Passionnant Giro !

Selon la formule consacrée, « personne n’a encore gagné le Giro mais certains coureurs l’ont déjà perdu » à l’issue du premier contre-la-montre aujourd’hui. C’est notamment le cas de Tom Danielson, au prise avec un genou très douloureux (tendinite?). C’est dommage, car qui sait ce que le jeune coureur américain aurait pu faire sur ce Tour d’Italie avec sa condition actuelle? C’est aussi le cas d’Aitor Gonzales et Haimar Zubeldia, les deux leaders espagnols d’Euskatel-Euskadi.

Pour le reste, « tout le monde a su limiter les dégâts aujourd’hui »:http://www.velo-club.net/article.php?sid=24210. Outre le vainqueur du jour, l’innatendu « David Zabriskie »:http://www.velo-club.net/article.php?sid=24211, un américain courant chez CSC, la bonne opération a été réalisée par Ivan Basso qu’on n’attendait pas non plus à ce niveau puisqu’il termine 2e de l’étape (excusez-un-peu), à 17 secondes du vainqueur. Pour un grimpeur, voilà qui est assez satisfaisant et qui procure à l’équipe CSC un étonnant doublé aujourd’hui. Du coup, Basso devient le mieux placé des prétendants à la victoire finale, à seulement 9 secondes d’un DiLuca inspiré dans le clm du jour et qui est parvenu à sauver son maillot rose.

Belle perf également de « Savoldelli »:http://www.velo-club.net/article.php?sid=24193 dit « le faucon » qui a mis à profit ses qualités de descendeur aujourd’hui dans « la portion descendante du clm »:http://www.velo-club.net/article.php?sid=24185. 3e de l’étape, 3e au général à 35 secondes, c’est l’idéal pour lui. Il pourra attendre son heure et surtout se contenter de suivre dans les premières étapes de montagne.

Cunego, Garzelli, Cioni, Honchar, Simoni, Karpets et « Scarponi »:http://www.velo-club.net/article.php?sid=24172 ont tous réussi un clm honorable également, avec comme résultat que tous ces coureurs sont dans les 12 premiers du général et avec au maximum 2 minutes 28 secondes de retard. Le Giro est donc encore très ouvert, et bien malin qui peut en prédire l’issue. Voilà bien longtemps qu’une telle pléthore de prétendants à la victoire finale ont été regroupés en si peu de temps, avec pour conséquence une course ouverte qui favorisera ceux qui voudront prendre l’initiative.

Demain, l’arrivée sera probablement jouée au sprint avec un Petacchi revanchard puisque jusqu’ici bredouille. C’est toujours très mauvais de sortir de la première semaine sans victoire lorsqu’on est un sprinter ; aussi, il y a fort à parier que les Fassa Bortolo feront tout demain pour que Petacchi gagne la veille du premier jour de repos et avant les premières étapes de montagne.

Fouillez nos archives!