T-Mobile

Lancement de l’équipe T-Mobile hier à Cologne, sans Jan Ullrich cependant qui est toujours aux prises avec des problèmes de paiements avec son employeur Bianchi. Il était, on suppose, inutile de rajouter de l’huile sur le feu dans son cas…

On demeure extrèmement admiratif devant la composition de T-Mobile en 2004. Voyez un peu :

Mario Aerts (vainqueur de la Flèche Wallone en 2002) – Rolf Aldag (un top-domestique qui connaît son boulôt) – Eric Baumann (???) – Santiago Botero (inutile de le présenter…) – Cadel Evans (a montré en 2002 beaucoup de potentiel sur le Giro) – Giusseppe Guerini (vainqueur à l’Alpe d’Huez en 1999) – Serguei Ivanov (vainqueur GP E3 en 2000, vainqueur d’étape sur le Tour) – Torsten Hiekmann (???) – Serguei Yakovlev (???) – Matthias Kessler (ami d’Ullrich, prometteur pour les Classiques) – Andreas Klier (vainqueur de Gand-Wevelgem en 2003) – Andreas Kloden (vice-champion olympique, prometteur, arrive à maturité) – Tomas Konecny (vainqueur d’étape sur la Vuelta, bon domestique) – Andre Korff (???) – Daniele Nardello (vainqueur du Championnat de Zurich en 2003) – Paolo Salvoldelli (vainqueur du Giro 2002) – Jan Schaffrath (???) – Stephan Schreck (???) – Bram Schmitz (???) – Tobias Steinhauser (domestique pour Ullrich) – Jan Ullrich (inutile de le présenter…) – Christian Werner (???) – Alexandre Vinokourov (3e du Tour en 2003, vainqueur Paris-Nice, etc.) – Erik Zabel (inutile de le présenter…)

Bref, sur le papier, il s’agit véritablement d’un dream team comme on en a très rarement vu en cyclisme, et ils auront les moyens de lutter en 2004 sur tous les fronts, Classiques et Tour compris. “Abondance de biens nuit” dit-on, et on ne voudrait pas se retrouver dans les souliers de Godefroot pour faire co-habiter tout ce joli monde…

Demain, La Flamme Rouge vous présente une autre entrevue avec un cycliste professionnel nord-américain qui sort d’une superbe saison 2003. Qu’on se le dise!

Fouillez nos archives!