Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Revoilà Philippe Gilbert!

À quelques jours du rendez-vous annuel avec le Cauberg, revoilà Philippe Gilbert qui a terminé 3e hier de la Flèche Brabançonne après avoir été bien remuant dans le final.

C’est pas compliqué, on a vraiment l’impression que Gilbert pouvait gagner la course s’il n’avait pas été limité dans ses actions par son équipier Ben Hermans échappé devant et qui a réussi à résister au retour du peloton, forçant ainsi l’admiration.

Les images des 10 derniers kilomètres sont excitantes à regarder.

Mention bien à l’équipe Lotto-Soudal également, bien présente dans le final avec notamment Tony Gallopin. Je pense que cette équipe belge sera dans le coup sur les Ardennaises.

Pour Gilbert, la forme tombe à pic, car elle lui permet de mettre l’équipe en confiance à l’approche de l’Amstel Gold Race dimanche, puis de la Flèche Wallonne et enfin Liège-Bastogne-Liège.

Gilbert aura cependant fort à faire pour contenir l’armada espagnole qui débarquera, et notamment Alejandro Valverde, toujours à l’aise dans les Ardennes belges, ainsi que Joaquim Rodriguez, qui vient de remporter le difficile Tour du Pays Basque avec deux victoires d’étape à la clef.

À noter également le retour d’un revenant, Davide Rebellin, 42 ans et 5e du classement de la Flèche Brabançonne hier. Rappelons que Rebellin partage le record de victoires sur la Flèche Wallonne avec Marcel Kint, Eddy Merckx et Moreno Argentin (3 victoires chacun) et avait réussi le triplé peu commun Amstel-Flèche-Liège en 2004. Seul Philippe Gilbert a pu égaler ce triplé, en 2011.

Après les Flandriennes, les Ardennaises s’annoncent tout aussi excitantes!

Partager

Précédent

Vélofix débarque chez vous

Suivant

Amstel Gold Race dimanche!

  1. mica

     » les images des 10 derniers km. sont excitantes à regarder  » pour ma par je les trouves énervantes ! Encore une fois les motos sont à la limite de fausser la course. Je sais on va me dire que la caméra écrase les perspectives, peut étre, mais pas autant qu’ on veut bien le dire. Il n’ est que voir de temps en temps les images d’ helicoptére et là on est édifiè souvent moins de 10m d’ écart il est évident que le flux continu de tous ces véhicules accroit significativement la moyenne horaire . L’ on voit à un moment Chavanel bondir littéralement derriére la moto caméra! (n’ est-il pas un peu spécialiste de cela, idem pour Hermans à un moment donné (certains me diront qu’ il a été géné, 9 fois sur 10 ils ne sont pas génés mais diablement avantagés.
    Au dela de tout cela:palabres, conversations, hésitation, peut étre collusion et on ne nous montre pas tout! je ne parle pas ici des conversations entre directeurs sportifs, qui doivent aller bon train ( ah le téléphone portable) Tout cela est pudiquement désigné sous le nom de stratégie par nos commentateurs ou consultants si peu scrupuleux (mais se sont il est vrai les gardiens du temple, ils ne parleront jamais de ce qu’ ils connaissent si bien puisqu’ils en furent les acteurs il y a quelques années.
    La présence du dit Rebellin aux avants postes n’ est pas pour me rassurer et me rendre angélique, on connait son passé d’ hyper dopé. quand à son age il n’a pas 42 ans mais 44 ans dans 3 mois. Il est de ces Italiens qui ne m’ inspirent pas comfiance. les Ardennaises avec Valverde, Rodriguez, Rebellin…. « ça craint un peu ».

    0
    0
  2. alain39

    Avec les ardennaises on voit revenir la vieille garde du peloton, celle qui sent l’EPO.
    Valverde, Rebellin, Gilbert, Purito. Il ne manque plus que Arsmtrong et Vino.
    Ils ont tous 33 ans et plus et vont tous jouer la gagne car sur ces dernières semaines ils ont démontré un beau niveau de forme.
    On voit que cette génération est très résistante bien au delà de ce qui était la règle par le passé.
    On verra ce que nous dira la course car il arrive une génération plus jeune qui risque tout de même de bousculer cette vieille hiérarchie.
    Côté français ça va être très léger et seul Galopin peut sortir son épingle du jeu car il est en forme est opportuniste.
    Bardet et Barguil me semblent encore trop tendres. Pinot n’est pas au top et Péraud ne m’inspire pas grande confiance à ce stade de la saison.
    Mais qui sait.

    0
    0
  3. Fore

    L’armada espagnole, ahah, elle sent le recuit autant que Rebellin, déjà 5ème de l’Amstel en… 1994, grande année de l’EPO. Quant à Gilbert, quiconque croit qu’il est propre se fourre le doigt dans l’œil, car progresser soudainement comme il l’a fait en 2011 est ridicule, on pourrait dire même à partir du moment où il a quitté une équipe française, dès 2009. A noter au passage, que le seul français qui marche en ce moment(excusez moi auprès de Péraud et Pinot pour le Critérium international qui était très national) c’est Gallopin, qui n’est justement pas dans une équipe française, a appris les bases chez Radioshack avec son tonton ancien directeur sportif chez CSC (Riis) et Astana (Bruyneel). Ca rappelle les années post-Festina, où les 2 seuls français qui marchaient étaient Virenque et Jalabert, « réfugiés » chez Polti et Once !!! Bref, à vomir.

    0
    0
  4. thierry Mtl

    Pas joyeux le cyclisme sur route selon ces derniers commentaires. Il va bientôt falloir prendre des pilules pour les regarder…

    Moi, je veux souligner le début de saison au top du québécois Raphael Gagné (Rocky Mountain)sur la US Cup series de MTB. Seul le suisse Nino Shurter (champion de la coupe du monde 2014 de MTB et virtuose du vélo sur toutes les surfaces) à pu le battre par qqs secondes le weekend dernier. Gagné est clairement le meilleur nord américain dans la discipline depuis le début de la saison. Une forte progression.

    0
    0
  5. mica

    D’ accord avec toi Foré, Gallopin fait partie du sérail avec oncle et pére tellement liés à ce millieu. Il ne doit pas manquer de points d’ appui, on veut de plus lui donner une image quelque peu glamour…
    Une « chaudiére » de premier plan aussi réfugiée chez Polti et que tu as oublié Luc Leblanc lui aussi grand champion de l’ E.P.O.

    0
    0
  6. Fore

    Ah oui, Leblanc, je l’avais oublié, capable d’accompagner Indurain et Bugno dans l’Alpe en 1991, pour la première montée en moins de 40′, en carburant à quoi ? J’ai relu « massacre à la chaîne » de Willy Voet il y a quelques semaines, j’avais oublié comme Virenque et Leblanc étaient de tels petits personnages.
    Quant à la dynastie Gallopin, cet article est excellent http://rue89.nouvelobs.com/rue89-sport/2012/07/20/de-fignon-armstrong-vie-dalain-gallopin-le-stratege-francais-du-velo-233813

    Les deux derniers paragraphes, le déni du dopage, le soutien inconditionnel à Armstrong, ça en dit suffisamment « Lorsqu’on lui parle de la dope, le visage du Français, jusqu’ici ouvert et expressif, se ferme. Le regard se teinte de mépris. Le discours nous renvoie des années en arrière. »

    0
    0
  7. legafmm

    mica, les motos font leur job, et ne faussent absolument pas cette course.
    Elles sont bien placées, il n’y a aucun pb, je ne comprend pas bien ton entêtement vis à vis des motos qui sont pour la plupart indispensables pour la tv et pour la signalisation des dangers.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.