Look Keo VS Time RXS : le match!

Look et Time sont probablement les deux sociétés les plus importantes sur le marché des pédales automatiques en cyclisme sur route. La société LOOK a commercialisé la première pédale automatique (c’était en 1985, après une année d’essai auprès de Bernard Hinault, notamment sur le Tour) et TIME a rapidement (dès 1987) offert à son tour une pédale automatique avec une particularité que Look n’avait pas, celle d’offrir une liberté angulaire supposée protéger les genoux lors de mouvements antagonistes en cours de pédalage.

Ces deux sociétés se font encore la lutte aujourd’hui dans ce marché et viennent toutes deux de lancer des pédales fort intéressantes, que nous présentons ici dans un petit match comparatif sans prétention.

look_keo_tis.jpgChez LOOK, on a baptisé la nouvelle-née KEO. On propose au moins 2 modèles, dont le Keo Carbon, faite d’un corps en carbone injecté. L’allure générale de la pédale reprend les formes caractéristiques des pédales Look, mais peut-être en plus délicat et épuré. À l’oeil, la pédale est attirante et on peut conclure à un design assez réussi, bien que somme toute assez classique et assez “lourd”.

time_rxs_carbons.jpgChez Time, on a rapidement laissé tomber les modèles Impact, pourtant commercialisés en 2001, pour faire place à la gamme RXS dont le fleuron est la RXS TI Carbon. D’un corps carbone comme la Keo, le design de cette pédale est plus novateur et plus anguleux que chez Look. Chez Time en effet, on n’hésite pas à tout remettre en question et les RXS ne ressemblent donc guère à leurs “ancêtres” Impact. Moins classique, le design de la pédale RXS plaira à beaucoup mais déplairait aussi davantage à certains que pour la Keo, qui fera probablement plus l’unanimité. De notre côté, on aime parce que le design nous apparaît plus novateur, moderne et agressif que chez les Keo.

Côté poids, c’est du pareil au même : 190 gr la paire pour Keo, 195 gr la paire pour RXS. Autrement dit, kif kif bouricôt. Idem pour l’axe, qui est en titane dans les deux cas, du moins pour les hauts de série.

Côté technique, la pédale Time situe l’axe très près du pied, une habitude pour cette marque. Il est généralement cru que plus le pied est près de l’axe, plus le pédalage est efficace, car comportant moins de déperdition d’énergie. La société Look semble dire qu’aucune étude scientifique n’a encore validé ce raisonnement, mais on en doute… Quoi qu’il en soit, on était traditionnellement beaucoup plus haut chez Look, et la nouvelle Keo place désormais le pied 6 mm plus bas (n’oubliez pas de baisser votre selle si vous adoptez les Keo!). Par ce changement, Look avoue en quelque sorte le problème avec ses anciennes pédales…

Le site web de la Keo ne précise pas si la pédale comporte une liberté angulaire. Nous croyons donc que cet aspect technique a été laissé de côté pour la Keo, alors que Time conserve cette caractéristique (5 degrés de flottement) qui a fait la réputation de la maison. Avantage Time selon nous.

Côté ajustement, les deux pédales permettent de régler la tension du ressort pour enclencher ou libérer le pied. Mais Look s’arrête là, alors que Time nous semble aller beaucoup plus loin : pour la première fois, on peut régler la distance manivelle-pédale (liberté latérale de 2,5mm), permettant ainsi de mieux adapter le pédalage à la position des genoux voire à la taille du cycliste et ainsi prévenir les frottements avec le pédalier. Avantage Time sans l’ombre d’un doute.

Côté cales, la nouvelle Keo exige une nouvelle cale Look, plus étroite et donc non compatible avec les anciens modèles. Chez Time, on annonce que la nouvelle cale des RXS permet la marche, un avantage non négligeable. Avantage Time encore une fois selon nous.

Enfin, Time mentionne sur son site web que la surface d’appui est record pour la RXS. Chez Look, on s’est aussi attaché à ce détail important, et on présente sur le site une intéressante étude comparative. Dommage cependant qu’on ait pris les anciennes Impact pour commenter les surfaces d’appui chez Time…

Pour conclure, ces deux pédales sont sans conteste du matos de pointe qui est destiné aux plus exigeants. Look innove avec la Keo en proposant une pédale certes encore classique, mais adaptée aux exigences du moment. Time nous semble cependant aller encore plus loin, et en ce sens nous apparaît avoir une longueur d’avance sur son concurrent. La RXS, plus technique, nous apparaît actuellement comme la pédale la plus intéressante du marché.

Côté prix, la Keo Titane Carbon est annoncée chez Total Cycling à 152,75 livres sterling contre 141 livres sterling pour la RXS titane carbon (incluant VAT dans les deux cas). À peu de chose près, on est dans les mêmes eaux.

Avis de La Flamme Rouge : tant qu’à investir dans une pédale haut de gamme, la Time nous apparaît davantage à la fine pointe de la technologie. On roulera Time en 2005 !

3 Commentaires

  1. Michel
    Soumis le 1 décembre 2004 à 10:24 | Permalien

    Salut,

    J’aimerais connaître l’opinion des experts quant à la résistance à l’usure de ce matériel. Le carbonne n’est pas, à ma connaissance, un matériel résistant à la friction. On connaît ses caractéristiques mécaniques et cela ne devrait pas constituer un problème de ce coté.

    Pour les avoir vues (Look KEO), ces pédales ne comportent pas de pièce qui protège contre cet élément majeur qu’est l’usure par friction chez le cycliste sérieux, voire avancé ou le coureur. Considérant le prix de vente affiché ici, plus de 300$ plus taxes, cet élément reste un point majeur dans la décision de rouler ou non sur ce type d’équipement…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Michel
    Soumis le 1 décembre 2004 à 10:24 | Permalien

    Salut,

    J’aimerais connaître l’opinion des experts quant à la résistance à l’usure de ce matériel. Le carbonne n’est pas, à ma connaissance, un matériel résistant à la friction. On connaît ses caractéristiques mécaniques et cela ne devrait pas constituer un problème de ce coté.

    Pour les avoir vues (Look KEO), ces pédales ne comportent pas de pièce qui protège contre cet élément majeur qu’est l’usure par friction chez le cycliste sérieux, voire avancé ou le coureur. Considérant le prix de vente affiché ici, plus de 300$ plus taxes, cet élément reste un point majeur dans la décision de rouler ou non sur ce type d’équipement…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Michel
    Soumis le 1 décembre 2004 à 10:24 | Permalien

    Salut,

    J’aimerais connaître l’opinion des experts quant à la résistance à l’usure de ce matériel. Le carbonne n’est pas, à ma connaissance, un matériel résistant à la friction. On connaît ses caractéristiques mécaniques et cela ne devrait pas constituer un problème de ce coté.

    Pour les avoir vues (Look KEO), ces pédales ne comportent pas de pièce qui protège contre cet élément majeur qu’est l’usure par friction chez le cycliste sérieux, voire avancé ou le coureur. Considérant le prix de vente affiché ici, plus de 300$ plus taxes, cet élément reste un point majeur dans la décision de rouler ou non sur ce type d’équipement…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!