Speed gel: déjà interdit par l’UCI

La nouvelle avait intrigué: les Lotto-Soudal ont utilisé un “speed gel” sur leurs coureurs lors du chrono par équipe du Dauphiné la semaine dernière.

En gros, il s’agit d’un gel appliqué sur la peau, et qui contient des micro-billes améliorant l’aérodynamisme. C’est une réponse, en quelque sorte, aux vêtements “vortex” de la Sky qui comportent des zones où de telles aspérités sont évidentes, et qui améliorent là encore l’aérodynamisme.

L’UCI a déjà communiqué aux équipes l’interdiction d’utiliser ce gel spécial, contrevenant à un règlement en place stipulant qu’on ne peut ajouter des pièces d‘équipement non-nécessaires simplement pour améliorer la pénétration dans l’air.

J’ai bien aimé la réaction de Marc Sergeant, le manager général de l‘équipe Lotto-Soudal: “ca a pris trois jours à l’UCI pour interdire ce gel, mais l’affaire du salbutamol avec Chris Froome traine depuis des mois…“.

Spot on!

50 Commentaires

  1. LaVoitureCaPue
    Soumis le 12 juin 2018 à 1:41 | Permalien

    MOi j’attends le moment où ils vont se rendre compte que le poil au patte améliore l’aérodynamisme (comme les poils au balle de tennis améliore l’aéro et la vitesse des balles. Nbs étude scientifique le prouvant)

    Et là tous les cyclos du dimanche vont se refaire pousser les poils. Avec l’économie en rasoir ils pourront s’acheter des power barre à 2e / unité…

    Post interessant pour savoir sur ce site en proportion qui se rase les gambettes et bouffe de la merde industrielle pro-performance(pouce vers les bas). Et qui a du poil au patte et bouffe des fruits secs, du pain, des sablés maisons et de l’eau à la grenadine tesseire…(pouce vers le haut)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +30 (from 42 votes)
  2. Danny Cote
    Soumis le 12 juin 2018 à 8:05 | Permalien

    @LaVoitureCaPue, avec le ton que tu y mets, on voit déjà de quel côté de la clôture tu es 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  3. David De Grandpré
    Soumis le 12 juin 2018 à 8:30 | Permalien

    Peut-être qu’on va apprendre cette année que le poil sur les jambes, c’est finalement plus aérodynamique que les jambes rasées 😉 #vortexnaturel

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. David De Grandpré
    Soumis le 12 juin 2018 à 8:33 | Permalien

    Je viens de voir le premier commentaire.. lol.. pas besoin de publier dans ce cas!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  5. Tchmil
    Soumis le 12 juin 2018 à 8:42 | Permalien

    Chez Lotto en tous cas on montre clairement que la farce « Sky » commence à durer. Après Wellens c’est au tour de Sergent de mettre la pression.
    Au point de penser que cette mini-affaire de gel est bien emmenée pour rappeler les combinaisons de l’équipe anglaise au dernier TDF et l’affaire du salbutamol.
    Comme disait Coluche « il y a l’avocat qui connaît bien la loi et celui qui connaît bien le juge ».

    L’histoire de l’équipe belge est liée au destin du cyclisme en ayant subit tour à tour la course à l’armement des années 90, puis l’ère Armstrong et maintenant l’ère Sky.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 11 votes)
  6. Edgar Allan Poe
    Soumis le 12 juin 2018 à 11:05 | Permalien

    Cette décision démontre que l’UCI n’a pas beaucoup évolué depuis 1989 quand elle interdisait à Fignon de prendre le départ du Grand Prix Eddy Merckx avec un guidon de triathlète, 2 mois après son Tdf perdu face à Lemond déjà équipé de ce matériel.
    On peut imaginer que nous sommes sur un gain marginal avec ce speed-gel. Les SKY ne l’ont pas ?
    On est dans le 2 poids/2 mesures :
    – l’UCI met 3 jours pour interdire ce gel mais ne décide rien pour Froome après plus de 8 mois.
    – l’UCI interdit ce gel, mais autorise les freins à disque, dont la non-dangerosité n’a pas été prouvée.
    L’UCI ne devrait pas s’opposer aux évolutions matérielles – qu’elle finit pas accepter voire adouber au fil du temps quand les fabricants de cycles et/ou les industriels font pression – du moment que ces évolutions ne mettent pas en jeu la sécurité des cyclistes.
    LVCP : tu es prêt à tester le speed-gel DUREX ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  7. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 12 juin 2018 à 11:42 | Permalien

    Avec la capote speed-gel+ xxxl, j’en connais pour qui la pénétration rapide (dans l’air, voyons) n’aura plus de secret.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 12 votes)
  8. tylerkay
    Soumis le 12 juin 2018 à 2:08 | Permalien

    Il est normal qu’il y ait deux poids deux mesures entre un gel et un contrôle anormal.

    On ne condamne pas aussi rapidement un tueur en série et un automobiliste avec un feu défaillant.

    Par contre avec les vortex, difficile de comprendre la logique.

    Il est difficile de prouve la « non-dangerosité » sans essais en conditions réelles. Il n’y a d’ailleurs que pour les freins à disques que l’on demande cela. Et heureusement, car sinon il n’y aurait pas beaucoup d’évolutions dans un sport technologique déjà très sclérosé.

    @mica : un point sur les motos?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  9. Edgar Allan Poe
    Soumis le 12 juin 2018 à 3:22 | Permalien

    OK Tylerkay, Sergeant compare 2 choses différentes. Mais l’an passé, les combinaisons vortex de SKY n’avaient pas été interdites. Subtilité du règlement, certes.
    Question dangerosité, les roues à bâtons sur les épreuves en ligne, comme les prolongateurs de cintre que nous avions tous – beaucoup- à la fin des années 90, ont été interdits sans ménagement, pour dangerosité sans preuves évidentes.
    Pour les disques, il est clair que c’est un putsch industriel visant à imposer une nouvelle norme, design à la clé, sur fond de photo sépia !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  10. mica
    Soumis le 13 juin 2018 à 4:23 | Permalien

    Tylerkay: pas de soucis, dormons sur nos 2 oreilles et continuons à caresser le matou dans le sens du poil.
    Dans 1 moi, on l’ entendra même ronronner à l’ occasion de ce qu’ ils proclament « le 3 emme événement sportif du monde ».
    EAP/ pour les améliorations aérodynamique, Fignon s’ était fait « voler’ 1 victoire sur le Giro et sur le TDF avec l’ utilisation par ses adversaires de 2 innovations: Les roues lenticulaires et le guidon de triathléte, Moser et Lemond « profitant du vide juridique » de l’ UCI! (déja à l’ époque….)
    Si l’ on pousse l’ amélioration aéro a son maximum, on pourrait, par exemple, voir un record dr l’ heure à plus de 100 Km/h. (vélo carenné)
    Le record actuel est de 92 Km/h par un pur amateur, cycliste occasionnel.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 10 votes)
  11. Edgar Allan Poe
    Soumis le 13 juin 2018 à 5:00 | Permalien

    Mica : je voulais simplement dire que l’UCI, par ses décisions, prive parfois le vélo, dans son ensemble, de belles évolutions techniques. Ces dernières viennent d’ailleurs presque exclusivement du triathlon ou du VTT. Et l’argument de la sécurité est un pis-aller en attendant qu’un gros fabricant ne se mette à produire à grande échelle ces mêmes innovations. A partir de là, l’innovation est à nouveau autorisée, voire mise en avant.
    Les freins à disque représentent deux dangers potentiels :
    – un freinage trop efficace (!) et donc trop brutal en peloton, surtout si l’ensemble des concurrents n’est pas équipé de freins à disque
    – un risque évident de coupure (brûlure aussi dans une moindre mesure) avec le tranchant du disque.
    Ils sont pourtant autorisés.
    Entre nous, mon marchand de cycles qui roule et fait son beurre avec les freins à disque est affirmatif : sous la pluie, pas plus de sécurité avec les disques qu’avec les patins, si ce n’est que ces derniers doivent être appropriés au type de jantes utilisées.
    Je t’adresse ce lien sur les commentaires de Guimard concernant Lemond. On sent la rancoeur (Lemond, sa découverte, lui a échappé encore très jeune). Guimard, aux commentaires pourtant éclairés, est capable de dire tout et son contraire dans la même phase sur Lemond : « Lemond a gagné ses TdF avec le coup du destin, mais on ne gagne pas 3 tours par hasard ! »
    Lemond était meilleur rouleur que Fignon, ne l’oublions pas non plus.
    Mais je pense comme beaucoup que les 8 secondes sont dans l’utilisation du guidon. Fort probable du moins !
    http://yourzone.beinsports.fr/cyclisme-greg-lemond-plaidoyer-contre-un-faux-proces-en-illegitimite-115899/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  12. LaVoitureCaPue
    Soumis le 13 juin 2018 à 6:23 | Permalien

    Sur les freins a disque.

    L’ensemble des collègues tend à être homogène dans leurs critiques : inutiles pour les poids légers et le temps sec. Incomparablement mieux pour les lourds (>80kg) en temps humide.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  13. Magicreme
    Soumis le 13 juin 2018 à 8:40 | Permalien

    enlever la roue pleine à l’avant pour Fignon et il ne perds par le Tour. Regarder les images, il ne cesse de relancer. Sa roue étant non maniable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. noirvélo
    Soumis le 13 juin 2018 à 10:41 | Permalien

    @ La VoitureCaPue ,

    Comme je ne peux pas faire comme tout le monde , je me rase les cannes (même si je me fais charrier au boulot dans les vestiaires ! )et j’emporte avec moi (pour les sorties de 100 bornes) , deux bananes et de la pâte d’amande bio , avec , il est vrai ,encore deux ou trois barres de céréales pas toujours consommées toutes les deux … (j’ai connu une « fringale » , pas deux !)…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  15. noirvélo
    Soumis le 13 juin 2018 à 11:12 | Permalien

    L’UCI s’est encore fait achetée … Les avocats de la SKY sont plus forts , plus malins et plus riches que ceux de l’UCI … Entre les « bonnes volontés utopistes des bureaux feutrés  » et les « réalités glauques du tarmac » il y a des différences qui se comptent non seulement en euros mais aussi (et surtout! ) en livres et en dollars … Dans les antichambres climatisées , Lappartient s’est sûrement fait mettre (sans délicatesse aucune!) une pression plus chaude que chaleureuse (un « remontage de bretelles » qui le force à porter et à se « serrer » la ceinture ! … Le prochain TdF ne verra pas pointer lors des journées de repos les « contrôleurs à képi » de naguère … Avant le Tour , juste un gentil coursier de troisième zone, naif et maladroit ce sera fait « taper » (un doigt dans le pot de « gel » ).
    Un ou deux bouquins « scandaleux » à paraitre comme tous les ans pour bien mettre dans l’ambiance (l’ancien docteur de la SKY !) qui défend ses anciens patrons comme de bien entendu ,en échange de quelques billets verts tout neufs et des facilités de parution « piston-pression » dans la « presse SKY » … et là , pas de gel ,
    nous nous faisons tous « mettre à sec » …

    Encore merci Laurent de nous laisser la libre « ex-pression » dans les textes ; sur un site « journaleux-sportif de référence » , je me fais régulièrement censurer …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  16. noirvélo
    Soumis le 13 juin 2018 à 11:24 | Permalien

    Et vendredi , jour de joie , (dans une actualité personnelle très endeuillée …) je cherche mon cadre et fourche LEVACON TI , sans freins à disques, Campa en 11v et non pas en 12, sans électricité, sans « pédalier Power », sans GPS , donc sans chauffage et sans télé , que du bonheur , sobre ,libre et simple pour disputer mes petits tours à moi en …. « hors gel » !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  17. mica
    Soumis le 13 juin 2018 à 12:34 | Permalien

    EAP: merci pour le lien. Il est vrai que Guimard tient souvent un discours ambigu, ceci sous des apparences d’une certaine franchise, mais au bout du compte, c’ est de la langue de bois.
    Dans le Tour que Lemond a gagné pour 8 secondes, je pense aussi que le guidon de triathlète

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  18. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 13 juin 2018 à 12:57 | Permalien

    Guimard et Fignon n’ont pas jugé bon d’utiliser le guidon à prolongateurs lors du clm de Versailles, deux semaines après sa première utilisation par Greg Lemond.
    Laurent Fignon a été contrôlé positif aux amphétamines en 1989, pour la deuxième fois.
    On pourrait ajouter d’autres points, et même évoquer le Tour 1985.
    Guimard qui n’avait pas digéré le départ de Lemond pour Tapie a souvent la mémoire sélective.
    Il se gardera notamment d’évoquer le Mondial de Chambéry et le comportement de son protégé contre Claveyrolat, ou l’étape annulée du Gavia du Giro 1989.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  19. mica
    Soumis le 13 juin 2018 à 1:00 | Permalien

    oups, je continu. je pensais, dis ai je que le guidon de triathlète avait été determinant (dans la victoire de Lemond).
    Dans la liste des tours qui auraient pu basculer pour pas grand chose il y a:
    Le Tour 1968 ou lors de la derniére étape clm les organisateurs avaient promis à J. Janssen que le contrôle anti doping serait trés « allégé », et ils avaient promis un contrôle trés strict à Van springel.
    Donc J. Janssen bénéficia de la « préparation » qui l’ arrangeait, au contraire Van Springel dut rester trés prudent et au bout du compte, c’est, bien sur, le « chou chou » des organisateurs qui l’ emporta .
    Un autre « tour pendable » est la mise hors course du Belge Pollentier (qui était évoqué recemment dans ces collones.
    Le Belge, petit, chauve, plus ou moins vouté, au style peu académique était en passe de gagner le Tour aprés sa victoire à l’ Alpe d’ Huez. Ne plaisant pas aux organisateurs, lors du contrôle anti dop. à l’ Alpe, il fut pris à utiliser une poire pour donner une urine « anonyme » . Là ou les controleurs auraient « fermé les yeux », pour d’ autres il fut, lui, pris en flagrant délit…..Tout ça car sa « figure » ne convenait pas aux organisateurs…car, enfin, il n’ était certainement pas le seul à utiliser le subterfuge de « la poire ». Les organisateurs ne voulaient pas de lui comme vainqueur du Tour: il aurait « dépareillé »et fait « tache au palmarés.
    « Tout sauf Pollentier »
    Voila 2 histoires pas trés glorieuses du « troisiéme événement sportif » de la planéte…mais c’ était au ciécle dernier, cela ne pourrait pas se produire de nos jours…quoi que…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 11 votes)
  20. noirvélo
    Soumis le 13 juin 2018 à 1:41 | Permalien

    @ mica, 17

    tu as raison , on appelle ça le « délit de sale gueule »,et
    des histoires pareilles il n’y en avait pas que sur le Tour … Sur le Paris-Dakar de la « belle époque » , dans l’écurie « BMW Marlboro » , il y avait deux leaders ,  » le grand Huber Auriol belle gueule » et le « petit roux Gaston Rahier pas beau du tout  » mais en tête de la course !!! « ON » a voulu faire gagner le « grand », (il aurait vendu plus de savonnettes et d’aftershave!) mais c’est le petit qui en se battant « bec et ongles » remporta le morceau ! comme quoi de temps à autres , il y a une morale (après maints combats!)… sauve !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  21. Edgar Allan Poe
    Soumis le 13 juin 2018 à 1:55 | Permalien

    Guimard et Fignon n’avaient pas jugé que le guidon de triathlète était susceptible d’apporter un avantage, et ne voulaient pas prendre le risque d’un temps d’adaptation trop long. Bizarre de la part de ses 2 « techniciens ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  22. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 13 juin 2018 à 2:16 | Permalien

    Ils avaient l’air intelligents (Guimard c’est toujours le cas) dans un milieu qui l’est si peu, mais au fond… L’intelligence a augmenté avec l’arrivée des Bruyneel, Riis puis les Brittish, intelligence qui a bien assimilé que dans un monde de compétition, le crime paie (on l’a assimilé ailleurs, mais l’intelligence, relative, en moins).
    Parce que le guidon – prolongateurs, c’était si évident… Cela m’avait marqué à l’époque, Pete Penseyres avait gagné la RAAM à une vitesse fabuleuse en 1984 avec ça:
    http://i0.wp.com/bikeroute.com/NationalBicycleGreenwayNews/wp-content/uploads/2015/06/unnamed-71.jpg
    La légende (le gars) s’était aussi amusé avec ça (pas sur la RAAM), ce qui titillera sans doute Mica:
    http://i0.wp.com/bikeroute.com/NationalBicycleGreenwayNews/wp-content/uploads/2015/06/unnamed-4.jpg

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  23. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 13 juin 2018 à 2:17 | Permalien

    tu me lèves la modération, Laurent?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  24. Christian
    Soumis le 13 juin 2018 à 9:09 | Permalien

    EAP et le bourrin: oui c est exactement ca pour Fignon! Je me rappelle d une tres belle interview de Fignon a Velo Club. Il se battait alors contre le cancer.

    Il avait reconnu sans detour qu il aurait pu utiliser un guidon de triathlete… mais qu en tant que professionnel il avait prefere ne pas prendre de risques sans l avoir teste avant.

    Lemond etait present et il lui avait parfaitement rdconnu la victoire. Ce fut un grand moment…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  25. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 13 juin 2018 à 10:52 | Permalien

    Il avait eu 2 semaines pour le tester. Il ne faut que quelques kilomètres pour l’adopter. Depuis 5 ans qu’il avait été utilisé par Penseyes, 3 ans par Tinley (je crois) en triathlon, le bon professionnel aurait du essayer le truc à l’entrainement depuis longtemps.
    Je crois que Lemond l’avait aussi dans le chrono Gap – Merlette qui ne contient que quelques 15% du temps d’effort en (faux) plat. Tiens, il y avait des clm et des beaux sur ce tour très disputé. Tiens aussi, Guimard évoque la blessure à la selle de Fignon comme excuse, il oublie l’episode Delgado au prologue qui a à l’évidence transformé l’épreuve.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  26. mica
    Soumis le 14 juin 2018 à 1:40 | Permalien

    LBA: c’ est vrai qu’ il y avait en 1989 encore de belles étapes CLM.
    j’ ai vérifié:
    Prologue Luxembourg :7,8 Km
    CLM par équipe……:46 Km
    Dinard Rennes…….:73 Km
    Gap Orciéres……..:39 Km
    Versailles Paris…..24,5 Km
    TOTAL : 144,3 Km (j’ ai déduit le clm par équipe).

    Cette année: une trentaine de Km… une honte (j’ ai même pas osé regarder de prés).
    Ce Tour comportait aussi des étapes de montagne trés courtes dont:
    Bourg d’ Oisans-Villard de Lans:91 Km
    V de Lans- Aix les B…………: 125 km
    Donc, l’ étape courte de cette année n’ est pas totalement une innovation….
    Noirvélo: Tu m’ étonnes le site qui te censure régulièrement est directement relié aux organisateurs du tdf …ce sont les mêmes gens, les mêmes capitaux….etc…etc
    Oui, merci à Laurent qui nous laisse nous exprimer et dieu sait que certains ne s’ en privent pas!
    Au fait nous n’ avons plus de nouvelles d’ Alano 39.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 12 votes)
  27. Christophe
    Soumis le 14 juin 2018 à 4:39 | Permalien

    Sur la fin du Tour 89, Fignon était surtout blessé à la selle (comme on dit), ce qui l’a certainement plus handicapé que de ne pas avoir de guidon de triathlète.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  28. gilles G
    Soumis le 14 juin 2018 à 5:35 | Permalien

    à Christophe : vous ne devez pas faire bcp de vélo en compet pour avancer de telles choses : Fignon plus handicapé par son furoncle à la selle que par la non utilisation du prolongateur. Même à un niveau modeste, qd on utilise un guidon triathlète, on se rend compte tout de suite du gain que cela procure dès qu’on dépasse les 35 k/h, alors je vous laisse imaginer pour les pros à 50 et plus… Je rajouterai que même sans ce guidon mais en posant les avant-bras sur le cintre (ce qui ne se faisait pas à l’époque), on voit un gain indéniable de vitesse au compteur.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  29. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 14 juin 2018 à 6:58 | Permalien

    Mouais. Sa performance au très très rapide chrono de Versailles reste excellente relativement aux rouleurs surpuissants Marie, Nijdam et Yates, totalement sur leur terrain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  30. thierry mtl
    Soumis le 14 juin 2018 à 11:01 | Permalien

    Pourquoi Quintana grimpe t-il moins vite en 2017 et 2018 que lors des deux années précédentes ?
    On verra la suite en juillet, mais pour l’instant, c’est bien ce qui se passe.
    C’est un mystère difficilement explicable. Il devrait commencé ses meilleurs années mais vis à vis les autres cadors, il perd du terrain.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  31. thierry mtl
    Soumis le 14 juin 2018 à 11:02 | Permalien

    P.s. : le « speed gel » est interdit sur le corps, mais il n’est pas nécessairement interdit d’en bouffer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  32. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 14 juin 2018 à 11:59 | Permalien

    Ritchie Porte est dans les meilleures conditions pour que 2018 soit l’année de sa victoire dans le Tour. Mais suis je le seul à ressentir de la peur pour sa santé? Pourvu qu’il reste raisonnable dans les descentes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  33. u2pitchjami
    Soumis le 14 juin 2018 à 1:30 | Permalien

    En fait j’ai du mal à comprendre pourquoi on considère Richie Porte comme favori.
    Depuis qu’il a quitté Sky, le seul endroit où il m’a impressionné c’est au tour Down Under et la côte Willunga Hill (si je ne me trompe pas dans le nom) qu’il grimpe tous les ans avec un certain panache et une concurrence pas particulièrement relevée.

    Tout au long de l’année, je ne le vois dans aucune course et il sort au Dauphiné ou Tour de Suisse.
    Et l’année dernière au Dauphiné, je n’ai pas été du tout impressionné, ou alors pas pour sa performance…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 8 votes)
  34. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 14 juin 2018 à 9:19 | Permalien

    Si tu ne le vois dans aucune course, c’est que tu ne regardes pas ce qu’il se passe dans Paris Nice, le Tour de Catalogne, le Tour des Alpes (du Trentin), le Tour de Romandie, le Tour Pays Basque, le Critérium international (m. Ne pas regarder et dire avec aplomb ne pas voir…
    Au Dauphiné 2017, il termine 2ème à 10 secondes de Fuglsang, devant D Martin, Froome, Aru et Bardet tous à plus de 1mn30, après avoir accompli la dernière étape seul en chasse sur 80 bornes. Tu n’as pas du tout été impressionné par sa performance, par quoi l’as-tu été?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  35. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 14 juin 2018 à 9:20 | Permalien

    (mais tu regardes le Tour Down Under)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  36. Edgar Allan Poe
    Soumis le 15 juin 2018 à 2:25 | Permalien

    Curieux cette analyse par rapport à Porte. S’il n’est pas favori, qui l’est, en dehors de Froome ? Uran invisble depuis le début de la saison ? Bardet qui va perdre une minute au clm par équipe, et autant en individuel ?
    Une des composantes de la victoire en cyclisme est la chance, ou du moins l’absence de malchance. Porte n’est pas forcément gâté à ce niveau. Sa sanction de 2 minutes au Giro 2015 pour avoir changé de roue avec un concurrent d’une autre équipe était une belle saloperie de la part des commissaires, par ailleurs hyper laxistes pour des tricheries avérées (cf. la littérature Micaïenne (!))
    @ Thierry mtl. Pour Quintana :
    – un cycliste n’est pas forcément l’image de lui-même d’une année sur l’autre, même à mode de préparation identique. La nature, la génétique joue encore son rôle à ce niveau-là.
    – lors de l’étape du Puy (TdF 2017 LBA !), papa Quintana s’était répandu dans les médias en expliquant que Movistar se comportait en esclavagiste avec son fils, et qu’ils l’avaient cramé. Pas impossible. Il n’a pas un énorme gabarit, et supporte peut-être moins bien que d’autres les charges de travail démentielles imposées par certaines équipes, ou la posologie des préparations.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  37. Edgar Allan Poe
    Soumis le 15 juin 2018 à 6:12 | Permalien

    En fait, je voulais simplement dire qu’il faut avoir un peu de réussite pour gagner une course. Ce qui n’est pas souvent le cas de Porte.
    Comme Quintana en demi-teinte, on peut citer Van Avermaert, ou alors Kristov, ce dernier depuis bientôt 2 saisons.
    Mais il y a aussi des équipes où le titre de leader, d’homme protégé, tourne entre coureurs : c’est notamment le cas pour les QuickSteps. Une vraie équipe, pour le coup !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  38. Edgar Allan Poe
    Soumis le 15 juin 2018 à 6:28 | Permalien

    u2pitchjami : jette un oeil aux 2 derniers kms de l’étape du tour de Suisse d’hier. Tu nous diras si Porte ne doit pas être considéré comme un GC du TdF.

    Le coureur d’Aquablue Sport échappé a déraillé de l’avant : un seul plateau donc pas de dérailleur avant, une roue libre avec un empattement de 11 vitesses. Pas stable, visiblement !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  39. thierry mtl
    Soumis le 15 juin 2018 à 8:03 | Permalien

    Chez Aquablue, les coureurs se plaignent depuis le début de la saison de leur 1 x 11. C’est trop contraignant et pénalisant en course. Ils pourraient prochainement passé aux double plateaux (modification du cadre donc) tant la grogne est importante. Et maintenant, ça déraille alors que l’une des principale qualité du plateau unique en MTB, c’est de rarement dérailler.
    résultat de l’essaie sur route : échec

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  40. Edgar Allan Poe
    Soumis le 15 juin 2018 à 8:15 | Permalien

    Un seul plateau, donc une mécanique simple, des gains aerodynamiques, donc une résistance amoindrie, et le poids (enfin…ils ont affublé leur vélo 3T de freins à disque) semblaient intéressants. Mais pour un amateur qui a besoin d’un vélo passe-partout, je crois que ce n’est pas une bonne option.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  41. u2pitchjami
    Soumis le 15 juin 2018 à 12:22 | Permalien

    @Edgar Allan Poe :
    Oui lol j’y ai pensé en regardant le résumé de l’étape 6 (vue après mon commentaire :-)), je suis resté scotché sur son sprint de 500m sur la côte. Quelqu’un connait le %age de dénivelé au fait ? Il a sprinté quasi tout le temps.

    @Le Bourrin Ardechois :
    J’ai passé en revue son parcours post Sky (les 3 dernières saisons), effectivement je suis peut être allé un peu vite en besogne lol. Mea culpa.
    Cette année il a tout de même peu couru (ce qui peut être logique dans une optique de conserver de la fraîcheur pour le tour) et je n’ai pas regardé du tout le tour de Romandie donc hormis le tour Down Under (que j’ai bien regardé oui lol j’étais en arrêt à cette période), ça fait peu d’occasion pour l’observer.

    Cependant, j’ai tout de même un souvenir assez négatif sur la manière dont il a perdu son maillot jaune lors de la dernière étape du dauphiné 2017, cela ne m’a absolument pas rassurer dans l’optique de le voir gagner un grand tour.

    Dans ma tête je ne le vois absolument pas comme l’un des mégas gros favoris du tour.
    Froome est forcément plus que largement en tête,
    ensuite peut être Bernal (tout dépend s’il est plus qu’un simple équipier ou non), la Movistar (oui mais lequel ?) et Nibali.
    Pour moi Porte arrivera après, donc un gros outsider mais pas un favori (après il y a un peu de sémantique oui c’est vrai) , à la lutte pour la 5ème place (voire 4ème) avec Bardet et Adam Yates (que j’hésite à mettre dans mon top 3).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  42. Dany
    Soumis le 16 juin 2018 à 5:54 | Permalien

    La course au regard du coursier (Nans Peters)
    http://www.nanspeters.com/#sec3
    15/06/18 – Tour de Suisse – étape 7
    L’étape était hyper costaud ! Les 60 premiers kilomètres très durs avec une répétiton de petites bosses, ensuite 70 km de vallée légèrement montante et enfin 27 km d’ascension finale. C’était stratosphérique! De la moto GP. Pendant 1h30 sur le braquet le plus gros tout à droite : 54×11 toute la vallée qui menait au pied de l’ascension finale, tout le peloton en file, tout le monde à fond ! Je n’attendais que cette montée pour enfin pouvoir me relever.
    Au pied je n’ai même pas cherché à suivre et je me suis mis à mon allure puis j’ai pris un quart d’heure sur Nairo Quintana qui remporte l’étape seul.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  43. Thierry mtl
    Soumis le 16 juin 2018 à 8:03 | Permalien

    Pinot est tjrs aussi franc. Sa santé s’écroule sur trois semaines, dit-il.
    En fait ce problème pourrait se régler dans une autre équipe. Cortisone en faible dose pendant 3 semaines. Augmenter le dose au besoin. Un Antibiotique préventif pour les 10 derniers jours.

    Ca respecte les règles uci

    A sa place je le ferais pour essayer, et vous ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  44. noirvélo
    Soumis le 17 juin 2018 à 8:57 | Permalien

    @ Thierry mtl, (39)

    Là , c’est carrément « taper officiellement dans la pharmacie » !!! les coureurs étant en principe en bonne santé peuvent et doivent courir sans prendre ni cortisone ni antibiotiques !!! et puis quoi encore ? Le problème vient de la banalisation des prises de médocs, de la médicalisation du sport … OK , pour beaucoup d’équipes étrangères c’est la routine et c’est là où le bas blesse,certains coureurs veulent rester « nickel » alors qu’apparemment l’ UCI autorise silencieusement et « o-vicieusement  » ces pratiques douteuses ! je maintiens que les corticoïdes sont les « produits vedette » depuis des dizaines d’années sans quoi les performances sur un grand Tour seraient totalement inexistantes !!!…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  45. Edgar Allan Poe
    Soumis le 17 juin 2018 à 4:01 | Permalien

    @Thierry mtl. C’est ce que l’on appelle « se soigner » dans le mileu.
    Et c’est ainsi que commence le dopage : la grande majorité des dopés n’a pas commencé à se doper pour accroître ses performances, mais qui, pour finir une course par étapes, contrecarrer un problème de santé même mineur…un rhume, une allergie, une fatigue chronique liée à un surcroît d’entrainement…etc. Ensuite, une fois la démarche acceptée et « assumée », et surtout au vu des bénéfices récoltés et de la pseudo non dangerosité du moment sur l’organisme, pourquoi ne pas aller plus loin, puisque tout le monde procède ainsi ?
    Donc, à ta question : ce fut non, il y a plus de 25 ans, et ça le serait toujours aujourd’hui, je crois.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  46. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 17 juin 2018 à 8:12 | Permalien

    Perso, ce fut non aussi, il y a 31 ans. T’es jeune, EAP.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  47. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 17 juin 2018 à 9:32 | Permalien

    Avec l’arrivée du Tour de Suisse, on entre dans la belle saison météo et dans la saison creuse (7 semaines) du cyclisme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  48. Tchmil
    Soumis le 18 juin 2018 à 3:38 | Permalien

    Cortisone et antibiotique sont déjà à éviter (si on a le choix) pour une personne « normale ». Alors pour un sportif de haut niveau … de surcroît la cortisone fait plus de mal au corps que de bien. Dans ce cas pourquoi ne pas prendre de l’arnica ou homéopathie qui ne sont pas nocifs pour l’humain.

    Car ce qui est à craindre dans le dopage et la médicalisation du sport, c’est bien l’atteinte immédiate ou différée à la santé de la personne.

    Dans la réalité on est pas dupes, le milieu du sport de compétition pousse à ces consommations et si on en fait en amateur, autour de nous il y a aussi bon nombre de ces produits qui circulent, anti-inflammatoires ou autres.

    Mais on peut avoir une inestimable fierté quand on fait une performance sportive sainement à son niveau, en savourant seulement son eau citronnée, sa galette aux myrtilles ou au miel et avec les poils aux pattes! l’endorphine et un gros dodo serein n’ont pas de prix.
    Après chacun fait ce qu’il veut avec son corps, sa conscience et son esprit…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 6 votes)
  49. mica
    Soumis le 18 juin 2018 à 6:16 | Permalien

    LBA 43: je ne comprends ta phrase bien énigmatique;
    à t’ en croire, le TDF serait donc « une saison creuse » du cyclisme? Ils nous disent pourtant le contraire : « le 3 emme événement sportif de la planète ».
    Je me perds en conjectures pour essayer d’ analyser ta pensée….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  50. mica
    Soumis le 18 juin 2018 à 8:13 | Permalien

    Bon, même si LBA semble trouver la saison à venir comme la saison creuse du vélo, il est un domaine particulier qui pourrait étre fort intéressant dans le TDF c’ est celui des arrivées au sprint, toujours un grand moment en cyclisme. Je dis ceci et je le pense, même si je considére qu’ il est aberrant d’ être obligé de déployer un SCX trop important du fait de la position « en danseuse ». Cette maniére de faire est due à la tentative d’ emmener des braquets démesurés. Ce que tous font avec plus ou moins de réussite.
    Nous verrons donc à l’ oeuvre, cette année, une bonne douzaine de sprinteurs de grand talent… de Démarre à Groeewegen, en passant par Sagan, Kittel, Bouhanni, Ewwan, Colbrelli, Gaviria, Greipel, Cavendisch…etc…etc.
    (les 2 derniers étant peut être en perte de vitesse).
    Ma liste n’ est pas restrictive..vous pouvez la compléter, elle est en tout cas trés internationale.
    Ceci dit…comme j’ aimerais voir un vrai sprint, assis, avec des braquets de l’ ordre de 52×14…ou moins, mais il faut se contenter de ce que l’ on a et ce n’ est déja pas si mal, en tout cas, les places vont étre chéres!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -8 (from 8 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!