Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Team SpiderTech : le débarquement canadien en Europe

Présentation, il y a quelques jours, de l’équipe SpiderTech, la seule équipe canadienne à évoluer en continentale pro sur la scène européenne.

Rappelons que le niveau "continental pro" est celui situé juste en dessous du niveau WorldTour et que des équipes comme La Française des Jeux, EuropCar, Cofidis, Geox, Saur-Sojasun ou encore Acqua&Sapone évoluent aussi dans cette catégorie. Dans ce contexte, SpiderTech est sélectionnable pour les grandes épreuves, par exemple le Tour des Flandres. Ensuite, ca se jouera à la discrétion des organisateurs. 

Présentation sommaire de l’équipe

Attention aux Canadiens ! Cette équipe débarque en Europe sans complexe, et avec trois grands atouts selon moi. 

Le premier, c’est évidemment… Steve Bauer, son manager général. Meilleur coureur canadien à ce jour, Bauer a l’expérience des grandes équipes et des grandes courses en Europe. N’a-t-il pas fait partie de la désormais mythique équipe La Vie Claire en 1986 ? N’a-t-il pas porté plusieurs jours durant le maillot jaune sur le Tour, tout en y terminant 4e du général (en 1988) ? Pour moi, Bauer est la meilleure garantie que cette équipe SpiderTech peut réussir en Europe. 

Le deuxième, c’est le recrutement de Svein Tuft durant l’intersaison. C’est un excellent coup de Bauer qui vient de donner une nouvelle envergure à son équipe. Tuft présente en effet l’avantage d’avoir l’expérience récente d’une grande équipe (il vient de passer deux saisons chez Garmin), d’avoir de bons résultats (vainqueur du Tour de Beauce en 2008, 2e des Mondiaux clm cette année-là, 2e du Tour du Danemark l’an dernier de même que 5e de l’ENECO Tour) et d’avoir, à 33 ans, un gros bagage sur la route. Très bon rouleur, Tuft présente enfin l’avantage de pouvoir donner de la visibilité à son équipe en s’imposant sur des prologues, comme il l’a fait sur celui de l’ENECO Tour l’an dernier. Et qui sait une fois le maillot dans l’équipe ?

Le troisième, c’est Guillaume Boivin et sa 3e place dans l’épreuve sur route des Mondiaux U23 l’an dernier. Parce que cette 3e place a prouvé à toute l’équipe que les Canadiens peuvent désormais rivaliser avec les meilleurs coureurs du monde. Ca a aussi prouvé à tout le monde que ca vaut la peine de travailler fort pour placer Guillaume Boivin voire Martin Gilbert aux 200m dans un sprint !

Le leader de l’équipe

Svein Tuft. Pour toutes les raisons énumérées ci-haut.

Les sprinters

Guillaume Boivin (le jeune) et Martin Gilbert (l’expérimenté pistard). Bauer compte sur eux pour assurer des places durant la saison.

Les baroudeurs

Des gars comme François Parisien, le dur au mal Bruno Langlois, l’excellent Kevin Lacombe, Zach Bell ou Ryan Roth. Ils auront probablement comme mission première de se glisser dans des échappées et essayer d’aller au bout. Espérons que l’UCI réussisse à bannir les oreillettes !

Les vétérans

Andrew Randell, Svein Tuft.

Les jeunes

Guillaume Boivin bien sûr, mais aussi Simon Lambert-Lemay (un gros moteur), Hugo Houle et David Boily. Attention à ces deux derniers, on n’a encore rien vu d’eux…

Le programme de course

Intéressant. Des épreuves comme le Tropheo Laigueglia, le Tour de Sardaigne, Cholet Pays de Loire, le GP E3, le Critérium International, le Circuit de la Sarthe, la Flèche Brabançonne, le Tro Bro Leon, le Tour de Californie, le Tour de Beauce bien sûr, le Tour du Danemark et les GP de Québec et Montréal sont au programme. D’autres épreuves pourraient s’ajouter si les organisateurs invitaient l’équipe. C’est peut-être là que l’atout Steve Bauer et ses contacts en Europe pourront être utiles !

Les sponsors

Essentiellement Canadiens. SpiderTech, BlackBerry, Planet Energy et Saputo sont les principaux sponsors de l’équipe. SpiderTech produit des bandelettes permettant d’offrir un certain soutien aux articulations et aux muscles à l’effort voire une aide dans la guérison de certains problèmes souvent liés à l’activité physique.

La gestion

Elle se fait via la société CycleSportManagement de Steve Bauer. Le même principe que la plupart des équipes professionnelles. Cela a l’avantage d’assurer une structure permanente à l’équipe qui devient alors moins vulnérable aux variations dans les sponsors. Les premiers à avoir eu cette idée furent… Cyrille Guimard et Laurent Fignon en 1985 lorsque Renault s’est retiré du cyclisme et que Système U a pris la relève. 

La bonne idée

Bauer Power Line. Un nouveau programme visant à recruter, parmi les jeunes hockeyeurs canadiens, des futurs champions cyclistes. Selon Steve Bauer, il faut chercher à recruter parmi des jeunes qui pratiquent déjà un sport et au Canada, ce sport est souvent le hockey. C’est une excellente idée selon moi. Objectif pour 2012: recruter six jeunes hockeyeurs pour en faire progressivement des cyclistes de haut niveau.

Peut mieux faire

Une véritable équipe canadienne pourrait offrir un site internet bilingue… SpiderTech y a pensé, mais la version française n’est pas encore tout à fait au point. Laissons-leur encore un peu de temps.

Partager

Précédent

Chasing Legends: une critique

Suivant

Le con

14 Commentaires

  1. David Maltais

    Éric Boily ne fait même plus de bike, je sais pas pourquoi tu parle de lui dans ton article!

    0
    0
  2. Batrick P

    Du point de vue de la performance, un canadien a fait une saison absolument remarquable l’an passé, en progression continue de la précédente cela mériterait peut-être un peu plus d’attention: RH. Lui, il m’a soufflé.

    0
    0
  3. David,

    Pourtant, dans l’article en lien sur Veloptimum, Éric Boily fait bien partie des coureurs de l’équipe SpiderTech. Sur le site officiel de l’équipe, son nom n’apparaît pas.

    Il y a donc confusion entre les deux sources d’information.

    Par mesure de prudence, j’ai retiré son nom de mon article, le temps de clarifier la situation.

    Merci de ta note.

    0
    0
  4. michel legendre

    salut,

    les gars, il y a David Boily sur l’equipe SpyderTech.
    C’est peut-etre la cause de la confusion… Je m’essaie comme ca.

    mleg

    0
    0
  5. David Maltais

    Ouais tu as raison que son nom est là mais il est sur aucune photo, aucun communiqué autre que les vélonouvelles et il me l’a dit en personne en novembre dernier qu’il lâchait le bbbike.

    bonne journée!

    0
    0
  6. Vincent C

    Honnêtement, j’ai un peu de misère avec la Bauer Power Line. Aller recruter des futurs coureurs chez les hockeyeurs plutôt que développer le cyclisme canadien avec des cyclistes justement j’trouve ça bizarre! Pourquoi ne pas aider ceux qui essaie déjà de percer dans le vélo plutôt que inventer des coureurs avec hockeyeurs? Y’a déjà beaucoup d’argent mis dans l’hockey, c’est pas pour rien qu’il y a des bons athlètes! Mais cet argent devrait servir à autre chose; comme des infrastructures, vélodrome couvert, clubs de vélo-école, etc. En prenant un hockeyeur on part de zéro!

    0
    0
  7. alain39

    Ricco à l’hôpital dans un état grave.
    On parle de pb de reins voir même d’embolie pulmonaire.
    Je ne suis pas un docteur mais je sais que certains dopants comme l’EPO ont comme effets secondaires de pouvoir engendrer ce type de pathologies.
    c’est d’ailelurs écrit noir sur blanc dans le site de l’UCI.
    Il serait opportun qu’une analyse médicale poussée soit prodiguée afin de dissiper les doutes.
    N’oublions pas que les embolies cérébrales peuvent également être causées par les dopants.
    Contador en sait quelque chose.
    Pour info sur le quart de million de prélévements effectués en Europe en 2009 sur la viande un seul a identifié des traces de Clenbuterol et c’était en Italie.
    Ca met à mal la défense de cuisses de grenouilles. Et ce d’autant plus que le potentiel éleveur incriminé n’a pas un seul antécédent.
    Il est regrettable que depuis des semaines aucun média ne porte ce type d’info à la connaissance du public. Incroyable de voir que nous en sommes restés à des banalités alors que les différentes preuves que l’on peut accumuler vont toutes dans le sens d’une quasi impossibilité d’expliquer cette présence de clenbutérol par l’ingestion d’un quelconque aliment.
    Il est évident que le comportement des dopés empreinte à la criminalité de droit commun avec des accusés qui nient les évidences et articulent leur défense sur un improbable concours de circonstance. Bien aiguillés par leurs avocats ils partent du principe legal que le doute doit bénéficier à l’accusé alors ils brandissent des doutes virtuels.
    Manipulent la pensée collective en laissant croire qu’il y a place à un doute et donc demandent la mensuétude.
    La fédération espagnole et l’UCi devraient opposer à ce mode de défense assez basique une réponse plus factuelle et plus documentée. Si le grand public apprenait que depuis 5 ans les cas de viande contaminés se comptent sur les doigts d’une main et qu’aucun n’est à déplorer en Espagne je pense que Contador aurait du mal a maintenir ce mode de défense.
    mais voilà ce n’est pas le cas et donc on parle dans le vide.
    C’est pas la viande qui était contaminée mais tout le système.
    Que dire quand simultanément nous apprenons le retour du multirécidiviste Di Luca.
    A pleurer de honte.

    0
    0
  8. Steve Bauer est encore très svelte, Par contre je trouve que ça fait un peu Team canada sont truc.

    0
    0
  9. Ludovick Martin

    Le site internet est même pas a point en anglais, il est vraiment nul, et était peu alimenté en saison. Il leur manque quelqu’un pour s’occupper du contenu.

    0
    0
  10. garolou

    Alors le petit coco-Ricco se serait empoisos(s)oné avec son propre sang. Aucune surprise là, il sera banni à vie voila une certitude. Y a pas à dire, quand tu es baveux un jour tu le restes pour toujours, même s’il mentionne avoir changer. Aldo Sassi doit se retourner dans sa tombe, à moins que… Maintenant la question sur toutes les lèvres, et les autres repentis eux, ils font quoi?

    0
    0
  11. plasthmatic

    Tu avais raison Alain :

    « Ricco mi ha detto : ho fatto un’autotrasfusione ». Du médecin de l’hôpital. L’article de la gazetta précisant qu’il a conservé la poche dans son frigo 25 jours.

    Sinon : « Le condizioni di salute di Riccardo Riccò migliorano. » Tant mieux, la condamnation à mort pour les tricheurs même les plus vils (ils le sont toujours …), c’est bien rude quand même.

    N’en déplaise une fois de plus à Bernard : vélodopage, voilà le sport que je continue de suivre.
    Parce que s’il est facile de dire qu’il est un cas isolé, le mouton noir en quelque sorte, il l’est moins d’y croire.

    0
    0
  12. plasthmatic

    Ah … Garolou, on a été syncros.

    0
    0
  13. thierry mtl

    Les coureurs manipulent leurs poches de sang avec une désinvolture qui m’étonne. Voyez même ce qu’en dit Landis dans son interview, quand il ne fait que mettre son sac sanguin accoté sur de la glace, même en juillet! Ils ne semblent pas conscient du risque lié aux variations de température.

    Avec Contador, Sastre, Menchov et Ricco hors du Tour 2011, le voie sera libre pour Andy (dont le papa s’occuperait de bien transporter les dites poches). Il s’en mettra plein les poches.

    Au suivant !

    0
    0
  14. thebault alain

    LE QUEBEC ET LE CANADA POSSEDE DE BON COUREUR?IL EST TEMPS QUE CE SPORT SOIT REPRESENTE AUX PAYS .JAI VECU AU QUEBEC A CHICOUTIMI.JE ME SUIS OCCUPE DE COUREUR QUEBECOIS EN FRANCE COMME LABERGE ET HUGO BROUILLARD DE SAINTE YACINTHE .JE CONNAIS JACQUES LANDRY QUI A COURU SUR LES COULEURS DU CLUB DE HENNEBONT CYCLISME .JE VIENS DINVESTIR DANS CE CLUB AVEC UN AMI ANCIEN COUREUR ATTEINT DE LA MALDIE DE LA SPONDILATRIQUE ENQUILOSANTE .JE VOUDRAI AIDER DES COUREURS QUEBECOIS DE BON NIVEAU A VENIR COURIR POUR NOUS EN DIVISION 3 NIVEAU AU DESSOUS DE SPIDER TECH .
    FAITE PASSER LE MOTS REGARDER LE SITE SPORT BREIZ ET LES RAYONS DU VAL DILLE VOUS VERREZ CE QUE NOUS REPRESENTONS JE SERAI AU QUEBEC EN FIN JUILLET

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.