Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Marmotte réussie !

Je me suis arraché aujourd’hui sur la Marmotte et ne me souviens pas d’avoir terminé aussi entamé. Au final cependant, meilleur temps à vie pour moi, en neuf participations: 7h53 (7h55 en 2000, temps officiel). Mon compteur Polar indiquait cependant 7h42 de selle, sans compter certains arrêts, surtout ce 3 minutes perdues dans le haut du Télégraphe sur une circulation alternée. Aux sensations, c’est de loin ma Marmotte la plus rapide.

Ce temps me donne la 513e place sur un peu plus de 5100 classés au moment d’écrire ces lignes. Le dernier concurrent est arrivé à l’Alpe d’Huez sous des salves d’applaudissement, à 21h46 ce soir. Incroyable. Plus de 13h de selle… pensez-y. Je lève un immense coup de chapeau à tous les participants qui sont allés au bout de leur Marmotte aujourd’hui.

La météo était avec les coureurs aujourd’hui: beau et chaud. J’ai cependant franchi le col du Galibier sous quelques gouttes de pluie. Grosse chaleur dans la montée de l’Alpe d’Huez, ce qui a durci la course.

Ma course ? Bien dans le Glandon, descente "en dedans" vers Ste-Marie de Cuines, SportCommunication ayant annoncé la descente neutralisée au temps. Le temps final de l’épreuve est cependant le temps entre le départ et l’arrivée, et prend donc en considération le temps de descente du Glandon. J’aurais pu rouler considérablement plus vite dans la descente, comme beaucoup de concurrents qui ont respecté la règle. Petite critique donc pour SportCommunication: si on neutralise une descente, le temps final devrait être dégreffé du temps de descente neutralisée… Sinon, ceux qui sont bien descendu (et qui n’ont donc pas respecté la règle…) sont gagnants au bout du compte…

La montée du Télégraphe et du Galibier s’est également bien faite, j’étais bien et dans le coup, notamment grâce au ravito assuré par mon oncle Jean-Claude aux Verneys. Les 8 derniers kms du Galibier sont toujours une horreur, mais ca, c’était entendu dès le départ! J’étais à Bourg d’Oisans en 6h30. L’ascension de l’Alpe d’Huez m’aura donc pris 1h12min, mais au prix d’une grosse galère: j’étais cuit ! Quelle agonie ! Je suis monté au moral, pendu. Très, très difficile. 

Mes coéquipiers Martin (9h05) et Marc (10h20) ont également bien terminé l’épreuve. Le succès est donc complet pour mon petit groupe. Nous sommes ce soir très contents.

Je fais un petit coucou à Paolo Dupont qui a monté une partie du Glandon avec mon équipier Marc aujourd’hui en parlant de La Flamme Rouge, ayant reconnu le logo sur le cuissard d’équipe que portait mon équipier. Salut Paolo !

Un petit coucou aussi à Réjean Asselin de Jonquière, fidèle de La Flamme Rouge, que je n’ai pas pu rencontrer (que de cyclistes!) mais qui lui aussi est allé au bout de sa Marmotte.

Les VeloGessiens étaient bien sûr de la fête, d’autres reportages seront publiés dans les prochaines heures à ce sujet, notamment à propos de notre soirée d’hier où ils m’ont accueilli avec beaucoup de gentillesse. Je suis cependant inquiet pour Hughes, ayant terminé dans un temps considérablement plus lent que ce qu’il est habituellement capable de faire. Le virus ne serait peut-être pas complètement passé… Grosse performance par ailleurs de Patrick, qui termine à priori en 8h15, soit presque 30 minutes de mieux que ses meilleures références à ce jour. Bravo !

Je suis lessivé, complètement détruit. Dodo pour moi. D’autres nouvelles à suivre demain, notamment sur le Tour !

Partager

Précédent

Ambiance Marmotte

Suivant

Troisième chronique du Tour

17 Commentaires

  1. Jean-Daniel

    Bravo pour le temps.

    L’alpe d’huez en 1h12, ça me semble pas si mal après 7h de selle ?
    En combien de temps la montes-tu en temps normal ?

    0
    0
  2. Regis

    Bravo !!!!
    rien a dire de plus sinon quelle fierté d’avoir été au bout de soi-même quel que soit le temps parcouru !!!

    0
    0
  3. mitch

    Félicitation, tu peux être très fier!

    0
    0
  4. plasthmatic

    Sûr que la descente neutralisée, c’est du temps par rapport à une année où elle ne l’a pas été.
    C’était caniculaire ici en Lorraine hier, et les sites météos annonçaient quasimment la même chose, dans la vallée de la Maurienne notamment. Alors, si en prime le taux d’humidité relative a été celui constaté ici, franchir la ligne là-haut à l’Alpe d’Huez, c’est vraiment « encore plus quelque chose ». Heureux pour toi Laurent, que tu sois passé sous les 8 h, et plutôt nettement. Et puis souffrir à un moment donné, c’était la moindre des choses …
    Eh dites donc, Martin et Marc, une Grand Bo’ et une Marmotte en six jours de temps, quand vous débarquez, vous ne faites pas semblants ! goinfres ! …
    Vraiment bravo à vous, et amicalement,
    Pascal.

    0
    0
  5. Marmotte

    Bravo Laurent !

    0
    0
  6. Salut Laurent
    Pour l’équipe Vélogessien, tout c’est également bien passé.
    Hormis Hugues qui a crevé 2 fois et qui a du attendre pour récupérer un deuxième boyaux pour finir la course.
    Dommage car apparemment il n’était pas loin du groupe de tête.
    Pour ma part, j’ai suivi les consignes d’Hugues…
    Monter le télégraphe tranquillement pour monter le Galibier dans de bonnes conditions et pour l’Alpe….
    Le thermomètre annonçait 36° TERRIBLE !

    Patrick

    0
    0
  7. Guy Sanfaçon

    Bravo Laurent pour ta réussite. Nous saluons ta détermination et ton courage. Félicitations pour ton blogue.
    Au plaisir
    Guy et Claudine

    0
    0
  8. Louis

    Félicitation! 1h12 en fin de Marmotte c’est excellent! Ça prouve ta bonne condition. J’ai hate à ma prochaine Marmotte…

    0
    0
  9. Marie-Claude

    Bravo Laurent!
    Bon repos post marmotte,
    MC

    0
    0
  10. delirium89

    et voila il a encore envoyé du beau monde au tapis, ce Comendish n’a vraiment pas la classe de Cipo

    0
    0
  11. Dan Simard

    Félicitations Laurent d’avoir atteint tes objectifs, un de battre ton meilleur temps et secondo de terminer sans pépin soit personel, mécanique ou météo! Parlant météo, on se tape une canicule au Québec ces jours-ci (40C avec facteur humidex)

    0
    0
  12. bikelarue

    Bravo!

    0
    0
  13. Dupont Paolo

    Bravo Laurent.
    Bravo aussi a Marc; sur le Glandon il avais une bonne jambe et j’ai preconise pour lui 9:00 heures.
    Je pense que la chaleur a joue un role non negligeable.
    Ca sera pour 2011 peut-etre?.
    Paolo

    0
    0
  14. Dupont Paolo

    _il avait_, naturellement

    0
    0
  15. Olivier D.

    Laurent, je t’ai raté de quelques minutes, lorsque tes « collègues » de Vélo Gessien étaient sur le stand Ekoi en fin d’après-midi (est-ce que mon bonjour t’est parvenu ?). J’aurais bien aimé te parler en vrai.
    Bravo pour traverser l’Atlantique pour faire cette épreuve et battre ton record. Epreuve qui me fait aussi rêver dès l’hiver, chaque année.
    C’est vraiment la plus belle de toutes (de mon point de vue) et je me suis régalé sur les 175 km malgré la souffrance parfois.

    0
    0
  16. Anonyme

    Comment peut on neutraliser au milieu de la course? Pas possible! Tu descends tranquilles, remplis le bidon, faites de récuperation, attends une bonne group pour suivre dans la vallee et tu travers le mattelas…

    Et franchement, avez vous vu moins de chute? Plus lent = plus de freinage = des jantes plus chaudes = plus de danger.

    Désolé pour mes errurs grammaticales.

    0
    0
  17. Louis

    Laurent,

    Es-tu perdu dans le « dé-Tour » ….On aimerait avoir de tes nouvelles. Pas d’accident ?

    En regardant les résutats de la Marmotte 2010, sur le site de Vélo101 à http://www.velo101.com/fichiers/classements_cyclo/marmotte2010.pdf

    ton temps est à 7h26 et tu es 547e ? (et non 7h53 et 513e). Est-ce que ton temps référé sur ton site ne sera pas encore officiel ?

    À bientôt,

    Louis

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.