Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Tuft après Hesjedal!

Nouvelle journée faste pour le cyclisme canadien hier puisqu’à la faveur de la victoire de l’équipe australienne Orica-GreenEdge dans le chrono par équipe du Tour, le Canadien Svein Tuft, membre de cette équipe, est devenu le 2e Canadien de l’histoire à signer une telle victoire d’étape après Ryder Hesjedal et son équipe Garmin sur le Tour 2011.

Rappelons qu’à ce jour, Steve Bauer est le seul Canadien à s’être imposé sur une étape « individuelle » sur le Tour de France. C’était en 1988, à Machecoul.

Pour Tuft, voilà une belle victoire qui vient consacrer ses talents de rouleur déjà révélés par son titre de vice-champion du monde du chrono aux Mondiaux de 2008.

Un chrono par équipe trop court?

Le chamboulement annoncé au classement général n’a toutefois pas eu lieu puisque pas moins de 9 équipes terminent à 30 secondes ou moins d’Orica Green Edge. La dernière équipe classée, Argos-Shimano, termine avec un débours de moins de 2 minutes sur l’équipe gagnante, soit un écart somme toute assez minime.

Alors, trop court ce chrono par équipe?

Je pense personnellement que oui: il aura fallu moins de 26 minutes d’effort aux coureurs de l’équipe gagnante pour venir à bout de cette étape.

Dans ce contexte, on peut se demander pourquoi un chrono par équipe si court a été organisé par ASO. Quelle utilité?

Je pense que la réponse est simple: parce que le Tour de France privilégie le spectacle au sport, tout simplement. De nos jours, il faut du spectaculaire, et surtout, il faut savoir entretenir le suspense, donc l’intérêt du public.

Un chrono par équipe de 60 bornes aurait créé des écarts beaucoup plus substantiels, et aurait donc « fixé » le classement général pour plusieurs jours, tuant possiblement l’intérêt pour la course au maillot jaune.

Les organisateurs ont préféré limiter la distance de ce chrono et miser sur son caractère « spectaculaire », étant attendu qu’une équipe déboulant à 65km/h sur la Promenade des Anglais à Nice ferait de belles scènes à la télé et épaterait les spectateurs massés le long du fameux boulevard niçois.

Ce n’est plus vraiment du sport, mais bel et bien du spectacle.

Solution? Pourquoi ne pas valoriser le chrono par équipe, une vraie discipline du sport cycliste, en augmentant la distance et en organisant une telle épreuve en milieu de Tour, durant la 2e semaine et après la traversée du premier massif montagneux?

Ainsi, on aurait pu placer un chrono individuel de 25 bornes aujourd’hui, et placer le chrono par équipe – plus long, au moins 60 bornes – à la place du chrono individuel de la 2e semaine…

Ainsi, le court chrono individuel aurait obligé les leaders à se dévoiler dès le 4e jour de course, et aurait augmenté l’intérêt des Pyrénées puisque les leaders ayant perdu du temps dans le chrono individuel auraient cherché à passer à l’attaque. Au lieu de ca, il est tout à fait possible que les Pyrénées soient escamotés cette année parce que les leaders voudront se réserver pour la dernière semaine dans les Alpes, plus difficiles cette année que les Pyrénées.

Le chrono par équipe en 2e semaine aurait ravivé l’intérêt pour cette portion de la course, tout en donnant l’occasion aux meilleures équipes dans cet exercice de chambouler le classement général.

Bref, une belle occasion de manquée par les organisateurs du Tour afin de se renouveler un peu!

Ted King

Le coureur de la Cannondale, blessé lors de la première étape, souffre depuis pour rester et honorer le Tour de France, que l’on abandonne pas comme ca.

Hier dans le chrono par équipe, il a été rapidement distancé par son équipe, ne pouvant notamment pas courir sur un vélo de chrono, mais choisissant plutôt un vélo régulier afin de pouvoir maintenir une position sans trop souffrir.

King a raté les délais d’élimination par 7 secondes.

7 secondes!

Le jury des commissaires l’a donc mis hors délai.

J’estime qu’il s’agit d’une décision injuste, King ayant raté les délais par une marge infime au terme d’une étape spéciale, un chrono par équipe. Considérant ses blessures, considérant sa volonté d’honorer le Tour, le jury des commissaires aurait pu faire preuve de jugement et permettre à ce coureur de prendre le départ demain. S’il est vraiment faible, il terminera largement hors délai dans les Pyrénées de toute façon… mais 7 secondes, c’est vraiment sévère comme décision…

Le rapport du Senat

L’attendu rapport du Sénat français sur le dopage dans le cyclisme sera finalement rendu public 4 jours après l’arrivée du Tour de France afin de permettre à tout le monde de parler sport – et non dopage – jusqu’à la fin du Tour. Pourquoi pas?…

… et sauf nouveau scandale de dopage, toujours possible bien sûr!

Partager

Précédent

Deuxième journal du Tour: le bilan corse

Suivant

Victime de la mode…

12 Commentaires

  1. mais le Tour de France n’est-il pas un spectacle?
    c’ est bien fini les TdF originel avec des etapes legendaires, ses heros avec des »gueules »… Tout pour la tele, et meme qu’il faut balayer les eclopes comme Ted King , ca fait desordre…

    0
    0
  2. Z

    Il y a un progrès, Laurent: tu n’as pas écrit que le Col de la Gineste peu avant l’arrivée à Marseille pouvait bouleverser les classements entre leaders. Sait-on jamais, d’ailleurs, il reste ça.
    A propos de Nice, Braus et Turini encore évités, c’est bien toi qui avait annoncé un chamboulement, plutôt chambardement. Peut-être quelques retenues pourront être prudents mêmes pour les Pyrénées. Il faut pédaler après Pailhères et Bonascre n’est pas grand chose pour ces gars; La Hourquette est à 30 km de l’arrivée.
    Attendre, le maitre mot, nouvelle définition du suspense par non-pas les rebondissements mais l’absence de faits de course. L’idéal de Pescheux et consorts: les positions figées (mais accidents et folklore). D’autres pour les accompagner: « le travail d’usure », « ça va laisser des traces ». Blablabla…
    De Pescheux, il faut lire les commentaires sur le site officiel du Tour. Les qualifier est interdit sur ce site, les mots seront assimilés à de l’insulte (appauvrissant, cette contrainte…).

    0
    0
  3. koba

    On s’étonne que le tour de France soit devenu un spectacle? Cela fait une bonne vingtaine d’années que c’est un immense panneau publicitaire. Hier,le parcours était tracé pour la carte postale, c’est clair et net. Un chrono par équipe en deuxième semaine? Impossible : avec les chutes, les abandons, les blessés, les mis hors course, la pauvre équipe qui se retrouverait à 6 coureurs serait laminée. On déplacerait alors le critère de l’égalité.

    0
    0
  4. D’accord avec koba… c’est bien pour ça que les chronos par équipe se font toujours en début de GT.
    Sinon ça désavantagerait beaucoup trop les équipes décimées par les chutes 🙁
    Le Tour est un spectacle (et rentable pour ASO !) depuis les 90’s… avant l’intérêt sportif prévalait, mais l’épreuve n’était pas rentable pour l’organisateur (qui n’est pas une association de bénévoles, loin de là).

    0
    0
  5. Zenou

    D’accord avec Koba, le chrono par équipe doit se faire lors des 3-4 premiers jours.
    Un chrono de 60 km serait mauvais pour l’ensemble du Tour. Les équipes seraient composées de plus de rouleur et moins de grimpeur-puncheur. Le spectacle en serait moins interessant dans les autres étapes (surtout celles de montagne).

    Après le problème de ce chrono, c’est qu’il n’y avait aucune difficulté, pas de virages, pas de bosses… jamais de relance, donc peu d’intérêt.

    0
    0
  6. Zenou

    Petit détail aussi, la bataille pour le maillot jaune pourrait être intéressante entre Impey et Gerrans.
    En cas d’égalité de temps, c’est la somme des places de chaque étapes qui les départage.
    Pour l’instant c’est Gerrans qui a 9 places d’avances sur Impey, mais Impey est légerement plus rapide sur des étapes de plat.

    Bon bien sur, cette bataille aura lieu que s’il n’y a pas de consigne d’équipes…

    0
    0
  7. alain39

    Il faut arrêter cette polémique sur le chrono par équipes.
    C’est depuis sa création un spectacle mais il ne doit pas influer sur le résultat final. C’est un superbe exercice et il est physiquement dur. Il ne faut pas se leurrer ce n’est pas une parade mais une véritable compétition une vraie épreuve de force.
    Je trouve qu’un chrono entre 20 et 40 km est parfait et ce sur un parcours roulant et pas trop technique pour éviter les chutes. Le chrono de Nice était parfait et en plus superbe à regarder.
    Pour ma part c’est un débat inutile au regard de l’actualité et de ce que l’on peut anticiper.
    J’ai noté par exemple une certaine fébrilité du côté de Riis. D’une part il avoue faire l’objet d’une enquête des autorités de son pays et d’autre part comme par hazard il se confie dans une interview. Lui qui était réfugié dans le silence se met à communiquer pour dire qu’il peut encore apporter beaucoup à ce sport.
    Tiens comme si il sentait une tempête médiatique venir frapper sa personne et son équipe. Intéressant et ça peut jouer si un scandale frappe Riis car Tinkoff va aussi être dans la tourmente. Une affaire Festina?
    On sent quand même que sur le dopage ça se crispe et ce week-end c’était au tour de Brailsford d’en parler pour bien évidemment évincer tous risques dans son équipe et se différencier de l’époque US Postal.
    Hinault en parle et puis Pruhomme pour décrire les années 90 et 2000 comme une époque noire.
    Ullrich se met aussi à table.
    Jalabert qui avoue à minima et qui d’ailleurs se fait écharper par Armstrong lequel annonce ni plus ni moins que tous les vainqueurs ont eu recours au dopage.
    Ce ne sont pas des coïncidences mais l’annonce de révélations à venir.
    Je pense que tout ceci est lié au risque Arsmtrong. Son moyen de défense étant articulé autour de l’existence d’un système il va lui falloir apporter des preuves et donc balancer. Un mec aussi malicieux a très certainement des preuves en sa possession et tout le monde a peur.
    L’affaire Armstrong est loin d’être finie et elle va éclabousser plein de monde car c’est partie prenante de son mode de défense. Il faut qu’il sorte de son rôle d’organisateur du dopage au sein de son équipe pour enfiler le costume de victime de tout un système.
    Les aveux de certains et quelques autres éléments factuels vont l’y aider et on peut compter sur lui pour activer ce mouvement et donc mouiller tout le monde.
    Il y trop d’argent en jeu et il n’a pas d’autre choix.
    En résumé celui qui s’est le plus longtemps obstiné à nier risque de devenir le plus grand délateur. Ironie de la vie et des intérêts divergents Armstrong va enfiler les habits du collabo et dénoncer tous ses petits camarades, lui qui a été le plus grand bénéficiaire de cette époque. Amoral certes, mais tellement jouissif de voir tout un système s’effondrer et peut être se débarasser des Riis, Lefévère, Bruyneel et autres qui depuis trop longtemps manipulent ce sport.
    Car au delà du ou des scandales à venir c’est le futur du cyclisme qui se construit avec de nouveaux hommes, de nouvelles réègles et de nouveaux champions. C’est avec du neuf que l’on fait du neuf et non avec les reliques d’un passé obscur.
    Vivement samedi pour assister à la première étape de montagne et enfin avoir une idée précise des forces en présence. Froome va attaquer reste à connaitre qui va suivre car à partir de là les tactiques seront établies.

    0
    0
  8. Nelson

    Plus un chrono par équipe sera long, plus les équipes fortes seront avantagées et je ne suis pas certain qu’à la fin de la journée ce sera une bonne chose même pour le sport. Un coureur fort mais dans une équipe moyenne verra ses chances de gagner disparaître tôt dans le Tour sur un CLM par équipe trop long.

    Je pense aussi que les CLM par équipes doivent se faire tôt, un CLM dans la deuxième semaine verrait des équipes trop amputées par les blessures et abandons, à la limite une équipe pourrait ne pas avoir le nombre de coureurs minimum (5).

    0
    0
  9. Zardoz

    Je trouve au contraire de Laurent très pertinente la décision de réduire la distance des clm par équipes. J’ai encore en tête les gouffres de 3 à 5 minutes qui séparaient les équipes de rouleurs de celles des grimpeurs du temps où la distance standard de l’exercice s’élevait à 65-70 km. Je ne suis pas du tout contre le principe de l’épreuve, mais à ce stade-là, c’est beaucoup trop pénalisant. Si on y ajoute les chronos individuels, ça rend la tâche des grimpeurs absolument impossible.

    0
    0
  10. G.Lambert

     »Rappelons qu‘à ce jour, Steve Bauer est le seul Canadien à s‘être imposé sur une étape “individuelle” sur le Tour de France »

    Précision:
    Alex Stieda a aussi gagné une étape en 1986 (étape 2). devenant ainsi le premier canadien et nord-américain a porter le maillot janue ( http://www.youtube.com/watch?v=z8tfwG8Wjxc)

    0
    0
  11. schwartz patrick

    Autre chose…
    Virenque se balade en tant que vip bien évidemment mais
    aussi en tant qu' »ambassadeur » officiel de Festina …
    Aucunes gênes, un culot pas possible, enfin du cynisme
    haut de gamme… le scandale fait vendre, et bien !

    0
    0
  12. Sly

    Cher Laurent,

    Pourquoi cet entêtement à percevoir le Tour comme autre chose que du spectacle.

    Une petit rappel …

    Le tour a été créé dans le but d’augmenter le tirage du journal L’Auto.

    Maintenant, c’est pour augmenter le tirage de L’Équipe.

    Le tour, c’est du sport-spectacle.

    Sans vouloir t’offenser, tes propos ressemblent de plus en plus à ceux des gérants d’estrades qu’on voit au hockey qui ont une relation amour-haine avec leur sport.

    Et SVP, avant de publier, vérifie les faits. Google est très utile à ce chapitre. Si tu veux te donner le statut d’expert, ça aide !

    Pour ceux que ça intéresse, un excellent vidéo de Rapha sur Alex Stieda, qui avait au moment du tournage 50 ans. Quel bonhomme !

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.