Tour 2017: un Tour inspirant!

parcourstour2017Je sais pas vous, mais ma première réaction hier en découvrant le profil du prochain Tour de France a été la suivante: « inspirant »!

Car contrairement aux années 1980, 1990 et 2000, ce Tour de France ne sera pas forcément gagné « dans la 3e semaine », comme le veut le vieil adage.

D’une part, ce prochain Tour comporte peu de chronos: 36 kilomètres en tout et pour tout, répartis en deux étapes, la première à Dusseldorf en Allemagne sur 13 kms, la seconde la veille de l’arrivée à Marseille, sur 23 kilomètres.

Aussi bien dire que ce n’est pas là que se gagnera cette 104e édition, longue de 3516 kilomètres.

D’autre part, on entrera cependant vite dans le vif du sujet, avec notamment cette arrivée à la Planche des Belles filles des la 5e étape, après une course assez courte (160 kms) et comportant une belle bosse juste avant ce final, la côte d’Esmoulières. La chance sourira aux plus audacieux!

capture-decran-2016-10-18-a-20-57-27

Intéressant, on remet ça à peine trois jours plus tard, en fin de première semaine donc, avec cette arrivée à la station des Rousses dans le Jura. Et là encore, quelques belles petites bosses placées avant l’arrivée pour bien lancer la course, j’aime!

capture-decran-2016-10-18-a-21-00-11

La 9e étape entre Nantua et Chambéry sera assurément un moment fort de ce prochain Tour de France, possiblement LE moment fort, juste avant le premier jour de repos. Voyez un peu: 181 kilomètres, un premier col dès le km 0 (le col de Bérantin) pour lancer la course, puis le col de la Biche, le Grand Colombier sans répit derrière pour ensuite aller chercher l’apothéose, soit la montée du Mont du chat, toute une ascension que j’ai fait l’été dernier, par son côté le plus dur. La plongée sur le Bourget du Lac côté Chambéry sera également très intéressante car assez technique dans le bas, et on sera ensuite rapidement à l’arrivée. Toute une étape, magnifique!!!

capture-decran-2016-10-18-a-21-31-16

Bref, ce Tour de France pourra presque se gagner dès la première semaine, ce qui n’est pas arrivé souvent dans l’histoire du Tour.

Les coureurs voyageront ensuite vers les Pyrénées, où des étapes à mon sens moins inspirantes les attendent. Seule la 12e étape entre Pau et Peyragudes est vraiment digne d’intérêt car comportant un final musclé, avec le franchissement du Port de Balès, de Peyresourde puis l’enchainement rapide sur Peyragudes. C’est long, 214 kilomètres!

capture-decran-2016-10-18-a-21-05-51

Les coureurs traverseront ensuite le massif central, un secteur qui a souvent créé des rebondissements dans la course, les routes rendant mal et la chaleur pouvant faire son effet. L’étape du Puy en Velay sera une autre étape où des actions inattendues pourraient se présenter, car casse-pattes.

capture-decran-2016-10-18-a-21-17-22

Enfin, deux très belles étapes à mon sens attendront les coureurs dans les Alpes. La première entre La Mure et Serre Chevalier passe par les col d’Ornon (facile), le col de la Croix de Fer via Allemont, puis le col du Galibier, toujours redoutable. Très bien! Il ne faut pas oublier que le Galibier se franchit à plus de 2600m d’altitude et que cela a toujours son effet.

capture-decran-2016-10-18-a-21-17-12

La seconde sera originale puisque son arrivée sera jugée au sommet du col d’Izoard, que les coureurs escaladeront par son côté le plus difficile, via la Casse Déserte. L’amorce du col, par Guillestre, est également interminable de faux-plats ascendants très usants. Juste avant, les coureurs auront franchi le col de Vars, un enchainement classique dans ce secteur. Le col d’Izoard est suffisamment long et pentu, notamment du côté de Brunissard, pour créer des écarts et les coureurs ne voudront de toute façon pas attendre le dernier chrono à Marseille, trop court.

capture-decran-2016-10-18-a-21-17-01

Bref, ce Tour de France propose un parcours inspirant, qui sourira très certainement aux attaquants, aux audacieux et qui exigera des principaux leaders une attention de tous les instants afin de ne pas perdre trop de temps, ni d’être piégés. Aucun relâchement possible sur un tel parcours, que ce soit en 1ere, en 2e ou en 3e semaine. Les cols proposés ne sont certes pas les plus classiques, mais ils sont pentus, souvent tortueux, donc techniques également, notamment cette descente du Mont du chat, ou du Grand Colombier: j’aime!

Les possibles perdants sur un tel parcours? Les sprinters, qui n’auront pas tant d’étapes que ça pour se faire valoir!

Quoi qu’il en soit, sur un tel parcours, une très bonne équipe capable d’imposer un gros tempo lors des phases critiques des étapes sera évidemment un très gros atout et en ce sens, l’avantage va encore, sur le papier du moins, à l’équipe Sky selon moi. Ca sera nettement plus compliqué pour des leaders isolés.

L’étape du Tour

Ce sera entre Briançon et le sommet du col d’Izoard, sur 178 kilomètres. Pas une étape trop difficile, puisque le col de Vars n’est pas très difficile. La distance et la chaleur seront les principaux ennemis des participants, il faudra notamment en garder sous la pédale pour le secteur après Guillestre, pied du col d’Izoard. Les faux plats ascendants sont longs, et le pire est à venir notamment avec ces rampes pentues vers Brunissard. Pratique toutefois, les coureurs n’auront qu’à se laisser descendre pour rejoindre leur lieu de départ une fois la ligne franchie! Une belle cyclo en perspective.

32 Commentaires

  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 19 octobre 2016 à 12:44 | Permalien

    – Le Gd Colombier se fera par Virieu le petit. La face la plus dure. 4 km à 12% !! Dont le dernier km avec des passages à 22% et un bon 14% de moyenne… Cette année, ils sont passés par la face la plus facile avec plein de replat a 5%. Quand on sait que les pros sont encore dans l’aspiration à 5%, comment attaquer une équipe qui roule dans toutes ces portions à 5%; c’est du suicide.

    – MOi je suis content de ce parcours. La course qui se décide en 3° semaine est de l’autosuicide des 2 semaines qui la précède. Il ne s’y passe rien ! Là, ceux qui auront perdu du temps à la planche où sur le mont du chat, devront bouger dans les étapes de moyenne montagne. enfin j’espère… Avec une tarlouze comme Quintana, qq soit le parcours et les évenements il attend le dernier col…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • roheto
    Soumis le 19 octobre 2016 à 1:53 | Permalien

    Quintana, il a attend rien du tout. Il fait ce qu’on lui dit de faire dans l’oreilette. ca va pas plus loin que ça.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  • u2pitchjami
    Soumis le 19 octobre 2016 à 5:20 | Permalien

    Bonjour,
    Je lis partout que les tours de France se jouent dans la 3ème semaine et que cela sera différent en 2017.
    J’ai pour ma part plutôt l’impression que les tours de ces dernières années se gagnaient lors de la 1ère étape de montagne.
    Donc je ne vois pas trop le changement au final (certes le parcours est différent je l’admet, mais je ne pense pas que cela changera au niveau du général).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 19 octobre 2016 à 5:52 | Permalien

    A chaque automne, on nous promets monts et merveilles, et l’ été venu, c’ est la grande désillusion, l’ ennui, quand ce n’ est pas de l’ anti sport (voir par exemple l’ étape n° 15 de la Vueta, je sais ce n’ est pas le Tour, mais ça lui ressemble).
    Alors encore plein d’ arrivées aux sommets ou à proximité (quelques descentes avant les arrivées pour le spectacle, en espérant qu’ il pleuvra, pour l’ audience télé, des passages en cote que l’ on nous promet à 20% c’ est à dire a guére plus de 12 Km/h (remarquez que là, l’ aspiration des motos ne joue plus du tout, je pourrais au moins étre content de cela!
    L’ organisateur veut nous faire croire qu’ il y a 2 CLM. Que nenni il y a un gros prologue et un très court chrono d’ une vingtaine de Km, bref, une misére et une honte aussi car ASO s’ assoie sur l’ histoire du cyclisme et sur ses fondamentaux, comme pour la piste et la margorisation totale de la poursuite et du Km. Je me souviens que lorsqu’il était commentateur à France télé Mr Prudhomme arguait déjà du fait que les chronos, ce n’ était pas « spectaculaire » je penses que les vrais passionnés de cyclisme ne souscrivent pas à son « sens du spectacle »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 10 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 19 octobre 2016 à 8:37 | Permalien

    Le second CLM est trop court de 10 km.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • alain 39
    Soumis le 19 octobre 2016 à 9:28 | Permalien

    Parcours décevant.
    Manque de cols élevés à même de faire la sélection.
    Manque d’arrivées au sommet après un enchaînement de 3-4 cols avec 3 HC.
    Pas assez de chronos.
    Pas assez d’étapes de transition avec de la moyenne montagne.
    Pas de succession d’étapes de haute montagne pour user les organismes.
    Clairement un parcours qui sur le papier doit privilégier le suspens avec des faibles écarts.
    Donc un parcours favorable aux fortes équipes et avec des gains minimums sur les arrivées au sommet compensés par les faibles chronos.
    Décevant et une fois encore ASO se comporte en marchand de droits tv qui monnaye au mieux en vendant du suspens.
    Lamentable car tellement éloigné de l’esprit sportif dont ils devraient être garants.
    Ce serait tellement jouissif de voir une échappée fleuve qui prend 14 mn avec 1 ou 2 coureurs complets (ex: Alaphilippe, Dan Martin, Kreuziger, Majka, Rolland, Yates) et profiter de ce parcours pour conserver une partie de leur avance sur les cadors.
    Un podium sans un des cadors serait la plus belle sanction que l’on puisse imaginer. Rolland vainqueur suite à une échappée fleuve avec sur le podium Kreuziger et Majka serait au plan sportif un camouflet, pour les futurs droits tv la berezina et une « tâche » au palmarès.
    Les fondamentaux sont oubliés et c’est prendre un risque. N’oublions pas la dernière vuelta avec cette étape tronquée qui atteste d’un malaise au sin du peloton. Si un jour les coureurs deviennent fatigués de leur statut d’animaux de cirque ils finiront par manifester leur mécontentement. Par exemple en laissant des échappées fleuves et ainsi ruiner le GC et ternir la réputation d’une épreuve.
    On ne peut pas toujours jouer avec la chance et si Doha a été sauvé par un podium somptueux, pour autant la course a été soporifique. Un jour le peloton désabusé laissera filer.
    C’est pas encore concevable avec la manne financière qui arrose ce petit monde qui y trouve ainsi son intérêt. Jusqu’à quand? C’est la question. Accepteront-ils un jour de courir les CM en Sibérie avec des moufles et des pneus à neige? La compromission va très loin et personnellement je n’arrive toujours pas à discerner les limites.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 12 votes)
  • mica
    Soumis le 19 octobre 2016 à 10:45 | Permalien

    Comme je le pressentais dans un post précédent, les 3 rugbymens pris aux corticoïdes sont, bien sur, blanchis, comme l’ affaire de Toulon et son trafic de médicaments, circulez y a rien à voir. Ce sport a, parait il, des « valeurs »!
    En Norvège, une skieuse de fond est suspendue pour 2 mois; pourquoi seulement 2 mois, certains sont suspendus 6 mois, ou 1 an, ou 2 ans,ou 4 ans, ou à vie, c’ est a n’y rien comprendre et si l’ on ajoute les autorisations médicales, c’ est vraiment la bouteille à encre. Mais je suis hors sujet! encore une fois…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 10 votes)
  • Wolber
    Soumis le 19 octobre 2016 à 11:13 | Permalien

    J avoue être un peu hors sujet mais devant ce tour 2017 c est encore la déception . Qui,aujourd’hui pour restaurer un sport que nous adorons malgré ses dérives ? L uci dont plus personne ne comprend la politique , velon qui se fiche bien des valeurs du cyclisme et enfin aso qui protège son business et proposant des tours de France de plus en plus insipides ( l étape de Chambéry paraissant presque incongrue …)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Fore
    Soumis le 19 octobre 2016 à 11:16 | Permalien

    Je suis très déçu par les étapes de montagne, à part l’enchaînement Gd Colombier par Virieu / Chat qui vaut d’être connu, les arrivées au sommet sont navrantes.
    Les Rousses, 11km de plat avant l’arrivée… génial…
    Serre-Chevalier : 30 km de descente, comme en 93, 2005 ou 2007 ça ne va pas casser la baraque
    Izoard côté le plus dur, certes, mais les faux plats de la vallée du Guil n’ont rien d’usant à 35km/h dans la roue de 5 équipiers, vers Brunissard, il y a bien un km dur, puis les lacets en forêt sont durs sans plus, après on redescend sur 400m avant les 2 derniers kilomètres (après la stèle) qui sont de plus en plus roulants à mesure qu’on approche du sommet. Ça sera beau, mais pas sélectif AMHA.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Edgar-Allan POE
    Soumis le 19 octobre 2016 à 11:50 | Permalien

    Le col de Vars dans ce sens doit etre assez dur non?
    Je ne l’ai fait qu’en descente, et il me semble qu’il y a plusieurs kms assez pentus.
    Gageons que l’adage cycliste « c’est les coureurs qui font la course et pas forcément le parcours » se vérifie, sinon, c’est l’ennui garanti!
    On est toujours sur des équipes de 9 coureurs?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 19 octobre 2016 à 12:20 | Permalien

    A tous les sceptiques du parcours : si vous mettez en concentré (et donc en 3° semaines) 2 grosses étapes de montagne, c’est courru d’avance : il ne se passe rien pendant 2 semaines et demi !!! Puis les 2 étapes de montagne qui finissent en course de côte, puis le CLM.

    Chiant, mortel, ce qui se passe depuis des années. Je trouve qu’ils osent faire autre chose et que ca peut marcher.
    Mais effectivement, c’est les coureurs qui font la course.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 19 octobre 2016 à 12:25 | Permalien

    Ouais, neuf coureurs de la Sky qui mèneront un train d’enfer dès que ce sera nécessaire. Ce parcours est excellent pour leur collection de grimpeurs et de rouleurs. J’ai beau imaginer en regardant le parcours, je ne vois pas un scénario différent qu’en 2016.
    Froome n’a qu’un seul franc concurrent pour 2017 et c’est Quintana. Les autres devront se regrouper s’ils veulent le déstabiliser.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Christian Leray
    Soumis le 19 octobre 2016 à 12:35 | Permalien

    Je ne suis ni déçu ni heureux de ce parcours. Il faudra voir…

    J’aime les arrivées après des descentes et un peu de plat comme aux JO, il y aura peut etre plus de course. Car dans les cols, il ne se passe plus rien.

    Le vélo est devenu comme la Formule 1: il faut espérer la pluie pour avoir (un peu) du spectacle.

    Peu de chronos : Froome est défavorisé, voila tout.

    Après il faudrait voir le profil des étapes de plaine. Si elles ont autant de relief que la lame d’un couteau, ce sera à désespérer. Si elles sont vallonnées, on pourrait s’éviter les habituelles arrivées au sprint. Et avoir de belles échappées fleuves. L’étape de Liège pourrait être intéressante.

    Sur un tel tracé, ce n’est pas le parcours ou les coureurs qui feront la course. C’est la domination d’une équipe qui l’assurera. Si on a encore la Sky de 2016, il n’y aura rien à faire.

    Un moyen serait bien sur de retirer des équipiers et de limiter les communications radio à Radio Tour pour informer les coureurs. Mais évidemment cela ne se fera jamais.

    En outre, Contador aura un an de plus et Quintana sera probablement toujours aussi frileux. J’aime à rappeler que Quintana a gagné la Vuelta grâce à Contador.

    Bref, changez le parcours, le résultat sera probablement le même. En même temps, est-il possible de faire aussi ennuyeux que l’an passé? On aura la réponse en juillet prochain!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  • Wolber
    Soumis le 19 octobre 2016 à 1:47 | Permalien

    On ne sait plus si les coureurs font la course…ils roulent vite c est sur , se relèvent en fin d, étape , choisissent celles qui leur conviennent… Aso s oriente vers des étapes de montagne courtes et dès chrono réduits pour favoriser un maximum d audience et à obliger le téléspectateur à rester devant son poste et à ne pas s endormir …et ne perdons pas à l esprit que la retransmission des étapes se fera en intégralité en 2017. Du coup le profil de l épreuve correspond a un produit télévisuel mais plus au à celui d une épreuve de très grand fond

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Edgar-Allan POE
    Soumis le 19 octobre 2016 à 2:21 | Permalien

    Vous vous rendez compte Jalabert et Adam en intégralité…Heureusement, certains fournisseurs d’accès permettent d’avoir la RAI, et c’est autre chose, même si l’on est pas bilingue franco-italiano!
    La présentatrice « cyclismo » est d’ailleurs ravissante et sait ce qu’elle dit.
    Il y a aussi les radios, et notamment RMC qui apporte une autre approche des commentaires.
    Et je ne parlerai même pas des commentaires sur le patrimoine français, directement copié/collé de Wikipédia, du moins du temps de JP Ollivier.
    Son remplaçant est carrément soporifique…
    Non, il n’y a pas à dire, pour la sieste, le TdF sur France 2, c’est mieux que Derrick ou Barnaby!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • LeCobra
    Soumis le 19 octobre 2016 à 2:52 | Permalien

    … Je trouve ce parcours en définitive peu, inspiré… Il copie sur les 2 autres GT, surtout le Giro, avec des étapes sensées amener une course de mouvement.
    Ce qui fonctionne en Italie, ne fonctionnera peut-être pas forcément en juillet car il n’y pas une telle concurrence ni un équipe archi-dominatrice.
    Il manque aussi d’étapes dantesques, au moins une par pitié, et aussi de KM de chrono… Je suis désolé, mais ça participe aussi à obliger les grimpeurs de 60 kg à sortir de leur « zone de confort » et à reprendre du temps en lançant des expédition sau long cours sur plusieurs cols ; l’histoire parle dans ce sens… Quand on a 5 min de débours voir plus, on attend pas les 400 derniers mètres pour faire valoir son talent.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • L'oiseau
    Soumis le 20 octobre 2016 à 4:33 | Permalien

    La Biche est dure et pourrait éliminer pas mal d’équipiers, ce qui pourrait laisser la place à une course entre cadors dans le Grand Colombier, prolongée dans la plaine avant le Chat, lequel peut aussi faire trop peur et inhiber… Pour le reste, ce parcours est bien loin des capacités des coureurs. Il reste à compter sur les circonstances pour avoir de la course plus de trois ou quatre montées…
    Quant aux clm, c’est de plus en plus ridicule tant sur la distance que les parcours. Un chrono urbain réduit les différences par les virages.
    A voir la réaction de Tom Dumoulin, qui attend de voir si le Giro et la Vuelta n’offriront pas plus de vélo dans l’esprit de ce sport, on se dit que le Tour doit surtout son succès à son exhorbitant privilège du mois de juillet.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • thierry (mtl) bécyk
    Soumis le 20 octobre 2016 à 7:57 | Permalien

    Dans le cycling podcast du London Telegraph :
    David Brailsford affirme qu’il n’était « pas familier avec le potentiel dopant (PED de l’injection de Kenacort ». Il s’en est remis à la « décision médicale » de « traiter » Wiggins avec ce produit… C’est dans ce genre de détails et d’explications grossières qu’il se fait prendre en défaut à plusieurs reprises au cours de cette entrevue. Sa « rigueur antidopage » est élastique. Il est capable de fermer les yeux et de se boucher les oreilles lorsque c’est nécessaire.

    Dans cette entrevue, Brailsford est comme une anguille qui glisse entre nos mains et se faufile entre les lignes du dopage légal. Heureusement, les interviewers et les auditeurs s’en rendent clairement compte.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • lNoirvélo
    Soumis le 20 octobre 2016 à 10:42 | Permalien

    Perso, les gens qui pleurent me font sourire, 9 mois avant la grande boucle! je suis plus concentré sur certaines « règles » qui mériteraient d’être changées pour des grands Tours plus exaltants !qu’en est-il des abus d’A.U.T., des prises de corticoides entre autres, du »dopage mécanique », des oreillettes, des « vacances » à
    Ténérife, d’hypothétiques règles de circulation, « autos-motos » ,des descentes de police à l’ancienne dans les Grands Tours… A ce niveau, va-t-il y avoir du vrai changement ,(du changement sévère et concret !!!), et pas des « on va voir », « ce n’est pas si simple »… parce que l’affaire Wiggins me reste en travers de la gorge,et pas qu’un peu …A force de dire « il y a beaucoup moins de dopage », j’ai plutôt l’impression que tout le monde est un peu malade dans le vélo et bien-sûr qu’il faut bien un peu se soigner … On travaille !!!
    Alors si tout le monde, absolument tout le monde est
    sur un pied d’égalité, à l’eau,à la salade et à la compote, je pense que ce Tour autant que n’importe quel
    autre sera très intéressant , surtout si les DS n’ont
    pas de leader unique, mais plusieurs « tontons flingueurs » capables de se glisser dans des échappées
    d’envergure … Moi,les Quintana,Froome,Bardet,Contador
    leaders désigné aujourd’hui d’office, ça me blase …
    surtout,lorsqu’on sent qu’ils ont le moteur préparé,pour assurer le spectacle et assouvir les désiterats des « spectateurs clients » …
    Par contre, parlez moi de mars et d’avril, du vent frais et du pavé humide, j’ai la gorge qui se noue et
    les doigts sur le clavier qui font péter ma cadence de pédalage !!! A chaque banderole d’arrivée, sa surprise, après des heures « ferraillage » dans des « coups de culs »
    hors d’âge … A chacun son truc, je respecte les votre mais mes échéances à moi sont plus courtes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • lNoirvélo
    Soumis le 20 octobre 2016 à 10:51 | Permalien

    Oups!
    23e ligne, « desideratas des spectateurs »…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • L'oiseau
    Soumis le 20 octobre 2016 à 1:39 | Permalien

    Cesse donc de pleurer!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • l'ours
    Soumis le 21 octobre 2016 à 6:50 | Permalien

    Quelque soit le parcours proposé par l’organisation, le résultat sera le même.
    Quand le rouleau compresseur d’une certaine équipe de cramés se mettra en route, le peu de coureurs qui pourront suivre seront déjà à bloc et bien contents d’être là.
    que les étapes fassent 100 bornes ou 300 bornes avec 5 cols de 20 km à 12% de moyenne, le résultat sera le même.
    Tant que ça plaît à l’UCI tant mieux.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • touille
    Soumis le 21 octobre 2016 à 10:00 | Permalien

    Parcours sympa, dure l’étape du galibier!
    Sinon vous avez raison froome va faire rouler son équipe surpuissante et surdopée, remporter le tour, et tinkoff aura raison: il attend qu’il prenne sa retraite!
    Ce sont les coureurs qui font la course, mais c’est vrai
    que c’est assez soporifique depuis 2003; je ne vais pas m’en plaindre, la sieste est réparatrice 🙂
    Sinon toujours aussi peu de clm, pour favoriser les grimpeurs anorexiques.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • lNoirvélo
    Soumis le 21 octobre 2016 à 1:49 | Permalien

    @ l’oiseau,

    je ne peux pas te donner tout à fait tort, en fait,moi je râle …!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Maxime R
    Soumis le 22 octobre 2016 à 3:05 | Permalien

    Salut

    oui, inspirant, mais ça m’inspire surtout une grosse sieste.

    Tour qui me semble très montagneux, petites montées raide et nerveuses.
    Quelques descentes et pas vraiment de CLM, autant dire qu’il est dessiné pour Bardet.

    Quelques remarques
    -à quoi sert de grimper le Galibier si c’est pour se coltiner la chiante et interminable descente du Lautaret (ou même moi j’ai fait du 70km/h pendant des km sans pédaler alors que je descends comme un fer à repasser) jusque Serre Chevalier, si ce n’est car cette dernière a sorti le chéquier
    -le mont du chat qui est selon ce que j’ai entendu très dur et pentu sur des petites routes, mais pourquoi mettre 20km de plat après.

    L’Izoard est une bonne idée, mais là je reviens à « la course by le tour » pour les femmes.
    Pourquoi les arrêter à 4km du sommet sans passer devant « Casse Déserte » qui est quand même une grande part du mythe de ce col.
    Et surtout pourquoi ne pas la refaire sur « les champs »

    Celà dit je me trompe p-e, on verra en juillet, mais chaque année c’est pareil on dit toujours que ça sera génial et puis on s’emmerde en juillet 😀

    Belle journée à tous

    Sportivement 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • L'oiseau
    Soumis le 22 octobre 2016 à 10:50 | Permalien

    L’information que tu donnes sur la course des femmes est vraiment ridicule. Déjà qu’ils ne sont même pas foutu de lui donner un nom en français (ni en anglais), mais poser l’arrivée avant même le sommet. Qu’ils sont cons!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • touille
    Soumis le 23 octobre 2016 à 3:04 | Permalien

    -le mont du chat qui est selon ce que j’ai entendu très dur et pentu sur des petites routes, mais pourquoi mettre 20km de plat après.

    le chéquier!!!
    le mont du chat n’a rien à vendre, tout comme le mont st martin près de grenoble, qui ferait une belle arrivée;
    on est pas dans un monde de bisounours, le tour est une entreprise, qui veut faire de la monnaie.
    A ce sujet, il faudrait arreter les départs à l’etranger, car les commerçants français aimeraient profiter de ces retombées, notamment les hoteliers en ces temps airbnb. Protéger notre économie et acheter français tant qu’on le peut…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • L'oiseau
    Soumis le 23 octobre 2016 à 8:06 | Permalien

    Je ne crois pas à ta théorie, Touille. Je crois qu’une arrivée plus près du bas du Chat et donnant plus de spectacle rapporterait plus aux financiers du Tour. Quitte à la nommer Chambéry, Grand Chambéry, Aix – Chambéry, Lac du Bourget etc…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Wolber
    Soumis le 23 octobre 2016 à 12:58 | Permalien

    C est vrai le mont du chat appelé aussi « relais du chat  » est très dur et la vue au sommet est magnifique . La descente aussi est magnifique…Acheter français , quand je pense que le maillot jaune a été fourni pendant une bonne demi douzaine d année par Nike …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • L'oiseau
    Soumis le 23 octobre 2016 à 2:17 | Permalien

    Touille, l’Angliru et le Zoncolan n’ont pas non plus quelque chose à vendre, hormis du … spectacle. Et c’est sacrément rentable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • touille
    Soumis le 24 octobre 2016 à 2:49 | Permalien

    il faudrait le mesurer, le spectacle en vélo est gratuit…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • legafmm
    Soumis le 24 octobre 2016 à 1:43 | Permalien

    de bonnes et de mauvaises choses sur ce parcours 2017.

    Les + :

    Je trouves que les étapes de montagne sont plutôt bien construites, et surtout bien positionnées.

    L’étape reine de Chambéry est magnifique et arrive assez tôt, certains trouvent qu’ASO veut ménager le suspense, mais sur cette étape, un coureur peut prendre une bonne avance, le 10e du général avant le 1er jour de repos sera à plus de 3 minutes, j’en prends le pari.

    Les Pyrénées ne sont pas si simples, il y aura plus d’écarts que sur les 3 étapes de 2016, c’est un autre pari que je prends, et cette fois Péguère peut être un beau tremplin.

    Les 2 dernières étapes de montagne dans les Alpes ne sont pas montreuses, certains voudraient 4 cols HC sur les 2, histoire de bloquer la course pdt 2 semaines, je trouve que c’est une bonne chose.

    Les – :

    Le dernier chrono de Marseille est trop court, il manque 10-12 km.

    Le nombre trop important d’étapes de plaine : 9 !!
    C’est bcp trop, même si l’étape de Salon peut profiter à une échappée, car elle est longue et arrive en toute fin de Tour.
    En plus de ces 9, il faut ajouter celle de Rodez qui se terminera sur un sprint en bosse où Sagan voudra sa revanche par rapport à Van Avermaet

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!