Quel avenir pour Dominique Rollin ?

En marge des courses ProTour au Québec dans quelques jours, on apprend que l’équipe Cervélo arrêtera à la fin de la saison. Carlos Sastre a déjà signé pour la nouvelle équipe Geox (le fabriquant de chaussures) où il y rejoindra Denis Menchov, en partance de Rabobank. 

La fin de l’équipe est évidemment un coup dur pour le Québécois Dominique Rollin qui y évoluait depuis deux saisons. On peut se demander quelle sera son équipe en 2011 et on peut déjà, selon moi, formuler quelques hypothèses. Deux se dégagent probablement:

1 – Rollin suivra le mouvement naturel et aboutira chez… Garmin-Cervelo en 2011, des rumeurs persistantes de fusion entre les deux équipes nord-américaines allant bon train. Les cycles Felt laisseraient ainsi la place aux cycles Cervelo qui donnent des signes d’avoir trouvé lourd l’administration d’une équipe comme sponsor principal. La fusion avec Garmin est, dans ce contexte, une bonne solution pour Cervelo afin de rester présent dans le cyclisme professionnel.

Rejoindre Garmin-Cervelo présenterait, pour Rollin, plusieurs avantages: d’une part, il y trouverait une culture nord-américaine, facilitant son adaptation à la vie de l’équipe. D’autre part, il y rejoindrait les Canadiens Svein Tuft, Christian Meier et Ryder Hesjedal. Enfin, l’équipe Garmin, une équipe ProTour, lui offrirait un calendrier de course très intéressant, l’équipe étant présente à la fois sur les grandes épreuves européennes – Tour de France compris – que sur les épreuves nord-américaines. À l’inverse, il faut voir ce que Rollin peut apporter à Garmin-Cervelo et je vois personnellement deux choses: un renfort important pour l’équipe de Classiques, permettant de mieux épauler Maaskant dans le final des courses, ainsi qu’un équipier de premier ordre dans le train du sprinter Tyler Farrar. 

2 – Rollin pourrait se joindre à l’équipe canadienne SpiderTech qui veut progresser dans la hiérarchie et obtenir un statut Continental Pro. L’expérience acquise par Rollin chez Cervelo depuis deux saisons et sa connaissance des grandes courses européennes seraient des atouts non-négligeables pour l’équipe de Steve Bauer afin de lui permettre de continuer son ascension. Rollin y trouverait une culture toute canadienne et des amis qu’il connait depuis longtemps, amis qui ont très bien performé récemment en Europe. Il y trouverait aussi un beau défi, celui de construire, avec ses équipiers et Steve Bauer, la première équipe canadienne évoluant en Europe avec, en point de mire, une éventuelle participation à un prochain Tour de France. Par contre, Rollin aurait moins de garantie côté calendrier de course, SpiderTech n’étant pas encore une équipe ProTour comme Garmin. De plus, Rollin pourrait-il aspirer, chez SpiderTech, à un contrat à la hauteur de celui qu’il pourrait probablement obtenir chez Garmin ? Je l’ignore. 

D’autres options existent-elles ? Rollin a-t-il été approché par d’autres équipes européennes ? Ce n’est pas impossible. Chose certaine, l’expérience a prouvé, ces dernières décennies, que l’intégration d’un coureur nord-américain à des équipes italiennes, espagnoles voire même françaises n’est pas toujours évident.

Nous aurons la réponse d’ici peu je pense ! Et le timing est excellent pour Rollin avec la tenue des courses ProTour du Québec ainsi qu’une excellente condition physique qui lui permettra probablement de s’illustrer dans les prochaines semaines. Ce n’est jamais négligeable lorsqu’il faut renégocier un contrat !

2 Commentaires

  1. Dan Simard
    Soumis le 27 août 2010 à 2:42 | Permalien

    Ou ira Rollin? Peut-être que les Schleck se cherchent une locomotive pour les saisons à venir? Bauer a-t-il le budget pour recruter Rollin ou autre coureur Cervélo car les Spidetech actuels manque de muscle pour rivaliser sur des courses d’envergure en Europe (Classiques ou TdF). Il sera intéressant de voir s’il roulera avec ou pour Hesjedal et/ou Hincapie à Québec!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Jeff
    Soumis le 28 août 2010 à 5:47 | Permalien

    L’hypothèse que Rollin puisse rouler pour Spidertech semble possible et très intéressante pour l’équipe en tant que tel.

    Mais pour Rollin, je ne suis pas tellement sur que cette possibilité soit autant prolifique pour lui. D’abord, Rollin a pris beaucoup d’expérience depuis deux ans, notamment en habituant son corps au rythme et aux exigences des épreuves et du calibre au niveau pro et protour européen.

    Courir pour Spidertech dès la saison prochaine, même en étant continental pro, le priverait sans doute de beaucoup d’épreuves sur lesquelles il envisage de performer (classics). Cela le priverait également d’une participation à un grand tour au moins jusqu’en 2012 (dans le meilleur des cas où la progression de spidertech serait plus rapide que prévu).

    De plus, à 27 ans, Rollin n’est plus un espoir ce qui signifie qu’il ne peut plus se permettre de stagner ou de faire un pas en arrière en signant pour une équipe en tout début de développement (sans rien leur enlever).

    Je crois que Dom serait beaucoup mieux au sein d’une équipe telle que Garmin, Geox ou une certaine nouvelle équipe Australienne qui ferait présentement des démarches pour obtenir la licence protour mais dont l’identité m’échappe.

    Où pourquoi pas Radio-Shack? Armstrong n’y sera et leurs bons routiers commencent à se faire vieux. Un changement d’horizon est certainement à prévoir au sein de cette équipe qu’on a seulement vue en premier plan au Dauphiné cette saison.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!