Provinciaux de Baie Comeau: « je me suis rassuré » (Julien Gagné)

Les Championnats provinciaux sur route au Québec se sont déroulés il y a 10 jours à Baie Comeau, sur la Côte Nord.

De l’avis de plusieurs, l’événement a été un succès, fort d’un comité organisateur rodé qui avait pensé à tout.

Mais à plus de 8h de route de Montréal, c’est clair que l’éloignement allait avoir un impact sur la taille des pelotons. En cette année spéciale Covid-19, c’était peut-être moins un enjeu!

19 coureurs M1 au départ de la course sur route, 17 chez les M2, des catégories qui habituellement regroupent des pelotons beaucoup plus importants: 108 participants M2 l’an dernier à Contrecoeur.

Le peloton Sénior 1-2 était cependant beaucoup plus important: 66 coureurs au départ.

Et parmi eux, Julien Gagné, que je vous présentais il y a quelques semaines. Pour moi, il est un des gros gros talents actuels en cyclisme au Québec. J’ai vu (et subi) Julien à l’oeuvre, ça arrache!

Pour son retour en compétition après deux ans d’absence dû à une opération à l’artère iliaque, Julien s’est rassuré: avec une 3e place au contre-la-montre, une 2e place dans la course sur route et une 4e place au critérium, il est le coureur ayant affiché la plus belle constance de ces Provinciaux, étant toujours devant.

« Je n’avais pas vraiment préparé le chrono, n’ayant roulé que le dernier mois sur un vélo de TT. La position spécifique, avec un angle plus fermé au niveau de la hanche, est un défi, mais ça s’est bien passé, je m’étais dit avant l’épreuve qu’un top-10 serait bien et je termine 3e derrière un spécialiste comme Adam Roberge et Tristan Jussaume, qui a réalisé un beau chrono. Ca m’a donné confiance pour la suite. »

Le parcours de la course sur route le dimanche n’était pas très sélectif, avec comme seule bosse une rampe d’environ 400m qu’il était possible de passer sur la plaque.

« J’aurais préféré un parcours plus exigeant c’est vrai, mais il faut savoir s’adapter! J’avais d’excellentes sensations durant cette course sur route. Ça a beaucoup attaqué en début de course, et je pouvais aller chercher les échappées car j’avais de la force. À mi-course, on est parti en contre à quatre coureurs derrière deux coureurs devant, et on est rapidement revenu sur eux. J’ai assumé beaucoup de travail devant par la suite, et on s’est retrouvé seulement deux à quelques kilomètres de la ligne, Alexis (Cartier) et moi. Je n’ai pas pu me défaire de lui dans le dernier tour! Il était fort lui aussi et il m’a battu au sprint, qui est un élément plus faible chez moi, je suis davantage un grimpeur. Alexis a bien joué sur le plan tactique, et moi je me suis rassuré, après une longue période sans pouvoir courir, d’abord en raison de mon opération, puis à cause de la Covid-19. »

Troisième course en trois jours, le critérium le lundi s’est terminé sous la pluie pour les Séniors 1-2, ce qui peut être dangereux compte tenu que le parcours était urbain.

« Avec les nombreux coins, la pluie, les plaques d’égout et la peinture sur la chaussée, le critérium était plus dangereux en effet. J’ai préféré m’échapper pour limiter les risques, on s’est retrouvé à quatre devant, après un effort de quelques 12 secondes à plus de 1000 watts pour moi. C’était satisfaisant de voir que je récupérais super-bien de ces efforts moi qui, il y a deux ans, sentait une de mes jambes engourdir après ce type d’effort violent. J’ai pas mal travaillé en tête de l’échappée pour se rendre à l’arrivée, et c’est une nouvelle fois arrivé au sprint. Malgré ma 4e place, j’étais super-satisfait de mon week-end, j’ai montré une belle constance parmi les séniors 1-2, j’ai été acteur de chaque course, je termine avec d’excellentes sensations surtout et ca, ca me rassure pour la suite. »

Quelle suite? Le but est d’intégrer une équipe professionnelle aux États-Unis ou en Europe. La France, en particulier, intéresse Julien: « les parcours me conviennent mieux, plus sélectifs et montagneux« .

Avec une VO2max de plus de 85, aucun doute là-dessus!!!

Et le prochain rendez-vous des coureurs sur route de la FQSC, c’est le GP des Mairies à Contrecoeur sur la rive-sud de Montréal dimanche prochain. Un nouveau parcours est proposé. Devrait y avoir du monde!  Vous devez vous inscrire avant vendredi 18h.

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!