Les nouvelles du jour

1 – L’EICMA show de Milan, le grand rendez-vous annuel pour découvrir les nouveautés côté matos en prévision de 2006, aura lieu du 16 au 19 septembre prochain. Il sera intéressant de découvrir ce que nous réservent les grandes compagnies oeuvrant dans le marché du cycle.

2 – Peut-être pour une des rares fois dans sa vie publique, Jean-Marie Leblanc, ce petit monarque sans envergure, a prononcé des paroles sensées aujourd’hui, estimant que les contrôles rétrospectifs devraient faire partie des procédures autorisées dans les contrôles anti-dopage. Voilà une bonne idée en effet qui pourrait avoir un effet très dissuasif chez les coureurs (“si je me dope maintenant, je ne serai peut-être pas piqué mais dans trois ans?”). Affaire à suivre et espérons que l’UCI adoptera une philosophie constructive en ce sens…

3 – la presse allemande n’est pas tendre envers Armstrong au lendemain des révélations publiées dans L‘Équipe. Normal, Jan Ullrich a terminé si souvent 2e.

4 – Outre les 15 tests positifs sur le Tour 1999 (dont 6 sont de Lance Armstrong), on apprend que c’est… 40 échantillons du Tour 1998 (la belle époque!) qui se sont avérés positifs à la fameuse molécule. Impressionnant. Espérons qu’on pourra aussi identifier le nom des coureurs dont Marco Pantani fait probablement partie (et peut-être aussi Richard Virenque et Jan Ullrich).

5 – c’est José Azevedo qui a été désigné leader de l‘équipe Discovery pour la Vuelta, une équipe qui comptera en son sein des coureurs comme le Canadien Barry mais aussi les prometteurs Tom Danielson et Stijn Devolder. Ayant déjà gagné le Giro (Savoldelli) et le Tour (Armstrong), l‘équipe américaine réalisera-t-elle la passe de trois en 2005 ?

6 – il faut lire ce court article sur les succès des coureurs Français en 2005. Éloquent.

16 Commentaires

  1. jaquet
    Soumis le 13 avril 2005 à 10:52 | Permalien

    Bonjour,

    Ce problème est survenu à un ami équipé d’un vélo Look et roues Shimano. Après bien des déboires (montages et démontages de la fourche etc…) et des frayeurs, la solution pour ce cas: changer les roues par des Campa. Neutron, et, envolés les problèmes. L’angoisse c’est quand on commence à avoir peur de son matériel, là on touche le fond. A quand un essai des Argon 18 (de chez vous) ? Je suis accro de votre site. Salutations de Lausanne en Suisse.

    roland jaquet

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Soumis le 14 avril 2005 à 10:35 | Permalien

    Si je on ne renvoi pas l’équipe, est-ce que notre participation est annulé?

    De un, avec Hondo positif, je part déjà avec un retard.

    De deux j’ai oublié le nom d’un de mes coureurs.

    Qu’est-ce que je fais?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Soumis le 14 avril 2005 à 10:35 | Permalien

    Si je on ne renvoi pas l’équipe, est-ce que notre participation est annulé?

    De un, avec Hondo positif, je part déjà avec un retard.

    De deux j’ai oublié le nom d’un de mes coureurs.

    Qu’est-ce que je fais?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. Soumis le 14 avril 2005 à 10:35 | Permalien

    Si je on ne renvoi pas l’équipe, est-ce que notre participation est annulé?

    De un, avec Hondo positif, je part déjà avec un retard.

    De deux j’ai oublié le nom d’un de mes coureurs.

    Qu’est-ce que je fais?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. toutouille26
    Soumis le 26 mai 2005 à 5:50 | Permalien

    de quel giro passionnant parlez vous??
    6h45 de velo avec le stelvio et une pauvre attaque de simoni a 5 bornes de l’arrivee pour prendre 30 secondes..
    le velo pro est devenu navrant
    le dopage l’avait tue peu a peu
    les oreillettes l’ont enterre
    mes remerciements vont bien entendu a verbruggen (en priorité)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. toutouille26
    Soumis le 30 juin 2005 à 8:49 | Permalien

    analyse des forces en présence :
    http://toutouille28.monsite.wanadoo.fr/page4.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. erickk
    Soumis le 30 juin 2005 à 2:49 | Permalien

    Concernant premont, comme c’est a la fois ma voisine et que je l ai vu a l entrainement pendant le temps que je préparais le parcours, Marie Helene est dans son jardin au Mont Sainte Anne, au sens propre comme au sens figuré.

    Ca enleve rien a sa victoire…

    erickk

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. alain
    Soumis le 30 juin 2005 à 5:26 | Permalien

    pourquoi ne pas etre super fier de Marie Helene la montagne et la route sont tout aussi meritoire ,elle est championne dans son domaine et tant mieux pour tout le QUEBEC qu elle represente .Etre de marbre a sa performance est d un non respect incomprensible venant d un cycliste comme la flamme rouge et consider cette victoire de seulement jolie me laisse …!!!???

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Dan
    Soumis le 30 juin 2005 à 9:01 | Permalien

    Ha ha le vélo de montagne plus facile que la route. Vraiment marrant ce Laurent.
    Demandez à Lyne Bessette si c’est si facile. Ce sont deux disciplines très différentes avec des efforts différents. Le vélo de montagne se rapproche plus du ski de fond en terme d’effort. C’est deux heures de course à 90% de la fréquence cardiaque maximale.

    C’était vrai il y a une dizaine d’années que les routiers excellaient lorsqu’ils passaient au vélo de montagne plus maintenant. Les disciplines se sont spécialisées.

    Moi je peux nommer des cyclistes québécois qui viennent du vélo de montagne et qui excellent sur la route monsieur le connaisseur. Eric Boily, Jean-François Laroche, Mathieu Toulouse, Alexandre Nadeau, Jean-Philippe Provost, Pascal Buissières, Luc Blain etc.

    Allez leur demander si c’est si facile le vélo de montagne.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. Eric
    Soumis le 5 août 2005 à 1:47 | Permalien

    Pour Montréal-Québec. 230 coureurs enregistrés. Un record il l`organisateur et la fédé a demander une dérogation car sa surpasse le nombre limite. Alors le peloton sera séparer en 2 au départ. Seniors en premier peloton et maitre en deùxième peloton.Rendu un peux avant le pont de Repentigny les 2 peloton seront regroupé pour tous partir ensemble. C`était la seule facon que tous le monde puissent y participer. De toute facon sa change rien a la course car le début est controlé. Ensuite de source sur. Tous coureur qui se fait lacher avant Trois-rivières ne pourras probablement pas le refaire l`année prochaine selon la fédération. Trop de personnes ne se rendre pas à Trois-Rivières selon la fédération. Bonne chance à tous et moi j`y serais mais dans la cyclo-sportive. Venez me voir Laurent avant mon départ a 7 heures.
    Eric Wiseman
    Représentant Louis Garneau Sports

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. Soumis le 5 août 2005 à 11:41 | Permalien

    Il y’a pire comme :

    ¤ Par une météo peu clémente, le 8 juin 2002, afin d’effectuer un petit entrainement avant de participer au Race Across the Alpes (RATA) en Autriche (525km pour 12600m de dénivelé…!!!), Thierry MOIROUD et Dominique BRIAND du S.C. Manissieux (69) bouclèrent 2 fois chaques faces soit 8 ascensions : 9613m de dénivelé en 276km…!!!, le tout en 15 heures…

    ¤ Ce “record” semblait dur à égaler et certainement difficile à battre puisque, d’après notre réglement, les ascensions doivent se dérouler sur une journée (entre le lever du jour et la tombée de la nuit ). Pourtant, le 18 juin 2003, le même Dominique BRIAND le portait à 9 asensions ( 10236m de dénivellation en 327km, le tout en 16h20). Quand s’arrétera-t-il ?

    Perso j’aime bien le beau passage à 19% sur 1.5km…. Par Artemarre

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. Soumis le 6 août 2005 à 9:01 | Permalien

    SI TU L’AVAIS DANS LA BOUCHE…

    Comme tous les ans après le Tour, apparaît ce moment d’immense lassitude avec ces traditionnelles épreuves estivales et les surenchères de transferts intra-utérins, débiteur de lignes chez tous les médias et multi-médias, reprenant à qui mieux-mieux, l’information, retournée dans tous les sens, décortiquée, autopsiée, vivisectée… Nous ne collaborerons pas à cette immense partouze du scoop, kamasutra de l’actualité vélocipédique. Non, après quelques jours de vacances bien mérités, Le Vélo Sans Selle poursuit, fidèle à ses principes, sa croisade contre la concupiscence et les bien-pensants, laissant au placard les onguents lubrifiants sensés atténuer la douleur.
    Donc, quelques jours de repos pour se remettre de cette ruée vers l’or et digérer les flots de bêtises universelles débités sur les routes de juillet, reniant le père spirituel Bernard Hinault, qui de jeune loup courageux et teigneux, sombrera dans la démagogie de bazar et la caricature du vieux con. Armstrong gagne parce qu’il est le plus fort, point à la ligne. Analyse froide et abrupte, le bon sens paysan, le bon sang paysan, Hinault, patriarche fermier, réglant ses comptes à coup de douze, souteneur de prestige d’un Tour qui le fit vivre confortablement.
    Une semaine après le défilé sacerdotal sur les Champs-Elysées, gay-pride de la gente pédalant, nos vaillants routiers se retrouvaient sur les routes du grand prix de Hambourg, ce qui fera dire aux dirigeants de la Quick-Step : « Si tu l’avais dans la bouche, tu pourrais pas dire Grand Prix de Hambourg, mais papa ça bourre ! ». Il est vrai que pour bourrer… Deux Quick-Step sur les marches de la gloire, Pozzato sur le poteau coiffera Paolini, bien dégagé autour des oreilles.
    Et que Dieu nous pardonne du peu de compassion à l’égard de Philippe Gaumont, livre que nous finirons par lire après tout ce temps, dans le but de chasser l’ennui estival. Nous n’apprendrons d’ailleurs rien de particulier, si ce n’est que le cyclisme n’a d‘égal que les coulisses du Vatican, secrètes et mystérieuses, où l’orgie flirte avec le confinement apostolique.

    Nous sommes juste heureux de la retraite (dorée ?) de Lance Armstrong, cataclysme destructeur de nos rêves d’enfant.

    Et comme dirait Henri Desgranges : « Armstrong sera le premier homme à nous l’avoir mis dans la lune ! »

    Amen !

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. nick
    Soumis le 25 août 2005 à 4:13 | Permalien

    Comment Christian Prudhomme va-t-il gérer le lourd héritage laissé par Leblanc (8 Tours consécutifs “ternis” en somme) ? Et on ne compte pas ceux des Bjarne Riis ou des Jan Ullrich de la grande époque.
    Il a pris ses fonctions au tout début des années EPO faut dire, avec les cinq consécutifs du Roi Miguel. Et peu de temps après l’affaire Delgado (qu’il avait suivie pour L’Equipe, tiens). Pas de bol.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. toutouille26
    Soumis le 25 août 2005 à 5:05 | Permalien

    lui etait tres bon commentateur(il jouait le role annuel celui qui y connaissait rien avec un connaisseur a cote)et se debrouillait tres bien,bien mieux que ses deux suivants(horreur!!!)
    il est tres intelligent mais je crains le pire car leblanc lui a appris le metier cette année!!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. Soumis le 25 août 2005 à 5:18 | Permalien

    commetaire assez idiot de Tino Rossi des Mardis cyclistes de Lachine.

    « Tu ne gagnes par le Tour de France avec de l’eau et du pain. Pour tenir le coup pendant 21 jours dans une épreuve aussi exigeante, ça prend des suppléments et je pense que ces produits devraient être légalisés.

    « Le malheur, c’est que ces histoires font très mal à notre sport. J’ai peur que les gens finissent par penser que tous nos athlètes sont dopés et qu’ils ne viennent plus assister à nos courses. »

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. Soumis le 25 août 2005 à 5:37 | Permalien

    Dans tout cela il est drôle de lire les commentaires sur un site américain comme Velonews. Étions-nous les seul à douter?? Est-ce qu’on va revoir les hostilités de la guerre du golf II entre le États-Unis et la France.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!