkay 45 de moyenne sur des parcours sacrément vallonés, la fleur au fusil avec du fromage blanc et de la compote! »
    Personne et surtout pas moi avons dit que les générations précédentes ne se dopaient pas, chaque époque a eue sa spécialité, mais je suis convaincu que le dopage actuel, y compris avec les AUT est encore plus efficace que celui d’ avant. En disant, dans ta phrase ambigue, que Mottet, par exemple, était au « fromage blanc » …de fait tu sous entends, bien sur, le contraire….tu devrais lui en parler
    Je pense que les roues lenticulaires sont, aussi, efficaces à moins de 40 à l’ heure….à 40, les rayons qui passent au point haut sont à 80 Km/h d’ ou encore beaucoup d’ absorption aérodynamique!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 9 votes)
  • Wolber
    Soumis le 24 octobre 2019 à 2:12 | Permalien

    Quels produits? Amphét…ouis mais surtout le Kenarcort…retard et le Pantestone.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Thierry mtl
    Soumis le 24 octobre 2019 à 8:06 | Permalien

    En 2020, le Tour devient la Vuelta et le Giro devient le Tour. Mais où est le Giro ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Yann
    Soumis le 25 octobre 2019 à 4:59 | Permalien

    Se doper à l’EPO en UFOLEP, faut le vouloir…
    J’ai sûrement les idées bien arrêtées sur le sujet, mais probablement un (ex-)coureur FFC qui essayait de (re-)trouver la gloriole à l’échelon inférieur. Il y en avait quelques uns quand j’y courais.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • lbi
    Soumis le 25 octobre 2019 à 11:43 | Permalien

    4 pouces en bas sur 4, lorsque je cite varjas pour la pierre st martin et ax 3 domaines montre bien la non compréhension du vélo, l’ignorance plutôt, de certains lecteurs de lfr.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 10 votes)
  • Wolber
    Soumis le 25 octobre 2019 à 12:26 | Permalien

    Lbi, je ne mets pas de pouce….
    Je n avais pas vu ton message.
    A la Pierre Saint Martin , Vasseur en etait persuadé de l utilisation d un moteur par Froome. Aujourd’hui hui , il ne dirait plus rien.
    Moi , le syndrome Varjas, il m a semblé l apercevoir ds le Ventoux …comment faire peter Contador en une accélération et avec quelle fréquence de pédalage.
    Le magazine Top. Velo avait essayé un velo électrique , tu doit pouvoir retrouver l essai. Toute ressemblance avec des coureurs ..etc .etc
    Apres , tu as raison , je ne comprends plus vraiment Grand chose.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 25 octobre 2019 à 3:28 | Permalien

    Allons, Lbi, 130 tours/minute dans le Ventoux, c’est possible, devant sa TV avec une bière et l’echo des commentateurs en extase.
    Le fameux Kénacort retard. Une petite bombe à l’epoque.
    Chaque génération apporte son lot d’inconscience. Au final, presque toutes se valent pour les atteintes à la santé tant physique que mentale. Je me souviens au milieu des années 90 des chaudières amphét, cortico et anabo, qui criaient au scandale face aux jeunes qui prenaient de l’EPO et des hormones de croissance et pot Belge, jamais démodée, cette mixture. Comme les suivants ont critiqué le manque de vertu des Rasmussen, Ricco, Froome ou Cancellara.
    Pedalons la tête haute, chers amis : nous savons qui et ce que nous sommes, avec nos limites, et nos joies…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • Lbi
    Soumis le 25 octobre 2019 à 6:58 | Permalien

    Dans ax 3 domaines, on était deja au max du max, je crois presque au niveau de 2003.
    Pour le ventoux qq jours plus tard, vayer a justement remarqué un bidon que froome ne boit pas.
    Quant a la pierre st martin, une belle mascarade. Pour l avoir descendu et monté par l autre côté, je connais les pourcentages.. et pinot est passé pour un cadet…
    L année suivante, froome attaquait en descente a peuresourde pour 20 misérables secondes

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • Lbi
    Soumis le 25 octobre 2019 à 7:03 | Permalien

    La peur des contrôles. Froome est gentil mais c est un énorme tricheur.
    Il n est pas le seul bien sur, regarder le giro de kreujvick il y a qq années ou il se mettait a mouliner comme un fou, la lotto jumbo déjà a l epoque.
    Ainsi que nibali, et le polonais de l equipe de contador qui semble avoir hérité de son velo après sa chute en 2014.
    Après bon, on s en tape un peu, ce sont des pros, c est plus genant pour nous un dopé a l epo en ufolep!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 26 octobre 2019 à 2:14 | Permalien

    Si je comprends bien, nous « suivons » un sport ou:
    ILS SE DOPENT PLUS QUE PARTOUT AILLEURS.
    ILS UTILISENT DES MOTEURS AUXILLIAIRES.
    ILS ROULENT DERRIERE DES MOTOS OU AUTRES
    ILS ACHETTENT EVENTUELLEMENT LEURS VICTOIRES (voir Vino et son procés…mais il n’ est pas le seul…)
    ILS BRADENT PLUS OU MOINS LES VICTOIRES, MEME DANS LES « MONUMENTS » (voir le dernier tour de Lombardie, mais ce n’ est pas le seul exemple).

    Il est difficile d’ étre encore « croyant » !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 15 votes)
  • Soumis le 26 octobre 2019 à 3:35 | Permalien

    A force de regarder la paille dans l oeil de Mica tu ne vois plus la poutre dans le tiens. La Pierre Saint Martin, tu te répétes, tu radotes…

    PRO, FFC, CYCLOSPORTIVE, FSGT, UFOLEP, partout les mêmes travers dictés par l impérieuse envie de gagner (de l argent, la gloire, la gloriole). La seule différence réside dans la génétique et un peu dans l épigénétique, l environnement social et familiale.

    Condamné plus l un que l autre reviens à trouver plus de circonstances atténuantes aux uns qu aux autres.

    La seule chose qui est rebutante dans l UFOLEP ou dans les divisions subalternes de la FFC, c est l exploitation commerciale du rejet qu ont les coureurs à être mis face à leur véritable niveau de performance. D un autre côté, il peut être légitime que tous les pratiquants puissent jouer aux champions. Perso, les remises de prix qui n en finissent pas en raison des multiples catégories des multiples fédérations m ont toujours ennuyé. Les quelques trophées glanés de ci de là ont toujours fini dans les mains de mes élèves de cours de ski.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • Soumis le 26 octobre 2019 à 5:07 | Permalien

    Condamner plus l un que l autre

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 26 octobre 2019 à 8:30 | Permalien

    Je voulais dire, la seule différence réside dans la différence de niveaux entre les pratiquants qui trouve son origine dans la génétique et un peu dans l épigénétique, l environnement social et familiale.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Soumis le 26 octobre 2019 à 8:42 | Permalien

    Comme les débats sur la précocité sont à la mode sur la flamme rouge, j en profite pour saluer la première victoire, aujourd’hui, en Coupe du monde de ski alpin, à 17 ans, pour Alice Robinson.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • lbi
    Soumis le 26 octobre 2019 à 10:47 | Permalien

    C’est wolber qui parle de la pierre st martin; va donc prendre ton lexomyl et change de forum, pour un forum de ski par exemple 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 8 votes)
  • lbi
    Soumis le 26 octobre 2019 à 10:49 | Permalien

    Mica, tu as très bien résumé. Comme dirait EAP, reste notre pratique…Au moins on sait à quoi on tourne!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • Soumis le 26 octobre 2019 à 11:23 | Permalien

    Désolé de l erreur LBI, je pensais à tort que c était toi qui nous rabattait les oreilles à intervalles réguliers du moteur électrique de Froome dans la Pierre Saint Martin (d ailleurs pas plus tard que dans cet article mais je vais me dispenser du copie coller et de la recherche dans les articles précédents).

    L on m aurait trompé à l insu de mon plein gré ? 😉

    J aurais bien pris le tube d Exomil que tu me préconises mais comme ma mémoire ou ma compréhension semblent déjà faire défaut, je vais me dispenser.

    L insulte et le propos haineux sont les armes de celui qui est à cours d arguments. Mais ne te fais pas de soucis, nous arrivons bien dans une période où mes centres d intérêt vont aller vers les sports d hiver. Mais je vais tout de même veiller la flamme rouge, histoire d entretenir notre amitié.

    Sinon, oui, quand tu fais du cyclotourisme – terme non péjoratif – tu sais à quoi tu tournes et tu te moques bien du dopage sur les compétitions.

    Vive le vélo !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 11 votes)
  • Lbi
    Soumis le 26 octobre 2019 à 5:25 | Permalien

    Je ne vois ni haine ni insulte, et pourtant tu les mérites.
    Tu viens sur mes commentaires comme un chien qui vient me mordre la jambe.
    J en ai plein des arguments mais la tu commences vraiment a m énerver.
    Tes contributions sont soit hors sujet, soit pompeuses, soit un long résumé de sport et vie, soit des attaques personnelles.
    Je sais même pas pourquoi je me fatigue à te répondre.
    Tu chercheras le dernier mot. T es encore pire qu en vrai sur les forums..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 11 votes)
  • Soumis le 27 octobre 2019 à 2:56 | Permalien

    LBI, quand tu écris que je suis malade, qu il faut que je prenne de l Exomil et que je me casse du blog, c est une insulte et un propos haineux.

    Ta sempiternelle ritournelle sur le moteur électrique de Froome dans la Pierre Saint Martin, même si c est parfaitement vraisemblable, confère, par sa répétition, à la haine obsétionelle.

    Je n écris pas sur tous tes commentaires… J écris uniquement quand ta haine devient abjecte à en vomir et qu elle tombe mal à propos et hors-sujet.

    Il n y a que moi qui y répond mais je sais qu elle en insupporte plusieurs. Tu en es conscient. Pour toi c est un jeu. Tu aimes la polémique.

    J aime bien l analogie avec le klebar qui mord les mollets dès que l occasion se présente. Elle décrit bien ta relation avec Froome. Du coup, pour les hors sujet, c est un peu l hôpital qui se moque de la charité. Pour ce qui est des attaques personnelles, je ne peux être que ton élève.

    En dehors du fait que nous sommes autant teigneux et con l un que l autre et que tu cherches également à avoir le dernier mot, tu ne sais pas pourquoi tu te fatigues à me répondre ?

    Sport et Vie est une lecture saine, comme tu le lis aussi, cela te rends sympathique et nous donne envie de poursuivre la conversation. 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 15 votes)
  • Soumis le 27 octobre 2019 à 3:10 | Permalien

    Haine bsessionnelle 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 27 octobre 2019 à 3:15 | Permalien

    Haine obsessionnel, c est fou ce que c est dur à écrire…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 8 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!