Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Taylor Phinney signe chez BMC

La nouvelle a de quoi surprendre : le grand espoir du cyclisme américain, Taylor Phinney, double champion de Paris-Roubaix U23 ainsi que multiple champion américain et du monde de poursuite, a signé pour l’équipe américano-suisse BMC Racing Team.

Considérant que Phinney évoluait, depuis deux ans, dans l’équipe Trek-LiveStrong – réservoir de l’équipe professionnelle RadioShack de Lance Armstrong – dirigée par Axel Merckx et qu’il était stagiaire depuis quelques semaines chez RadioShack, c’est une surprise puisque le choix logique aurait été de poursuivre avec les Bruyneel-Armstrong-Leipheimer-Horner en 2011. 

Raison évoquée par Phinney ? Le fait que RadioShack ne lui offrait qu’un an de contrat, le sponsor RadioShack devant logiquement se retirer fin 2011. Phinney aurait l’objectif de devenir champion olympique de poursuite en 2012 à Londres et voudrait éviter une situation incertaine liée à un changement d’équipe fin 2011.

Autre raison ? Jim Ochowicz, l’ancien grand manitou de l’équipe américaine 7-Eleven, pionnière du cyclisme américain en Europe dans les années 1980 et dans laquelle a longtemps évolué Davis Phinney, papa de Taylor. Les liens entre Ochowicz et les Phinney sont solides et de longue date, permettant probablement au clan Phinney d’avoir un mot à dire dans le programme de fiston chez BMC.

D’autres éléments de contexte ont probablement joué un rôle. J’en vois personnellement trois. D’une part, le fait que l’équipe BMC vise à obtenir, en 2011, une licence ProTour. Si tel est le cas, Phinney aurait la garantie de pouvoir s’aligner sur de nombreuses épreuves du plus haut niveau. D’autre part, la présence de George Hincapie qui pourra efficacement servir de mentor à Phinney, notamment sur la scène des classiques d’avril, un terrain qui devrait convenir au jeune champion. Enfin, le procès Armstrong aux États-Unis, qui jette quand même un doute sur l’intégrité du Texan et sur la pérennité de l’équipe. En début de carrière, Phinney n’a probablement pas voulu risquer d’évoluer dans un climat malsain de permanente suspicion voire d’être associé de près ou de loin à tout ce cirque.

Quoi qu’il en soit, il s’agit, je pense, d’une excellente décision de Taylor Phinney qui établira ses quartiers, pour la saison 2011, à Lucca en Italie. C’est aussi un coup dur pour Lance Armstrong et l’équipe RadioShack qui devait probablement miser sur Taylor Phinney pour avoir une chance de trouver un repreneur fin 2011…

Partager

Précédent

Mise à jour du pool avec les résultats de la Vuelta

Suivant

Louis Garneau 2011: une gamme réussie

  1. Dan Simard

    Toute une surprise en effet. Avant que les bloggeurs se déchainent sur le 3e point (dopage), une 4e raison pour aller chez BMC: Il roulera sur un vélo BMC au lieu d’un Trek LOL 🙂

    0
    0
  2. thierry mtl

    L’affaire Armstrong a en effet beaucoup à voir dans cette histoire. Cela cré un climat négatif et incertain pour le futur de l’équipe, puisque Bruynnel y sera aussi impliqué. Notez aussi les commentaires (prudents) de Phinney à propos de la présence peu soutenue et peu convaincante d’Armstrong dans les rencontres de négo. Ce dernier semble occupé à autres choses; défense, politique, entreprise. On sent un petit froid et Phinney ne veut pas attraper la grippe.

    0
    0
  3. thierry mtl

    Maintenant Cancellara et peut-être Porte. Riis à la galle ?
    J’essai encore de comprendre.

    0
    0
  4. Stephane Cossette

    Je doute fort qui Taylor ai choisi BMC en raison des olympique car la poursuite individuelle n’est plus au programme olympique malheureusement!

    0
    0
  5. Jean-Michel

    Pour info, la poursuite individuelle n’est plus au programme olympique. Seulement la poursuite par équipe et l’omnium pour l’endurance.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.