Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Récemment, au Québec…

Plusieurs événements récents dans le monde du cyclisme au Québec méritent une petite couverture en ce début de semaine:

1 – Le calendrier préliminaire de la saison 2009 des courses sur route au Québec a été récemment mis en ligne par la FQSC. D’année en année, ce calendrier évolue et dans le bon sens selon moi. Cette année, la saison débute le 19 avril avec la Calabogie Road Classic dans la région d’Ottawa et se termine le 20 septembre avec le GP Gentlemen pour les coureurs ou le Défi Vélo Mag dans le parc de la Mauricie le 26 septembre pour les cyclosportifs.

On notera le retour de plusieurs magnifiques épreuves de la saison : le GP de Charlevoix bien sûr, mais aussi la Coupe des Amériques à Sutton, les Championnats canadiens en Beauce, le GP OBC dans le Parc de la Gatineau ou encore la deuxième édition du Tour de Québec. Cette dernière course bénéficie selon moi d’un créneau plus favorable dans le calendrier, se disputant en 2009 du 9 au 12 juillet, soit une semaine après les Championnats canadiens. Voilà qui devrait, espérons-le, permettre d’attirer davantage de coureurs, et surtout davantage de coureurs de premier plan. L’épreuve le mérite.

Autre immense source de satisfaction selon moi, le fait que les Championnats canadiens élite aient été permutés par rapport à l’an dernier pour enfin se dérouler lors du week-end des championnats nationaux en Europe, traditionnellement le dernier week-end de juin. Voilà qui permettra aux coureurs canadiens professionnels – Barry, Hesjedal, Rollin, Meier, Tuft – potentiellement qualifiables pour une participation au Tour de France de disputer, s’ils le souhaitent, leur championnat national. À mesure que le cyclisme canadien se développe, il fallait permettre à nos meilleurs coureurs de disputer leur championnat national sans compromettre une éventuelle participation au Tour tant l’image d’un champion canadien dans le peloton du Tour serait une belle vitrine pour le développement du cyclisme ici. Rappelons que l’an dernier, la course élite des Championnats canadiens avait eu lieu le premier week-end de juillet, ce qui n’était pas pratique pour un coureur comme Hesjedal par exemple.

Saluons aussi le retour de la course par étape le GP Ste-Marie de Beauce, à la mi-août, une magnifique course mise récemment sur pied et qui témoigne avec éloquence tout l’actuel dynamisme des gens de cette région pour organiser des courses cyclistes.

Seul bémol, l’introduction au calendrier des courses FQSC certaines cyclosportives. Si la publicité ainsi générée pour ces épreuves est compréhensible et justifiable, j’ai peur que cette inscription au calendrier des courses sur route de la Fédé en 2009 n’attire des coureurs expérimentés qui ne représentent normalement pas le public-cible des cyclosportives. Par définition, ces épreuves ne sont pas des compétitions. Les fréquentes critiques qu’on entend depuis quelques années sur la scène des cyclosportives en Europe pourraient dans ce contexte traverser l’océan et se fixer ici si ces épreuves devenaient des compétitions non-officielles ou la gagne se jouerait parmi des coureurs d’expérience et non des cyclosportifs. La création d’un calendrier parallèle des cyclosportives ainsi que sa promotion indépendante de la part de la FQSC pourrait permettre d’éviter le dangereux exercice de mixer les genres… 

2 – On procédait mercredi dernier au lancement de la nouvelle équipe canadienne Planet Energy du nom du sponsor qui se spécialise dans les contrats de livraison d’énergie à coûts fixes. L’intérêt de cette équipe est double: d’une part, il s’agit de la seule équipe canadienne qui sera professionnelle en 2009 puisque inscrite au classement UCI continental (code d’équipe UCI: TRP). D’autre part, le directeur sportif de cette équipe est nul autre que Steve Bauer, tout simplement le meilleur cycliste canadien jusqu’ici, porteur à deux reprises du maillot jaune et 4e du Tour 1988.

Rappelons que les équipes Symmetrics et Calyon, deux des trois équipes canadiennes avec licence continentale UCI en 2008, ont arrêté en fin de saison dernière, faute de repreneurs. Si l’équipe Planet Energy est la suite de l’équipe Team RACE 2008, nombreux sont les coureurs transfuges de ces deux équipes ayant, fin 2008, cessé leurs activités. 

La nouvelle équipe canadienne a de l’ambition à long terme, ce qui est source de satisfaction pour les amateurs de cyclisme ici. Selon Bauer, le but est d’accéder, d’ici quelques années, à la scène européenne et au Tour de France, rien de moins. Le cyclisme d’élite au Canada se développant bien ces dernières années, pourquoi pas ? On sent toutefois Bauer réaliste, connaissant le niveau des équipes et des coureurs du Vieux Continent, lorsqu’il déclare vouloir procéder par étape, une année à la fois. Pour 2009, les objectifs sont donc clairs: prendre de l’expérience sur les courses UCI en Amériques, que ce soit aux États-Unis, en Amérique Centrale ou du Sud. L’équipe participera notamment au Tour de Cuba, au Tour de l’Uruguay ainsi qu’aux difficiles épreuves américaines comme Philly ou encore la Redlands Classic. Les courses européennes seront pour plus tard, l’an prochain peut-être.

Côté coureurs, le plateau est impressionnant: on compte dans cette équipe à peu près tout ce qui se fait de mieux au Canada une fois les exilés exclus ! Les Bruno Langlois, Joël Dion-Poitras, Martin Gilbert, François Parisien, Keven Lacombe, Charly Vivès, Maxime Vivès, Eric Boily, Andrew Randell, Ryan Roth, entre autre, sont tous des coureurs qui ont déjà fait leurs preuves et contre qui je ne voudrais pas courir !! Bauer a su également marier expérience et jeunesse, ce qui est toujours un gage de succès à ce niveau.

Bref, une bien belle équipe, trop peut-être ? On peut en effet penser qu’en l’absence des exilés (Barry, Hesjedal, Rollin, Meier, Tuft, Veilleux, Dionne, etc.) sur les courses canadiennes pour leur donner la réplique, cette équipe n’aura aucun mal à tout cadenaser, offrant peu de chance à la concurence affaiblie par le retrait de sponsors comme Vallée de l’aluminium ou Calyon, si ce n’est sur la scène des Mardis cyclistes de Lachine qui est davantage une affaire de spécialistes. Seule l’équipe Volkswagen, dont la liste des coureurs pour 2009 est déjà connue, m’apparaît comme suffisamment outillée pour livrer bataille à Planet Energy au Québec. Le spectacle sur certains rendez-vous de la saison 2009 des courses sur route élite au Québec pourrait quand même tourner court… 

3 – Impressionnant Charles Dionne: après une saison 2008 en demi-teinte et avec peu de volume d’entrainement de qualité (dans les chauds pays) dans les jambes, le coureur a terminé 4e d’une course sur route en Californie ce week-end, le Boulevard Road Race. Du coup, le coureur de l’équipe Fly V – Successful Living s’est probablement octroyé une place sur l’équipe qui participera au prochain Tour de Californie. Bien joué !

4 – TRÈS intéressant article sur le coureur canadien Svein Tuft, article publié dans le journal New York Times. À ne pas manquer tant l’article va en profondeur et nous permet de bien saisir le parcours unique de ce coureur venu tardivement au cyclisme et qui, en 2008, fut vice-champion mondial du clm, ne l’oublions pas (et il a terminé l’épreuve sur un vélo régulier ayant crevé de l’avant à 6 bornes de l’arrivée!). Merci à mon pote Bryan pour le tuyau. 

Partager

Précédent

Tome 2 des Fondamentaux du cyclisme

Suivant

… et en Europe, en vrac

10 Commentaires

  1. Etienne

    Tres bon article sur Svein Tuft.. va-t-il faire les classiques du printemps ?

    Ca ressemble a quoi le parcours de la Calabogie Road Classic ? La météo au mois d’avril doit jouer pour beaucoup!

    0
    0
  2. Tranceman

    tres d’accord avec les commentaires sur les cyclo.

    Les cyclosportives sont pour les amateurs je crois, et non pour les coureurs qui font partit d’une équipe
    ( vélo fournit et tout…)
    c’est également triste de voir année après année un Raphaël Gagné remporter avec facilité le raid Vélomag.

    0
    0
  3. ko

    Il suffit de regarder les gagnants des cyclos pour voir que ce sont des coureurs qui ont l’habitude des podiums sur les courses fqsc. Qu’on ne se compte pas de peur, les cyclos, ce sont des courses. Fallait bien voir les coureurs rigoler au départ du défi vélo mag, lorsque la commissaire disait que ce n’étais pas une course… Effectivement certains pourraient s’abstenir.

    0
    0
  4. Trudo

    Qu’est ce que ça peut faire que des gars comme Raphael Gagné participe à un raid. Moi j’aime bien ce type d’épreuve où l’on mélange amateurs du dimanche et coureurs aguéris. Ceux qui vont là pour une médaille seront peut être déçus mais ceux qui le font pour le sport peuvent côtoyer, ne serait ce qu’un moment, de bons coureurs. Sur route je comprends que ça peut être dangereux jusqu’à un certains point mais en vélo de montagne les meilleurs partent en avant et nous ne les revoyons plus. Chacun fait sa course à son rythme en tâchant de se dépasser. Qu’un pro fasse la course ou non ça ne nous rend pas meilleur ou plus mauvais. Et des fois c’est une bonne leçon d’humilité pour certains…

    0
    0
  5. Crassou

    Juste a regarder les résultats ( et participant ) de la cyclo de Charlevoix 2007 pour se rendre compte que les propos de tranceman sont tres a propos.
    Sans vouloir dénigrer un athlete de la trempe de Raphael Gagné mais juste a lire son blog et il est facile de voir qui a besoin de médaille.

    0
    0
  6. p'ti lucien

    fascinant le personnage de Svein Tuft ! adopté ! je le mets dans mon pool cette année !

    0
    0
  7. Crassou

    Tres d’accord avec le commentaire de Tranceman, juste a voir les 3 premiers de la cyclo vélo mag 2008 et les premiers de la cyclo de charlevoix 2007.

    Les cyclos sont a mon avis des événements pour pouvoir ce tester entre cyclosportif ou sois meme.

    Ou du moins il pourrait y avoir une mention coureur/ coureuse a coté du résultat.

    0
    0
  8. BICI

    Je suis assez d’accord avec le commentaire de Trudo. Je suis coureur et je vais parfois faire des cyclos (il y a des semaines où on a pas de course ou parfois, ce que propose la cyclo est plus intéressante que ce qu’on a comme course). J’y vais cependant dans un esprit différent de celui dans lequel je vais faire une course. Je laisse les gens attaqués, je tente d’organiser les échelons (je fais de l’éducation, quoi), mais je reste à l’avant pour éviter les chutes. Bien sûr, à un moment, on remarque qu’il ne reste plus à l’avant que les coureurs et quelques costauds. Qu’est-ce qu’il y a de mal à cela? Si les cyclos n’y vont pas pour faire la course, il n’y a pas de problème. S’ils y vont pour faire la course, il faut qu’ils acceptent qu’il y aura peut-être des gens meilleurs qu’eux. Ils pourront mesurer la distance qui les sépare des meilleurs et peut-être se dire qu’ils ne sont pas si loin. Ce n’est pas comme s’il y avait des grosses bourses en jeu. Cela dit, s’il y avait un costaud qui s’accrochait à Gagné, je dirais que ce dernier devrait le laisser gagner (pas de jeu de mot), parce qu’une victoire de plus ou de moins, pour lui, ça ne change rien et que l’éthique cycliste lui dicte de reconnaître la valeur de ce costaud.

    0
    0
  9. Bonjour Laurent,

    merci pour cet article et cette critique sur notre calendrier cycliste québécois.

    Les épreuves cyclosportives sont intégrés dans la version préliminaire seulement. Lorsque les calendriers seront définitifs, les épreuves cyclosportives retrouveront leur calendrier respectif.

    Cette année, notre objectif était de sortir une version préliminaire le plus tôt possible pour permettre aux cyclistes de prendre leur vacance au bon moment et de suivre le développement de l’élaboration de notre calendrier de course. Nous avons réussi en sortant une version préliminaire avant le congé des fêtes.

    La prochaine étape sera l’élaboration des calendriers régionaux.

    Bonne saison cycliste à tous.

    0
    0
  10. Tranceman

    a l’attention de Laurent

    Bonjour Laurent

    je me demande pourquoi il n’y a pas ma 2e intervention sur le sujet des cyclos envoyé vers midi mardi le 10 fev….je sais que tu as du modérer certaines interventions ….aimerais seulement savoir les motifs ( je croyais avoir été modéré )

    bien a toi

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.