Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Pédale! un magazine complètement déjanté

Question à Jérome Pineau: « à ton avis, on a trop ou pas assez de dents dans la bouche? »

Question à Geoffroy Lequatre: « donne-moi un argument en faveur du sac-banane« .

Titre de l’entrevue avec Mario Cipollini: « Contador et Schleck, on dirait deux gays« .

Ou du texte, très intéressant par ailleurs, sur l’arrivée des Colombiens en Europe au milieu des années 1980: « Forts de café« . Et celui sur David Moncoutié: « Le mec qui sortait du Lot« …

Toute le magazine est comme ca, à naviguer entre satire et ironie.

J’ai récemment mis la main sur le magazine cycliste Pédale! que je ne connaissais pas.

Intrigué par un texte radicalement différent, j’ai vite réalisé qu’il s’agit en fait d’un magazine hors série publié par So Foot, un magazine de football qui publie, une fois l’an jusqu’ici, un numéro « hors série » sur le cyclisme. Le numéro actuel, avec Mark Cavendish en page couverture, serait leur no2, publié à l’occasion du Tour cette année. Le no1, avec Andy Schleck en couverture, avait été publié durant l’été 2011.

Je dois vous dire que c’est assez bien réalisé: les textes sont à la fois bien documentés, mais aussi versent dans l’humour, parfois assez « raide ». On découvre souvent une autre facette de la personnalité des cyclistes pro qui jouent le jeu. Dans le numéro 2, c’est ainsi que les textes sur Joaquim Agostinho, sur Manolo Saiz, sur David Moncoutié et sur Michael Rasmussen m’ont paru particulièrement intéressants car originaux. Et le gros bonus, c’est que les journalistes du magazine osent poser les questions qui fâchent, mais avec humour, ce qui fait toute la différence!

La présentation du magazine est également soignée, avec des photos originales, souvent différentes de celles qu’on retrouve partout ailleurs.

À l’heure de la convergence, même dans les magazines cyclistes (bien souvent, on retrouve les mêmes reportages d’un magazine à l’autre, mais simplement traduits, une pratique exécrable selon moi), Pédale! a le mérite de faire différent, de faire unique.

Pour 8.50$ (6 euros) une fois l’an, c’est un excellent investissement pour se garantir quelques heures agréables et pour… la diversité de presse!

Partager

Précédent

Ambiance Giro di Lombardia

Suivant

Les godasses de 2013

10 Commentaires

  1. Un ton décalé qui change vraiment des magazines sur le marché. Personnellemment j’aimerais que Pédale! paraisse plus souvent mais ce serait peut-être au risque de perdre cette originalité. A Paris, j’ai du faire 3 kiosques à journaux avant de le trouver, ce qui laisse supposer que le succès est au rdv.

    0
    0
  2. Flos

    Je confirme ce mag est absolument succulent et trucculent !
    ça change des magazines où il n’ y a que les résultats et des photos vite faites.

    0
    0
  3. schwartz patrick

    oui, moi aussi j’ai apprécié, un style pince sans rire
    mélangé à de l’humour décalé et acidulé, des photos
    noir et blanc classos; un magazine un peu « VOGUE DU VELO » dans sa présentation, original en tous les cas!
    Cà change de la couverture du « vieux-jeune en plein
    effort sur le dernier « Spé », noir-blanc-rouge,les rubriques « gagner en puissance, en vélocité,en endurance » mais jamais en « bonne humeur », la rubrique diététique « vous pouvez bouffer de la mayonnaise mais pas plus de trois grammes » et surtout mettez de l’huile sur la chaîne …

    0
    0
  4. Batrickp

    J’avais acheté le premier sur les conseils de Plasthmatic et n’ai pas hésité pour le second. Fait par des gens intelligents, tout simplement. Ce qui malheureusement mdénote dans le journalisme sportif.
    On serait tenté d’acheter les numéros foot. Il y a quelques années, ils présentaient un argument de poids…

    0
    0
  5. Robinson

    On le trouve dans les grandes librairies du Québec?

    0
    0
  6. Je l’ai personnellement trouvé dans une petite librairie de Gatineau, Réflexion, me laissant croire qu’on le trouvera à des endroits comme Renaud-Bray ou la Maison de la Presse.

    0
    0
  7. mikael

    Bien sûr… ce qu’il ne faut pas lire.

    Je ne dois pas avoir le niveau intellectuel suffisant ou ne pas avoir un humour assez « décalé ».

    Tout le magazine est un manque de respect pour les amateurs de vélo. Le titre en est la synthèse.

    C’est vrai que demander à un sportif si on a assez de dents dans la bouche ou traiter Contador et Andy Schleck de gay est une belle preuve d’intelligence. Une pensée d’ailleurs pour tous les homosexuels qui ne se sentiront ni agressés ni dévalorisés par ces mots…

    0
    0
  8. Je l’ai acheté aussi.
    Page 17 : « …Contador et Schleck se congratulent en se mettant des petites claques en haut du Tourmalet. On dirait deux gays. » Mario Cipollini.
    Plus loin :Parlant encore des deux mêmes « ils sont petits, légers, on dirait des petits kékés ». Encore signé Mario Cipollini, impayable ce gars.
    Pour un peu j’aurais presque envie d’aimer le foot…mais faut pas pousser quand même 😉

    0
    0
  9. C’est effectivement un magazine différent. Tu peux d’ailleurs suivre leur blog, et leur compte Twitter (@PedalMag).

    Par contre, pour eux, le dopage fait parti intégrante du cyclisme. Perso, je n’adhère pas à ce point de vue !

    0
    0
  10. Francois

    Laurent,
    je l’ai trouvé à la Maison de la Presse de la Place Ville-Marie de Montréal en août dernier mais il y avait que très peu d’exemplaires.Je suis moi aussi tombé complèetement sous le charme. Super magazine de vélo et pour une fois pas de chronique Équipement…Et les photos de Timm Kolln sont superbes !

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.