Les nouvelles du début de semaine

1 – L’ancien coureur Jesper Skibby, professionnel de 1986 à 2000 chez TVM presque exclusivement et notamment vainqueur de l’étape Avranches-Evreux sur le Tour 1993, publie demain un livre dans lequel il avoue s’être dopé (EPO, cortisone, hormones de croissance, testostérone et stéroïdes) à partir de… 1993 justement. Il est intéressant de lire ses propos: L’effet était quasiment instantané, je me sentais plus fort que jamais et en descendant du vélo, je ne ressentais aucune fatigue. Pourquoi de tels aveux maintenant ? On l’ignore! Mais voilà encore une preuve que ce ne sont pas seulement ceux qui gagnent régulièrement qui se dopent; simplement pour suivre le rythme du peloton, il faut aussi assurer.

2 – On vous parlait la semaine dernière de l’élection à venir du nouveau vice-président de l’AMA. C’est chose faite et c’est Jean-François Lamour qui a été désigné. Voilà une bonne nouvelle, Lamour ayant par le passé pris des positions assez fermes contre le dopage dans le sport. On veut croire qu’avec lui, l’AMA maintiendra une position engagée dans la lutte contre ce fléau et saura tenir son bout face à des organisations, notamment l’UCI, qui n’ont souvent d’autres intérêts que de défendre l’image de leur sport, peu importe le prix.

3 – On adore la position du manager de l’équipe Gerolsteiner qui a déclaré qu’un coureur qui refuserait de se soumettre à des tests d’ADN aurait bien peu de chances de courir pour son équipe. Voilà quelqu’un qui a compris les choses et on salue son courage. Hans-Michael Holczer a déclaré Many riders still haven’t recognised it yet, that nobody can and will force them to give a DNA sample. But it is the best possibility for them to exonerate themselves if they face doping charges. C’est exactement ça. De plus, il n’hésite pas une seconde à répondre d’un éventuel refus d’un de ses coureurs : Then it’s time for me as team boss to stand firm. In the end, the team belongs to me and my wife. We are the ones who make the rules and decide who we will hire. Si l’UCI pouvait adopter cette ligne de conduite et imposer les règles… Bref, respect M. Holczer. Chacun à sa place et vous ne l’avez pas perdu de vue. On ne peut en dire autant de bien des gens du milieu cycliste.

4 – Le parcours du prochain Giro sera dévoilé depuis Milan le 2 décembre prochain. Il apparaît déjà qu’une étape se terminera à Briançon, ville des Alpes françaises souvent visitée par cette épreuve (dernier passage, en 2000). Il est donc à prévoir que l’Izoard sera escaladé en 2007!

5 – Petit classement très sympathique des meilleurs coureurs de Classiques de l’histoire du cyclisme. En première place, qui d’autre que… Eddy Merckx ? Faites la même chose pour les courses par étape et la première place sera également occupée par le même gus, une autre façon de mieux comprendre le formidable palmarès de cet athlète unique au monde. Par contre, le coureur à la 3e place est une honte pour l’histoire du cyclisme. Une tache au palmarès.

6 – En 2007, le ProTour va-t-il enfin conquérir les foules ? Y aura-t-il une véritable alliance contre le dopage ? Le cyclisme français va-t-il sortir de l’impasse ? "L’affaire Puerto" sera-t-il le fiasco annoncé ? Quatre questions pour 2007 et on a trouvé les réponses bien construites, remplies de réalisme. Pour ceux qui voudraient par ailleurs tourner le fer dans la plaie concernant l’affaire Puerto.

7 – Quant une épreuve, le Tour de France, se coupe de ses racines sportives. À la lecture de ce court texte, on comprend mieux les enjeux qui découlent du Tour et pourquoi tant de coureurs continueront à se doper sans vergogne dans le but de bien y performer.

Fouillez nos archives!