Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Petites chroniques marmottiennes…

1 – Fraicheur physique. Une bonne Marmotte, ça passe d’abord par de la fraicheur physique. Les derniers jours ont donc été consacrés à de la récupération, comme ici sur les bords du lac du Bourget. Je suis toujours estomaqué de voir de nombreux participants monter l’Alpe d’Huez le jeudi, au taquet, à deux petits jours de la course, pour aller chercher leur dossard tout là haut…

BO_01

2 – AG2R – La Mondiale. Chambéry, c’est aussi le fief de l’équipe professionnelle World Tour AG2R – La Mondiale où évolue le Québécois Hugo Houle, récent 2e du chrono des Championnats canadiens derrière un Svein Tuft intouchable qui a d’ailleurs remporté également le titre sur route (et c’est très bien puisque Tuft est engagé par Orica-GreenEdge sur le Tour de France qui débute demain, donc il pourra montrer le maillot de champion canadien!).

En 2010, j’avais visité le service course de l’équipe. Je m’y suis représenté en quittant Chambéry jeudi, malheureusement sur l’heure de midi: fermé!  C’était tranquille, la plupart des véhicules étant bien évidemment déjà en Angleterre…

BO_02

3 – La gagne. Le dernier vainqueur français de la Marmotte est Didier Miranda en… 1998. Après 14 victoires « étrangères », cette année sera peut-être la bonne pour les Français puisque des grosses pointures sont annoncées sur la course, en premier lieu le géant Peter Pouly, triple vainqueur de la Haute Route Alpes, recordman Strava de l’ascension de l’Alpe d’Huez en un peu plus de 38 min (et devant Thibault Pinot!), établi lors du chrono sur la Haute Route 2012 où j’étais. On annonce aussi David Polveroni, récent vainqueur de la Vaujany, Nicolas Raybaud, voire les Nicolas Ougier et Nicolas Roux. L’opposition sera cependant significative, avec Bart Bury vainqueur l’an dernier, mais aussi Michel Snel et plusieurs autres.

David Polveroni est sans aucun doute très motivé pour demain pour sa 7e Marmotte, il a même couper sa plaque de vélo pour l’aérodynamisme je suppose!

10409388_10204369529706772_5706261569317701739_n

4 – Village départ. L’ambiance est toujours assez bonne, mais résolument sportive. Ici, l’entrée du Palais des sports pour le retrait des dossard. Je pars avec un dossard prioritaire, le 9726, parmi les avions de chasse!

BO_03

On trouve de tout au village départ et les sponsors manifestent évidemment leur présence, devant la manne de cyclistes friants de découvrir les dernières nouveautés ou d’acheter des items « collector ».

BO_04

BO_05

BO_06

5 – Nouvelle boutique Rapha de l’Alpe d’Huez. Du beau matos, mais hors de prix bien sûr. Et puis porter le maillot Sky, vous savez, moi, je n’y tiens pas plus que ça!

BO_07

6 – Tour operators. Vous voulez faire la Marmotte? Prenez-vous y tôt, dès le mois de novembre précédent. Si l’épreuve est courue, c’est devenu depuis quelques années plus compliqué encore d’y participer, l’épreuve étant désormais populaire auprès des… Anglais, et plus seulement des Hollandais. Et les Anglais, ils aiment la formule « tour operator » qui leur garantit l’inscription à l’épreuve, l’hôtel pour la semaine, l’assistance en course, etc., sous formule d’un tarif « tout inclus ». Du coup, les hôtels de l’Alpe d’Huez se bookent le… lendemain de la Marmotte, pour l’année suivante!

Si la formule a du bon, notamment pour l’organisateur Sport Communication, elle engendre des difficultés pour les participants « autonomes » comme moi pour la réservation d’hôtels ou l’inscription. Et puis l’assistance en course qu’offrent ces Tour Operators signifie également un flot de véhicules trop important durant l’épreuve. C’est pas compliqué, l’ascension de l’Alpe d’Huez en après-midi, alors qu’on est rincé, se fait au milieu des bagnoles et des mini-bus! Pas top.

Quoi qu’il en soit, ces « tour operators » sont faciles à reconnaître à l’Alpe d’Huez avec leur mini-bus et leur remorque.

BO_12

BO_13

BO_14

7 – Canada. Un drapeau canadien à l’entrée d’une boutique cycliste de l’Alpe d’Huez. Je n’ai pas compris pourquoi!

BO_09

8 – Shopping. Pour les boutiques de l’Alpe d’Huez, c’est la manne avec la Marmotte, c’est à dire l’occasion rêvée de faire un gros chiffre d’affaire. C’est pas compliqué, les boutiques sont carrément dévalisées. Et on peut constater que les détaillants avaient prévu le coup en accumulant des stocks impressionnants de matériel.

Faites votre choix…

BO_11

… et y’en a pour tout le monde!

BO_10

9 – Matos. Y’a pas à dire, beaucoup de beaux vélos pour les concurrents de la Marmotte. Ici, ce DeRosa King3. J’aime DeRosa, une famille italienne qui construit des cadres depuis des générations.

BO_08

10 – Relève. Vu à Bourg d’Oisans, en redescendant, ce petit garçon et son papa. Chez les Belges, la relève se prépare tôt et dans ce contexte, il n’est pas surprenant que ce petit pays soit un grand pays de vélo! Et le petit garçon (des Flandres) avait du rythme, bravo!

BO_16

BO_17

11 – Québécois. J’ai pu retrouver mon ami Claude Durocher à Bourg d’Oisans ce matin. Pour la petite histoire, Claude me dit en arrivant que sa batterie Polar de son capteur de puissance venait de le lâcher, la veille de la Marmotte c’est pas de chance. Débrouillard, Claude a changé la batterie lui-même, après avoir ouvert le capteur à la pointe d’un couteau Opinel. La dite batterie a été achetée dans Bourg d’Oisans, dans un petit magasin qui fait office de serrurerie et tenu par un sympathique Français qui apprécie le Québec.

10min plus tard, au moment de partir rouler à mon tour, même constat! Mon compteur de vitesse Polar ne fonctionne plus, alors qu’il m’a toujours été fidèle depuis au moins 3 ans! Ca ne s’invente pas… Claude et moi sommes donc retourné chercher une batterie, au grand étonnement de notre commerçant qui a bien rigolé avec nous. Claude a ensuite changé ma batterie, je lui dois donc beaucoup pour demain. Merci Claude, et bonne course, tout comme à toi Paul-Aimé!

Voici notre sympathique commerçant qui se souviendra longtemps de sa journée: deux batteries identiques vendues en une heure à peine à deux Québécois cyclistes et amis débarqués pour faire la Marmotte! Remarquez la plaque d’immatriculation du Québec sur le mur, au fond, entre Claude et notre ami, preuve de son affection pour La Belle Province.

BO_15

Claude et moi avec, sur la planche en bois, l’Opinel et le capteur Polar, en train de « gosser » pour réparer. Ca fonctionne au final!

BO_20

12 – Tour de France. Parce qu’il n’y a pas que la Marmotte dans la vie. Ca commence demain en Angleterre sur fond de scandale, celui de la non-sélection de Sir Bradley Wiggins dans l’équipe Sky. Et comme Chris Froome est Anglais comme Jacques Villeneuve est Québécois (si vous me suivez…), cela ne fait pas l’affaire de nombreux amateurs de cyclisme anglais…

13 – Pédale! par So Foot. Ne manquez pas le no4 de l’été 2014, qui parle notamment de Lance Armstrong. Hilarant comme toujours! Et instructif aussi, puisque décalé par rapport aux magazines « main stream ».

Partager

Précédent

Découvrez le secteur d’Aix-les-Bains, sur les rives du lac du Bourget

Suivant

Marmotte: pas un grand jour, mais personal best quand même!

  1. Michel Garand

    Chanceux tous les deux d’avoir pu trouver des batteries et de la débrouillardise de Claude!

    En passant Claude, merde pour ta Marmotte et bonne route à vous deux!

    Pour moi, une des plus belles cyclo de France quand la température est de notre côté!

    0
    0
  2. Thierry mtl

    Jacques Villeneuve est bien plus québécois que Froome est anglais. Jacques est né et a vécu au Québes ad. 12 ans. Froome est né et a vécu en Afrique.

    Les piles se vident dans les soutes des avions…. Le froid, la pression… Il faut garder tout ça ds nos bagages à mains.

    Joyeuse marmotte !

    0
    0
  3. Bien vu pour Peter Pouly, qui gagne une petite minute devant un autre Français : Loïc Ruffaut 😉
    Quant à David (nettement moins réjouissant) une voiture lui a coupé la route vers le Chambon ;-( => double fracture de l’humérus a priori…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.