Pinot, intéressant!

Très belle victoire de Thibault Pinot hier sur la grande étape de montagne du Tour de Suisse. Les images valent la peine.

Pinot a décroché tout le monde en montant au train, le dernier à lâcher prise étant Simon Spilak chez Katusha à quelques hectomètres de la ligne.

Pinot fait même coup double, victoire d’étape et maillot jaune de leader avec 47 secondes de priorité sur Geraint Thomas chez Sky. Spilak est 3e à 50 secondes de Pinot.

Ceci étant dit, je trouve qu’il faut rester calme avec la victoire de Pinot, car le plateau de ce Tour de Suisse n’est pas très relevé. Après tout, aucun des grands favoris du Tour n’y est: Contador, Froome, Quintana et Nibali ont été ailleurs (Dauphiné) ou seront ailleurs à partir d’aujourd’hui (Route du Sud pour Contador et Quintana). Il faudra voir comment Pinot pourra suivre lorsque ces cadors embrayeront en montagne dans un mois.

Pour le reste, on notera la montée progressive en puissance des Henao, Dumoulin (qui limite bien les dégâts), Majka et Barguil. À noter que le champion du monde Kwiatlowski est bien loin…

28 Commentaires

  • françois
    Soumis le 18 juin 2015 à 5:26 | Permalien

    attention, Spilak fait 2 en romandie devant froome. Au dauphinée, ce dernier était contre van garderen, (5 ème du dernier tour), nibali se désintéressant visiblement du classement général.
    En terme de potentiel pur et vu le début de saison, pas de raison que pinot ne soit pas au niveau des autres. A moins qu’on sous entende que les 4 fantastiques ne carbureront pas à la même mixture que les autres en juillet.
    Petite incertitude recurrente, le niveau de l’equipe fdj.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Fore
    Soumis le 18 juin 2015 à 7:48 | Permalien

    Pinot était doué en junior et a continué à progresser plus longtemps que la moyenne passé 20 ans. C’est le secret de son niveau actuel à presque 25 ans, enfin, j’espère
    Regardez le tableau dans le lien ci-dessous, ça vaut le coup, Pinot étant (grâce à son frère Julien, entraîneur à la FDJ) à ma connaissance le premier champion suivi au SRM sur toute la phase de développement (entre junior et stabilisation du niveau)

    https://twitter.com/antarcticycling/status/611333880751222784

    L’Equipe disait cette semaine qu’il avait gratté quelques watts de plus cette saison, ce qui expliquerait sa progression 2015, là encore, j’espère…

    Ce qui me rassure, c’est qu’il ne séjourne jamais en altitude (prétexte classique pour microdoser de l’EPO), lorsqu’il fait une coupure entre deux blocs de courses, il retourne en Franche-Comté !
    Pas comme Bardet, qui lui dort régulièrement en Sierra Nevada, au sommet du Lautaret, à l’Alpe d’Huez en ce moment… dans quel but ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • françois
    Soumis le 18 juin 2015 à 8:45 | Permalien

    ouais, assez d’accord avec le commentaire précédent sur Bardet. On est un peu méfiant sur ses camps d’entrainement en altitude à répétions, et sur quelques détails entrevus dans le reportage en sierra nevada ( lien mis par quelqu’un sur ce site).
    Et certaines de ses explications sur ces perfs ne respirent pas toujours la sincérité.
    Étonnant de le retrouver quasiment au niveau de Pinot en montagne alors qu’il part tout de même de plus loin dans sa progression.
    Il est doué, il est intelligent, mais pour moi à l’origine, c’est pas le même moteur.
    Maintenant, il n’a jamais été mêlé à une quelconque affaire, ni de près ni de loin.
    J’espère que la suite de sa carrière infirmera ces quelques doutes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 6 votes)
  • Fore
    Soumis le 18 juin 2015 à 10:50 | Permalien

    Oui, Bardet est très intelligent, très optimisateur.
    Pinot est différent, supporter de foot, un côté bon gamin que Bardet, en train de passer un diplôme de management ne semble pas avoir. Pinot s’en fout des diplômes, il n’aimait pas l’école et profite de la vie sans penser à après 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • plasthmatic
    Soumis le 18 juin 2015 à 12:52 | Permalien

    En prime, Pinot propose un beau pédalage de manière générale (souvent plutôt « véloce mais sur un braquet moyen », si ça veut dire qq chose, entre la brute épaisse et l’affreuse essoreuse à salade). Et surtout, sa position sur le vélo, c’est assez la classe dans les cols, que ce soit en mode assis ou en mode debout sur les pédales. Une sorte de position dans les règles de l’art, dirait peut-être Alain.
    En revanche, je le trouve « un peu redressé » en plaine. Pas le plus beau style dans ce secteur, autrement dit. C’est un bémol, pas plus. Et pourquoi pas une question …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Patrick
    Soumis le 18 juin 2015 à 1:09 | Permalien

    On est en train de rendre coupable le stage en altitude. Physiologiquement, l’idée de dormir en haut, s’entrainer en bas (d’en bas, si on grimpe les cols) semble justifié. Et grimper des cols, ça ne me parait pas idiot. Il y a aussi le bon air. Perso, j’aime.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +9 (from 11 votes)
  • touille
    Soumis le 18 juin 2015 à 2:56 | Permalien

    pinot bardet peraud je les vois bien sous cortico

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 9 votes)
  • Nanda
    Soumis le 18 juin 2015 à 8:26 | Permalien

    Au contraire des autres étapes du tour de Suisse,Thibault Pinot n’a pas téléchargé celle victorieuse de mercredi sur Strava.Sur les commentaires plusieurs personnes lui en font la demande même Ten Dam.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Chouchouduvélo
    Soumis le 18 juin 2015 à 8:51 | Permalien

    Thibaut Pinot, c’est le + jeune vainqueur du Tour du Val d’Aoste, épreuve montagneuse très réputée. Il avait gagné cette course alors qu’il y avait aussi Quintana et Majka qui y participaient. On pourra pas dire de lui « qu’il vient de nulle part ».

    Cette saison il remporte les 2 dernières étapes reines sur des courses à étapes du World Tour :
    -Tour de Romandie avec la présence de 3 des 4 « fantastiques, il ne manquait que Contador à l’appel.
    – Tour de Suisse où aucun du Big 4 n’était là, mais le glacier Suisse, c’est quand même autre chose que Pra Loup, et la concurrence était quand même de qualité.

    Pinot mériterait une équipe entière à son service. Mais FDJ veut jouer sur 2 tableaux : le général + les sprints. A courir 2 lièvres à la fois…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +8 (from 8 votes)
  • Chouchouduvélo
    Soumis le 18 juin 2015 à 9:01 | Permalien

    Rectif : Fabio Aru et non Majka.
    Précision : c’était en 2009.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 19 juin 2015 à 4:35 | Permalien

    Il ne faut pas tout mélanger à propos des stages en altitude. Il y a un apport physiologique et c’est prouvé médicalement. Il est limité et s’estompe dans le temps. Il faut aussi connaitre la longueur des séjours et tout ce qui est entrepris autour pour l’optimiser (diététique, entraînements, traitements en oligoéléments, fer etc…).
    Ce qui me gène c’est que certains vont tous au même endroit et reviennent immédiatement très forts.
    Bardet, Pinot c’est un peu le même profil. Dès le départ ils ont été bons et ont continué à progresser chez les pros et ce de façon assez linéaire. Barguil entre aussi dans cette catégorie de jeunes espoirs.
    Qui plus est, ils n’ont pas changé leurs caractéristiques physiologiques et restent des grimpeurs plus ou moins complets en fonction de leur seuil de maturité. Aucun n’est devenu un super rouleur.
    On est loin des Riis, Arsmtrong, Indurain, Froome, Wiggo etc… Ceux ci ont à un moment donné (plutôt assez tardivement) changé de registre pour devenir des coureurs de grands tours et développer des qualités jusque là ignorées. Tous ont assis leur domination sur une augmentation énorme de leur puissance et ainsi devenir des grimpeurs hors pairs.
    Pinot fait un super tour de Suisse mais au regard des écarts on voit qu’il n’est pas archi dominateur. La gestion de sa victoire prouve son besoin de gérer son effort et son incapacité à multiplier les accélérations. il ne semble pas disposer d’une puissance inépuisable.
    Il s’est amélioré dans les chronos et on pourra en mesurer l’importance sachant toutefois qu’il reste dominé en ce secteur. Il limite mieux la casse mais ne joue pas avec les meilleurs sauf sur des chronos spécifiques qui mettent en avant ses qualités de grimpeur.
    Bardet a fait un beau Dauphiné mais on voit qu’il est un ton en dessous des cadors. Il peut viser un top 10 et au mieux un top 5 mais pas la victoire.
    Enfin Peraud commence à accuser le poids des ans et tout doucement il va régresser et peut devenir un super équipier.
    Enfin, ces coureurs ne sont pas d’une maigreur anorexique. Pinot est plutôt charpenté ce qui explique d’ailleurs ses meilleurs prédispositions dans les chronos.
    J’aime bien l’expression de plasthmatic « d’essoreuse à salade » concernant Froome. C’est la meilleure définition que l’on puisse donner à son style. Il est beau comme une essoreuse à salade.
    Quand une essoreuse à salade gagne le tdf on comprend qu’il y a supercherie tout comme quand on voyait Riis atomiser tout le monde sur Hautacam ou Rasmusen tenir en respect les rouleurs.
    Je ne veux pas être chauvin mais il me semble que les français sont moins dopés et d’ailleurs leurs résultats ne sont pas exceptionnels. Or selon les spécialistes nous avons une super génération qui arrive. Elle est comparable à celle de la fin des années 80 avec Bernard, Mottet, Philipot, Delion à qui on prédisait de brillants avenirs. Tous balayés par les mutants Indurain, Bugno et Chiappuci passés en 1 an du rang de bon pros à champions. Nous savons tous que cette mutation avait pour origine l’arrivée de l’EPO qui devait définitivement changer la hiérarchie naturelle. Une génération spontanée de coureurs à alors éclos pour culminer avec la suprématie du texan.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +14 (from 16 votes)
  • Tchmil
    Soumis le 19 juin 2015 à 6:43 | Permalien

    Dommage qu’aucune mention ne soit faîte du Tour de Beauce 2015, peut-être l’un des plus beau de ces dernières années. Les équipes présentes étaient vraiment de haut niveau. Hincapie et Axeon sont pleines d’avenir, il y a eu du spectacle tous les jours, même si les canadiens ont en second plan pour le général (2 victoires d’étapes tout de même et 3 autres étapes pour Caja Rural).

    Une vraie course d’équipes cette année entre 2 visions différentes du cyclisme qui ont donné tout un spectacle.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • louis
    Soumis le 19 juin 2015 à 7:16 | Permalien

    +1000 avec Alain ne mettons pas tout le monde dans le même sac et sachons apprécier les « vrais » perfomences et les différencier des surnaturelles qui elles sautent aux yeux quand on veut bien être objectif…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouiille
    Soumis le 19 juin 2015 à 7:34 | Permalien

    Louis, je suis un des rare à être surpris de la métamorphose de l’équipe europcar en 2011.
    Si tu entends par vraie performance les perfs avec corticoides, alors extasions nous devant les français et continuons à critiquer froome et consorts. Et considérons que voeckler (comme rolland) aérien en montagne, et 4 ème du tour, c’est normal.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • mica
    Soumis le 19 juin 2015 à 10:24 | Permalien

    Et n’ oublions pas que dans un esprit  » franchouillard » C. Prudhomme a quasiment supprimé les contre la montre pour favoriser Pinot et Bardet!
    Ne critiquons pas trop Froome qui mouline démesuremment pendant que d’ autres « tirent » beaucoup trop gros dans les désormais rares chronos et dans les sprints( ou ils se mettent tous en danseuse au détriment du coefs. de pénétration dans l’ air, ils terminent comme des moteurs qui ne seraient pas à leur régime optimal, comme étouffés , un peu plus de vélocité serait profitable, mais faisant tous la méme chose, cela ne ce remarque plus trop )

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • françois
    Soumis le 19 juin 2015 à 10:29 | Permalien

    L’histoire des cortico pour l’équipe europcar en 2011/2012 n’ rien de secret. Les perfs de voeckler sur cette periode sont bien documentées et on sait très bien que ce qu’on doit en penser.
    L’equipe lotto est sorti du MPCC recemment justement sur ces problemes d’utilisation des cortico ( les jugeants acceptables dans certains cas)
    La politique des équipes françaises est en revanche purement leur interdiction.
    Donc le dopage au cortico pour pinot, bardet et peruaud, c’est à côté de la plaque à mon avis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • toutouille
    Soumis le 19 juin 2015 à 12:25 | Permalien

    Donc pinot qui monte balès en battant le record de contador tout en ne prenant rien, tu y crois toujours aux français purs de tout dopage?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 4 votes)
  • françois
    Soumis le 19 juin 2015 à 2:01 | Permalien

    1: y a pas que les corticoïdes
    2: cette réserve étant posé, c’est pas parce que contador va grimper un col à 400 watts que celui qui monte à 405 est chargé. Faut voir les conditions météo, le schéma de course, et j’en passe.
    Pour pinot, on a de bonnes raisons de croire que c’est la classe pure qui parle, après, le milieu étant ce qu’il est….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • Patrick
    Soumis le 19 juin 2015 à 3:12 | Permalien

    La cadence de pédalage comme critère de critique, voire de dopage, hum…
    S’il est possible de se doper et trouver un gain conséquent, ce que presque tous ici croient, alors j’ajoute qu’il n’est pas possible de gagner des arrivées au sommet, des grandes courses à étape, des clm, des classiques, sans se doper.
    Le style n’y est pas pour grand chose.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • touille
    Soumis le 19 juin 2015 à 3:43 | Permalien

    yan ullrich me confirme qu’il est d’accord avec toi 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • touille
    Soumis le 19 juin 2015 à 3:45 | Permalien

    françois, pinot n’est plus à 405 watts etalon:
    http://www.chronoswatts.com/watts/36/ChampexLac

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Thierry mtl
    Soumis le 19 juin 2015 à 8:26 | Permalien

    Pinot met toutes ses sorties sur Strava, sauf cette 5 e étape du tour Suisse où il fait une grosse performance.
    Pourquoi ???

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • françois
    Soumis le 20 juin 2015 à 2:41 | Permalien

    pour la simple raison à mon avis qu’à 15 jours du départ du tour il est hors de question de donner des indications précises au adversaires de ce qu’on est capable de produire comme effort où comment on le gére.
    je suis persuadé que chez sky par exemple, on est à l’affût de ce genre d’information…
    Mais encore une fois, ça ne prouve rien ni dans un sens ni dans un autre…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Fore
    Soumis le 20 juin 2015 à 3:15 | Permalien

    @Thierry mtl : Son frère Julien a donné une explication officielle sur Twitter, après tu en fais ce que tu veux : le jour du Rettenbachgletscher, Thibaut Pinot n’avait pas pris son Garmin dans sa poche comme les autres jours pour gagner 100 grammes (son compteur sur le cintre est un SRM PC7 qui a plein de fonctions.. mais pas le GPS). 100grammes sur 45 minutes de montée, c’est rien et c’est beaucoup, 4 secondes ou 0,5 watts.
    Sur Strava, il ne met que ça, trace GPS du Garmin, pas de watts ni de fréquence cardiaque, autrement dit pas très stratégique pour les adversaires (contrairement à Kwiat ou Ten Dam qui mettent bpm et watts)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 20 juin 2015 à 7:42 | Permalien

    Fore : Merci pour l’info.

    François: Sky sait déjà combien de watts doivent être développées pour gagner un Tour, avec ou sans Pinot. Ferrari et Armstrong les ont déjà publié…

    Aujourd’hui, Contador ne s’est pas contenter de suivre les troupes. Il a grimper avec Quintana et il a fait une descente infernale vers la victoire. Une sortie d’entrainement entre le Giro et le Tour. Impressionnant.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 1 vote)
  • Patrick
    Soumis le 21 juin 2015 à 12:13 | Permalien

    Impressionnant aussi le petit Pierre Roger Latour, qui a 21 ans a seul suivi Quintana et Contador jusqu’au Col de Balès. Un gars de Romans que je t’avais conseillé de suivre, Laurent, quand il y a 3 ans tu m’avais demandé qui en France…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  • mica
    Soumis le 22 juin 2015 à 4:40 | Permalien

    Ah, si le Tour de Suisse se déroulait en France et était sous les ordres de Mr Prudhomme, Pinot aurait gagné ! Heureusement, les organisateurs du T D Suisse ont gardé la raison et ont maintenu les grands équilibres traditionnels du cyclisme en proposant un vrai contre la montre. Il faut par ailleurs noter que ce n’est pas un hyper specialiste du chrono qui gagne finalement. Beau suspens et faibles écarts en tous cas!Au tour de France il faudra bientôt peser moins de 60 Kg pour éspérer figurer. Dans un ordre d’ idées un peu différent mais qui n’ est pas trop éloigné du sujet des CLM qui me tient à cœur , je voudrai souligner ici l’ incompétence totale des dirigeant de l’ UCI qui ont bouté hors du programme olympique la poursuite individuelle ( 4 Km ); C’ était pourtant la passerelle naturelle entre la piste et la route. Mais voila que je m’ égare peut étre un peu…..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • Soumis le 22 juin 2015 à 7:42 | Permalien

    Le chrono du tour de Suisse a rendu son verdict qui est sans appel.
    Spilak gagne le général et Dumoulin le chrono.
    Les 2 sont des coureurs complets et sont donc sur le podium du général.
    Pour ceux qui se questionnaient sur l’éventualité de dopage pour Pinot ils ont la réponse.
    Une fois encore un français montre ses limites. Il perd 1mn 50 sur le chrono lui qui n’est pas rouleur. Il est donc là où on l’attendait voir pour ma part un peu en retrait.
    Pas certain que sur la fin de chrono il n’est pas un peu relâché l’effort voyant qu’il avait perdu.
    Le chrono était moins technique que prévu et donc le résultat sans appel.
    Sur la route du Sud on a assisté à un autre spectacle. Les 2 meilleurs devant et une drôle de victoire pour Contador. Il a gagné en descente. Etrange cette prise de risques à quelques jours du tdf mais clairement il a voulu asseoir son ascendant sur Quintana.
    Ce dernier est costaud car après 3 jours de courses il suit Contador dans les cols alors qu’il est en phase ascendante.
    Pour moi le véritable signal est de voir que Quintana sans jours de courses est déjà aussi fort que Contador qui sort du Giro.
    Pas certain que Contador ait autant que ça marqué les esprits et je pense qu’il n’a pas du tout impressionné Quintana.
    Bravo à Latour qui fait une belle étape et qui vient compléter cette génération de français. Elle me plait cette génération car elle est riche et enfin la France reprend une place dans le peloton conforme à son nombre de licenciés et au niveau de son cyclisme amateur.
    A suivre.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!