Nibali sauve – en enflamme! – Milan San Remo!

Je sais pas vous, mais moi je m’emmerdais royalement sur la route de San Remo samedi matin.

L’échappée matinale avait été reprise sur le bord de mer, et on ne voyait aucune tentative sérieuse pour se dégager à l’avant. Niet. Je désespérais.

Seule action notable, la malheureuse chute de Mark Cavendish avant d’aborder le Poggio. Le pauvre s’est pris un ilot directionnel de plein fouet, la chute est vraiment spectaculaire, on a eu vraiment peur pour lui sur le coup.

Jusque là donc, même les commentateurs télé ont dû trouver le temps long! La Cipressa n’a rien arrangé.

Comme d’hab, c’est dans le Poggio que la course s’est décantée, grâce à un seul homme, Vicenzo Nibali qui a eu l’immense mérite d’assumer ses responsabilité de leader de la Bahrain-Merida. On ne peut en dire autant des autres…

Nibali s’est dégagé avec un autre coureur à environ 1,5km du sommet du Poggio, justement alors que la pente se redresse un peu. J’ai adoré!

Nibali a poursuivi son effort jusqu’au sommet, basculant seul avec une 12aine de seconde d’avance sur ce qui restait du peloton. Rien n’était joué avec un écart aussi minime! De quoi nous tenir en haleine jusqu’à la ligne!

Les motos ont-elles aidées Nibali dans les derniers hectomètres du Poggio? En l’absence d’images claires de l’hélico, difficile à dire. On peut simplement déduire qu’à quelques reprises oui, la caméra semblait bien près de lui. Mais je ne crois pas que ça a fait une grosse différence sur le résultat.

Nibali a pris quelques secondes additionnelles dans une descente époustouflante, encore une fois au millimètre. Une descente comme j’aime les faire lorsque je descends des cols! Payez-vous les images, c’était de toute beauté.

L’immense mérite de Vicenzo selon moi a été de ne jamais se retourner sur la Via Roma, dans les deux derniers kilomètres qu’il a manifestement fait à bloc et au métier. C’est là selon moi qu’il a gagné Milan SanRemo! On était alors tous sur le bout de notre chaise, et ca s’est joué à vraiment rien sur la ligne. Toute une victoire!

Chose certaine, une chance qu’on a un Vicenzo Nibali dans le peloton maintenant qu’Alberto Contador n’y est plus, sinon ce serait à mourir d’ennui… Et je vous rappelle que Nibali remportait début octobre dernier le Tour de Lombardie, et qu’il a donc repris là où il avait laissé fin 2017. Molto forte!

Carton rouge

Gros gros carton rouge à Kwiatlowki et Sagan qui n’ont jamais pris leurs responsabilités samedi. Lorsqu’une équipe complète roule pour toi (Sky et Bora), je suis d’avis que tu ne peux pas te comporter ainsi dans le final d’une Classique aussi prestigieuse. Ces deux-là se sont marqués à la culotte dans le Poggio, sans jamais essayer de gagner; ils ont simplement couru pour faire perdre l’autre. Lamentable! Il fallait essayer de sortir derrière Nibali, essayer de rentrer, c’était Nibali devant tout de même… À l’arrivée, c’est bien fait pour eux deux, et ils n’en ressortent pas grandi.

La bonne surprise

Selon moi, le collectif de Groupama-FDJ, qui ont pesé sur la course et bien joué leur plan de match, qui était sans l’ombre d’un doute de favoriser la victoire au sprint d’Arnaud Demare. Les Groupama ont été courageux et généreux dans l’effort et ce, dès le Cipressa. Aucun regret à avoir.

La passion

Toute la passion du cyclisme italien se sent dans les propos des deux commentateurs de la télé italienne, alors que Nibali était dans les tous derniers mètres de la Primavera. J’adore! Un grand moment de sport!

Guillaume Boivin

Mention très bien au coureur québécois Guillaume Boivin qui s’est longtemps maintenu avec le groupe de tête et qui termine à SanRemo en 47e position, à 32 secondes du vainqueur. Il faut le faire!

La suite

Le peloton se scinde désormais en deux: une partie part sur les Flandriennes, l’autre partie part sur le difficile Tour du Pays Basque dans l’optique de préparer les Ardennaises, un peu plus tard en avril. Le prochain mois de course sera passionnant!

Plus de 50 commentaires!

Merci à tous de vos nombreux commentaires suite au dernier article. J’ignore pourquoi mais hier soir, seuls les quatre premiers commentaires étaient visibles sur le site. Je travaille à régler ce problème dans les meilleurs délais.

37 Commentaires

  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 19 mars 2018 à 1:49 | Permalien

    IL me semble qu’il ne se passe jamais rien à MSR avant le Poggio. Avant c’est l’attaque des lieutenants, voir des caporals.
    Je ne regarde que les 15 derniers km depuis des années.

    Cette année j’en retiens la même chose que tout le monde. Beau panach de Nibali, ça fait plaisir qu’un attaquant, qu’un coursier qu’a sorti les couilles gagne.

    Sagan et Kiato se sont enterrés. Sagan préfère perdre que finir comme trop souvent par le passé 2°. Je le comprends. Tout le monde se met sur son porte bagage dés qu’il bouge un cheveux. Il monter qu’il n’est plus la bonne pomme qu’il a été et qu’il ne faut plus compter sur lui pour pédaler gratos. Quand on voit le palmares de Kiato 3 fois sup° à Sagan en étant 2 fois moins bon…

    Belle course de la FDJ et de démarre. ILs ont tous bien courru et jouer leur carte. Caleb Ewan me surprend a finir 2°. Demarre va se remotiver pour paris roubaix et finir encore 20° en calimérotant un vaseux pbm de je ne sais quoi.

    Un MSR classique. 270 bornes d’ennuis pour 15 bornes de cyclisme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • mica
    Soumis le 19 mars 2018 à 1:55 | Permalien

    Avec tout le respect que je te dois (que l’ on te doit) pour abriter nos commentaires parfois véhéments, je te trouves très « bon public » vis a vis du cyclisme.
    Je n’ irais pas dire naif, loin de là, mais tu as gardé ton âme d’ enfant, prés à t’ enthousiasmer.
    C’ est bien mais jusqu’ a un certain point.
    Quand on voit combien ce sport nous floue depuis 35 ans ou plus, on doit mettre un grand, immense bémol à notre enthousiasme.
    Tu es le premier à fustiger, avec raison, l’ équipe Sky, mais je crois, je suis sur, que d’ autres ne font pas mieux sur de multiples plans….on en a eu la preuve encore Samedi dernier…alors les Contador, Nibali, Valverde…..ne sont pas à porter au pinacle.A mons qu’ il y ait 2 poids…2 mesures
    ( tu es souvent dubitatif devant l’ aide aéro…elle est pourtant flagrante que voulais tu que fassent Kiatowski et Sagan, dés lors qu’ ils avaient contre eux un trés bon coureur et une ou plusieurs motos….).
    Alors coté « spectaculaire » et « suspens » peut être, coté sportif certainement pas!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -21 (from 27 votes)
  • mica
    Soumis le 19 mars 2018 à 3:39 | Permalien

    EAP: je suis d’ accord avec toi concernant ton commentaire N° 4 (ou plutôt 54) du sujet précédent.
    C’ est vrai que depuis 35 ans, ou plus, on nous en fait avaler des couleuvres, mais selon certains on devrait tout accepter. (voir pouces rouges)
    Bon courage pour ton fils (puisque tu l’ évoques) et lui souhaite de rester honnête.
    Les abris ne sont pas seulement le fait des coureurs, mais davantage de ceux qui les proposent ou les laissent s’ organiser (selon certains il vaut mieux voir « filer des images à 60 à l’ heure plutôt qu’ à 40…).
    Je ne serais pas trop d’ accord sur C. Guimard, qui est dans le « milieu » depuis 55 ans et qui sous certaines apparences semble parler vrai….en fait il a la langue de bois comme tous et sous quelques bribes de vérité cache l’ essentiel…
    P…in…si nous ne disons rien, ça devient du catch…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 16 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 19 mars 2018 à 3:52 | Permalien

    Mica, ne sois pas un aigri. Le cyclisme pro est un sport de merde, pourri, nul, un spectacle de vendu, un show de guignols ??

    OK, arrête de regarder le vélo à la TV, les résultats sur internet, de commenter sur les sites. Prend ton vélo, va faire une sortie, le vrai vélo dans la vraie vie. Engage toi dans un club et va rouler avec les poussins. Va faire un circuit de rallye ou de cyclo dans le club de ton village. Sois constructif quoi.

    Parce que le fractionné de médisance ne fait pas progresser en vélo.

    On est tous conscient de la triche, du dopage, des magouilles. Dans le vélo et dans toutes les activités humaines. Mais ça ne me rend pas malade.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +28 (from 28 votes)
  • alano39
    Soumis le 19 mars 2018 à 4:32 | Permalien

    Un MSR fidèle à sa légende avec une victoire qui se joue sur le Poggio.
    Nibali a osé attaquer et était costaud pour d’une part creuser l’écart et résister au retour du peloton. Il a joué de la rivalité entre Sagan et Kwiatho pour tenter sa chance au bon moment.
    Surtout il a profité de la mauvaise tactique de la Sky qui était mal placée dans le Poggio et ainsi a rendu impossible le duel entre les 2 grands favoris.
    Sagan ne devait pas se sentir très bien et il n’a donc rien tenté sur le Poggio. S’il avait eu les jambes il aurait bondi dans la roue de Nibali car tout le monde sait que quand il attaque il va généralement au bout.
    Mais voilà avec le vent de face dans le Poggio on a vite vu que tout le monde jouait à l’économie et aucune équipe n’était assez représentée pour imposer une sélection à même d’isoler 8 coureurs à l’avant.
    Une montée qui s’est faite sur des individualités et qui a donc laissé une place à l’attaque. Il fallait être à la fois assez lucide et costaud pour saisir sa chance et sur ce point on peut compter sur Nibali et sa science de la course.
    Nibali qui a toujours été aux avant-postes a joué sa course sans se soucier des autres et cette fois il a gagné.
    Bravo avec quand même un gros bémol: les motos qui viennent perturber cette fin de course. Il est évident qu’il a profité de leur sillage et sans ça il n’aurait peut être pas gagné. Mais aujourd’hui c’est devenu un élément de course et Nibali a été assez malin pour en profiter. Mais il va falloir remettre de l’ordre car en plus de fausser la course ça augmente les risques.
    Demare a loupé son sprint en se calant dans la roue de Sagan qui n’était pas dans un grand jour comme en atteste sa 5eme place. Par contre son équipe a été au rdv et elle a fait un super job depuis le bas de la Cipressa jusqu’au Poggio. Ils entrent dans le gotha du peloton en se comportant comme des patrons.
    Ewan confirme qu’il peut jouer avec les meilleurs.
    Alaphilippe comme je m’y attendais n’est pas au top. Il traverse une période difficile car il est effectivement en forme mais manque le petit truc qui le rendait irrésistible l’an passé. Il a du mal à revenir à son meilleur niveau et si le déclic ne se fait pas rapidement il risque d’avoir une saison compliquée tant au plan physique que mental. Car sans ce petit plus il ne peut envisager de gagner sur les ardennaises mais seulement jouer placé.
    Par contre sur les ardennaises il faudra garder un oeil sur Nibali qui peut encore nous jouer un beau numéro.
    Un MSR qui se joue selon un scénario conventionnel et qui sacre un grand coureur. On ne peut pas faire la fine bouche même si la bagarre a manqué et que les motos sont venues fausser les rapports de force entre le peloton et un homme seul.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +12 (from 12 votes)
  • mica
    Soumis le 19 mars 2018 à 5:37 | Permalien

    La voiture ça pue: Je ne suis pas aigri, malgrés les apparences et j’ ai d’ autres passions dans la vie et même d’ autres sports.. tout ce que tu m incite à faire, je le fais (un peu), mais j’ ai aussi (un peu) passé l’ age.
    Mes posts ne sont pas de la médisance, mais un constat que je dois faire amérement.
    Je regrette que ce sport fabuleux que peut étre le cyclisme soit ainsi dénaturé.
    Je vais étre immodeste, mais sauvons le vélo en parlant vrai et en faisant comprendre à ceux qui décident que nous ne sommes pas tous des gogos préts à tout gober!
    Il est encore temps!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -12 (from 20 votes)
  • Clartman
    Soumis le 19 mars 2018 à 6:10 | Permalien

    mica : concrètement qu’es ce que tu appel « parler vrai » ? et « gogos à tout gober » ?
    Personnellement quand je regarde MSR je ne vois rien d’autre (et c’est déjà pas mal) qu’une course de 300 bornes sous la flotte pendant 250 km (pour ceux qui ne regardent que les 15 derniers kilomètres…) avec des guerriers et des mecs pas forcement capable de sortir dans le Poggio que ce soit physique ou tactique (certes Sagan et Kwiato se sont marqués, ça fait partie d’une course cycliste). Pas la peine de tout remettre en cause, comme de remettre en cause la BELLE victoire de Nibali. Je me répète par rapport à d’autres commentaires, mais plutôt que de dire que Sagan et Kwiato se regardent, pourquoi ne pas se dire plutôt qu’on à la chance d’avoir un Nibali costaud qui a couru au millimètres et qui posent ces coui*** dans le Poggio ?
    Je ne crois pas être un « gogo » quand je vois Nibali mettre sa mine, contrer Neilands et faire un final de folie.
    Ce sport n’est pas aussi « pourri » (au sens triche, magouilles ect… du terme) que ce que veulent laisser croire certains. Là on peut me dire que je suis « aveuglé » car j’aime trop ce sport. Je dirais que je suis réaliste. Oui il y a des problèmes, notamment au niveau du dopage, mais la lutte menée à l’encontre de celle-ci est considérable et incomparable aux autres sports. Et en regardant MSR samedi il ne m’est pas venu une seule seconde à l’esprit de remettre ce sport en questions, en tout cas de manière négative.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +25 (from 27 votes)
  • nikko
    Soumis le 19 mars 2018 à 7:14 | Permalien

    « Nibali sauve – en enflamme! – Milan San Remo! »
    Petit bug dans le titre ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Soumis le 19 mars 2018 à 7:19 | Permalien

    Nibali mérite amplement sa victoire.

    Et il a su garder son .équilibre et concentration face au piège d’un type lunatique qui avait le bras tenant un cellulaire hors de la clôture. Cela étant une bonne indication de sa fraicheur et un peu de la chance (contrairement à Sagan dans les Flandres l’an passé avec un manteau).
    Sagan qui fit son effort trop tard, en dilettante, ne suivant pas de près celui qui le précédait au début, en manque de forma visiblement. Un peu comme certaines fois dans quelques courses passées dont le GP de Québec où tentant de rejoindre un coureur en échappée, il faisait le grand art de la chasse patate!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 19 mars 2018 à 8:46 | Permalien

    Pour résumer et en finir sans polémiques, je pense que le cyclisme doit certains de ces problémes au fait que c’ est ,surtout, un sport à résistance aérodynamique.
    Quand certains coureurs refusent de prendre des relais, c’ est qu’ ils ne veulent pas travailler pour d’ autres. Idem lorsqu’ ils se regardent dans le blanc des yeux quand il est question de rejoindre un échappé, et qu’ ils laissent filer.
    Chacun s’ abrite comme il peut, en essayant d’ économiser le plus possible d’ énergie aéro.
    Et c’ est bien sur encore plus vrai quand un abri aéro se présente, voiture et surtout motos dans le cas qui nous interesse.
    Nous avons du mal à jauger cela, nous qui roulons exeptionellement à plus de 30 à l’ heure; mais pour des coureurs trés pointus et athlétiquement trés proches les uns des autres cela peut devenir vite prépondérant, sur le plat bien sur et même sur des cotes qui se montent à 30, 35 à l’ heure ou plus.
    Pour éviter cela, il faut proposer aux coureurs de vrais cols (ce qui est fait largement tout au long de la saison) et aussi de vrais contre la montre (qui ont été quasiment supprimés par ASO en particulier)
    Pour les CLM il faudrait aussi veiller à ce que les motos ouvreuses soient suffisament loin (ce qui me semble respecté en général, et pas de motos caméra de coté et encore moins devant bien sur)
    Je pense qu’ un vrai débat devrait s’ instaurer là dessus.
    Je ne suis pas là pour juger certains, mais pour faire prendre conscience d’ un vrai probléme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -4 (from 18 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 19 mars 2018 à 12:03 | Permalien

    A ceux qui râlent parce qu’il ne s’est (rien!) passé jusqu’au Poggio !!! 300 bornes avec longtemps de la pluie, 7 heures à rouler en peloton sans s’arrêter, (même pas pour un cappucino ! ) , à un « petit « 40 à l’heure », mouais … Ca devrait flinguer sans cesse depuis Milan comme en « junior » ???
    Pour moi c’est respect pour tous et « double » pour un Vincenzo brillant , inspiré , l’art et la manière , comme un diable sorti de sa boîte , une leçon de vélo , une stratégie guerrière , savoir rouler et penser en même temps puis débrancher jusqu’à la ligne …
    Grimper , « puncher » , plonger et enrouler jusqu’à la ligne et boire dans sa coupe jusqu’à la lie …
    Je me répète ,ici et là , encore , tout le monde pouvait sauter dans sa roue et son aspiration mais apparemment pas dans son inspiration … Alors les histoires de moto, je m’en « gausse » !!! Tu vis l’instant magique en direct et tu te dis juste que tu as de la chance , un peu comme le Gilbert de 2017 dans le « Kopp » …
    Merci Clartman (17) , j’ai pris ta roue, ton écrit et je te relaye sans arrière pensée … presque jusqu’à la ligne !!! on s’explique à la « Flamme rouge », comme de bien entendu !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +11 (from 11 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 19 mars 2018 à 12:36 | Permalien

    Cavendish a eu plusieurs accidents au cours des dernières années. Des collisions graves et des commotions cérébrales. La Chute sur MSR comme certaines de ses plus récentes, semblent liées à des erreurs de jugement et des erreurs de réaction. Sur MSR, il est encore le seul à se faire prendre à ce moment. Il fonce droit dans la borne.

    Mon hypothèse est qu’il est revenu en selle sans être remis entièrement de ses commotions cérébrales antérieures et il est moins vif psychiquement et physiquement qu’avant. C’est un phénomène qu’on remarque chez des joueurs de hockey, un sport où les habiletés fines et la vitesse de réaction est fondamentale pour départager le bon de l’excellent. Je ne serais pas surpris que sa carrière finisse bientôt … et de cette façon

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  • garolou
    Soumis le 19 mars 2018 à 1:10 | Permalien

    Mica, Tu en a pas marre d’écrire la même rengaine commentaires après commentaires après commentaires, ça devient lassant… On le connait ton point de vue alors passe à autre chose, soit créative. Tient je te lance un défi, impressionne nous avec tes prochains commentaires…

    Thierry (12), c’est exactement ce que je pense aussi. En espérant qu’il ne fait pas une obsession de battre le record d’étape gagné au TDF

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 10 votes)
  • Wolber
    Soumis le 19 mars 2018 à 1:32 | Permalien

    Entre flinguer depuis Milan et tenir son rôle ds la Cipressa ou le poggio , il y a une différence.
    Les Quick step qui ont fait rouler pour aller chercher  » l échappée » et qui au final ni un Gilbert, ni un Alaphillippe, pour tenter et éventuellement favoriser un Viviani.
    Les équipiers de la Sky qui ont rouler ds la Cipressa ont dû apprécier le sabordement de Kwiatoswsky qui avait l excuse au moins d être le vainqueur sortant.
    Dumoulin, avec ses capacités de rouleur, il n aurait pas pu faire peter? Pour voir…comme Nibali , qui lui, a vu.
    Mais ds les oreillettes , il était urgent d attendre et les jambes devaient faire trop mal.
    Nibali a dû avoir mal aussi. Je pense.
    En fin, tout ça m empêche pas d avoir un respect immense pour ces types sur leur velo pendant 300 bornes comme ceux inconnus au départ de la Durtocha , qui m ont foutu la chair de poule. Putain de sport que le sport cycliste.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +6 (from 8 votes)
  • mica
    Soumis le 19 mars 2018 à 2:13 | Permalien

    Garolou: je vais essayer d’ être créatif et d’étonner en ne répétant pas toujours la même chose;
    Ma proposition est la suivante: j’ affirme que la meilleure cycliste féminine est capable de suivre le meilleur cycliste masculin lors d’ une tentative sur le record de l’ heure!
    Alors, dites moi comment et pourquoi. Je serais satisfait si vous trouvez la réponse (ma réponse)
    Pour ma part je pars en vacances de neige+soleil vers l’ Alpe et ne vous répondrais que dans 2 semaines, ouf diront certains 2 semaines sans lui…enfin il nous « lâche la grappe »
    Amitiés à tous, jouez le jeu, je compte sur vous, vous êtes des experts!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 11 votes)
  • Soumis le 19 mars 2018 à 3:44 | Permalien

    HORS-SUJET

    Elle n’aura aucun mal à rester dans les roues… Mais cela n’empêche qu’elle serait bien incapable de rester dans les roues des 15 derniers km de MSR.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  • Chouchou
    Soumis le 19 mars 2018 à 9:56 | Permalien

    Magnifique Nibali ! Même s’il a un peu profité de l’aspiration de la moto dans le Poggio, ça ne lui enlève pas son panache lors de son attaque jusqu’à sa victoire. Un beau vainqueur de ce MSR privé d’attaquants à cause du vent de face dans le final, ce que je craignais, mais heureusement qu’il y a eu Nibali.

    Superbe sprint de Caleb Ewan qui règle le peloton avec une belle marge d’avance sur des sprinters de choix, dont d’anciens vainqueurs ou ayant déjà fait un podium sur MSR. Il sera à suivre sur le Tour.

    Kwiatkowski a attaqué une fois dans le Poggio et une autre dans la descente qui a suivi, mais Sagan à tout de suite pris sa roue dans les 2 cas. A se demander si Sagan n’a pas préféré faire gagner son ancien coéquipier Nibali avec qui il s’entendait très bien ?

    Laporte, 13ème, c’est pas mal pour sa 3ème participation. Mais ça ne vaut pas les 6è, 4è (malgré un saut de chaîne pendant le sprint) et 8è (dont les 3 échappés qui vont au bout, donc 5è du sprint) places de Bouhanni lors de ses 3 participations, dont celle au même âge. Après s’il n’était pas complètement remis de sa bronchite, fallait bien le remplacer par quelqu’un.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • mica
    Soumis le 20 mars 2018 à 1:23 | Permalien

    ERIC: tu viens de le dire « elle n’ aurait pas de mal à rester dans les roues ».
    Alors quand on s’ appelle Nibali, on n’ a pas de mal à rester dans les roues des motos et à larguer ses adversaires, même si elles sont à 4 ou 5 m devant; et souvent, elles étaient encore plus prés. (surtout la moto caméra)
    (Nibali ou un autre)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -9 (from 9 votes)
  • françois g
    Soumis le 20 mars 2018 à 1:51 | Permalien

    Je suis vraiment bluffé moi par ces gens totalement intègres, droits, moralisateurs qui n’ont jamais pratiqué la roublardise. ah oui je dis bravo mais je suis hors jeu perso Chui’ italien

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 9 votes)
  • LaVoitureCaPue
    Soumis le 20 mars 2018 à 1:54 | Permalien

    @ noirvélo

    UN petit 40 en peloton pendant 280 bornes sur du plat, c’est vraiment une allure de cyclo. Je pense que tous les FFC 3 auraient pu suivre en papotant…

    Il ne faut pas comparer des pros qui ne font que ça avec nous. Et les encenser parce qu’ils roulent sous la pluie ou qu’ils vont plus vite que nous. C’est leur métier, ils ont des meilleurs gènes, une voiture suiveuse, du matos…

    Quand on dit « il ne se passe rien », c’est un pour le show et 2 pour la course. Des équipes de puncher, de grimpeur pourraient visser à 50-60 bornes de l’arrivée pour passer toutes les bosses a fond et faire sauter TOUS les sprinters et bien d’autre. Ils ne le font pas. ON pourrait même faire sauter un Sagan…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 5 votes)
  • alano39
    Soumis le 20 mars 2018 à 4:33 | Permalien

    Cette victoire est le fruit d’une stratégie menée avec efficacité par une équipe qui disposait de 2 leaders et d’un super équipier dans le Poggio qui a préparé l’attaque de Nibali.
    Et ce sans se soucier des autres équipes conscients que pour gagner il faut savoir prendre la course à son compte et se mettre en danger.
    Nibali avait pour mission de durcir la course dans le Poggio pour éliminer le plus de sprinteurs pour favoriser une victoire de Colbrelli.
    La mauvaise tactique de course des Sky, les atermoiements de Sagan, le manque de punch de Alaphilippe et la faiblesse de certains sprinteurs et surtout de leurs équipes ont permis à Nibali d’aller au bout.
    Il fallait avoir les hommes pour mettre en oeuvre cette stratégie et surtout disposer de cette confiance qui a cruellement manqué aux autres favoris.
    La topographie du final de MSR avec les 6 derniers km en descente et sur le plat favorise un échappé si il a pris plus de 10 secondes d’avance en haut du Poggio.
    Ajoutez à cette tactique parfaitement orchestrée l’intelligence de course de Nibali et vous avez une attaque posée au bon moment avec un effort sur le Poggio savamment dosé.
    N’omettons pas les faits de course qui ont éliminé Greipel, Cavendish et donc réduit le nombre d’équipes destinées à amener le peloton vers un sprint « massif ». L’absence de Gaviria et de Bouhanni qui a réduit l’impact des équipes Cofidis et Quick Step.
    Qui plus est, la réduction des équipes à 7 coureurs a aussi affaibli les équipes de sprinteurs
    Il manquait aux FDJ un coureur pour ramener le peloton et lancer à merveille Demare.
    Cette victoire va dans le sens d’un nivellement des forces au sein du peloton avec aucune équipe à même de prendre la course totalement en main et aucun leader assez fort pour écraser ses adversaires dans le Poggio comme dans les années 90/2000.
    La science de la course a prédominé. Certes c’est moins télégénique qu’une victoire à la Furlan mais c’est quelque part un retour aux sources de ce sport où l’endurance, l’expérience et la science de la course assurent cette part d’aléa qui a longtemps été annihilée par des pratiques douteuses voire illégales.
    Ce n’est pas forcément le plus fort qui gagne mais parfois le mieux entouré, le plus malin, le plus courageux, le plus décomplexé.
    Nibali n’avait rien à perdre et tout à gagner et la chance a été avec lui.
    Il l’a saisie et on ne peut que le féliciter avec toujours ce bémol avec les motos trop proches des coureurs et qui peuvent fausser la course sans parler des risques encourus. C’est un véritable point d’attention qu’il faut traiter en urgence avant d’assister à un désastre.
    La saison est lancée et elle débute par la consécration d’un coureur au palmarès fourni et attachant dans sa façon de courir.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +10 (from 10 votes)
  • Clartman
    Soumis le 20 mars 2018 à 5:46 | Permalien

    alano39 : Concernant les motos, « avant d’assister à une désatre » malheureusement le désastre est déjà arrivé…
    http://www.lemonde.fr/cyclisme/article/2016/03/28/cycliste-tue-par-une-moto-le-drame-qui-devait-arriver_4891252_1616656.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 2 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 20 mars 2018 à 11:19 | Permalien

    @ LVCP ,
    280 bornes à 40km/h , allure de cyclo ! ON pourrait faire sauter Sagan, ON pourrait visser à 50-60 km/h , ON devrait ! IL faudrait que ! des « comme toi » il y en a plein dans les « etc » des résultats du dimanche à tout critiquer ! c’est facile vu du canapé avec sa bière et ses « chips » !!! Les mecs sont doués , (plus ou moins chargés, « ON » le sous-entend …), bien payés (pas tous), alors rouler par tous les temps de 0° à 35°, 30 à 35000 bornes par an , souvent très loin de leurs familles, ok ,ils l’ont aussi voulu , mais perso je trouve qu’ils donnent dans l’ensemble un spectacle assez extraordinaire et de belles preuves de dépassement de soi … moi, je dis donc « chapeau » , tout en reconnaissant être un parfait râleur de temps en temps (même assez souvent) … (je m’attaque beaucoup plus aux instances , aux règles , au systême)
    Encore une chose , sur 200 coureurs au départ , n’oublions pas qu’un seul va gagner , les autres vont faire du « cyclotourisme de la loose » en ramassant les casquettes …non ? ok, ils ne roulent pas pour « tout à fait rien » mais se mettre « à la planche » pour un leader qui finasse … A l’année prochaine donc , je te vois sur MsR dans la roue de Peter , comme dans un fauteuil 5***** ? … y a qu’à !!!

    PS A ceux qui méprisent Valverde, qui prétendent qu’il est en (grande) forme toute l’année , il n’a apparemment pas participé ni à Paris Nice ni à Tirreno
    ; il s’est « peut-être » reposé …mais on le voit au Tour de Catalogne …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • lbi
    Soumis le 20 mars 2018 à 11:49 | Permalien

    Et oui françois g, les gens qui essaient de faire un monde meilleur… et ne sont pas « roublards ».
    Noirvélo, c’est effectivement l’autre manière de voir le cyclisme pro. Mais il est quand même triste qu’un gars comme loyd mondory qui gagne tout chez les jeunes, passe pro et finit dans les etc, même en prenant de l’epo.
    Et effectivement la longévité de valverde prouve que c’est un « champion », malgré toutes ses triches, car il aurait pu arrêter les poches pleines il y a bien longtemps.
    Ceci dit, comme je l’ai dit avant MSR, la course est pas terrible à regarder, les 15 derniers km, et encore. Les paysages sont vraiment pas terribles, à mon gout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 3 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 20 mars 2018 à 12:39 | Permalien

    Merci Clartman, de nous rappeler que 2 années seulement après, la majorité a oublié, même parmi ceux qui « suivent ». Oublié l’essentiel.
    C’est terrible.
    Comme l’est cette agression et ce qu’elle nous dit: http://www.cyclismactu.net/news-route-oscar-sevilla-mes-agresseurs-avaient-des-couteaux-72817.html
    Comme l’est l’indifférence de fait de l’UCI, de nos gouvernements (« alors, Madame Flessel, ça vient quand? ») qui, années après années, drames après drames, laissent sans agir les cyclistes se faire agresser.
    Secondairement, tu as bien sûr raison, Mica, les motos sont devenus des éléments de course comme le sont le vent et les pentes, et l’UCI et les coureurs l’ont admis, et un bon coureur doit agir avec, y compris hors course dans ses relations aux motards comme le disait déjà R De Vlaeminck suite à une victoire derrière moto à Paris Roubaix. Je pense comme toi que ce n’est pas ainsi que devrait être la course à vélo, mais nous sommes minoritaires.
    Mais surtout, tout ceci existe et bien plus grave encore du fait du niveau d’ignorance au sens très large qui prédomine sur cette planète, et sur ce site…
    Laura Flessel, ministre, en juin dernier: « Je veux dire aux amoureux du cyclisme combien je suis sensible aux difficultés exprimées via leur pétition. C’est une alerte nécessaire. Je prends ce problème à bras le corps & je leur formulerai bientôt des propositions pour que le cyclisme reste un plaisir, pas un danger »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 4 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 20 mars 2018 à 12:41 | Permalien

    A une victoire de F Moser

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  • lbi
    Soumis le 20 mars 2018 à 1:22 | Permalien

    Quand je parle de poches pleines, et de valverde, je ne le fais pas exprès!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Clartman
    Soumis le 20 mars 2018 à 1:36 | Permalien

    En attendant que les grandes instances, que la ministre ou l’UCI fassent quelque chose de concret concernant les dangers sur la route (qu’on soit professionnel ou « cyclo du dimanche ») il faut dans un premier temps changer la mentalité des automobilistes.

    Et ça chacun de nous peut le faire à partir du moment où on enfourche nos bicyclettes et qu’on parcours les routes. En discutant parfois (même si ce n’est jamais très facile face à certains abrutis pour qui changer d’avis serait un affront à leur orgueil). Mais aussi en ayant nous même un comportement proche de l’exemplarité. Je vois trop souvent des cyclistes qui roulent par 3 de front, où 2 de front mais celui de gauche proche de la ligne médiane. Et surtout la chose qui me semble essentiel c’est de faire « un pas vers eux » en remerciant les automobilistes qui nous laissent passer (ok ils sont assez rares…) en faisant un signe de la main pour s’excuser de passer entre deux bagnoles dans la longue file de voitures au feu, en respectant le code de la route ect…
    Ça peut paraître débile tout ce que j’énumère mais il faut réellement le faire car pour certains automobilistes nous ne sommes que des « cons » qui seraient presque là pour les faire chier. En faisant ça on montre qu’on est moins cons que ce qu’ils pensent, on change inconsciemment l’estime qu’ils ont pour nous, bref on avance. Plutôt que de se dire « les automobilistes sont des irrespectueux des cyclistes », essayons au contraire d’aller intelligemment dans leurs sens et leur montrer qu’on est respectueux. Car je vous rappel que notre corps (certes athlétique pour certains) ne pèsent pas bien lourd face à des tonnes de tole…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 7 votes)
  • Edgar Allan Poe
    Soumis le 20 mars 2018 à 2:49 | Permalien

    Tu as raison Clartman, même si je pense aussi et avant tout que le respect des cyclistes passe par l’éducation et la pédagogie. Aujourd’hui, arrivent sur le réseau routier des conducteurs/trices qui n’ont jamais enfourché un vélo de leur vie, par exemple.
    Je remarque aussi que lorsqu’il s’agit d’attendre parfois longuement avant de dépasser un tracteur ou un engin de chantier, personne ne râle. Alors que s’écarter d’un mètre pour doubler un vélo semble être une concession que beaucoup ne sont pas prêts à assumer. Curieux, non ?
    Par sécurité, j’ai tendance à rouler à quelques centimètres des bandes blanches en bordure intérieure de la route, sinon les automobilistes me dépassent à 100 km/h sans même faire le moindre écart…
    Laura Flessel a d’autres chats à fouetter actuellement : je l’ai récemment entendue débiter des éléments de langage certainement édictés par un conseiller en com, tel un robot, sur le racisme dans le sport. Quelle calamité !
    Je ne pense pas que le sport, dans sa globalité,-en excluant quelques spectateurs du ballon rond – soit le lieu d’un racisme exacerbé. Au contraire – si on exclut aussi Moscon -, je dirais même que le sport est un des rares vecteurs d’intégration réel…
    Donc, l’humeur du moment au ministère est à la lutte contre le racisme. N’allez pas lui demander d’épargner la vie des cyclistes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 3 votes)
  • Soumis le 20 mars 2018 à 4:31 | Permalien

    @mica

    Je n’ai pas vraiment compris ce que tu cherchais à me démontrer plus particulièrement dans ton commentaire 18.

    Néanmoins, même en bénéficiant de l’aspiration de motos, j’imagine que Nibali a dû sacrément s’employer dans les roues de ces dernières après avoir largué ses adversaires car, si cela avait été facile, tout le peloton l’aurait suivi ou un autre l’aurait fait à sa place.

    Nibali a bénéficié de l’aspiration des motos dans le final et surement d’une multitude d’autres petites tricheries tout au long du reste de la course comme des bidons collés, l’aspiration ou l’appui sur des voitures, et milles et un autres petits arrangements avec le règlement.

    Toutes ces pratiques sont condamnables…

    Cela ne les excuse en rien, mais je pense que tous les cyclistes Pros s’arrangent plus ou moins des règlements.

    Par conséquent, dans ce monde imparfait où tous, cyclistes, organisateurs, jury et journalistes, interprètent selon leur propre code ce qui est admissible ou pas, le vainqueur est forcément obligé de produire une performance athlétique, technique et stratégique.

    Attention, en disant cela je ne cautionne pas la tricherie. C’est juste un constat, un fait…

    Un fait qui nuit à l’image du vélo et par conséquent à celle que se font les conducteurs d’autos sur les cyclistes en général… y compris les cyclistes de loisir, encore appelés cyclotouristes…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  • Clartman
    Soumis le 20 mars 2018 à 5:21 | Permalien

    EAP : eh oui… tu comprends à l’heure actuelle il est plus important de floquer des marquages « Respect » sur les maillots de foot que de sensibiliser les automobilistes sur la gravité de certains de leurs actes. A croire que tuer un cycliste sur le coup de la colere serait presque excusable dans la tête de certains conducteurs tarés.
    Et pour ce qui est du foot on voit que cela marche, il n’y a qu’à voir OM-OL de dimanche dernier : succesion de pains, tartes et autres provocations des plus affligeantes. M’enfin le foot c’est quand meme plus interessant, ca divertit tellement le peuple, faisons croire que c’est un sport ou le fair-play et le respect existe, ca donnera une image tellement meilleure. Et dans les fait on s’en branle. Et les cyclistes ? Bah… la ministre doit se dire « il n’y a qu’a faire croire que je prends le probleme à bras le corps. Je brasse de l’air, je fais quelques declarations inutiles pour perdre du temps et avec un peu de chance je passe mon mandat tranquillou sans rien faire, tout en ayant boosté ma cote de popularité ».

    En attendant, malgré cet apparent manque d’interet et l’irrespect je trouve concernant ceux qui ont deja perdus la vie sur nos routes, et bien faisons en sorte de respecter le code de la route et les automobilistes, comme je l’ai deja dis…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 21 mars 2018 à 3:55 | Permalien

    @ LVCP, (23)
    j’ai oublié les gamelles toute l’année …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • alano39
    Soumis le 21 mars 2018 à 4:50 | Permalien

    Merci à Clartman pour ce rappel.
    Le pire est déjà arrivé mais aucune action.
    La société sombre dans un conformisme qui confine à la manipulation et au mensonge. Les sujets d’actualité ne sont pas les vrais sujets à traiter. Mais si tu as l’audace de le contester tu deviens vite un paria et tu es taxé de tous les maux. Fessel en est l’illustration et comme elle n’a aucune vision et encore moins de courage elle ne peut que suivre la meute et débiter le même discours lignifiant et creux.
    En cyclisme le dopage sous toutes ses formes, la refonte du calendrier et la sécurité sont les sujets importants.
    Avec le dossier Froome on voit où on en est. l’absence d’une charte obligatoire imposant la suspension de tout coureur soumis à une enquête permet à Froome avec le concours de ses avocats et de son équipe de continuer à courir alors que tous les autres coureurs qui par le passé ont été dans la même situation avaient fait l’objet d’une suspension par leur équipe. Qui plus est, ce laxisme provient de l’équipe qui depuis des années se targue d’une politique 0 tolérance. Mais l’UCI ne fait rien pour imposer cette charte.
    Pour ce qui est du calendrier nous sommes toujours dans le grand n’importe quoi et personne ne parle d’intervenir. La chasse aux $ est la seule préoccupation et donc les courses les plus iconoclastes se multiplient. A quand le tour de l’arctique?
    La sécurité est devenue une sorte de tarte à la crème. On en parle mais on ne fait rien d’innovant. Les motos sur les courses sont un véritable danger mais personne ne fait rien.
    On lance le simple quidam sur les routes pour aller bosser ou faire ses emplettes avec une infrastructure routière inappropriée. La multiplication des ralentisseurs, rétrécissements, ronds points est incompatible avec un accroissement du nombre de cyclistes sur nos routes surtout aux heures de pointe. Combien de fois je me trouve bloqué derrière un cycliste chancelant qui navigue au milieu de la chaussée à 8h30 le matin dans un flot continue de véhicules qui passent leur temps à anticiper ses écarts sur la route. Il est vrai que mon passé de cycliste m’aide à anticiper le danger et à identifier assez tôt ces obstacles mobiles qui en plus sont totalement inconscients du danger qu’ils encourent. Quand je m’entraînais j’évitais les heures de pointe autant que possible. Il faut dire que depuis mon enfance on m’avait averti de ce danger. Aujourd’hui les gens sont abreuvés au politiquement correct et se prennent au guidon de leur vélo pour des défenseurs de la planète. des héros peuplent nos routes.
    Concrètement les plus influençables sont donc sacrifiés sur l’autel du réchauffement climatique et de la pollution comme le furent nos poilus pour sauver la France. Pourtant nous savons tous que les moutons de Panurge finissent mal.
    Reste aussi les conducteurs irascibles, les handicapés du volant qui encombrent nos routes. Là aussi le manque de formation, les carences de notre système éducatif portent leurs fruits.
    De mon temps au primaire nous avions des journées sécurité routière (avec même des challenges qui donnaient droit à l’ouverture d’un livret de caisse d’épargne) qui depuis ont disparu au profit de journées de la jupe, des égalités hommes/femmes, des minorités, du racisme (à géométrie variable toutefois), du réchauffement climatique etc… Toutes plus culpabilisantes et anxiogènes les unes que les autres.
    Rien par contre pour former les gamins sur un sujet qui les concernera tous et qui exposera leurs vies.
    Gérés par des incapables dénués d’esprit d’analyse nous ne pouvons attendre de réelles actions. Juste du bla bla plein de fausse compassion, d’un altruisme de circonstance (bien éphémère puisque chassé par un autre événement tout aussi important) et contestant vertement tout autre courant de pensé qui viendrait insinuer le doute.
    Aujourd’hui le capitalisme qui a perdu son ennemi séculaire confine au pire communisme au plan de la pensée et des droits. Nous connaissons tous la fin du communisme et de ses errances et pourtant certains prennent le même chemin. Comme quoi nous n’ apprenons pas toujours de l’histoire à l’image de l’UCI qui depuis des années repousse les décisions au profit de la communication et l’empathie de façade.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  • noirvélo
    Soumis le 21 mars 2018 à 11:27 | Permalien

    @ Alano 39 (33)

    Magnifique discours , « pas mieux » …
    Je rajouterais , perso , que suite à mes interventions, je le dis et le redis , j’aurais plutôt tendance à moins m’attaquer aux coursiers eux-mêmes qu’aux instances qui ne font pas le nécessaire (UCI , politiques , juridiques)
    pour divers intérêts (manipulations médiatiques pour soumettre une « clientèle de masse » et spéculations financières en tous genres comme de bien entendu ! ) …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 21 mars 2018 à 11:14 | Permalien

    De Gendt, one more!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • nikko
    Soumis le 22 mars 2018 à 9:17 | Permalien

    Je ne suis pas sûr qu’on ait encore abordé la place du cycliste dans un environnement de voitures autonomes…

    https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/transports/collision-mortelle-d-un-pieton-par-une-voiture-autonome-uber-la-police-publie-la-video_122190

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  • Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 22 mars 2018 à 9:43 | Permalien

    « Nous sommes actuellement au stade d’évolution historique d’élimination de tout ce qui n’est pas technique. »
    Jacques Ellul, il doit y avoir une cinquantaine d’années

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!