Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Quelques nouvelles sur la scène du cyclisme québécois et canadien

1 – L’équipe continentale canadienne Planet Energy, dont le directeur sportif est Steve Bauer, ne pourra vraissemblablement pas participer aux deux épreuves UCI ProTour organisées en 2010 au Québec.

Pour comprendre, il suffit de prendre connaissance du système ProTour mis en place par l’UCI : ce sont les équipes disposant du label ProTour qui ont la priorité – voire l’obligation – de participer à toutes les épreuves de la série ProTour.

S’il reste des places (c’est habituellement le cas), les organisateurs sont invités à piger dans la liste d’une vingtaine d’équipes enregistrées comme "continentales professionnelles", ce qui est différent des équipes continentales "tout court" dont fait partie Planet Energy. Les équipes continentales sont nettement plus nombreuses puisqu’on en dénombre plus d’une… centaine.

Conséquemment, l’équipe canadienne Planet Energy ne se "qualifie" pas pour des épreuves ProTour, et c’est bien dommage bien sûr. Partant de là, deux solutions s’offrent à Serge Arsenault pour admettre Planet Energy au départ: soit qu’il réussi à faire changer les règlements de l’UCI ou à obtenir une dérogation, soit l’équipe Planet Energy aligne un maximum de ses coureurs sous les couleurs de l’équipe nationale canadienne, admise d’office sur les deux épreuves. Dans cette deuxième possibilité, ce serait alors à l’Association Cycliste Canadienne de sélectionner les coureurs portant les couleurs nationales.

2 – La Fédération Québécoise des Sports Cyclistes est à la recherche d’un entraineur pour l’équipe du Québec sur route. Il s’agit d’un contrat à temps plein d’une durée de 2 ans, renouvelable. L’entraineur sélectionné devra détenir la certification niveau 3 en cyclisme du PNCE et disposer d’un minimum de 3 années d’expérience dans le domaine. Date limite des candidatures, 16 novembre prochain.

C’est évidemment un super-boulôt pour quiconque est passionné de cyclisme puisque l’opportunité de travailler avec des athlètes de haut niveau, très motivés. Le genre de boulôt qui m’aurait intéressé si je devais refaire mon parcours académique ! 

3 – Le Tour de Beauce sera de retour en 2010 et se disputera du 15 au 20 juin. C’est évidemment une excellente nouvelle pour le cyclisme au Québec, l’épreuve jouissant d’un certain prestige – lié à son histoire, sa difficulté, ses anciens vainqueurs – dans la communauté cycliste. La corporation qui gère cette importante course par étape en Amérique du Nord a également annoncé un budget d’opération équilibré pour l’exercice financier 2009, une autre bonne nouvelle. Rappelons qu’au delà du Tour de Beauce, la corporation avait repris l’organisation de la Classique Montréal-Québec, des Championnats canadiens ainsi que des Championnats québécois en 2009. Elle a également organisé avec succès la 8e édition de la cyclosportive de la Beauce, la "Rocky Mountain".

4 – Ca serait officiel, le cycliste canadien Michael Barry, 33 ans, quitte l’équipe Columbia pour rejoindre les rangs, en 2010, de la nouvelle équipe britannique Sky. Une courte entrevue avec lui est disponible ici. Rappelons que Barry n’a encore jamais participé au Tour de France, ayant souvent été "bloqué" par une forte concurrence au sein même de son équipe (US Postal, Discovery, Columbia). Sky disposant d’une licence ProTour pour 2010, c’est peut-être sa chance d’enfin prendre le départ de la Grande Boucle et, en ce sens, sa décision apparaît logique. 

Chez Sky, Barry devrait remplir un rôle de capitaine de route et y apporter son expérience auprès de coureurs plus jeunes, notamment la révélation de 2009, Edvald Boassom Hagen, mais aussi Thomas Lovkvist, Simon Gerrans et Chris Froome. Il y rejoint d’autres vétérans comme Juan Antonio Flecha et Kurt Asle Arvesen. 

Alors, un bon changement pour le coureur canadien ? Je crois que oui, Sky étant une jeune équipe mais comptant déjà sur une base très solide sur laquelle ils peuvent bâtir l’avenir, surtout avec Boassom Hagen. Barry pourra s’y épanouir tout en maximisant ses chances de disputer la Grande Boucle.

Partager

Précédent

Le Ventoux, sommet de la folie

Suivant

Un départ du Giro depuis les États-Unis ?

  1. Beau topo de l’actualité canadienne.
    Je n’ai pas le niveau mais faire la Montréal-Québec, ce serait un vrai rêve ! J’ai comme le sentiment que Le tour de Beauce s’affirme de plus en plus sur le calendrier, à moins que ce ne soit l’effet Laflammerouge.com

    0
    0
  2. Vincent

    Le Tour de Beauce veule justement déplacer du calendrier Mtl-Qc pour les Pros viennent la faire!… ouch!

    0
    0
  3. G.Lambert

    Pour que les Pro puissent faire Mtl-Québec, il faudrait changer sa cote UCI, comme ça avait été fait en 2003. Cette année-là, on voulait augmenter le quota de coureurs canadiens au championnat du monde d’Hamilton (recherche de pts UCI)

    On avait eu le droit aux belles équipes américaines de l’époque: Saturn, Navigators, Healt Net, etc

    0
    0
  4. Marmotte

    Oui, en effet, je pense aussi que le Tour de Beauce s’affirme de plus en plus. Il y a probablement une foule de facteurs en cause (organisation, fans, …), mais l’un d’entre eux est certainement la qualité des coureurs qui s’y pointent. Je pense entre autres à la performance de Tuft il y a 2 ans. Après sa médaille d’argent aux championnats du monde, on présentait Tuft (inconnu un peu partout sauf en Amérique du Nord) dans les nouvelles cyclistes de partout dans le monde comme le gagnant du Tour de Beauce. Mine de rien, c’est une très belle pub.

    0
    0
  5. Le tour de Beauce ne déplacera pas la classique Montréal-Québec, mais regarde plutôt pour faire une autre cyclo automnale entre les 2 courses du Pro tour, en plus de celle du printemps qui sera cette année le 13 juin. Ils veulent seulement organiser une expérience exceptionnelle pour ceux qui suiveront le pro tour. Cette cyclo n’a pas le but que les pro la fassent mais plutôt le but de partager un amour commun du vélo pendant cet évènement avec tout les amateurs.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.