Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Plateaux ovales: le point

L’usage de plateaux ovales n’est pas nouveau en cyclisme: déjà, en 1987, mon premier vélo en était équipé, soit un pédalier Shimano BioPace 50-44 à l’époque.

Depuis, ca revient périodiquement. On en parle de nouveau depuis environ 3 ans avec les plateaux Rotor et Osymetric, notamment sous l’impulsion du fait que Bradley Wiggins et Chris Froome les utilisent.

Du coup, la question qui tue: a-t-on des preuves scientifiques que les plateaux ovales procurent un avantage?

La réponse semble être qu’il manque actuellement d’études crédibles pour permettre de faire le point sur de tels plateaux.

Michele Ferrari, via son site 53×12, vient cependant de publier un test « grandeur nature » comparant ses performances (fréquence cardiaque, lactates) à certains niveaux de puissance avec et sans plateaux ovales.

Les résultats ne sont guère concluants, les différences n’étant que très faibles entre les deux types de plateaux, et ces différences étant tantôt distribuées à l’avantage des plateaux ronds, tantôt l’inverse.

Ceci étant dit, il semble qu’un consensus se dégage sur les points suivants concernant les plateaux ovales:

1 – ils permettent de mieux passer les points « mort » du cycle de pédalage, aux positions 0 et 180 degrés.

2 – ils requièrent davantage de travail de la part des muscles des hanches et du bas du dos, faisant souvent apparaitre des douleurs voire des crampes à leurs usagers.

3 – ils sont peu performants dans les sprints.

4 – ils seraient mieux adaptés à des coureurs très grands qu’aux petits gabarits.

5 – l’ajustement du dérailleur avant une fois de tels plateaux montés serait particulièrement difficile.

J’utilise personnellement des plateaux ronds depuis 1989 et je n’ai jamais été tenté par l’achat de plateaux ovales. J’ai l’impression qu’en ce domaine comme dans d’autres, les effets de « mode » sont très importants. Je vois régulièrement des coureurs de mon entourage adopter de nouveaux produits sans véritables raisons, pour revenir ensuite à la norme générale quelques mois plus tard. Un bon exemple il y a quelques années fut la mode, un peu folle selon moi, de placer les cales de chaussures au milieu du pied, soit disant pour générer plus de puissance. Les quelques adeptes sont depuis tous revenus au cales orientées davantage sur l’avant du pied, soit la position « normale »!

Partager

Précédent

Pas encore gagnée, la lutte contre le dopage

Suivant

Le Tour de l’actualité

22 Commentaires

  1. Tiens, c’est marrant, mon premier vélo de compétition était également doté de ce type de plateau, à peu près le même que Laurent, de marque Shimano, un peu moins ovalisé que les plateaux d’aujourd’hui, et ce en… 1988 ! On peut dire sans se tromper et sans étude à l’appuie, que ces plateaux, s’ils ne procurent pas grand chose en terme de gain de puissance, qu’ils on l’incroyable faculté de vous alléger portefeuilles et autres portes-monnaie !

    0
    0
  2. nikko

    Michele Ferrari ? Le Michele Ferrari ? M’enfin Laurent 🙂

    0
    0
  3. Claudio

    J’en ai fait l’essai (Rotor) il y a deux ans avec un pédalier compact (36-50) et un pédalier régulier (39-53) : sur le compact, il m’a semblé que mon coup de pédale était meilleur en particulier sur le petit plateau mais la différence demeure subtile j’avoue. Au niveau du dérailleur c’est un cauchemar à ajuster ce qui au final a fait pencher la balance vers des plateaux ronds.

    0
    0
  4. Philippe

    Pour les cales, j,ai présentement mes cales plus reculées que la « norme », mais rien d’extreme (on parle d’un CM de plus reculé). Il faudrait tester pour avoir des tests concluants.

    Je suis surpris de voir qu’il y a des souliers qui premettent d’avoir la cale au milieu du pieds…ca doit être rare.

    0
    0
  5. schwartz patrick

    Jusqu’à pas trop de temps, le monde a tourné rond ;à
    présent, au niveau politique, économique, social, moins
    encore que moral, je trouve perso, qu’il tourne sur sa tête ou à l’envers c’est selon … Pour les plateaux,
    il en est de même; de tous temps, à part une incursion assez brève de SHIMANO début 80, les plateaux tournaient toujours rond jusqu’au jour,où, par intérêt, ennui, désir de se démarquer ou simplement
    par envie de progrès, certains ont décidé de changer.
    Moi, je veux bien … D’abord, j’attends, je laisse
    passer du temps, pas d’excitations inutiles, je contem
    ple les vélos des pros (de moins en moins), et j’attends, encore … Depuis, beaucoup d’eau a coulé
    sous les ponts, tous les pros (et de loin)ne l’ont pas adopté

    0
    0
  6. schwartz patrick

    Jusqu’à pas trop de temps, le monde a tourné rond ;à
    présent, au niveau politique, économique, social, moins
    encore que moral, je trouve perso, qu’il tourne sur sa tête ou à l’envers c’est selon … Pour les plateaux,
    il en est de même; de tous temps, à part une incursion assez brève de SHIMANO début 80, les plateaux tournaient toujours rond jusqu’au jour,où, par intérêt, ennui, désir de se démarquer ou simplement
    par envie de progrès, certains ont décidé de changer.
    Moi, je veux bien … D’abord, j’attends, je laisse
    passer du temps, pas d’excitations inutiles, je contem
    ple les vélos des pros (de moins en moins), et j’attends, encore … Depuis, beaucoup d’eau a coulé
    sous les ponts, tous les pros (et de loin)ne l’ont pas adopté

    0
    0
  7. schwartz patrick

    et autour de moi, toujours rien… bien,pas de manque
    et de toutes façons,l’ovale qui tourne, c’est comme le bateau sur les vagues, moi çà me donne le mal de mer,
    c’est pas beau, que ce soit mieux ce n’est pas encore vraiment prouvé, mécaniquement plus compliqué,plus cher
    non, je ne vois vraiment pas, et si de temps en temps
    j’ai l’esprit un peu trop carré, mes plateaux resteront
    ronds jusqu’au bout, tant pis, je ne gagnerai jamais
    le Ronde … D’ailleurs, je ne me rappelle même pas en
    avoir vu dans Flandres il y a dix jours… (suite du 6)

    0
    0
  8. fredo

    Je me permets de vous faire part de mon expérience : cela fait huit ans que je passe un mois en Provence avec comme but de monter le maximum de cols et plus particulièrement le Ventoux.
    Or, depuis maintenant 3 ans, je roule avec des plateaux ROTOR et je vois une nette différence. Pas en terme de vitesse plus rapide mais plus spécifiquement à deux niveux : ayant des parcours étalons que je fais chaque année j’ai pu, grâce à ces plateaux ovale Rotor faire les mêmes circuits (avec plusieurs cols) dans un temps équivalent mais avec moins d’acide lactique dans les jambes (cela est vraiment net) et aussi moins de sollicitation au niveau des genoux.
    Pour ces raisons, j’ai adopté ces plateaux étant pourtant réservé au départ. Mais, l’usage m’a montré que j’en tirais un grand bénéfice à ces 2 niveaux.

    0
    0
  9. EricL

    A l’occasion du passage au compact, en 2010, devant changer tout le pédalier, j’ai profité de l’occasion pour tester le Rotor, par curiosité. Le plateau ovale induit une modification biomécanique, qui est que, à développement et cadence égale par rapport à un rond, la phase d’appui dure plus longtemps (tire plus de dents), et la phase de point mort dure moins longtemps (tire moins de dents). La vitesse angulaire du pédalier change en fait en permanence, ralentissant pendant l’appui, et accélérant pour le point mort. Le résultat net est, et je parle toujours à cadence égale et par rapport un rond, que la contraction musculaire est plus longue, alors que le repos musculaire est lui plus court. Ca, c’est un fait irréfutable, pas une impression subjective.

    Alors, c’est mieux ou pas? Eh bien je pense que pour ceux qui, comme moi, sont musculairement mieux adaptés au travail en force (cadences plus faibles, fibres type II), c’est mieux. Par contre, pour les petites cuisses qui préfèrent la vélocité, passez votre chemin. Est ce que c’est réellement mieux pour moi? Je ne peux pas être catégorique, je n’ai pas d’élément de comparaison (je roule en rond la semaine pour le trajet travail, ou sur le home trainer, et je passe du rond à l’ovale sans sentir de différence). Mais il est sûr que ça ne me désavantage pas, y compris sur très longues distances. Est ce que je remettrai un Rotor quand le plateau sera usé? je ne sais pas, c’est possible, au moins pour l’esthétique (j’ai le modèle plein dit ‘aéro’ que je trouve pas moche).

    Quant à l’histoire du dérailleur avant, mon expérience est au contraire qu’il fonctionne beaucoup mieux avec un rotor qu’avec un plateau rond: pour passer sur le petit, la chaîne est plus facilement tirée par la fourchette par le simple fait que le grand plateau « s’efface » sous la chaîne (en diminuant son diamètre). Et pour remonter sur le grand, c’est aussi plus facile pour la fourchette de remonter la chaîne sur le petit diamètre du grand plateau. Non, vraiment, le changement de plateau marche très bien.

    Alors fredo, tu as une morphologie de gros rouleur ou de petit grimpeur?

    0
    0
  10. fredo

    En réponse à EricL

    Une morphologie de rouleur plus que de grimpeur par ma taille (1m88 et mon poids 86 kilos).

    À noter que je n’ai installé que le petit plateau car j’avais estimé que dans le cas du gros plateau cela ne m’aurait pas apporté un plus.

    Et pour les cols, comme mentionné, j’ai vu une différence favorable en adoptant le petit plateau Rotor.

    En terminant Rotor dit qu’il faut obligatoirement installer les deux : ce n’est pas exact; je n’ai eu aucun problème d’avoir ce système de plateaux mixte;

    l’installation (avec le dérailleur avant Red 2012 nettement amélioré) s’est passé sans grand problème (avec seulement le petit plateau) pour le dérailleur avant.

    0
    0
  11. EricL

    Fredo, tu es donc du genre grosses cuisses travail en force j’imagine. La question est alors de savoir si tu grimpes plutôt en vélocité (+ de 75 trs/min), ou plutôt à 60 trs/min. A mon avis, c’est à faible cadence que tu passes le mieux.

    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que quel que soit la forme du plateau, on ne change pas le moteur. Il est donc illusoire de penser qu’on pourrait développer significativement plus de puissance. Par contre, il est tout à fait plausible (et démontré par l’expérience) de penser que le meilleur rendement mécanique musculaire ne s’obtient pas à la même fréquence de répétition pour tout le monde, ni à la même durée de contraction. Plus le plateau est ovalisé, et plus la phase d’appui/tirage est longue et la récupération (point mort) courte. Il me semble évident que pour certains, il y aura meilleur rendement dans cette configuration.

    0
    0
  12. fredo

    Non, dans mon cas, je travaille en vélocité presq2ue tout le temps dans l’ascension d’un col avec petit plateau ovale Rotor. Cela fait déjà des années que je m’y suis mis et mon rythme de pédalage est en effet autour des 75 trs/min.

    Autre constatation : en allant lire sur les forums (utilisateurs de plateaux ovales et en particulier de Rotor) les impressions des cyclistes les utilisant, revient la plupart du temps la sensation d’accumuler moins d’acide lactique dans les jambes et donc pour un même parcours exigeant (dans mon cas principalement des cols) d’être moins fatigué tout en pouvant avoir la même performance.

    Ce que j’expérimente est donc aussi constaté par plusieurs autres utilisateurs. En ce sens le changement pour un plateau ovale est un vrai plus.

    0
    0
  13. schwartz patrick

    c’est très bien, à la lecture de vos textes, que vos impressions peuvent être différentes, complémentaires,
    en tous cas, chacun apporte son point de vue; moi,
    perso, je suis contre sans avoir essayé !(petit gabarit
    63kg, souple, 48×13 maxi) alors, je lis, je note,j’analyse et en aucun cas , je ne juge …Certains
    ont besoin de savoir, d’autres de sentir, ce qui fait la richesse de ce blogg !

    0
    0
  14. delirium89

    question à Fredo: C’est surprenant d’avoir un grand plateau rond et le petit ovale, ça ne perturbe pas ton pédalage; J’ai l’impression que ça doit etre casse pate non. Comme schwartz patrick je n’ai jamais utilisé de rotor je n’en sais rien. Juste une impression

    0
    0
  15. plasthmatic

    Laurent, l’été dernier, quand je suis venu à ta rencontre au sommet de la Croix de Fer, c’était avec des plateaux Rotor posés quelques jours plus tôt à Briançon, tu te souviens peut-être.
    50×36 devant / 12×26 derrière.
    Mes plateaux ronds étaient morts, j’ai voulu voir. Comme ça, pas de raison plus précise.
    Mon gabarit, si on lit les commentaires postés plus haut, devrait m’interdire ces plateaux : taille 1,63 m, pour un poids 55/56 kg ces temps-ci parce que je suis gros (putain d’hiver lorrain), qui vont descendre (tout seul et en mangeant plus) à 54 kg, voire 53 kg.

    Bilan ?
    – aucun désagrément physique noté, ni en période de forme, ni en méforme
    – une sensation, une impression, comment dire, d’un pédalage plus continu, parfois même le ressenti d’une sorte de « rebond » pas désagréable, le terme n’est pas le bon, difficile de décrire une sensation
    – passage sur le vtt équipé de plateaux ronds, et réciproquement, sans souci ni besoin « d’adaptation »
    – l’impression ressentie ici ou là d’avoir conservé le grand plateau pour un franchissement en force quand il me semblait devoir finir par le tomber
    – l’été dernier (mais j’étais en forme, faudra voir cette année), toutes les grosses sorties en haute montagne sont passées aisément sur 36×26, alors qu’en plateaux ronds, je montais plutôt le 34 dents.

    On n’est pas plus avancés, mais perso, je m’en fous bien : j’ai des ovoïdes, je pédale en ovoïdes, j’ai des ronds, je pédale en rond.
    Et je tourne pareil.

    0
    0
  16. @Plasthmatic,
    Je ne m’en souvenais plus en effet, Pascal!
    Merci de ces commentaires. Il viendra peut-être un moment où je pourrai en tester moi-même. Je crois que ca serait un peu pareil pour moi: je tournerais quand même bien, comme toi.
    Et je confirme: oui, tu étais plutôt en forme l’été dernier!!! Remarque que durant l’étape de l’Izoard, ce n’était pas un grand jour pour moi. Un meilleur souvenir reste la Bonnette, que j’ai bien grimpé le lendemain.
    Il est possible que je teste un Cervelo R5 très bientôt, à environ 800gr le cadre. On verra bien!

    0
    0
  17. plasthmatic

    Tu m’as par deux fois joué le coup de la moindre forme pour que je me tape la lessive d’après course, voyou que tu en es un. T’as vraiment un mental de winner toi !
    Je déconne.

    Qu’est-ce que ça m’avait ennuyé de pas grimper encore la Bonnette le lendemain avec ton groupe, mais pour le coup, j’avais Martin (l’autre, le mien) à récupérer dans le Morvan. Et tout le bazar des vacances de la famille déjà repartie à préalablement ranger.

    Je te l’avais dit d’écouter ton envie et manger gras au resto (un poil débordé) de la veille au soir. Les frites de Risoul et le vin t’ont manifestement requinqué. Et tu n’es pas le premier à qui ça sera arrivé, ce genre de paradoxe.
    Je me souviens de deux copains (des costauds) qui, crâmés après la course du matin, « morts pour morts », après s’être lâchés sur le plat de frites à la cafétéria du secteur, ont été tout surpris de mettre un bordel monstre sur la course de l’après-midi avec même pas deux heures de digestion ! Sensations extraordinaires, qu’ils m’avaient dit. Et tous les deux !? Bon, s’ils avaient recommencé le dimanche suivant, sûr qu’on aurait eu affaire à deux enclumes nauséeuses.
    Pas facile de trouver le bon dosage entre l’application de la sainte doctrine et l’abandon à une parfois saine hérésie.

    Amen.

    Pour les plateaux ovoïdes, il y a un point qui ne change pas : quand j’ai des sensations pourries, je pédale carré avec des angles droits bien marqués à chaque passage ! Et qu’est-ce que c’est pas agréable.

    Salue Martin pour moi s’il te plaît.

    0
    0
  18. delirium89

    y’a quoi dans les frites

    0
    0
  19. plasthmatic

    De l’huile (de chaîne).

    0
    0
  20. article très intéressant,
    effectivement dans les années 80 il y avait déjà des plateaux ovales, même un Français,
    certains disaient qu’ils ne le mettait que pour les contre la montre
    vu ma taille je suis resté au rond et ma moulinette

    0
    0
  21. talo jean louis

    Je vais tenter pour la 1000éme fois de répondre aux méme idées plus que fumeuses de ceux qui croient connaitre quelque chose à un pb auquel ils ont réfléchi au moins 2 minutes.
    Je vais commençer par la question fondamentale: »Pourquoi le plateau rond est rond?j’en voie déjà qui buttent!
    2éme question,pourquoi serait il « juste »?
    3éme question: savez vous que votre jambe produit une force(un couple) qui est multiplié par 2 entre le point mort haut (savez vous ou il se trouve?) et manivelles à l’horizontale
    4éme question: Pourquoi apprend t’on à pédaler rond dans toutes les bonnes écoles de cyclisme ,sur un pédalier rond?c’est bizarre non?
    Primo: le plateau rond est rond,parceque l’industrie ne savait pas faire autrement,ce n’est donc pas un concept biomécanique ,on s’est donc adapté à la chose (en apprennant à pédaler rond) pourquoi? parceque votre jambe ne produit pas une force constante.Ce qui veut dire que votre cher plateau rond est trop dur pour vous au PMH et trop facile à l’horizontal.Vous étes donc ralenti à chaque passage de point mort ,c’est balot non.Non seulement vous étes ralenti mais comme c’est trop dur pour vos pauvres muscles vous produisez plus d’acide lactique.Incroyable le point mort est un point mortel,+vous y resté longtemps ,plus vous vous acidifié.
    Quant à ceux qui parle de l’ovale des année 80 (le biopace)il n’avait de bio que le nom puisque 1ére erreur il est ovale(je vous expliqurais aprés)mais pire la manivelle était calée le long du grand rayon;
    donc si vous avez suivi,il durcissait les points mort,comprennent qui pourra ,les japonnais sont vraiment trop fort,et vous trop faible pour ne pas faire la différence avec le plateau qui a gagné 2 tour de France ,les JO et une centaine de courses.
    Pourquoi l’ovale est faux?parceque l’ovale est une figure géometrique préconçue comme vos idées d’ailleurs.Si on veux résoudre ce pb il faut crée une courbe pour la jambe et ce n’est pas un oval qu’on obtiend ,mais 2 courbes symetriques par rapport à un point central.
    J’arréte ici les explications,elles ne servent à rien face à des « esprits » capable de donner des réponses à des pb auxquels il n’ont jamais réfléchis (ce n’estpas seulement vrai que pour de pauvres histoires de plateaux mais pour le reste également)Ce plateau qui a gagné le Tour 2 fois les JO et etc est une invention Française,fabriqué en France et c’est le pays ou ils s’en vend le moins (les Japonnais ,Coréens,Australien etc en sont fou) je crois ,messieurs qu’il serait temps d’étre moins arrogant et prétentieux,l’humilité est le début de l’évolution.

    0
    0
  22. Bonjour Talo Jean Louis, je suis actuellement en prépa scientifique, nous devons réaliser un TIPE et je me demande si faire une étude sur les plateaux ovoïdes étaient envisageable avec mon niveau de connaissance

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.