Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Quelle équipe SpiderTech en 2012 ?

Steve Bauer, manager général et directeur sportif de l'équipe canadienne SpiderTech qui détient une licence UCI continentale pro, ne l'a jamais caché: développer son équipe pour prétendre à une licence World Tour d'ici quelques années, et ainsi disputer le Tour de France.

Or, le leader de l'équipe, le Canadien Svein Tuft, a récemment annoncé qu'il quittait l'équipe pour rejoindre, en 2012, une équipe disposant déjà d'une licence World Tour. Tuft a connu une bonne saison 2011, remportant notamment les Championnats canadiens sur route et au clm, deux étapes du Tour de Beauce en plus d'une 3e place au général, et vient de sortir d'un bon Tour de l'Ain en France.

À 34 ans, Tuft n'a plus de temps à perdre pour s'illustrer au plus haut niveau. En rejoignant dès 2012 une équipe World Tour, il s'assure d'un accès aux plus grandes courses du monde ainsi que de moyens, d''un encadrement de premier plan.

La prochaine équipe de Tuft n'a pas encore été annoncée. On peut raisonnablement miser sur la nouvelle formation australienne GreenEdge, qui a déjà recruté en ses rangs Jack Bobridge, Stuart O'Grady ainsi que Peter Weening

Bon joueur, connaissant bien le milieu, Steve Bauer ne semble pas avoir gardé une quelconque rancune à l'égard de Tuft, bien que je serais curieux de l'entendre aujourd'hui à propos du final de la course sur route des Championnats canadiens… Chose certaine, ce départ est un coup dur pour les ambitions de Bauer et SpiderTech, Tuft étant à la fois le coureur SpiderTech avec le plus de points UCI et un précieux vétéran pouvant apporter une expérience importante aux jeunes coureurs de l'équipe.

Dans ce contexte, on peut se demander à quoi ressemblera l'équipe SpiderTech en 2012. Si le noyau de bons coureurs canadiens devrait rester, Bauer n'a d'autres choix que de recruter un ou quelques coureurs rompus aux grandes courses du calendrier européen, ne serait-ce que pour conseiller ses jeunes coureurs comme Guillaume Boivin ou David Boily. Mais voilà, un coureur qui acceptera de quitter de grandes équipes World Tour pour venir aider une jeune équipe comme SpiderTech n'est pas évident à trouver. La récente annonce de l'arrêt de l'équipe HTC-High Road a certes placé de nombreux coureurs sur le marché, mais je vois peu de candidats, outre Pate ou Lewis, pour venir chez SpiderTech. Un George Hincapie, que Bauer connait bien, serait un excellent coup mais je doute fort qu'Hincapie, à un seul Tour d'égaler le record de participation de Joop Zoetemelk (16), accepte pour le moment, surtout avec l'arrivée probable de Philippe Gilbert dans son équipe BMC, une situation qui pourrait être avantageuse pour Hincapie sur les Classiques.

Bref, l'équipe SpiderTech a de beaux défis devant elle dans les prochains mois si elle veut poursuivre sa route vers une licence World Tour d'ici quelques années. Le budget dont dispose Steve Bauer sera sans l'ombre d'un doute le nerf de la guerre. Nous en apprendrons probablement plus quant aux prochains développements autour des GP de Québec et Montréal

Partager

Précédent

Entrevue avec Jérémy Roy (FDJ), supercombatif du Tour 2011

Suivant

Le vélo – M.C. Allez

  1. Fred

    Ça serait plutôt bien si Spidertech se mettrait à engager des coureurs européens aussi. C’est juste une idée et je ne sais si c’est réalisable en vrai. Mais pour passer ce cap, ce serait peut-être à réfléchir pour les dirigeants de l’équipe. Parce que, franchement, prétendre faire le WorldTour avec des coureurs locaux, c’est même irréalisable dans l’immédiat !
    Alors, pas forcément n’avoir que des coureurs étrangers dans l’équipe à terme mais seulement 2 ou 3 cette année ..

    0
    0
  2. Andy Lamarre

    Faut avoir courru en Europe pour vraiement connaître la différence entre courrir ici et la-bas.
    On a toujours favorisé les critérium ici et ce n’est surement pas la bonne façon de dévellopper des bons coureurs cyclistes sur route.
    Si au moins on avait encore un vélodrome qui se tient debout ici, ces critérium aideraient surement a developper des coureurs sur piste.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.