Quel Dauphiné!

Quel Critérium du Dauphiné avons-nous vécu ce week-end!

Trois étapes dans les Alpes, trois étapes de feu, avec des cols et des paysages magnifiques qui faisaient aussi le régal des yeux.

Mon Dieu! que Chambéry et sa région me manquent en ce moment…

Y’a d’abord eu cette étape de vendredi dernier, avec l’arrivée à la Motte Servolex, une proche banlieue de Chambéry. Payez-vous les images absolument fantastiques de la descente du Mont du Chat, côté Lac du Bourget, une descente que j’ai faite l’an dernier à pareille date après être monté du même côté. Ascension difficile que ce Mont du Chat, mais curieusement – et ça devient une constante – c’est dans les descentes que les leaders creusent désormais l‘écart.

Chris Froome y est en effet allé plein pot, ce qui suggère qu’il avait reconnu cette descente à l’entrainement et savait que ça passait à cette vitesse. Les trois autres – Fuglsang, Porte et Aru – ont eu bien du mal à tenir sa roue dans la plongée!

L‘étape de samedi vers l’Alpe d’Huez a également été spectaculaire, avec ce pittoresque et sauvage col de Sarenne, un secret bien gardé dans le secteur. On y a vu un Romain Bardet en jambes, ça faisait plaisir de le retrouver ainsi à ce niveau.

Enfin, le Dauphiné a basculé hier pour Richie Porte, leader mais isolé très rapidement en début d‘étape puis cuisiné à petit feu par tous ses adversaires. Au final, c’est un impressionnant Jokob Fuglsang qui s’impose, surpuissant dans la dernière ascension.  Froome a marqué ses limites sur ce Dauphiné, mais sachant qu’on est à six semaines de la dernière semaine du Tour, pas de panique Monique! Idem pour Contador dont l’objectif principal était de terminer ce Dauphiné avec encore de la fraicheur physique.

Pour Porte, il faut retenir plusieurs choses de ce Dauphiné: d’une part, sa défaite est la défaite de son équipe, qui n’a vraiment pas été à la hauteur hier. C’est même proprement scandaleux il me semble, à ce niveau de professionnalisme…

Deuxièmement, Porte a encore une fois connu un jour de moins bien sur un grand tour, que ce soit pour des raisons physiques ou tactiques. Ca devient une habitude… et on peut se poser la question: peut-on réellement lui faire confiance sur le Tour, une épreuve de trois semaines? C’est un gros risque…

Troisièmement, ses déclarations à l’arrivée hier, où il estimait que les autres avaient couru “négativement” contre lui. Foutaise! Il s’attendait à quoi, Porte? C’est évident qu’il était la cible #1 de toutes les autres équipes, et qu’on ne lui ferait pas de cadeau. Il a tardé à réagir dans la Colombière, c’est là qu’il fait des erreurs tactiques, car il savait qu’il ne pouvait plus compter sur des équipiers. Dans ce contexte, il se devait d’accompagner Fuglsang et Froome, les 2e et 3e du général… Au lieu de ça, il a marqué Froome, tardé à réagir, et s’est retrouvé en chasse patate toute l‘étape. Pas fort!

Contador et Froome ont pour leur part bien travaillé sur ce Dauphiné, et on a eu l’impression qu’ils en ont gardé sous la pédale.

Valverde a baissé pavillon hier, je ne sais trop ce que ça signifie en prévision du Tour…

Aru, Fuglsang et l‘équipe Astana sont sans conteste les grands vainqueurs de ce Dauphiné, les deux coureurs ayant affiché une excellente condition, assurément à la hausse. Je pense qu’Aru pourrait être une belle menace sur le Tour, il aura de la fraicheur physique c’est certain. Et bien difficile de dire jusqu’où Fuglsang peut aller…

20 Commentaires

  1. mica
    Soumis le 12 juin 2017 à 12:44 | Permalien

    C’ est vrai que ce « Dauphiné » nous a fait vivre un suspens assez extraordinaire. Un peu comme Paris Nice en dé but de saison, ou comme le Giro il y a quelques jours, une histoire de secondes.
    J’ ai cependant trouvé Porte un peu  » négligeant » quand il s’ est « laissé » décramponner, il s’ en serait pas fallu de beaucoup pour qu’ il bascule avec le groupe Fromme Contador en haut de la Colombiére et là tout aurait été différent!
    Il s’ est « grillé » dans la dizaine de Km de plat avant le dernier col, contre le vent qui plus est.
    Cela m’ a un peu rappelé la situation de Dumoulin lors de la derniére étape en ligne du Giro, mais celui ci avait trouvé quelques « alliés » pour rouler avec lui(Jungels, Mollema, Yates..) Mais Porte a du se débrouller tout seul, sa montée du Solaison prouve tout de même qu’ il était le plus fort, mais son équipe était décidemment trop « légére »
    Que penser de Fulgsang, son avénement me surprend un peu, peut étre ais je mal suivi le cyclisme des 5 ou 6 dernières années, il ne faudrait pas qu’ il nous rejoue le coup de Riss avec une promotion spectaculaire lors de ses ultimes années…
    Contador, Fromme encore en rodage, je les trouve un peu usés, il serait temps que de vrais jeunes prennent le pouvoir selon moi Bardet et Pinot ne sont plus de vrais jeunes, peut étre Meintjes ou les fréres Yates…
    En tout cas, celui qui a crevé l’ écran hier, c’ est Nadal, alors plus ou moins dopé ou pas il a fait preuve d’ une maitrise extraordinaire dans ce sport lui aussi extraordinaire qu’ est le tennis, ou les qualités mentales doivent étre à la hauteur du physique.
    Quand même, 10 titres à Rolland Garros, extraordinaire.
    Remarquez que nous avions bien un champion à 7 TDF!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 10 votes)
  2. mica
    Soumis le 12 juin 2017 à 12:47 | Permalien

    En terme de difficultés et de pourcentages, le plateau de Solaison me semble étre la limite a ne pas franchir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 8 votes)
  3. françois
    Soumis le 12 juin 2017 à 7:13 | Permalien

    Pour ceux qui n’étaient pas convaincu des vertus des etapes courtes…. la on a vu du vélo, pas un concours d’épiciers.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  4. mica
    Soumis le 12 juin 2017 à 7:29 | Permalien

    tout à fait vrai François, des étapes plus courtes, c’ est bien; il faudrait aussi un format de 16 ou 17 j sur les grands tours, 5 ou 6 jours sur Paris Nice, Dauphiné, T de Romandie…..etc etc .
    Quand on pense que le T de Suisse dure 9 jours, , c’est 2 ou 3 de trop!
    Ne pas non plus « empiler » les difficultés plus que de raison, bannir les trop forts pourcentages (il y a le VTT pour çà!).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -5 (from 7 votes)
  5. thierry mtl
    Soumis le 12 juin 2017 à 8:02 | Permalien

    L’histoire se répète pour Porte et il trouve toujours une raison pour se plaindre… En réalité, sa lecture de la course est déficiente et il aurait besoin d’une très bon DS pour le guider et de se fier entièrement à lui. Mais sa décision de couvrir uniquement Froome, c’est son idée ou celle de son équipe ? Comment réagissait son équipe ?

    Oui François, il en a toujours pour se plaindre des courtes étapes de montagne. Il sont silencieux aujourd’hui. Et rappelons nous de l’étape sur la Vuelta 2016, où Contador et Quintana on fait exploser Froome et la Sky. Plusieurs exemples depuis deux ans que la variété provoque l’instabilité et suscite l’intérêt.

    Bon commentaire de Dan Martin hier, qui souhaite des attaques aussi endiablée sur le Tour, critiquant l’attentisme qui prévalait l’an dernier.

    Benoot nous montre qu’il peut aussi grimper depuis qui a fini l’école,

    Valverde… il était plus que temps qu’à 37 ans, il nous montre ses limites en haute montagne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  6. mica
    Soumis le 12 juin 2017 à 8:29 | Permalien

    Thierry mtl : je ne prendrai pas trop, pour ma part, l’ étape n° 15 de la derniére Vuelta comme référence. Je pense qu’ il s’ y était passé des « choses bizarres », avec par ailleurs les 3/4 du peloton qui auraient du étre éliminés (hors délais).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  7. Andy Lamarre Mtl.
    Soumis le 12 juin 2017 à 9:19 | Permalien

    Belle victoire d’un produit Québécois.
    ARGON-18

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  8. Wolber
    Soumis le 12 juin 2017 à 9:57 | Permalien

    Hier ils avaient décidé de faire la course. Curieusement les équipiers avaient disparu. Et qu on ne vienne pas dire qu ils ne pouvaient pas passer la Colombiere…
    D ailleurs , très honnêtement qui l avait prévu cette étape?
    C est bien sûr parce que Porte a fait une erreur que l étape à tete animée.

    Si cette étape n avait pas été la dernière , et surtout si elle avait fait fait… 178 km ce n était pas 1 minute 20 que prenait Porte.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  9. noirvélo
    Soumis le 12 juin 2017 à 12:57 | Permalien

    Eh oui, thierry mtl, Valverde a ses limites et c’est très bien comme çà! ça lui donne du crédit ( ok, toujours relatif) et je ne trouve pas qu’il en fait de trop, il est à sa place, avec ses petits coups d’éclat et surtout sa régularité due à son expérience, à sa science de la course et, on ne peut le nier, à son talent .
    En ce qui concerne Porte, je le trouve limité, c’est un coureur « à la semaine » mais pas sur trois. Pas assez régulier et sa mentalité est le reflet de ses faiblesses; lorsqu’on est leader on s’assume et on doit savoir qu’on va être « flingué » de tous les côtés; si son équipe n’est pas au top, il faut aussi se retourner vers l’encadrement, sinon à quoi servent ces « p…… »
    d’oreillettes ? perso, je ne l’apprécie pas, il me fait penser à Menchov, autant de charisme …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. françois
    Soumis le 12 juin 2017 à 2:10 | Permalien

    porte a fait l’erreur de ne pas suivre fuglsang, pariant sur la présence d’alliés de circonstances.
    Il avait les cannes pour faire mal à tout le monde dans la colombière et calmer tout le monde.
    Mais il faut reconnaître que sans équipe, à partir du moment où tout vos adversaires décident de vous attaquer au risque d’exploser en vol, c’est quasi impossible à défendre. Tout juste pouvait il perdre un peu moins hier.
    Dans la même situation sur le giro, dumoulin a pu profiter par moment du marquage de ses adversaires.
    Mais sans ces compatriotes hollandais piégés avec lui, il perdait la course à piancavallo.
    Et il perd 1 minutes sur pinot dans l’étape courte où s’enchainaient les cols, parce qu’après avoir couru après nibali et quintana dans l’avant derniere difficulté, il ne pouvait plus faire l’effort après tout le monde. Sans équipe, avec tant d’adversaire, c’est impossible à défendre seul. Il faut savoir accepter ses pertes et les gérer au mieux en se focalisant sur les rivaux principaux.
    Mica, concernant la pente et les pourcentages, on va inéluctablement vers des ascensions de plus en plus pentues: avec le nivellement du niveau, c’est trop dur de faire la difference sur du 6/7 %, alors que vos adversaires sont dans les roues des équipiers.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  11. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 12 juin 2017 à 3:12 | Permalien

    Qui s’est plaint de la présence d’étapes courtes en montagne?
    Porte était seul, et facile à dire après coup qu’il devait courir après tout le monde. S’il l’avait fait, et aurait du finir par laisser filer, les mêmes l’auraient critiqué! La vérité est que sans équipe solide, ce n’est pas possible entre cols et vallées (sauf à s’en payer une entre DS).
    Et Porte a fait une performance athlétique exceptionnelle, rarissime même. Il n’est finalement battu que d’extrême justesse par un Fuglsang dans la forme de sa vie à qui la chance à sourit deux fois, par la faute de Froome contre Porte au sprint de la Motte Servolex puis par le sacrifice de Kwiatkowski au profit de Froome.
    Pas de pros aguerris chez BMC, même pas foutus de payer Benoot et Oomen pour relayer Porte dans la vallée! Des loups zeurs!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  12. mica
    Soumis le 13 juin 2017 à 1:16 | Permalien

    François: d’ accord avec toi concernant les pourcentages, mais je crains qu’ en forçant trop la dose sur les difficultés, on ait un cyclisme par étape favorisant exclusivement les très petits gabarits( genre Pozzovivo, Quintana, chaves….) déjà que Contador,Nibali, Bardet, Gaudu Porte…etc ne sont pas bien épais..) Seule exception actuellement Dumoulin…
    Le Bourrin Ardéchois: Je trouve un peu excessif que tu suggére que les DS de Porte auraient été bien inspirés de « négocier financièrement » avec Benoot et Oomen, afin que ceux ci aident Porte. Drole de conception du sport, déjà que le cyclisme est rempli de magouilles de toutes sortes! Je sais tu dira que l’ on n’ est pas dans un monde de bisounours, et que la vie « normale » est ainsi faite…
    Le précédent du Giro ou Jungels, Mollema ont « aidé » Dumoulin n’ est pas comparable, car selon moi, cela s’ est fait spontanément sans « transactions ».
    Tu diras certainement que je réves, mais peut étre encore, tout n’ est il pas pourri… du moins, je l’ espére.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  13. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 13 juin 2017 à 2:04 | Permalien

    J’ai toujours préféré les winners aux losers, Armstrong à Ullrich, Lewis à Johnson, Robespierre à Desmoulins, Macron à Mélenchon, Hervé à Bassons, Saiz à Boyer. Très déçu à ce titre que Nibali n’ait pas battu Dumoulin au Giro…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -3 (from 7 votes)
  14. mica
    Soumis le 13 juin 2017 à 2:46 | Permalien

    Le Bourrin Ardéchois: je ne comprends pas ce que viennent faire Robespierre, Desmoulins, Macron, Mélenchon dans ce forum: des réminiscences d’ histoire, des bribes d’ actualité, et Armstrong, et Ulrisch, Boyer, saiz et Hervé… beaucoup n’ étaient pas des modéles de vertu….suggérerais tu que c’ est les plus « tricheurs » qui ont raison. Non, je ne comprends pas tout, sois plus clair.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  15. Edgar Allan Poe
    Soumis le 13 juin 2017 à 4:32 | Permalien

    En tous cas, j’étais samedi à 2,5 kms du sommet de l’Alpe d’Huez, et je peux vous dire qu’ils sont tous passés à des vitesses raisonnables, pour ne pas dire très doucement. Il y avait certes un léger vent, favorable/défavorable un virage sur 2, précisément (j’en ai pris acte en montant la bosse immédiatement après la course).
    Et ce constat, je le fais depuis 3 à 5 ans à minima. Loin de moi l’idée de dire que le milieu s’est assaini, mais force est de constater que les produits/protocoles ou autres subterfuges n’améliorent plus directement la performance, mais peut-être – j’émets seulement une hypothèse- la récupération, par exemple…
    On ne voit plus de coureurs obligés de freiner pour prendre un virage dans le bas de l’Alpe comme Pantani, on ne voit plus non plus de rouleurs grimper à la plaque des cols à 8% sur 10 kms…la bouche fermée !
    Néanmoins, les anciens tricheurs, les repentis, les voyous comme Vinokourov – éminemment sympathique pourtant- sont toujours aux commandes et on peut même dire qu’ils noyautent le système…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  16. Edgar Allan Poe
    Soumis le 13 juin 2017 à 4:38 | Permalien

    Curieux ces grands leaders qui se présentent au départ de courses identifiées comme des objectifs avec des équipes faibles ou brinquebalantes : Dumoulin au Giro, Porte au Dauphiné, même si, pour ce dernier, on peut évoquer l’idée d’une fin de préparation dans le pour le TDF et non pas un objectif en soi…Idem pour les équipes de Contador l’an dernier…c’est à se demander si l’engagement d’un vrai leader ne mange pas le budget salarial de l’équipe, Movistar et Sky semblant être hors champ sur ce sujet.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. regis
    Soumis le 13 juin 2017 à 6:32 | Permalien

    @Edgar, intéressante remarque.
    Un autre point de vue pourrait être que les protocoles de dope sont de plus en plus pointus et chers et réservés aux leader et à la limite leur lieutenant. ..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  18. Chouchou
    Soumis le 13 juin 2017 à 7:40 | Permalien

    Bien dommage que la dernière étape n’ait pas été diffusée en intégralité quand on sait que les étapes courtes offrent du spectacle.
    Pour mieux comprendre les résultats des cadors sur cette étape, il fallait lire le live sur le site du Dauphiné, et là on comprend beaucoup mieux pourquoi Froome et Valverde qui ont attaqué dès le premier col, ceci à plusieurs reprises, et dans une moindre mesure Contador, on jouer la gagne avec panache quitte à tout perdre. Mais pourquoi les consultants sur France TV l’ont passé sous silence en disant seulement qu’il y avait eu des attaques sans + de précisions ?
    Malheureusement on ne sait pas la réaction de Porte dans ces moments là, est-ce qu’il roulait tout le temps en tête pour revenir sur les attaquants avant la prise d’antenne ? Si tel était le cas, ça pourrait expliquer pourquoi il avait finalement laissé partir tout le monde après ?
    En tout cas le classement ne l’étape ne reflète pas la valeur sportive des stars du peloton qui se sont fait dépasser par des outsiders qui leur suçaient les roues.
    N’empêche que ce Dauphiné aura été très divertissant, du moins dans ce qui nous a été possible de voir dans la retransmission, avec un énorme Porte et un Froome avec Valverde grands animateurs. Quant a Fuglsang, vice champion olympique à Rio l’an dernier sur un parcours qui était annoncé pour grimpeurs, sa victoire au Dauphiné, bien aidé par les attaques de son coéquipier Aru, tout en bénéficiant des circonstances de courses, n’est pas si surprenante que ça.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  19. Edgar Allan Poe
    Soumis le 13 juin 2017 à 7:48 | Permalien

    Oui, Régis, au regard du livre de Tyler Hamilton, et autres témoignages et aveux, il y a du dopage à 2 vitesses.
    A l’opposé, j’ai appris que certaines équipes paient leurs groupes, d’où le recours fréquent aux groupes Shimano Ultégra aux dépends du Dura-Ace. Vu le nombre de vélo par équipes, ça peut jouer…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  20. le bourrin iserois
    Soumis le 14 juin 2017 à 4:47 | Permalien

    armstrong est triste aujourd’hui

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!