Quel week-end!

Quel week-end les amis! Je suis passé par toutes les gammes d‘émotion ces derniers jours. Récit.

Il y a d’abord eu la médaille d’or de l‘équipe féminine canadienne à l‘épreuve de poursuite de la Coupe du Monde sur piste à Hong Kong. Magique!

Il y a ensuite eu la deuxième place du Canadien Hugo Barrette sur l‘épreuve de Keirin lors de la même manche de la Coupe du Monde sur piste. C’est remarquable quelques semaines après son grave accident sur la piste de Cali, où il aurait pu y laisser sa vie…

Il y a ensuite ce numéro de Mathieu Van Der Poel sur une nouvelle manche de la Coupe du Monde de cyclo-cross à Lignières-en-Berri. Celui-là, quant il va débarquer sur la route, ça va être quelque chose vu le talent qu’il a. Il a su composer avec un mauvais départ pour revenir et s’imposer de l’arrière. Impressionnant!

Il y a aussi le fait que la saison 2016 de cyclisme sur route est partie hier avec la tenue de la “People Choice Classic”, sorte de prélude au Tour Down Under qui débute demain. C’est le jeune prodige australien Caleb Ewan, 21 ans, 61 kg, qui s’est imposé au sprint, un beau sprint d’ailleurs puisqu’il se dégage au dernier moment. Pour plusieurs d’entre nous, c’est aussi l’occasion de découvrir les nouvelles couleurs du peloton!

Sur le Tour Down Under qui débute demain, il faudra surveiller de près l‘équipe Orica Green Edge bien sûr, qui voudra prendre sa revanche après s‘être fait dominer par Bobridge sur le récent championnat national sur route. Mais surtout, ce sont les coureurs BMC qu’il faudra avoir à l’oeil, notamment Richie Porte et Rohan Dennis, vainqueur l’an dernier.

Enfin, week-end de merde pour moi puisque je me suis salement blessé au bas du dos (lombaires). Samedi soir, je pouvais à peine marcher tant la douleur était aiguë. Si vous savez comment régler ce genre de problème (légalement!), je suis preneur. Si l’affection est rare chez les coureurs cyclistes, c’est en jouant au… hockey que je me suis blessé samedi. Le moral n’est pas à son meilleur, car cela contrarie passablement ma préparation qui est intense en ce moment.

Saleté.

3 Commentaires

  1. Arnaud D
    Soumis le 18 janvier 2016 à 4:39 | Permalien

    « Celui-là, quand il va débarquer sur la route, ça va être quelque chose vu le talent qu’il a. »

    Je ne suis pas très fan de cette approche qui veut que la compétition en cyclisme sur route soit une fin en soi. Déjà lorsque Julien Absalon dominait le VTT, la question qui revenait à chaque fois de la part des journalistes était de savoir à quel moment il comptait se mettre au cyclisme sur route. De fait, ça donne presque l’impression que le cyclocross, le VTT ou la piste sont des sous-disciplines du cyclisme sur route (c’est d’ailleurs l’opinion qu’en ont les dirigeants de fédération).

    C’est, à mon sens, cette approche qui fait que le cyclocross a du mal à bien se développer dans certains pays. En Belgique ou aux US, j’ai l’impression que le cyclocross est vraiment perçu comme une discipline à part entière et que les observateurs se contentent des champions de cyclocross qu’il ont sous la main au lieu de s’impatienter d’un éventuel changement de discipline.

    Ou alors à ce compte-là, qu’on aille demander à Froome à quel moment il compte se mettre à la poursuite individuelle sur piste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 13 votes)
  2. Michel M
    Soumis le 18 janvier 2016 à 8:07 | Permalien

    « Je ne suis pas très fan de cette approche qui veut que la compétition en cyclisme sur route soit une fin en soi. »

    MvdP a déjà exprimé son désir d’éventuellement se tourner entièrement à la route comme l’ont fait Stybar et Boom, il a déjà gagné plein de courses sur route, etc.

    Bref, ce ne sont pas les « observateurs » ni les « fédérations » qui poussent MvdP vers le cyclisme sur route, c’est lui-même qui en fait déjà partie et qui compte éventuellement s’y consacrer.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  3. Patrick
    Soumis le 18 janvier 2016 à 12:00 | Permalien

    Il y a une réalité: c’est sûr la route que, globalement, le niveau de concurrence est le plus élevé. Comme elle l’est plus au 100 m qu’au 110 m haies, au marathon hommes qu’au marathon femme, au foot qu’au hand, en mathématiques qu’à la pétanque, au Tour d’Italie qu’au Tour de Lombardie, à Liège-B-L qu’à Paris-Tours, à la danse féminine qu’à la danse masculine, etc…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 10 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!