Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Ullrich bientôt aux aveux ?

Il est probable que ça se passe exactement comme on l'avait prévu: une fois les délais de prescription écoulés, Jan Ullrich pourrait bien avouer son implication dans l'Affaire Puerto et révéler au monde son usage de produits dopants alors qu'il était cycliste professionnel.

C'est du moins ce qu'a déclaré Falk Nier, son porte-parole, en marge de l'audition du TAS sur l'implication du coureur allemand dans l'Affaire Puerto. Rappelons que Comité olympique suisse avait classé l'affaire l'an dernier, mais que l'UCI l'a porté en appel auprès du TAS, estimant les preuves accablantes à l'endroit de Jan Ullrich. Rappelons également que jusqu'ici, Ullrich a toujours nié être impliqué dans Puerto et d'avoir usé de produits dopants durant sa carrière.

Je suis de ceux qui pensent qu'Ullrich se mettra en effet bientôt aux aveux pour libérer sa conscience. La grande question est de savoir jusqu'où ira-t-il ? Jusqu'en 1997, année de sa victoire sur le Tour alors qu'il courait chez Telekom?

On se souviendra que Bjarne Riis a, lui, avoué avoir usé d'EPO pour gagner le Tour de France en 1996. Ullrich avait terminé 2e cette année-là alors qu'il courait dans la même équipe, toujours Telekom…

Entre temps, Ullrich s'est remis au vélo et participe à des cyclosportives. Il a raison, les tests antidopage y sont moins fréquents…

Partager

Précédent

Confirmé: Voeckler pas au Québec

Suivant

Confirmé: Tuft chez GreenEdge

11 Commentaires

  1. Thierry Lemaire

    La prescription est de huit ans, très bien. Maintenant si on veut lutter contre le dopage, il faut que les coureurs sachent que c’est vain et que ça ne leur apportera rien.
    Je pense donc qu’il faudrait que les organisateurs de course comme au hasard ASO décident que quelque soit l’époque, tout coureur convaincu de dopage soit retiré de leurs palmarès.
    Cela contreviendra sûrement au règlement UCI, mais ce serait parfaitement légitime.
    Pour aller plus loin, ASO devrait organiser une cérémonie de remise de maillot jaune pour les vainqueurs sur tapis vert. Même si le palmarès « officiel » retiendra le podium Ullrich Virenque Pantani, le palmarès moral établi par ASO aurait quand même un fort impact médiatique.
    Si on reprend justement ce tour 1997, un rapide survol du classement indique que peut-être Stéphane Heulot en est le vainqueur 🙂
    http://www.memoire-du-cyclisme.net/eta_tdf_1978_2005/tdf1997.php#Classement%20g%E9n%E9ral
    C’est amusant de voir combien les écarts étaient énormes cette année là

    0
    0
  2. alain39

    C’est de l’histoire ancienne et cela confirme qu’à cette époque tout le peloton tournait à la dynamite.
    Il eu fallu en son temps que l’affaire puerto aille à son terme.
    Mais tel ne fut pas le cas et sur les 200 sportifs impliqués seule une poignée a été sanctionnée.
    Alors que Ullrich s’en sorte par le jeu d’une prescription n’est qu’un point quasi anecdotique.
    Le retirer des classements et autres simili sanctions sportives est de la foutaise car les seules sanctions qui feront avancer sont les suspensions de longue durée et les sanctions financières..
    Comme l’écrivait Fignon nous sommes passés dans les années 90 d’un cyclisme de vainqueurs à celui de gagneurs.
    L’appât du gain (tant pour les coureurs, directeurs et sponsors) est devenu le moteur essentiel et donc il convient d’en tenir compte dans les sanctions.
    Les stratégies de course sont calquées sur le classement UCI tant des équipes que des coureurs.
    Il faut engranger des points pour engranger le fric et avoir les sponsors.
    La dope fait partie de cet ensemble et si on applique de grosses sanctions pécuniaires j’ai la faiblesse de penser que c’est à même de changer les mentalités.
    Une action au pénal contre Armstrong avec à la clé le remboursement des sponsors et de fortes indemnités prend alors tout son sens.
    Il faut s’orienter sur ce chemin mais l’UCI a montré combien elle tarde à prendre les décisions qui s’imposent.
    Pour finir Heulot vainqueur du TDF et pourquoi pas Madouas?
    Et pourtant à mon humble avis Ullrich était très probablement le plus gros moteur du peloton à cette époque. Quel gâchis.
    Le cyclisme a perdu son âme au paradis des marchands du temple.
    Pitoyable mais malheureusement cette analyse s’applique à presque tous les sports sauf la pétanque tant que le pastis ne figurera pas sur la liste de l’AMA.
    Ca fout les boules.

    0
    0
  3. Thierry Lemaire

    Pourquoi pas Madouas ? Parce que c’est un ancien dopé aussi (chez Castorama à l’époque). Pour l’instant, je crois qu’il n’y a rien sur Stéphane Heulot…

    Mais je suis d’accord, qu’ASO profite de cette cérémonie pour réclamer l’argent distribué au vainqueurs dopés, même si c’est plutôt symbolique.

    0
    0
  4. schwartz patrick

    Oui, et alors ? Franchement qu’est-ce que çà va changer ?On peut déjà se douter des réponses stéréotypées, clichées, les fausses excuses, les faux regrets … Nous savons tous (sans en être certain,ce serait de la difamation) que le « sieur » s’est dopé,se
    paye une retraite en or jusqu’à la fin de sa vie et peut compter sur de nombreuses (bonnes?) relations,car il y aura toujours des admirateurs devant l’éternel,des
    « gens sympa » pour qui c’est pas grave …Sacrosainte
    tolérance ! les affaires durent beaucoup trop longtempts et les instances, ou incompétentes ou corrompues ; mais çà fait marcher le commerce, les médias, la justice, etc,etc, et je me répète,et je me répète, et encore,et encore ….

    0
    0
  5. touille

    Sans dopage, pas d’armstrong, donc ullrich aurait effectivement remporté 10 tours de france comme l’a dit jeff don’t

    0
    0
  6. p'tit Lucien

    ok sans dopage pas d’armstrong, pas de pantani, pas de riis, oui, mais pas d’ullrich non plus donc c’est pas sûr du tout qu’il en aurait eu 10; d’autant plus qu’il était de toute façon forfait en 99 et en 01 si mes souvenirs sont bons. Mais bon, c’est vrai qu’il avait quelque chose de fascinant ce bon Jan.

    0
    0
  7. Adrien

    Il est important de bien citer les sponsors de ces anciens dopés. Je suis persuadé que c’est là où est l’argent qu’il faut frapper et travailler sur le long terme. Investir dans une équipe cycliste c’est aussi s’assurer que ses cyclistes donnent une belle image à la marque et des victoires sales même huit ans après, c’est pas bon.

    0
    0
  8. Pour ceux qui ont de la mémoire l’affaire PUERTO concerne environ 250 sportifs dont une cinquantaine de cyclistes. A votre avis pourquoi l’état espagnol a bloqué cette affaire ? Ullrich v’a t-il faire des révélation sur les footballeurs, les tenismmen… ?

    0
    0
  9. Thierry Lemaire

    La marque Festina est bien placée pour savoir que le dopage n’a pas eu d’impact négatif à long terme. Au contraire, l’affaire a permis de saturer les media avec son nom. Évidemment, sur le moment, ça la fout mal, mais ce qui fut perdu en image a été regagné en notoriété.

    Pour Ullrich, ce serait étonnant qu’il connaisse les noms des porteurs des autres poches de sang. Mais s’il pouvait balancer un peu pour mettre le bordel dans le foot ou le tennis, ça ferait bien plaisir

    0
    0
  10. PANTARULES

    Marrant cette légende qui affirme que ULLRICH aurait tout cassé sans le dopage de ces adversaires..
    Rien ne le prouve…
    Au contraire, vu son gabarit, je pense que ces performances en montagne ont été largement améliorées par l’EPO et autres….

    Quand il est apparu sur le Tour en 96, personne, absolument personne ne le voyait venir..

    Il avit 23 ans, et avait très largement mpin sprouvé que ARMSTRONG au même age….

    Comme quoi les préjugés !!!

    0
    0
  11. nikkos

    @ pantarules : d’un autre côté, il n’est devenu pro que la saison précédente. Et ce n’était quand même pas un inconnu, il avait été champion du monde amateur quand même (la même année que LA chez les pros)… Mais peut-on comparer la progression de deux coureurs que tout opposait, à commencer par leur formation, l’un en RDA et l’autre aux USA.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.