Mondiaux : Boonen champion d’une nouvelle génération


Superbe victoire aujourd’hui du Belge Tom Boonen
, 24 ans, qui devient un des plus jeunes champions du monde de l’histoire récente avec les Américains Greg LeMond en 1983 et Lance Armstrong 10 ans plus tard, en 1993. Boonen s’est imposé au sprint après que le peloton ait repris Vinokourov, Bettini et Boogerd dans le dernier km.

Cette victoire de Boonen fait très plaisir (place aux jeunes…) d’autant plus qu’il démontre encore une fois savoir parfaitement supporter la pression et les attentes placées en lui. C’est souvent la marque des très grands. Quelle puissance ! Boonen couronne ainsi une saison remarquable puisqu’il a gagné cette année le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et deux étapes du Tour de France, excusez un peu. Le maillot irisé à l’avant du peloton sur les Flandriennes en 2006, avouez que ca aura de la gueule…

C‘était déjà la Boonenmania en Belgique depuis son doublé au printemps dernier, ca va être l‘émeute demain à son retour. Il a d’ailleurs annoncé qu’il s’installerait à… Monaco pour échapper selon lui à l’envahissant enthousiasme de ses supporteurs…

Le podium est complété par Valverde, 2e comme en 2003 à Hamilton, et par le Français Geslin, 3e, une surprise de taille et qui tombe à pic pour l‘équipe de France dont la journée avait été bien mauvaise jusque là.

Petacchi, McEwen et Zabel auront été débordés dans le dernier tour, le rythme imposé au peloton par l’attaque de Vinokourov dans la bosse étant trop rapide pour eux. Évidemment, le procès des coureurs sera impitoyable en Italie les prochains jours comme c’est toujours le cas lorsque la Squadra Azzura échoue dans sa quête du titre mondial sur un parcours qui aurait dû lui convenir.

Il est très intéressant de remarquer que le podium aujourd’hui appartient entièrement à la génération 1980 qui s’annonce déjà comme un grand cru et prête à prendre la relève. En ce sens, la journée d’aujourd’hui marque peut-être un changement de garde entre la “vieille” (coureurs nés avant 1980) et la “jeune” (coureurs nés en 1980 ou après) génération du cyclisme (Cunego est né en 1981).

Le film de la course

Ce fut un championnat du monde somme toute très classique, en 6 actes :

Acte 1 – une échappée matinale qui demeura devant environ 200 km, gracieuseté d’un coup organisé entre 2 copains d’entrainement, l’Américain Saul Raisin (il ira loin celui-là…) et le Kazakh Muravyev.

Acte 2 : un contre menaçant avec notamment Bettini et Valverde dans une échappée d’une dizaine de coureurs.

Acte 3 : une chasse menée par l‘équipe de France d’abord, puis par les Australiens ensuite, 2 équipes n’ayant personne devant depuis que Bettini, décidemment bien en jambes aujourd’hui, avait fait exploser le groupe d‘échappée.

Acte 4 : regroupement général à 17 km de l’arrivée.

Acte 5 : une attaque de Vinokourov (quel talent d’attaquant celui-là, bravo! avec lui on ne s’ennuie jamais!) contrée par un Bettini impressionnant et un excellent Boogerd. Cette attaque condamna plusieurs sprinters dont Petacchi, Zabel et McEwen.

Acte 6 : les 3 hommes sont repris à quelques hectomètres de la ligne et Boonen s’impose tout en puissance dans un sprint inévitable, bien amené jusqu’aux 300 mètres par le surprenant… Mario Aerts!

Les Québécois Parisien et Perras n’ont pas terminé l‘épreuve. Le Canadien Hesjedal termine 78e à plus de 4 minutes.

Le site web officiel de Boonen est ici mais c’est en flamand.
Quelques commentaires de Boonen après sa course sont ici.
Quelques commentaires de Geslin après sa course sont ici.
Les photos de Graham Watson sont ici.

Demain, on vous présente une mise à jour du pool avec seulement quelques épreuves au calendrier…

15 Commentaires

  1. toutouille26
    Soumis le 26 septembre 2005 à 1:15 | Permalien

    la nouvelle generation c’est le francais 3eme,pas boonen!!!
    boonen il a de nouveau que son age et son sang renouvelé le matin, c’est tout

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. toutouille26
    Soumis le 26 septembre 2005 à 1:19 | Permalien

    http://www.lequipe.fr/Cyclisme/index.html
    si c’est pas un menton de dopé,ca!!!
    j’espere qu’ils vont congeler 10 ans les analyses
    (pour armstrong il a fallu les congeler 7 ans quand meme!!!)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Johnn Mullins
    Soumis le 26 septembre 2005 à 11:49 | Permalien

    Quel petit esprit, c’est déplorable. Tu passes probablement toute tes journées à te doper de chips et de cola. Marre de ces types qui veulent donner des leçons à tous les sportifs.
    Ce sont de grands champions qui nous font rêver, toi par contre… La dope elle est partout même chez le mec qui se donne à fond 8h00 par jour dans sa petite entreprise (merci red bull etc) , il y a les produits licites et les autres…
    N’oublie pas ta ptite pilule pour roupiller avant de ruminer tes sombres pensées cette prochaine nuit.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. dg55
    Soumis le 26 septembre 2005 à 12:57 | Permalien

    c’est dommage d’en etre là;Boonen est sympa,mignon,et redonne envie de faire du vélo.de plus à son age,son palmares est consistant.alors laisse nous profiter du moment,sans rancoeur…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. Soumis le 27 septembre 2005 à 4:59 | Permalien

    et ta connerie!
    je fais 30 min de velo par jour pour aller au boulot(je pollue pas…) et j’ai fait des nombreuses journees de velo de 8 heuresnotamment pour aller a venise
    j’attends juste qu’ils montrent enfin l’exemple, comme geslin…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. Erik Zabel
    Soumis le 27 septembre 2005 à 5:33 | Permalien

    Pour la dixième fois :LES FRANCAIS NE SON PAS MOINS DOPPES QUE LES AUTRES !!!
    Tenez, un argument qui fait mal : Bassons a dit qu’il était impossible de remporter une étape du Tour sans doping. Et Moncoutié ? porpre parmis les propres ?

    De même qu’être troisième d’une course de 270 km derrières deux “chaudières” non françaises, ça le fait pas trop non plus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. Soumis le 27 septembre 2005 à 8:00 | Permalien

    pas d’accord!
    bassons a bien gagné une etape du dauphiné!!!
    sur un malentendu ca peut marcher!
    meme brard a fait 7 de paris roubaix!
    je note que ca roulait pas trop vite dimanche, c’est sur que si ca avait embrayé avant…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. bella Bicycletta
    Soumis le 27 septembre 2005 à 9:39 | Permalien

    Et à la seconde jeunesse de David Millar, vierge de chez vierge, chez Saunier-Duval vous y croyez?
    Si cela se confirme ce n’est pas de trés bonne augure pour Charles Dionne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. crevette masquée
    Soumis le 27 septembre 2005 à 10:50 | Permalien

    à Erik Zabel :
    Pour la dixième fois : le réglement est différent pour les français. Ils doivent subir le contrôle longitudinal imposé par leur fédération. Ce n’est le cas d’aucune fédération étrangère.
    Quant tu cites Bassons, peux-tu donner tes sources et ainsi éviter de sortir une phrase de son contexte ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. le cycliste bronchiteux asthmatique
    Soumis le 28 septembre 2005 à 4:01 | Permalien

    bon allez zap avec les commentaires chaudière-pas chaudière stériles et sans aucun intérêt surtout quand ils sont aussi peu argumentés. Retour à la course.
    Si le résultat de la course me satisfait pleinement quant au podium, parce qu’il s’agit d’un podium où, pour une fois, on ne retrouve pas les sempiternels trentenaires, je trouve les développements de l’après-course dans l’équipe d’Italie bien risibles et révèlateurs.
    Risibles car une fois de plus c’est il casino dans l’équipe d’Italie, où l’on a l’habitude de régler ses comptes à l’issue de la course lorsque la course est perdue. Quand la victoire est là, tout le monde est heureux et quand bien même quelques uns auraient des rancoeurs, ils s’assoient dessus parce que la victoire leur donne tort de toute façon. Par contre, lorsque c’est une défaite, voire ce qui est considéré comme un fiasco pour les italiens (plus mauvais classement dans un championnat du monde depuis ceux de 1983 à Altenrhein, source: Gazetta dello Sport de lundi ou mardi), on se lâche. Les donneurs de leçon s’en donnent à coeur joie pour charger leurs petits compagnons d’infortune et mieux faire oublier leurs propres fautes.
    Certes, Petacchi n’a pas été honnête envers ses coéquipiers en cachant ses problèmes de santé. Mais après tout la culture du secret, du non-dit est tellement forte en Italie… Car s’il avait ne serait-ce qu’alerté Ballerini sur ce point, peut-être que la tactique aurait pu être adaptée avec Bettini en électron libre et un leader à géométrie variable: lorsque le peloton est groupé, on joue Petacchi et lorsque Bettini est échappé, on joue Bettini. Ce qui aurait eu le mérite de reporter plus encore la responsabilité de la course sur d’autres équipes.
    Autre erreur tactique, mais à mettre à mon humble avis sur le compte de Bettini cette fois, les deux derniers kilomètres. Bettini a beau jeu de critiquer ouvertement Boogerd et Moerenhout sur leur non-participation à l’échappée. Mais peut-être a t’il oublié que l’on doit s’adapter aux circonstances de course (y compris au refus de collaborer d’un échappé). Pourquoi n’a t’il pas contré lorsqu’il y a eu le regroupement des 6 en tête ?? Cela aurait pu être une belle opportunité. Et surtout, pourquoi diable s’est il laissé enfermer contre les ballustrades comme un cadet??? C’est à n’y rien comprendre. On l’avait vu sur la Vuelta taper Petacchi au sprint pour signifier à Ballerini qu’il fallait compter sur lui et sa pointe de vitesse et le voila qui se laisse enfermer sans aucune possibilité de défendre ses chances dans un sprint où il aurait pu se classer honorablement. Je pense que Bettini a lui aussi bien des choses à se reprocher.
    Tout comme le reste de l’équipe d’Italie d’ailleurs. Car quel italien était présent dans le peloton qui est revenu sur les échappés? Quel italien a pu accompagner Boogerd et Moerenhout?? Aucun. Eux toujours aussi surs d’eux sur les championnats du monde, à la limite de l’arrogance selon certains, ont lamentablement échoué de manière collective dans le contrôle de la course. La faute à qui?? Aux coureurs incapables d’accompagner les coups partant dans la dernière bosse du dernier tour? Ou au sélectionneur qui a tout misé sur un sprint final pour Petacchi sans penser que d’autres chercheraient à tout prix à éviter ce sprint tant annoncé. Qui dans l’équipe italienne, à part Bettini, était capable de contrer les attaques d’un Vinokourov (autre satisfecit pour ma part de le voir une fois de plus secouer le cocotier)??? Visiblement personne.
    Moralité, un brin d’humilité serait bienvenue chez certains surtout quand on voit en face la solidarité dont on pu faire preuve les coureurs belges pour ramener le titre à la maison. Rien n’est plus emblèmatique d’un championnat du monde que de voir des Lotto rouler à fond les gamelles pour un Quick Step. A méditer dans certaines équipes.

    Enfin, mes plus sincères félicitations à Anthony Geslin pour son opportunisme mais qui témoigne qu’avec une grosse volonté (à ce titre, le petit article du Cycle d’octobre sur les championnats du monde est assez éloquent) et un peu de chance dans la course, il est possible de faire de bons résultats même en étant David suivi longitudinalement contre Goliath super dopé.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. didier girsch
    Soumis le 28 septembre 2005 à 8:17 | Permalien

    faut arreter le delire boonen n’est pas vanden brouke;et puis personne n’oblige qui que ce soit a aimer le cyclisme,à venir sur ce site et à eprouver du plaisir à voir un champion gagner intelligement et ,cerise sur le cintre,enfumer les italiens…le reste,c’est d’essayer de garder une lucide candeur

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Erik Zabel
    Soumis le 29 septembre 2005 à 9:23 | Permalien

    OK, je félicite la fédération française pour tous les efforts qu’elle fournit contre le dopage depuis 98, mais de là à dire que les Français ne se doppent plus depuis…laissez-moi rire !

    Expliquez-moi comment les coureurs comme Moreau, Virenque, Brochard ou Rous ont pu garder un niveau presque pareil après 98 “en ne se doppant plus” ?
    Et pourquoi c’est en France qu’on va chercher l’affaire Cofidis, l’un des plus gros scandales depuis 98 ?
    Qu’est ce que j’ai pu rire quand on plaignait des coureurs comme le regretté Salanson, qui font leur boulot avec leur seule jambe, dans le respect total du public.

    Le seul problème du cyclisme françaiss, c’est qu’il est très mauvais, et c’est tout.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. crevette masquée
    Soumis le 29 septembre 2005 à 10:41 | Permalien

    à Erik Zabel
    C’est grâce à l’affaire cofidis qu’on a pu savoir que David Moncoutié et Janek Tombak ne se dopaient pas.
    Quant à Brochard, en 1997, il gagne la plus grosse étape de montagne devant le futur podium final et il devient champion du monde après une démonstration dans le final. Il a fait quoi après 1998 ???

    Personne n’a dit que les français étaient tous propres. Le suivi, c’est juste un début, et ce serait la moindre des choses qu’il soit étendu à tout le peloton. Donc pour l’instant, le seul problème du cyclisme français, c’est qu’il ne suit pas le même règlement que les autres. Et le problème du cyclisme en général, c’est qu’il est pourri par le dopage et que la dénégation systématique dont tu sembles être un partisan ne permet pas de faire bouger les choses.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. nick
    Soumis le 29 septembre 2005 à 4:07 | Permalien

    Moi, j’aime bien Brochard.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. Soumis le 30 septembre 2005 à 12:08 | Permalien

    brochard a eu une fringale aux championnats de france!!!
    si c’est pas un champion qui a su se remettre en question,ca!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!