Sympathique et authentique Greg LeMond

Mon texte d’hier soulignait à quel point je n’ai pas de doutes sur la probité de Greg LeMond en tant qu’athlète. Certains d’entre vous m’ont rappelé qu’on ne peut jamais être totalement certain de la probité d’un athlète, et vous avez raison.

Comment en effet avoir une confiance totale après 15 ans de scandales ininterrompus dans le sport et en particulier dans le cyclisme? Et comment avoir totalement confiance sachant que ca se dopait déjà, mais à des produits nettement moins dangereux, lors du premier Tour de France, en 1903?

Vous ne pouvez savoir à quel point je trouve désolant cet état de fait.

Allez, pour nous remonter le moral et encore croire qu’il existe des gens authentiques et vrais dans ce monde, voici deux vidéos portant justement sur Greg LeMond et apportant selon moi de quoi nous réjouir de voir ce sympathique et authentique Américain s’impliquer dans le vélo.

Le premier a été tourné par la société Rapha. Payez-vous de la 6e à la 7e minute de ce vidéo: vous y verrez toute la passion de Greg LeMond pour le cyclisme, des années après la fin de sa carrière. Et cette voix teintée d’une touche de naïveté qui n’a jamais changé… Magique!

L’autre a été tourné lundi après la conférence de presse tenue par ChangeCyclingNow. Greg LeMond parle des raisons derrière son engagement dans le cyclisme ces jours-ci et de ses ambitions politiques, nulles. De tels propos ne peuvent que nous rassurer et nous convaincre que décidemment, Greg LeMond serait un sacré bon président de l’UCI pour quelques mois, le temps de réformer cette institution et ce sport.

Et je maintiens mes propos, Greg LeMond a toute ma confiance non seulement quant à sa capacité d’influencer positivement le cyclisme en ce moment, mais aussi comme athlète propre durant toute sa carrière cycliste. Il fait partie de mon cercle très restreint de personnes du monde du cyclisme professionnel à qui serrer la main serait un réel honneur.

ChangeCyclingNow et la Commission indépendante de l’UCI

Les deux devraient se rencontrer prochainement pour échanger. Voilà une excellente nouvelle pour le cyclisme, même si je me méfie des réelles intentions derrière la commission établie par John Coates, lui-même désigné par l’UCI…

Bugno et les coureurs

Gianni Bugno, président de Cyclistes Professionnels Associés, une association qui regroupe les coureurs pro de ce monde, a assisté à la réunion du groupe ChangeCyclingNow le week-end dernier à Londres. S’il a qualifié la charte proposée de radicale (nous y reviendrons prochainement), il estime que le groupe a de bonnes propositions et que le cyclisme actuel exige des mesures plus musclées.

Ceci étant, Bugno estime également que les coureurs doivent être au centre des prochaines décisions prises pour améliorer le sport cycliste. Je n’en suis pas si sûr! Si les coureurs doivent être consultés, je crois qu’ils ne peuvent être au coeur des décisions, puisqu’on ne peut jamais être juge et partie. Sans croire naïvement que les coureurs se dopent seuls, ils font tout de même partie du problème actuel du cyclisme et beaucoup ne reculent devant rien pour essayer d’obtenir un avantage pharmaceutique pour gagner des courses.

On peut donc les consulter, mais il faut avoir le courage de prendre des décisions même sans leur accord, qui n’est pas nécessaire si on veut que le cyclisme redevienne crédible.

La stratégie Lance Armstrong

On comprend mieux maintenant, avec les semaines qui passent, la stratégie de Lance Armstrong pour faire face à la musique des dernières semaines: l’indifférence.

L’homme a retiré de son site Twitter les références à ses 7 Tours de France, s’est retiré de LiveStrong, et observe un certain mutisme par rapport au monde du cyclisme.

Visiblement, sa stratégie est de continuer son harcèlement, cette fois-ci en exprimant son indifférence totale.

Cette stratégie d’indifférence confirme également l’homme qu’il est puisque qu’elle envoie sur les roses non seulement le sport cycliste, mais aussi ses millions de fans à travers le monde. Je serais curieux de savoir comment se sentent aujourd’hui ceux qui, pendant des années, en ont fait leur idole…

Personnellement, j’aurais souhaité qu’il passe aux aveux, car cela aurait pu accélérer considérablement les réformes dans le cyclisme. Ceci étant, je n’ai pas de problème particulier avec sa stratégie actuelle de l’indifférence, à une condition: qu’il y reste pour de bon. Cet homme n’a jamais vraiment aimé le cyclisme, et donc le cyclisme n’a plus jamais besoin de lui.

L’indifférence ? Très bien. Mais reste-y pour de bon!

18 Commentaires

  • BP
    Soumis le 5 décembre 2012 à 2:11 | Permalien

    On prenait de la strychnine comme produit dopant au début du XXième siècle!
    D’accord avec toi: Greg Lemond dégage une fraicheur et une spontanéité dont le cyclisme et la société ont bien besoin. Pour qui a enseigné ou enseigne encore à des enfants ou des adolescents, on aimerait que certains aspects de nos parts d’enfants s’expriment mieux dans nos sociétés, et bien sûr dans le sport. A constater nos pratiques sportives, la tienne par exemple Laurent, on trouve du jeu, ce jeu qui est une soupape face aux nombreux stress de nos vies professionnelles notamment. En accord, il serait bon que les instances dirigeantes de ce qu’on appelle sport soient aussi composées d’individus qui garde le goût du jeu.
    Tiens, un Michel Platini. Bien sûr, il y a des déviations qu’on peut lui reprocher. Il n’empêche, on sent qu’au fond le goût du ballon est toujours là. Idem avec un Eric Cantona qu’on aimerait voir à la tête de l’équipe de France au lieu des Domenech, Blanc et autres Deschamps à l’effrayant sérieux.
    Alors, oui à Greg Lemond, oui à Eric Boyer, oui à Cyrille Guimard (mais si), oui à Charly Mottet, oui à Gilles Delion, oui à Stephen Roche pour orchestrer le cyclisme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  • alain39
    Soumis le 5 décembre 2012 à 4:22 | Permalien

    Je tiens à préciser d’emblée que je ne suis pas un fan de Lemond puisque mon coureur fétiche a été Fignon.
    Ceci étant, depuis son plus jeune âge Lemond a été identifié comme un champion et ce par le meilleur DS français (chauvin je dirais du monde)à savoir Guimard.
    Soit dit en passant je n’ai que peu d’affection pour l’homme Guimard (lire le livre de Fignon) mais un profond respect pour le DS qu’il a été et aussi sa force de caractère (lire le livre de Guimard qui au passage est très intéressant).
    Comme tout homme Lemond a sa part d’ombre et il est évident que lui aussi a croqué au dopage de l’ancien temps.
    Un dopage qui fonctionnait à la frange et qui ne bouleversait pas la hiérarchie naturelle.
    Un dopage loin de celui des années Indurain et suivants qui a transformé des beaux coureurs en super champions.
    Quand je parle de part d’ombre dans le personnage Lemond je pense à son dernier chrono du tdf 89 (meilleure moyenne de tous les temps sur une telle distance) à son année 90 où à la ramasse au giro il gagne le tdf, à ses relations avec le monde du triathlon où on sait que dès la fin des années 80 l’EPO était utilisée et aussi à son côté fouteur de merde et cupide (témoignages de Hinault et Fignon).
    Mais il ne faut pas se tromper je n’attends pas un président de l’UCI qui serait un saint mais quelqu’un de sérieux avec des convictions. Un homme de caractère etLemond n’en est pas dénué lui qui à l’âge de 19 ans a quitté les US pour s’expatrier chez les fromages qui puent pour assouvir sa passion.
    Or depuis quelques années il est difficile de mettre en doute les convictions de Lemond qui je pense souffre intérieurement de voir son sport sombrer dans le foutoir.
    La légitimité des anciennes gloires avant EPO tient au fait que ces gens là savent qu’ils ont été au sommet de leur sport uniquement en raison de leur supériorité physique. Ils n’ont pas volé leurs victoires et quelque part ils ont cette certitude qu’ils peuvent ramener leur science en raison de cette légitimité et d’une grande maturité.
    Ils n’ont pas usurpé leur palmarès et Lemond malgré les doutes que l’on peut avoir n’a pas à rougir de son palmarès. Il était un super coureur doté de qualités supérieures et il peut marcher la tête haute.
    Alors Lemond à la tête de l’UCI n’est pas une idiotie mais au contraire une solution et ce quand bien même je n’apprécie que très modéremment le personnage.
    Mais il est évident qu’il nous faut des hommes forts et non plus des politiques qui vivent sur la bête. Les Mottet, Delion, Boyer, Roche, Kelly, ont leur mot à dire et ce d’autant plus qu’ils sont sortis du système et qu’ils ne sont pas tenus par des engagements antérieurs.
    Alors oui pour un Lemond à la tête de l’UCI et de toute façon même un âne ferait mieux que Mc Quaid.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 15 votes)
  • Soumis le 5 décembre 2012 à 5:00 | Permalien

    Lemond n’est surement pas un politique, mais ayant survecu en faisant sa carriere entre la peste et le cholera, entre des types comme Tapie et Hinault, il a fait preuve de caractere bien trempe…

    Aussi , le cyclisme debut 21e siecle parle anglais…Bien que critiquables, les actuels dirigeants ont porte notre sport tres loin dans le monde, et de l’Afrique du Sud a l’Oceanie, on est passe d’un cyclisme de terroir, folklo, a un cyclisme pragmatique anglo-saxon, chacun avec ses avantages et ses inconvenients..pour ma part je prefere le cote folklo et emotion que rationnel. Lemond , a mon avis, avec son experience, a un peu des deux..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 6 votes)
  • Soumis le 5 décembre 2012 à 5:01 | Permalien

    Greg Lemond est celui qui a fait « tomber » Laurent Fignon pour 8 seconde, il symbolise et incarne l’icone d’un des plus beaux Tour de France de l’histoire aux yeux de beaucoup d’amateurs de vélo. On se rappellera aussi, et c’est quelque chose qui m’avait marqué, de son incroyable impuissance face au géant Indurain et son équipe rouleau compresseur dans le Tour 91, le début de l’air EPO… Il reste aussi pour beaucoup, ce personnage aux airs toujours joyeux et souriant avec ce soupçon d’innocence qu’on lui connait. Il symbolise aussi quelque part, même s’il n’y était pour pas grand chose, l’arrivée de Tapis et l’argent en masse dans le cyclisme…
    Il est difficile de se prononcer sur le lien qu’a eu ou aurait pu avoir Lemond avec le dopage. Son époque glorieuse commence à dater! Une chose est certaine, les calculs de puissance le prouvent, il n’a jamais touché au dopage sanguin. Et quand bien même il aurait bricolé, son envie d’engagement actuelle, dans un cyclisme malade et à la dérive, prouve à elle seule qu’il a certainement été un des plus clean de son époque !
    Quel ambassadeur il ferait en tant que président de l’UCI ! Alors oui, je suis également à 200% pour que Greg Lemond devienne un des piliers du nouveau cyclisme de demain.
    J’ai eu l’immense honneur de saluer ce « Monsieur du vélo » en le doublant (en toute modestie) dans le col de Peyressourde sur une cyclo il y a quelques années !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 12 votes)
  • DJM
    Soumis le 5 décembre 2012 à 5:44 | Permalien

    1/Pour ce qui est du contre la montre record de 89, je pense le parcours Versailles-Paris les champs est tout à fait approprié pour ce genre de de performance car c’est de la descente ou du plat (avec du vent d’Ouest, de l’eau et du courage, un bon cyclo peut faire les 25 bornes à plus de 40 de moyenne, alors leMond!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • toutouille26
    Soumis le 5 décembre 2012 à 6:04 | Permalien

    « Il était un super coureur doté de qualités supérieures et il peut marcher la tête haute. »
    Ullrich peut en dire autant malgré le dopage sanguin.
    Rumsas peut être moins…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 9 votes)
  • MINOS
    Soumis le 5 décembre 2012 à 9:19 | Permalien

    GREG LEMOND…

    Qu’en retenir ?

    Une classe folle, indubitablement.. Mais surtout :

    Un comportement honteux, inacceptable, vis à vis de BOYER à GOODWOOD en 82..Rappelons que BOYER l’avait aidé à s’intégrer à son arrivée en Europe…

    Le guidon de triathlète, dopage technologique.

    Une hypocrisie notoire, sous des dehors sympathique
    ( il était adoré de Chêne et Holtz, sic…)

    Aucun panache, et un comportement honteux en course ( pas un coup de pédale donné en 89, le Tour 90 lui est donné par INDURAIN – déjà plus fort que lui – vers Saint Etienne )

    Une tendance facheuse à mettre son déclin sur le compte de l’EPO, alors qu’en 91, bien des coureurs clean ( FIGNON, MOTTET, BERNARD ) lui étaient supérieurs…

    Un être rongé par la jalousie vis à vis d’Armstrong, qui l’avait réduit à rien du tout aux USA..

    Bref, pas un ange…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -11 (from 23 votes)
  • BP
    Soumis le 5 décembre 2012 à 2:37 | Permalien

    Un démon, veux-tu dire tout en mesure. Auteur d’un miracle: vainqueur d’un tour sans donner un coup de pédale.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 11 votes)
  • Bruce
    Soumis le 5 décembre 2012 à 5:22 | Permalien

    En ce qui me concerne Greg lemond!!
    Oui bonne idée mais bémol
    …….en quoi serait t il différent des autres ?? Jamais prit d accord
    Mais comment que lui le divain père aurais t t’il
    Gagné ces tours de France sans être dopé à une époque
    Ou que le dopage étais très présent
    D après moi un ex dopé non prit voilà tout
    Donc confience ou naïveté ????
    De quel côté doit ton être ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 9 votes)
  • alain39
    Soumis le 6 décembre 2012 à 4:58 | Permalien

    Je trouve de nombreux commentaires un peu durs.
    Lemond gagne le tdf 89 sans équipiers et donc a adopté une stratégie parfaite. Ils finissent à 2 le tdf et en sortir vainqueur atteste de la grande classe de Lemond et de sa maitrise de la course.
    Rien à redire c’était à Fignon de supporter le poids de la course ce qu’il a fait et malheureusement Delgado a couru contre lui notamment dans l’étape de Villard. S’il n’avait pas mené la chasse Lemond qui était en difficulté aurait perdu plus d’une minute.
    Le guidon est un épisode qui a faussé le résultat mais le fautif n’est pas Lemond mais les instances en place. Autorisé sur le tdf alors qu’illégal il a ensuité été interdit à Fignon lors du GP Eddy Merckx.
    Ce sont les instances qu’il faut blamer et pas Lemond qui a essayé d’introduire cette évolution technologique qui ensuite a été autorisée.
    Sa fin de carrière a été assez cahotique et ce dès 90. Il est à la ramasse sur toutes les courses sauf le tdf.
    Idem pour 91 et franchement ces 2 années sont totalement inexpliquables du point de vue performances tant sur le giro il était loin et qu’en 1 mois il a retrouvé une forme étincellante.
    Personnellement je pense qu’il a été l’un des premiers à recourir à l’EPO mais d’une façon très artisanale et qu’ensuite lorsqu’elle s’est généralisée avec des protocoles plus évolués il a été dépassé. Rappelez vous les menaces de Armstrong qui se vantait de pouvoir trouver 10 coureurs qui attesteraient que Lemond s’est dopé et je suis certain que lui aussi qui trainait dans le milieu du triathlon sait de quoi il parle.
    Je suis certain qu’il ne bluffe pas et à mon sens il ne va pas se gèner à un moment d’apporter lesdits témoignages.
    Concernant Armstrong son silence confirme qu’il travaille sur une autre stratégie et ce n’est pas de l’indifférence. Au contraire c’est une gestion de sa communication pour mieux préparer ses aveux et donc ses négociations avec les instances, sponsors, RSA etc…
    Pour Armstrong qui je pense aime le cyclisme a surtout utilisé ce sport comme ascenceur social et il ne souhaite pas perdre l’intégralité de ses acquis financiers. Il sait que le temps est un allié car les gens finissent par oublier et ce d’autant plus s’il arrive a s’ériger en victime. La victime d’un système qui revenant d’un cancer et fragilisé mentalement a sombré dans le dopage pour essayer de rattraper le temps perdu. La victime de la jalousie des autres et notamment des européens qui n’ont jamais accepté sa domination.
    Il aura beau jeu de comparer ce à quoi il est condamné et ce que les autres coureurs dopés ont subi. Avouez qu’avec les espagnols il a matière a justifier d’un système de sanction à 2 vitesses. Contador condamné à 6 mois après avoir été blanchi dans Puerto par abandon de l’enquête. Il y a bien 2 poids 2 mesures.
    La victime d’anciennes gloires qui n’ont pas digéré ses 7 victoires de rang sur le tdf.
    Enfin, la victime de l’incompétence de l’UCI qui a profité de ce qu’il a apporté au cyclisme et qui maintenant l’affuble de tous les maux.
    Ajoutez à celà une dose de bon sentiment avec la création de sa fondation et vous avez à peu près sa future défense.
    Il reste à tout bien orchestré dans les moindre détails et ça prend du temps notamment les tractations qu’il doit mener en coulisse avec ses ex sponsors pour ne pas être amené à leur rembourser des sommes folles.
    Car avant d’avouer il va bien prendre soin de sécuriser ce point qui est celui qui peut lui coûter le plus cher. A ce stade il n’essaye plus de défendre sa réputation et sa fortune mais uniquement sa fortune. La réputation il va essayer de la reconquérir plus tard et qui sait peut être en se lançant notamment dans la lutte contre le dopage considérant qu’il est le mieux placé pour en discuter pour en avoir tant souffert.
    N’enterrez pas Big Tex il a une force de caractère très forte, un égo pas possible, un égoïsme insondable et un manque total de morale.
    Ce sont des atouts majeurs pour affronter cette nouvelle épreuve et en plus il a les moyens financiers.
    Attendons son retour sur le devant de la scène et comme à l’accoutumé ce sera un plan bien huilé un truc à l’américaine où la place à l’improvisation sera aux abonnés absents.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 18 votes)
  • Robert Garneau
    Soumis le 6 décembre 2012 à 7:55 | Permalien

    Le seul problème est que si Greg LeMond et Richard Pound se présentent à la présidence de l’UCI, ça enlèvera des votes pour Laurent Martel 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • Cyclick
    Soumis le 6 décembre 2012 à 3:56 | Permalien

    Si notre ami Greg Lemond avait couru fin des années ’90, ou pire encore durant les années 2000, probalement qu’il aurait embarqué comme la plupart des autres dans le lot des dopés… En fait, il n’aurait pas eu le choix s’il aurait voulu suivre la cadence…

    Comme le dit l’adage: « Tout le monde le fait, alors fais-le! » 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • BP
    Soumis le 6 décembre 2012 à 4:13 | Permalien

    Commentaire après commentaire, on trouve ici déjà le procès de Greg Lemond. Jusqu’à le charger de son attitude supposée en d’autres époques.

    Laurent, utile interview de Eric Boyer sur vélo 101. Un gars qui m’inspire confiance depuis pas mal de temps.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  • schwartz patrick
    Soumis le 7 décembre 2012 à 12:39 | Permalien

    Pour prendre la tête de l’UCI , si on cherche un ex coureur qui n’a jamais été contrôlé positif du moins avec une grande réputation de mec honnête, » politique »
    ,plaisant au plus grand nombre, charismatique quoi,
    bosseur et rigoureux, il va falloir remonter les manches … ou porter un maillot « été » toute l’année…
    Un mandat de trois ans pour Mr Greg, après on verra…ne pas d’emblée le critiquer (merci les médias!), voir et attendre…
    En attendant les « parrains » tiennent encore la barre !
    çà, c’est le premier problème actuel …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Christian
    Soumis le 7 décembre 2012 à 4:10 | Permalien

    L’opinion d’Anderson. Intéressant.
    Il dit qu’il peut assurer que Lemond ne s’est jamais dopé.

    http://www.velonation.com/News/ID/13448/Anderson-vouches-for-LeMonds-integrity-as-a-pro-says-he-could-make-solid-interim-UCI-President.aspx#ixzz2EHIFHoXj

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • BP
    Soumis le 20 décembre 2012 à 3:21 | Permalien

    Minos
    Le guidon utilisé à trois reprises par Lemond au Tour de France, du dopage technologique dis-tu?
    Rien n’empêchait Guimard (et tous les autres coureurs de ce Tour) de s’en procurer un pour les deux derniers chronos (après le prologue). Surtout pas les scrupules, lui qui avait inauguré le quatrième appui sur le vélo avec la selle à appui dorsal utilisée par ses coureurs trois ans auparavant. Sur ce point, le Cyrille, il est de mauvaise foi. Ca lui arrive. Il a toujours eu du mal à reconnaitre la défaite, la supériorité d’un adversaire. Déjà de son temps de coureur avec Eddy Merckx (et 40 ans après), cette reconnaissance n’était (n’est) jamais complète.
    En passant, ceux qui font du vélo le savent bien, la phrase « j’aurai pu le lâcher », une fois descendu du vélo, le mal de jambes passées, la crainte de la fin de l’étape derrière soi, est une des plus méprisantes qui soit pour un adversaire. C’est pourtant celle qu’a dit, redit, écrit et réécrit Laurent Fignon à propos de l’étape de la Chartreuse du Tour 89.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Fore
    Soumis le 21 décembre 2012 à 8:28 | Permalien

    @BP : Lemond n’avait pas le guidon de triathlète au prologue et lors du clm par équipe la première semaine du tour 89, il l’a sorti (comme H&mpsten et Yates si je me souviens bien) lors du premier clm Dinard-Rennes, mais tu as raison, Fignon aurait pu (dû) l’utiliser, il en a essayé un le matin même du clm de Versailles et n’a pas trouvé que ça valait le coup et a fait mettre… 2 roues lenticulaires à son vélo. Avec un peu de recul, ça fait hurler un amateur éclairé de maintenant tellement il est évident que le Cx est bien meilleur en position de tri et comme 1 roue lenticulaire AV est périlleuse dès qu’il s’agit de prendre un virage… Comment ne pas y voir de la défiance du cycliste européen prétentieux face à ces « hurluberlus » de nord américains, heureusement cette fois là le mot de la fin a été pour le plus malin !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • BP
    Soumis le 21 décembre 2012 à 4:06 | Permalien

    Exact. Mea culpa. C’est rectifié dans ma mémoire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!