Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Petit guide du parfait spectateur des courses ProTour de Québec et Montréal

Petit guide du spectateur informé en prévision des courses cyclistes ProTour de Québec (le vendredi 10 septembre) et de Montréal (le dimanche 12 septembre).

Les meilleurs endroits pour se fixer sont toujours les difficultés importantes du parcours, c’est à dire une bonne côte ou, en Europe, les grands cols. Raisons:

1 – le peloton y roule moins vite, ca grimpe ! Vous avez donc plus de temps pour reconnaître et apprécier les coureurs.

2 – le peloton est plus étiré, là encore vous permettant de mieux voir les coureurs et surtout, que le spectacle dure un peu plus longtemps que celui que présente un peloton compact lancé à près de 50 km/h.

3 – les coureurs sont à l’effort, vous permettant de vivre la course plus intensément.

4 – c’est dans les difficultés importantes du parcours que d’éventuelles attaques sont le plus susceptibles de survenir. Le spectacle n’est que meilleur.

5 – à défaut d’avoir identifié les meilleurs coureurs passés au galop, vous aurez probablement le loisir d’identifier et d’apprécier l’effort des coureurs lâchés, souvent plantés dans la côte. Rappelez-vous que leur mérite n’est pas moins grand que ceux qui étaient devant à se disputer la gagne, la souffrance est souvent équivalente voire pire pour ceux qui sont derrière, physiquement épuisés et avec, en prime, un coup au moral…

À Québec, les côtes de la montagne et de la potasse sont donc les endroits à privilégier. À Montréal, la montée Camilien Houde évidemment, ainsi que la courte mais difficile côte Polytechnique. 

Le hic ? C’est que beaucoup de gens penseront – maintenant que vous êtes bien informés – exactement comme vous ! Il risque donc d’y avoir congestion en ces points névralgiques des courses.

Une solution pour les agoraphobes ? Regarder la course à la télé ! Vous pourrez ainsi suivre l’intégralité des compétitions et ne rien manquer des attaques, peu importe où elles surviendront. Et comme ils mesureront probablement les cotes d’écoute, vous contribuez aussi à soutenir les événements…

Pour ceux qui se rendront sur les parcours, ne pas oublier de l’eau, de bonnes chaussures, de quoi se protéger du soleil ou de la pluie le cas échéant voire de la nourriture, sous peine de perdre votre place si vous devez partir en quête de quoi manger. Les mieux équipés apporteront avec eux une radio voire une petite télé portative leur permettant de rester informés de la course lorsque le peloton n’est pas devant eux. 

Prendre des photos: pas terrible. D’une part, un peloton passe vite et il est très difficile, à moins d’être bien équipé et de bien connaître la photo, de réussir ses clichés. D’autre part, si vous prenez des photos au moment ou passe (vite) le peloton, vous ne profiterez pas du spectacle, ou alors au travers d’un viseur de 1cm carré, l’esprit ailleurs à essayer de réussir une (très) hypothétique photo !

ATTENTION: n’essayez pas de toucher les coureurs, ne les poussez pas ! Vous risquez de les déséquilibrer et de provoquer un accident grave. Ca s’est déjà vu. 

ATTENTION (bis) aux enfants. Il faut leur tenir la main lorsque le peloton passe, car 176 coureurs lancés à pleine vitesse, ca peut faire mal. Idem pour vos animaux de compagnie, tenez-les en laisse si vous décidez d’aller voir la course avec eux. L’idéal est de laisser vos fidèles compagnons à poils à la maison.

Encourager les coureurs: la voix est encore le meilleur outil. Pour les Italiens, on dit "vai vai" ou "forza". Pour les Espagnols, on dit "vamos" ou "aupa". Pour les Français, on dit "allez allez". Pour les Américains, on dit "go go go" ou "let’s go". Pour les Québécois, on dit "enweye". Évidemment, je blague.

Côté encouragements, vous pouvez aussi opter pour la cloche à vache que j’adore, ca donne un petit relent de l’ambiance européenne des grands cols. Pour la trompette du Carnaval de Québec, je ne suis pas sûr mais vous pouvez toujours essayer !

À faire selon moi: peindre la route du nom des coureurs afin de les encourager. C’est une tradition en Europe, pourquoi pas ici ? C’est d’autant plus sympathique que ca reste un peu après la course, permettant de se souvenir de l’événement et probablement de le rappeler plus longtemps au bon souvenir du public. Vous pouvez prévoir de la peinture blanche sous forme de spray mais l’idéal est de la peinture liquide et un rouleau pas trop large, ca fait une plus belle job. Évidemment, il faut passer à l’acte lorsque les chances qu’une voiture passe sont faibles voire nulles, donc dans la nuit ou une fois que le parcours est fermé à la circulation. 

Attendre. C’est souvent moins intéressant une fois que les coureurs sont disparus de votre champ de vision. Le voisin de droite est parfois un "beauf" qui tient des propos très lourds… Un passe-temps ? Identifier, dans les voitures qui ne manqueront pas de passer, les personnalités et anciennes gloires du peloton. C’est ainsi qu’on peut agrémenter considérablement sa journée. À titre d’exemple, j’ai pu rencontrer Laurent Jalabert au départ de l’étape de Chambéry sur le dernier Tour de France.

RINGARD: se rendre sur la course en pantalons jeans et son maillot d’équipe de vélo. Ce n’est pas la place pour faire la promotion de votre équipe cycliste, il y a d’autres occasions pour cela. Et pas besoin non plus de faire savoir aux autres que vous êtes vous-même cycliste: de toute façon, vous êtes vous aussi sur le bas côté de la course et non dans la course… La discrétion d’une tenue "normale" est 100 fois mieux selon moi.

Partager

Précédent

Difficiles nouvelles de Laurent Fignon

Suivant

Vidéo sympa de la victoire de Keven Lacombe au GP des Marbriers

17 Commentaires

  1. Ludovic

    Bonjour,

    Pour faire pas mal de photos de courses cyclistes, en Suisse notamment, il faut aussi mettre en garde sur un aspect possiblement dangereux de ce type de photos.

    Les appareils photos perturbent énormément notre perception des distances et de donc de la vitesse des coureurs. On peut être à faire une belle photo de coureurs grimpant une cote avoir l’impression qu’ils sont encore à 20 mètres de soit alors qu’ils vont nous percuter dans une seconde.

    Bref, faites très attention aux appareils photos et la perception des distances et vitesses qu’ils donnent.

    Ludovic

    0
    0
  2. jmax

    en italien, c’est dài, traduction de Allez

    0
    0
  3. Cyclick

    Citation: « Pour les Québécois, on dit « envoye » ».

    Ah, mais il y a mieux encore pour les Québécois, soit le fameux « Enweye » ! 😉

    0
    0
  4. R.A.

    J’aime bien le commentaire pour les ringards. Gageons qu’il y en aura tout de même.

    0
    0
  5. Joe

    salut Laurent, c’est très bien, mais dans RINGARD tu as oublié de dire que ce n’était pas non plus la place pour montré son vélo a tous le monde!!!!! (le vélo reste a la maison si tu fais pas toi même la course)

    0
    0
  6. Mitch

    par contre, un vieux vélo pour se déplacer afin de changer de pt de vue???

    0
    0
  7. Pierre Dumais

    Pour faire encore plus ringard, il ne faut pas oublier le 6 packs de bière

    0
    0
  8. delirium89

    OUF Laurent. Apres l’épisode (triste) du 13eme anniversaire, le moral est revenu avec ce dernier post plein d’humour allez « enweye »

    0
    0
  9. Vincent

    d’accord avec delirium! Bon retour Laurent! Bon article!

    0
    0
  10. Michel

    Comme les bosses sont plutôt courtes sur le parcours de Québec, c’est plus dans le haut de celles-ci qu’il risque d’y avoir des attaques…

    0
    0
  11. Michel

    bosses courtes suivies de plat et de vent avec un peu de chance!

    0
    0
  12. Dan Simard

    Ayez également un peu de classe lorsque les caméras TV vous prendront. J’imagine déjà quelques clowns saouls vêtus de leur gilet des Nordiques de Québec ou du Canadiens de Montréal. Il fait froid au Canada l’hiver, mais ne courrez pas à coté des cyslistes en raquettes à neige Tubbs LOLL (à moins qu’elles soient de marque Louis Garneau :-)). Tenez bien votre drapeau Québecois/Canadien aussi!
    Bonne course!

    0
    0
  13. Frank

    Bonjour!Moi, le samedi,je vais aller faire un petit tour sur le Mont-Royal et le canal de Lachine car je crois que les coureurs vont rouler un peu pendant la journée.J’ai fait ça,il y a bien des lunes mais ça m’avais permis de rouler avec 7 eleven sans Lemond.

    0
    0
  14. Mitch

    Ringard? Bof, perso, ce que je trouve le plus ringard, c’est des maitres qui roulent avec le gros kit de leur équipe PRO préférée (genre la Caisse, FDJ) et assis sur un bike à plus de 10K$!!! ben du mal! Couplé avec une caméra pour s’auto filmer! hish

    0
    0
  15. Marmotte

    C’est pire que les gens d’âge d’être maîtres (mais qui ne le sauront jamais faute de ne jamais avoir été en contact avec le sport qu’au travers une télé) et qui roulent dans une grosse bagnole et qui, sans nécessairement s’auto-filmer, font tellement de bruit que tout le monde les regarde ?

    Pour moi, peu importe la valeur de votre bike et le kit que vous portez, tant que vous vous « bougez le derrière », vous avez mon approbation et mon admiration.

    0
    0
  16. Marmotte

    By the way, si vous voulez allez flasher avec votre kit d’équipe et votre bike, allez-y donc.

    La pire chose qui peut s’ensuivre, c’est que ça donne le goût à un autre spectateur de se promener sur un beau bike avec un maillot d’équipe. Dans le pire des cas, il y aura du monde pour penser que vous avez l’air fou, sans que vous le sachiez, et sans que ça vous dérange, comme à 100% de vos sorties.

    0
    0
  17. bécyk

    Je porterais mon « G string » intégral de style « Borat » avec une flamme rouge peinte dans le dos et « .com » inscrit sur les fesses. Devinez ce qui illustrera le point ?

    Quelqu’un pour m’accompagner ?
    Laurent?

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.