Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Marco Pantani (1970-2004) – 10 ans déjà…

… et toujours, ce vide dans le cyclisme. Saleté de dopage, qui aura rendu ce coureur rempli de panache fou et toxicomane à la fin. Que son histoire et sa mémoire nous inspirent à toujours respecter les règles, et à lutter sans cesse contre le dopage, ce cancer du cyclisme.

Partager

Précédent

Ca roule vite au Qatar!

Suivant

Nouvelle formule pour les cyclos La Québécoise et La Montréalaise

  1. Aussi, sur http://www.cyclingnews.com/features/armstrong-if-i-was-the-carpenter-pantani-was-the-artist
    cet article de…Armstrong sur Pantani, l’avant-dernier paragraphe est interessant…

    0
    0
  2. Regis78

    J’adorais ce coureur !!! vibrer à le voir avec ce rythme démentiel !!!
    bon, atterrer de savoir après-coup que ce n’était pas naturel, mais dégouté après l’annonce de son décès seul dans une chambre d’hôtel.
    C’est pour cela qu’avant de condamner les sportifs n’oublions pas le « système » dans lequel ils évoluent et dont les vrais responsables de cette gangrène ne sont jamais inquiétés.

    R.I.P Marco !!!!

    0
    0
  3. Donjuandodu

    J’ai toujours cru que la mort de Pantani était un sucide. Sa girlfriend avait rompu quelques temps avant et sa mort est survenue à la Saint-Valentin.
    Peut être que je me trompe…

    0
    0
  4. schwartz patrick

    Il ne me manque pas du tout; il a joué, il a perdu…
    Arrêtez de toujours invoquer le « système », ils agissent
    en toute âme et conscience, font un choix, en retirent
    les honneurs et les bénéfices de toutes sortes, alors que d’autres rament honnêtement et en toute discrétion!
    Vous êtes admiratifs de son impressionnant coup de pédale alors qu’il est chargé ,dans un premier temps, et après vous continuez à le soutenir en toute connaissance de cause ! dans ce cas, vous pouvez soutenir LA même si ses attitudes étaient franchement mauvaises et à l’opposé de celles de pantani, sans compter tous les autres puisque la liste est super longue… Vous en faites un héros romantique et je trouve çà insidieusement malsain …Moi, je pense surtout au mal qu’il a fait au sport et au cyclisme en particulier !

    0
    0
  5. schwartz patrick

    Défendre Pantani, c’est soutenir indirectement le dopage, désolé . Les circonstances de sa mort oeuvrent sur notre inconscient collectif, mais les faits sont là
    ,il est l’artisan de sa propre déchéance. Si je prends
    des pilules pour être plus performant à mon travail, je suis conscient et responsable, je fais mon choix;
    il est malheureux que l’affaire Pantani reviennent
    régulièrement sur la sellette; pour moi, ce n’est pas une icône ou un héros, quelque soit son panache ou sa manière de pédaler. Il a pris de hautes doses pour monter et gagner l’Alpe d’Huez, pas pour soigner maladroitement un refroidissement …pour la « spirale »,
    c’est une suite logique dans bien des cas, dont le sien.Lorsque mes potes du dimanche matin me lachent dans le premier col, rien ne me pousse à prendre autre chose qu’une boisson isotonique,la comparaison pourrait être ironique, mais j’ai les moyens de voir mon médecin pour qu’il me prescrive ce qu’il « faut »pour
    m’aider…

    0
    0
  6. Eletra

    Pantani n’a pas été le seul a faire des erreurs ni a entacher le cyclisme, loin de là! Dès son exclusion douteuse du Tour d’Italie en 1999 à Madonna di Compiglio, on l’a traité comme un assassin, alors qu’on a fermé les yeux et attendu tant d’années pour sévir avec d’autres.

    0
    0
  7. alain39

    Pantani c’est l’histoire d’un homme et d’une époque bien précise.
    Pantani incarne pour partie la dérive de tout un système qui corrompu à son sommet a fini par pervertir les coureurs.
    Le petit Pantani qui à 16 ans rêvait de gloire et de belles chevauchées a été happé puis broyé par ce système pour finir comme un pantin désarticulé dans la chambre aseptisée d’un hôtel italien. Une vulgaire ligne de coke a fini par achever un corps meurtri et une âme noircie par la honte et le ressentiment. C’est en homme aigri et incompris que Pantani a fait son dernier ride et cette fois ce n’était pas sur les cimes blanches des alpes.
    Il est à la fois l’artisan de sa perte mais aussi la victime. Une ligne difficile à tracer entre ce qu’il était et ce qu’il a été façonné.
    Tout homme est interdépendant de son environnement et les années 90 ont été un désastre.
    Il faut blâmer le système qui a détruit Pantani tout en sachant qu’à l’instar de tout à chacun il avait aussi sa part d’ombre.
    Il faut œuvrer pour que les nouvelles générations n’aient pas à faire ses choix car tout au fond de nous nous ne savons pas ce que nous aurions fait. Il faut s’épargner de vivre de nouvelles situations similaires et donc mettre bien en avant la lutte contre le dopage car elle est l’arme létale contre le dopage.
    Pantani a été quelque part sacrifié par le fanatisme de la dope qui prend les coureurs comme de vulgaires cobayes. Ces cobayes certes riches et adulés mais de simples cobayes qui comme les gladiateurs romains sont réduits à de purs produits « marketing » et dont on se moque du destin.
    Le pirate et sa légende ont fait vivre beaucoup de monde et ce sont ces gens là qui devraient être traduits devant les tribunaux. Mais voilà rien n’a été fait et on a des arguties bien médiocres sur la valeur de ce coureur sa probité etc… Le pb est ailleurs et malheureusement il n’a jamais été traité.
    Combien de Pantani avant que les instances se réveillent et fassent cesser cette mascarade de sport.
    Dans 10 ans ce sera peut être un hommage à Wiggo ou a Froome qui sera alors à la une de LFR. car à n’en pas douter eux aussi ont puisé au delà de leurs limites et pris le risque de se rompre.
    Ciao Marco et puisses tu trouver là où tu es la paix et un repos mérité.

    0
    0
  8. stéphane

    À l’attaque sous la pluie les mains en bas… mythique!

    0
    0
  9. Eletra

    Le dopage n’est pas près d’être aboli! Il est la vache à lait du sport spectacle sans lequel les profits financiers des performances et des records s’effondreraient.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.