Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Monument du cyclisme

Partager

Précédent

Retour aux sources

Suivant

La Flamme Rouge fête ses… sept ans d’existence!

18 Commentaires

  1. Dan Simard

    Captivant, merci!

    On arrête maintenant de se plaindre aussitôt que l’état de la route laisse à désirer alors!

    0
    0
  2. Cyclick

    Laurent,

    Deux petits clips des années ’80, en plus « in a row »?
    Serait-on nostalgique de cette époque?
    Les illusions vs aujourd’hui tombent une à une?
    Était-ce plus propre à cette époque?
    Je croirais que oui. La bonne époque.
    Tout le monde se donnait, avec la grimace au visage.
    C’est différent aujourd’hui, n’est-ce pas?
    L’arrivée de l’extra-terrestre « Indurain », comme s’amusait à l’appeller le Journal L’Équipe, début ’90, est venu tout bousiller. Lemond a sûrement raison. Et ca continue à souhait aujourd’hui… 🙁
    Le visage de Contador (tiens un autre Espagnol!) sans souffrance en hautes montagnes, je n’en puis plus. 🙁

    0
    0
  3. gargouillou

    Oui c’était le bon temps : pas d’oreillette pas de casque
    des maillots sublimes et des coureurs abordables sans leurs putains de bus qui dénaturent complètement les courses d’aujourd’hui. En un mot moins de chichis…

    0
    0
  4. bécyk

    Cycliq
    T’as pas vu le même Tour que moi. Le visage de Contador dans le Tourmalet trahissait qu’il était à bout.
    Même son visage au départ de dernier CLM (les traits tirés comme jamais) exposait un niveau de fatigue qu’on a pas vu souvent chez un gagnant.

    Les héros du jour ont le dos large. La défaillance des souvenirs arranges choses. C’est pour ça qu’on aime les morts.

    0
    0
  5. bernard

    le visage de conta …pas mal, reste plus qu’à le lincher !!

    0
    0
  6. rolan

    C’est clair que tôt ou tard il va y passer lui aussi, surtout s’il gagne encore. 😉

    0
    0
  7. Regis

    effectivement contador n’avait vraiment pas l’impression de se promener, au dernier contre la montre il est arrivé dépouillé.
    Quand a HINAULT je revois cette video avec plaisir, c’est lui qui m’a fait aimer le vélo (et oui je suis déja un peu vieux) un grand champion avec un foutu caractere qui ne se posait pas de questions et attaquait, du beau et grand cyclisme.
    Aujourd’hui il y a un peu trop de calculs dans les courses je trouve et c’est bien dommage.

    0
    0
  8. La maman de Laurent m’a confirmée qu’il était hospitalisé centre Laruboisière et qu’il n’était pas bien du tout la plève de son poumon ,n’arrivait pas à de recoller er qu’on lui avait retireé 7 à 8 litres de liquide. je le sais depuis hier 21 aout DANS 10 JOURS JE VOUS REDONNE DES NOUVELLES PRIONS POUR LUI MERCI CLAUDINE

    0
    0
  9. noirvélo

    Pour moi, la plus belle victoire d’Hinault ! Devant des pointures comme De Vlaeminck, Moser, De Meyer, Kuiper, Van Calster, que des très bons, avec le maillot de champion du monde sur une course qu’il n’aimait pas !plus beau que ses 5 tours de France… J’en ai encore la chair de poule, je l’avais vu en direct !!!

    0
    0
  10. bernard

    LAa nostalgie fait oublier bien des chose…, j’ai autant de respect pour le pére hinault que pour le pére contador ou tous ces pros d’aujourdhui, quand à ma nostalgie si elle doit me faire oublier que l’homme n’est qu’un homme…elle se siturait vers les années Coppi et même 10 ans plutôt.

    0
    0
  11. Vincent

    c’est la perdition pour Laurent?!

    0
    0
  12. alain39

    On s’égare à vouloir faire une comparaison entre Contador et Hinault.
    Certes les époques sont diféfrentes et ce jeu est bien souvent stérile toutefois Hinault et quasiment le dernier représentant de la race des coureurs complets.
    Il pouvait gagner sur tous les terrains et au sprint face aux meilleurs.
    Il tenait la dragée haute aux Maertens et Saronni tout en maîtrisant les meilleurs grimpeurs.
    Il avait le physique qui correspondait à ses résultats, rablé et hyper puissant, le tout animé par une hargne incroyable.
    Je n’ai jamais accroché au personnage Hinault mais j’ai apprécié ses exploits car franchement il y avait du panache. Outre ce PR il ne faut pas oublier un LBL d’anthologie, la victoire de Sallanche, l’étape d’avilla, l’étape du stelvio, le sprint sur les champs élysées et j’en oublie.
    Je suis déçu du cyclisme actuel non pas à cause du dopage mais parce que le dopage scientifique a totalement changé la donne et modifié profondémment les façons de courir. Celà entraîne d’une part un cyclisme à 2 vitesses et un nivellement des valeurs.
    Je vous invite à revoir les vidéos sur youtube et vous verrez combien les coups de pédales sont différents et même herrera qui nous impressionnait semble grimper comme un cyclo. La différence entre les cyclos et les pros était non pas dans la façon de pédaler mais dans le fait qu’ils tiraient plus gros et donc roulaient plus vite. Pas de mobylettes à cette époque là du type Contador et Armstrong.
    Oui le cyclisme des années 80 et avant nous manque car il semble emprunt d’un réalisme devenu désuet.
    Depuis 90 c’est la guerre des étoiles ou encore avatar avec des gars qui semblent s’être soustraits aux règles élémentaires de la physique et biologie.
    Certains peuvent considérer que celà rend le spectacle plus beaux d’autres dont je fais parti se sentent floués et apprécient modéremment d’assister à une sorte de fiction.
    Car le sport n’est pas de la fiction et quelque part chacun d’entre nous doit pouvoir s’identifier aux champions.
    Armstrong grimpant l’Alpe d’huez à plus de 100 rpm, désolé je ne peux adhérer à ce spectacle. Idem les attaques répétées de Rasmussen et Contador. C’est un spectacle à la disney mais plus tout à fait du sport.
    Alors oui Hinault est quelque part l’un des derniers représentant d’un cyclisme authentique. Dommage que l’homme ne soit pas aussi génial que le champion car celà nous éviterait ses saillies verbales à l’encontre des coureurs français et leur pseudo fainéantise.
    Mais que voulez vous personne n’est parfait et comme le dit bernard, Hinault ne reste qu’un homme. Alors que les Contadors Armstrong, Indurain et autres sont plus des extra-terrestres.

    0
    0
  13. max

    Le dopage est certainement pour beaucoup dans les changements de pédalage/stratégie, mais la technologie l’est peut-être encore plus. Les outils électroniques sont devenus assez performants pour contrôler un nombre quasi-exhaustif de paramètres, ce qui a permis des recherches, qui elles-mêmes ont abouti à des changements d’entraînements et de comportements en course.

    Si on ne pédale plus comme des bucherons, c’est certainement que les capteurs de puissance ont prouvé que c’était moins efficace qu’un coup de pédale véloce et soigné. est-ce si mal que l’on se soit un peu penché sur la technique? que le cyclisme ne soit plus nécessairement un sport de bourrins?

    Par contre, pour le panache et les attaques à outrance, je suis d’accord que c’est préjudiciable au spectacle. ça avait une certaine classe, même si c’était pas le plus rentable… mais que peut-on faire en notre bas monde où la rentabilité est reine?

    De même pour la spécialisation. Quand la concurrence se spécialise, c’est difficile de faire efficacement toutes les courses de la saison. Parlez-en à Cadel Evans qui s’entête à vouloir être en forme pour toutes les classiques et les trois grands tours. Encore une conséquence de cette recherche de rentabilité…

    Depuis que la science a investi le cyclisme, c’est beaucoup moins poétique. Mais le germe épique n’a pas disparu pour autant, en dépit de tout…

    0
    0
  14. alain39

    L’explication du changement de comportement par la seule technique ne me semble pas plus crédible que l’explication donnée par Armstrong pour expliquer sa supériorité.
    Les repérages d’étapes médiatisés étaient destinés à tromper les naïfs.
    La technique a pu avoir une grosse incidence lorsqu’elle apportait une révolution comme ce fut le cas pour le dérailleur ou encore les vélos profilés à la Moser avec roues lenticulaires (et guidon de triathlète).
    Ceci étant même le meilleur entrainement et matériel du monde ne peut faire changer la biomécanique humaine.
    Et ce d’autant plus que ce changement de pédalage est arrivé soudainement et uniquement chez certains coureurs.
    Indurain qui passait les cols à la ramasse (certes assez en souplesse mais loin des meilleurs grimpeurs) a réussi d’une année sur l’autre à les passer en souplesse et ce avec les meilleurs grimpeurs.
    Je ne nie pas que la technologie influence le sport mais de là a penser qu’un meilleur entrainement quelques kg gagnés sur un vélo peuvent tout changer il ne faut pas rêver.
    Personnellement je pratiquais énormément la moulinette à l’entrainement et au sein d’un peloton. Ceci étant au moment des fortes accélérations il fallait mettre plus gros et certes j’arrivais à passer des bosses en 42×18 alors que les autres étaient sur le 15 et ce grâce à cette souplesse de pédalage. On se fatigue moins et on conserve une plus grande tonicité.
    Mais les cadences étaient loin de celles affichées ces dernières années car le souffle alors aurait manqué.
    Oui la science a confirmé chiffres à l’appui ce que tout le monde savait à savoir qu’un pédalage en souplesse permet de sortir plus de watts. L’exercice du sprint est le plus bel exemple. Seulement voilà ça ne peut se faire que sur des courtes périodes et non sur des kms comme le font les Armstrong Contador et autres.
    D’ailleurs le changement de comportement de schleck est un illustration de cette contrainte physiologique lequel depuis cette année a changé son coup de pédale pour passer plus en force. Certes il creuse des écarts plus conséquents mais est devenu moins explosif et a cessé de progresser par de multiples accélérations.
    Contador a gardé sa souplesse mais cette année force est de constater qu’il ne creuse plus les écarts. Fini la montée de Verbier ou il met 2 à 3 mn (sauf Schleck) à ses adversaires en 8 kms en moulinant comme une mobylette et sans avoir à souffrir d’un manque de souffle.
    On constate ainsi que les nouveaux protocoles de dopage influencent bien plus notoirement et rapidement les comportements que les pseudos évolutions techniques.
    Car entre 2009 et 2010 je ne crois pas avoir entendu parler de changements techniques importants (sauf le moteur électrique).
    Sassi par exemple a remis au goût du jour le travail en puissance dont Basso et Evans ont été des émules en 2010. Sassi opère pourtant depuis des décennies dans le cyclisme alors pourquoi d’un seul coup il insiste sur des entrainements ciblés sur la puissance.
    Vous verrez que si l’advenait que le dopage scientifique devienne impossible nous assisterions à une mutation prodigieuse au sein du peloton avec un retour massif des bûcherons.
    Ne nous moquons pas des bûcherons des années 80 car un peu comme le disco est revenu à la mode à la faveur d’un film ils risquent eux aussi de revenir sur le devant de la scène.
    L

    0
    0
  15. bernard

    Ahhhhhhhhhhh les belles années !!
    que dire de 2010 ou un jeune espoir de 20 ans faisant parti d’un de ces si bons comités tellement mis en valeur par la ffc est obligé de se tapper je sais pas combien de kms au volant d’un camion pourri parcequ’il n’y a pas assez de budget pour un accompagnateur…pour se rendre au championats de france en normandie et de repartir au même volant 3 jours aprés pour se rendre au tour du piémont pyrénéen.. le pére hinault s’il veut je lui en donne des occasions de gueuler…dans le bon sens bien sur

    0
    0
  16. stef_n

    J’en ai les larmes…Mais je pense que sa victoire à la doyenne sous la neige est tout un exploit.

    0
    0
  17. stef_n

    0
    0
  18. Clement

    Rollin fera les deux classiques canadiennes 😉

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.