Les leçons du Tour

Avec un peu plus de recul, on peut certainement évoquer quelques leçons apprises de ce récent Tour de France. Et vous avez été nombreux à laisser des commentaires passionnants suite à mon texte d’hier, commentaires qui ont permis de susciter des réflexions parmi nous.

Première constatation, les équipes sont inégales, et cela nuit au spectacle. Plusieurs d’entre vous évoquez un plafond salarial, comme dans d’autres sports. Je suis parfaitement d’accord! Sans un tel plafond, la Sky peut engager Froome, Thomas, Kwiatlowski et Landa grâce à ses millions d’euros que d’autres équipes n’ont pas. Plus encore, cela nuit au spectacle car plusieurs  de ces excellents coureurs pourraient être leaders d’une autre équipe! Au lieu de ça, ils roulent pour Froome… et empochent les millions d’euros. Landa est un excellent exemple, pourquoi a-t-il quitté Astana où il roulait pour Aru pour la formation Sky où il roule pour Froome, plutôt que pour une formation où il aurait été le leader?

Je suis donc favorable à un plafond salarial dans le cyclisme professionnel, nous sommes rendus là.

Deuxième réflexion, les “marginal gains” et la force collective des Sky en juillet, ils nous refont le coup chaque année. C’est quand même un peu surprenant de voir autant de domination en juillet pour une équipe qui, le reste de l’année, ne domine pas autant. Marginal gains? Chose certaine, la Sky fleurte avec la limite de la légalité au sujet des AUT, et dispose d‘énormes moyens pour mettre les coureurs dans les meilleurs conditions possibles en juillet. Récemment, l‘équipe se serait intéressée au dopage du… cerveau, permettant de reculer les seuils de tolérance à la douleur. On est dans la science fiction!

Chose certaine, la Sky a le sens du timing: tous les coureurs arrivent en forme au bon moment. Et mine de rien, si Landa avait terminé sur le podium, on aurait eu deux Sky et un ex-Sky aux trois premières positions de ce Tour de France!

Troisième réflexion, le parcours. On annonce l’an prochain un contre-la-montre par équipe, ce qui rendra la présence d‘équipiers solides encore plus nécessaire. Sans changement, la disparité des équipes pourrait ressortir davantage encore. Si je n’ai rien contre le chrono par équipe (c’est une discipline intéressante du cyclisme), pourquoi ne pas ré-introduire le chrono en côte, style ascension du Ventoux contre-la-montre, pour équilibrer le tout? C’est peut-être un élément fort qui a manqué ces dernières années au parcours du Tour de France.

Quatrième réflexion, comment inciter les favoris à attaquer plus souvent, et limiter la capacité d’une seule équipe de cadenasser la course? On peut penser à diverses mesures: par exemple, réduire le nombre de coureurs par équipe de 9 à 8, voire 7 coureurs. Cela permettrait davantage d‘équipes au sein du peloton sans en changer le nombre de coureurs, et limiterait la capacité des équipes de contrôler la course du km 0 jusqu‘à l’arrivée.

On pourrait aussi donner des bonifications en temps en cours d‘étape, un peu façon sprints intermédiaires… Avec un col situé en début de course et des bonifs en temps en haut, voire au pied de la descente suivante, on inciterait les leaders à partir de loin. Et on obligerait le maillot jaune à davantage d’agressivité aussi.

Cinquième réflexion, les oreillettes. Vous connaissez mon avis… j‘étais encore désolé cette année de voir des coureurs se lancer dans des échappées vouées à l‘échec, les oreillettes permettant de tout contrôler derrière. Il faut s’en débarrasser, la sécurité n’a rien à voir là dedans!

En conclusion, on pourra retenir de ce Tour de France le ras-le-bol du public français face à la domination Sky, Chris Froome ayant été copieusement hué à de nombreuses reprises sur les dernières étapes, et notamment dans le stade-vélodrome de Marseille. Sans plafond salarial, certaines équipes pourront démarcher des coureurs afin de s’octroyer la capacité de tout cadenasser. La réforme du cyclisme passe peut-être par une revue du calendrier et de la redistribution de l’argent, mais aussi par l’imposition d’un plafond salarial.

Avec quatre Tours de France en poche, il est clair que Froome voudra égaler Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain dès l’an prochain. Le cyclisme a un an devant lui pour préserver l’intérêt de la course… en variant les genres et en n’hésitant pas à innover. C’est l’innovation qui a aussi construit la légende du Tour!

29 Commentaires

  1. Soumis le 25 juillet 2017 à 1:19 | Permalien

    Les nouvelles frontières du dopage et l’éloge de la transparence..:

    http://dopage.blog.lemonde.fr/2017/07/21/__trashed/

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  2. mica
    Soumis le 25 juillet 2017 à 2:43 | Permalien

    J’ ai essayé de lire l’ article du monde, et là, je dois l’ avouer, je n’ ai pas compris grand chose!
    Stimulation transcraniéne afin de surpasser ses limites , je n’ y crois pas trop car les coureurs cyclistes usent, et abusent, de leurs wattmétre afin, justement de ne pas « se mettre dans le rouge ».
    Gains aérodynamiques, marginaux ici ou là? Je vais dire, mais c’ est une provocation, que le véritable progrès dans ce domaine, c’ est le vélo couché- caréné (sorte de cercueil à roues) et là les performances sont fabuleuses (93 Km pendant 1 heure et 144 Km/h au 200m lancé) de quoi réver et faire réfléchir sur notre sport aérodynamique (et pas que!)

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -1 (from 7 votes)
  3. alain39
    Soumis le 25 juillet 2017 à 3:26 | Permalien

    je rebondis sur le message de otto lilienthal qui ouvre une belle réflexion sur ce qu’est devenu le dopage et la limite entre dopage et recherche de performance.
    Je viens de découvrir que les scientifiques de Harvard ont développé un régime alimentaire qui compense l’apport de glucides par un apport de lipides. Au départ il était notamment destiné à la lutte contre le cancer.
    Concrètement depuis la nuit des temps le carburant utilisé pour les muscles a été les glucides. Pour faire simple ce mode de carburation dégage à des stades élevés les lactates qui lorsqu’ils atteignent un certain niveau viennent réduire la puissance musculaire. Quiconque a fait du vélo sait que lorsque l’on est en seuil anaérobie rapidement les muscles sécrètent des lactates et c’est le coup de bambou. Idem avec la fatigue.
    Avec un régime alimentaire spécifique très riche en lipides et pauvre en glucides on arrive à modifier le métabolisme et à faire que le carburant des muscles devient les lipides. Ca prend de quelques semaines à quelques mois pour être totalement efficace. Ce manque de carburant sous la forme de glucides impose à votre organisme de brûler ses graisses. A priori aucun impact négatif sur le rendement musculaire et aucune diminution de la masse musculaire.
    Par contre chimiquement brûler des lipides produit moins de lactates.
    Vous comprenez tout de suite les apports:
    vous brûlez votre graisse et donc diminués votre poids. Cette génération de squelettes sur le vélo incarne bien cette dérive.
    Vous faites moins de lactates et donc améliorez votre endurance et vos performances en repoussant le fameux coup de bambou.
    Diminution de l’inflammation systémique liée à la pratique à haute dose du sport.
    Il existe même une boisson vendue à 2700 € le litre qui boost cet apport de corps cétoniques en cours d’effort (esters de cétones) et qui selon des études donnerait un gain immédiat de performance de 2% pour autant que l’on suive le régime cétogène. Cette boisson utilisée au départ par les militaires est aujourd’hui en vente libre en Angleterre. Tiens tiens.
    Les noms de Bardet et Froome figurent parmi les adeptes de ce régime alimentaire.
    Selon les organismes les effets varient car pour certains le changement de carburant ne se fait pas totalement certains métabolisme refusant de passer pleinement en mode lipides. Nous ne sommes pas égaux devant la nature.
    Qu’en penser? Dopage?
    Franchement je pense que ce régime qui doit venir en plus d’autres pratiques plus contestables est sans aucun doute une sorte de dopage puisqu’à 2700€ le litre peu de personne peuvent se payer ce luxe.
    Le sport est devenu le lieu de toutes les expériences et clairement milite en faveur d’un cyclisme à 2 vitesses.
    Avec les contrôles l’EPO qui est toujours utilisé ne peut plus donner un avantage décisif et donc il faut trouver d’autres sources de gains marginaux et dans ce domaine la recherche a fait de gros progrès.
    A ce jour les apports cétogéniques ne sont pas considérez comme du dopage mais on comprend que la tendance est bien celle qui va vers la création de champions et non l’avènement de champions.
    Par contre il ne faut pas tout jeter car toutes ces recherches destinées à améliorer notre qualité de vie doivent continuer car à terme elles seront vulgarisées.
    Mais ont-elles leur place dans le sport qui normalement est le lieu où des sportifs (personnes en bonne santé) à égalité de moyens et de chances s’affrontent.
    Les fondamentaux de la compétition sont donc floués et quelque part nous sommes bien en face d’un nouveau type de dopage puisque effectivement le recours à ces pratiques est confidentiel.
    On arrête pas le progrès et dans quelques années nous apprendront que les victoires de Froome ont été obtenues par le recours à des protocoles médicaux et hygiéniques avant-gardistes. C’est moins flatteur que d’avoir été le plus fort en raison de sa supériorité physique. Mais c’est la réalité de notre époque et les faits sont têtus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +20 (from 24 votes)
  4. mica
    Soumis le 25 juillet 2017 à 3:49 | Permalien

    Alain 39: ton article est bien savant.
    Donc , si l’ on peut amener l’ organisme à bruler des « graisses » au détriment des « sucres », pourquoi pas?
    D’ autant plus que ce serait plus efficace et que cela aurait le grand avantage, de nos jours d’ étre plus léger.
    Il y a le bémol du à cette fameuse boisson à 2700 euros le litre (ais je bien lu ?)
    Bon si cela a déja été utilisé par les militaires et les cyclistes, qui ne postulent pas au titre de plus intelligents du monde, de nombreux autres sportifs ont du y « goutter ». (n’ étant pas plus imbéciles)
    Mais pourquoi ne parle t’ on de tout cela (stimulation du cerveau, graises – sucre……) qu’ à l’ envers du vélo?
    tous les sports sont touchés, c’ est une évidence; mais le cyclisme a bien d’ autres problèmes….

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  5. alain39
    Soumis le 25 juillet 2017 à 5:23 | Permalien

    Le lien ver le site santé et nutrition qui a publié un article assez simple et complet sur les apports cétoniques. http://www.sante-et-nutrition.com/regime-cetogene-sport/
    On y parle du cyclisme comme sport utilisateur de cette diététique.
    Il existe d’autres article scientifiques très documentés qui attestent de la complexité et du besoin d’un véritable suivi médical.
    Le manque de glucides n’est pas sans effets sur le cerveau, les sautes d’humeurs, et les artères.
    De vrais scientifiques travaillent sur le sujet et ce n’est pas si simple. Certains que des traitement doivent exister en parallèle et qu’ils ne sont pas donnés comme le fameux litre d’apports cétogénique à 2700 € le litre. C²’est bien le montant, vous ne rêvez pas. Plus cher qu’un Romané Conti. Si franchement ça ne donne pas de gains ce serait étonnant. Il faudrait prêter attention à la valse des bidons chez certains. Un bidon à ce prix là on en prend soin et surtout on évite qu’il tombe dans des mains étrangères. d’ailleurs dans les bidons l’apport de sucre doit être limité.
    En résumé pour gagner le tdf il faut manger comme les hommes de Cro-Magnon et bannir les céréales et tous les sucres. Adieu les pâtes, riz, céréales, bananes au petit dej et bonjour les avocats, amandes, noix, beurre, bacon et les produits gras etc… le tout arrosé du fameux breuvage à 2700 € le litre.
    Ca met un sacré coup à nos idées reçues en matière de diététique sportive.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 5 votes)
  6. mica
    Soumis le 25 juillet 2017 à 6:29 | Permalien

    Pour peut étre « sauver » le Tour:
    + court (environ 17 jours)
    2 vrais clm plats, sans piéges, à Marseille, on a eu de la chance qu’ il ne pleuve pas
    1 clm en montagne
    3 étapes type Massif central, Vosges ou jura.
    5 ou 6 étapes de hte montagne ,avec 2 ou 3 arrivées au sommet.
    Le reste: plat sans « piéges » genre pavés ou rtes dangereuses ou étroites, ou mobilier urbain.

    A peu prés idem pour Giro et Vuelta avec pour ces 2 épreuves alternance, donc 1 année sur 2.
    Je sais bien que ce n’ apparaitra pas possible, pourtant ce serait faire preuve de réalisme que d’ aller dans ce sens.
    Même pour les clm on est mal barrés vu le contexte Franco Français, pourtant ce n’ est pas en supprimant ces épreuves en France que l’ on rendra les Français meilleurs, ASO pratique la « politique de l’ autruche ».

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -6 (from 12 votes)
  7. Thierry mtl
    Soumis le 25 juillet 2017 à 6:44 | Permalien

    Cette boisson est utilisée par certains Sky, seulement en période d’entrainement et de manière encadré. C’est pour préparer l’organisme. Des coureurs ont deja noté qu’elle a un goût épouvantable. Juste pour ça, elle n’est pas utilisable de facon régulière.
    Plusieurs articles en parle sur le Web. La Sky admet utilisé le produit, pour ceux qui le veulent…

    Une choses est certaine, Froome a terminé le tour plus lourd cette annee que lors des autres conquêtes.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  8. Wolber
    Soumis le 25 juillet 2017 à 7:14 | Permalien

    La création de champions et non l avènement de champions…très juste à mon sens

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +4 (from 4 votes)
  9. Wolber
    Soumis le 25 juillet 2017 à 7:34 | Permalien

    Je me rappelle Hinault et son fameux régime dissocié scandinave en 84 à la veille du Grand Prix desNations.
    C était déjà , un peu, ds le même ordre d idée, appauvrir l organisme en glucides en produisant des efforts (sans en consommer bien sûr) à l entraînement . On ingurgitait de nouveau des sucres 3 jours avant l epreuve visée pour bénéficier d une plus grande quantité de glucides en profitant du surstockage opéré par l organisme après sa carence.
    Appelé aussi « régime spaghetti » , c était une méthode ponctuelle qui paraît complètement dépassée par ce que Alain39 nous relate.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. tylerkay
    Soumis le 25 juillet 2017 à 10:22 | Permalien

    « empoche les millions d’euros » : les chiffres sont bien inférieurs à cela.

    Pour le point 4, le passage de 9 à 8 coureurs est déjà validé pour l’année prochaine : http://www.uci.ch/pressreleases/professional-cycling-council-approves-208-uci-worldtour-calendar/

    Les sky ont fait le Tour à 8 cette année, et cela n’a rien changé. Et il en sera pareil des oreillettes..

    La domination des sky, peut-être. Le vélodrome n’a pas sifflé Froome à cause de cela. Ca aurait été Uran, ca aurait pareil, amha.

    Il n’y a personne qui soit individuellement aussi fort que Froome en montagne ET en chrono.

    Quand on voit les performances de Thibault Pinot, pourtant champion de France du chrono, sur le Giro, et celle de Bardet samedi, sur seulement 22km et avec une cote…

    Car au final, la victoire de Froome, c’est surtout la faillite/l’absence de rivaux.

    Pour le salary cap, ca pénalisera les équipes qui veulent jouer sur plusieurs tableaux (sprint, classiques, GC d’un GT…), les autres utiliseront leur argent pour faire passer de la piste à la route.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 7 votes)
  11. pijiu
    Soumis le 25 juillet 2017 à 10:47 | Permalien

    Un peu hors sujet, mais quand Mike Horn et Borge Ousland ont atteint le Pôle Nord de nuit (à pied, pas en avion… et en autonomie), ils carburaient exclusivement aux litres d’huile (pendant une 40 de jours de mémoire). Apport calorique maximal pour un poids donné, excellent pour lutter contre le froid, et produit tout de même des effets secondaires bizarres sur le corps.
    Sans parler du risque de se faire croquer par un ours, comme quoi le Tour de France n’est pas forcément l’endroit où on pousse son corps et son mental le plus loin.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  12. Soumis le 25 juillet 2017 à 11:45 | Permalien

    Trop c’est trop en évoquant ce dopage sophistiqué et scientifique !Revenons à un calendrier plus équilibré où les meilleurs seraient obligés de participer à l instar du tennis ou du ski pour mettre fin à cette hyperpécialisation des coureurs mais aussi à la hypermédiatisation du tour qui écrase toute les autres courses ;de plus ce feuilleton ferait peut e^tre un peu d’ombre salutaire aux milliardaires du foot.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  13. thierry mtl
    Soumis le 25 juillet 2017 à 12:35 | Permalien

    Je trouve quand même que les intervenants de ce site ont un regard peu critique envers « le bond en avant » de Barguil. Le parcours des blessures n’explique pas tout.

    Je suis assidûment le cyclisme depuis 30 ans et son aisance en haute montagne me surprend, pendant la course la plus exigeante et la plus chaudement disputée de l’année. C’est un grand numéro qu’il a exécuté, même face au coureurs du podium. Je connais son passé et son parcours. Je sais qu’il a du potentiel, mais cette énorme consécration est étonnante. Je ne peux m’empêcher de penser à Emmanuel Sella sur un Giro antérieur et à Virenque à une autre époque.

    Au risque d’en choquer encore quelques uns, on porte normalement un regard moins soupçonneux envers les gens de notre communauté. Avec le même parcours, s’il était Kazakh, les commentaires seraient plus réservés.

    Son équipe Sunweb ne semble pas trop se soucier qu’il veuille rompre son contrat pour l’année prochaine. Ont-ils des doutes ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +5 (from 13 votes)
  14. Wolber
    Soumis le 25 juillet 2017 à 1:30 | Permalien

    Je ne crois pas que le les spectateurs aurait sifflé Uran s il avait été à la place de Froome.
    Sastre, Evans Contador et même Wiggins n ont jamais été sifflé . C est bien Froome qui est visé et pas parce qu il est anglais ou très fort mais parce que sa domination paraît louche à certains.
    Bien évidemment ce comportement n est pas normal et peut être àt il été amplifié par le fait d être ds un stade de foot.
    A ce propos Aso a t elle fait payer le prix des places?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 2 votes)
  15. Alain
    Soumis le 25 juillet 2017 à 1:41 | Permalien

    Petit aparté ici pour remercier et féliciter Laurent pour l’exhaustive couverture du Tour. Des heures de travail assurément. Des propos toujours justes et réfléchis, une passion partagée et des prédictions qui souvent deviennent réalité. Merci encore!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +18 (from 22 votes)
  16. LaVoitureCaPue
    Soumis le 26 juillet 2017 à 12:08 | Permalien

    @ Wolber

    « Je ne crois pas que le les spectateurs aurait sifflé Uran s il avait été à la place de Froome ».

    Je ne crois pas que le public du TDF, plus encore dans un stade, et plus encore à Marseille, y connaisse beaucoup sur le vélo. Je dirais même rien. N’oublions pas que le français moyen qui n’y connaît rien (et qui est l’essentiel du spectateur du TDF) croit qu’il est impossible de faire le TDF à n’importe quelle vitesse sans dopage.

    Froome ce fait siffler, parce qu’il n’est pas français, qu’il va aller titiller les records de victoires de nos français, que le public est pro bardet (c’est comme un match de foot où on siffle systématiquement l’adversaire dés qu’il a la balle). Et aussi parce qu’il a qqs casseroles journalistiques sur une possible triche en dopage et en moteur dans le vélo.

    Donc Uran se se ferait siffler aussi, mais moins. Enfin à ce qu’il me semble.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 5 votes)
  17. mica
    Soumis le 26 juillet 2017 à 1:25 | Permalien

    Une idée qui va faire hurler:
    1 seul Tour par an, 17 ou 18 jours (comme je l’ ai décrit au point 6) qui remplacerait donc le Giro, le TDF et la Vuelta.
    Ce « TOUR » aurait, alternativement, une dominante Italienne, puis Française, et enfin Espagnole, années après années.
    Exemple: un « tour » à dominante Italienne, départ en France, en explorant le sud de la France 7 ou 8 jours et une dizaine d’ étapes, clée, Italiennes avec arrivée à Milan (ou Rome).
    Le calendrier serait « allégé » et il serait possible de rajouter 1 ou 2 étapes à des épreuves intermédiaires, genre Dauphiné ou Romandie.
    Cela contraindrait, en quelque sorte les coureurs à venir sur ce « TOUR ».
    Le cyclisme serait peut étre enfin moins « poussif » et cela créerait un rendez vous incontournable.
    On voit bien que le modèle actuel soufre terriblement.
    Duval Phillipe, dans son point 12, souhaiterait que le cyclisme puisse « faire de l’ ombre » aux miliardaires du foot: alors là, c’ est mal parti, avec en plus l’ ascenssion du foot féminin.
    De plus dans l’ esprit des sportifs d’ élite le vélo est largement dépassé par le trail, ainsi que dans la participation populaire (en France: de + en+ d’ épreuves de trail, avec à chacune d’ entre elles des milliers de participants, et ce n’ est pas qu’ un phénoméne de mode.
    Le cyclisme tient la tète « hors de l’ eau » , par le biais de ASO soutenu artificiellement par France Télé pour combien de temps encore?
    Et, j’ ai peur que les pays qui semblent adhérer à ce modèle « désertent un à un. (exemple: le cyclisme, contrairement aux apparences n’ a jamais  » pris  » en Allemagne ou au Royaume Uni, et bien sur encore moins aux états unis…)
    Il serait temps de véritablement innover.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -9 (from 13 votes)
  18. Wolber
    Soumis le 26 juillet 2017 à 1:38 | Permalien

    Siffler n est pas …encore une constante chez celui qui va voir passer le Tour. Les coureurs étrangers ne sont pas systématiquement visés.
    Froome ne s est pas fait siffler sur ces 2 premiers Tours victorieux.
    Ce phénomène a commencé l anneés passée je crois ( avec même un un jet d urine paraît il).
    Donc on peut écarter la nationalité, Reste les casseroles, et le nombres de victoires.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. Wolber
    Soumis le 26 juillet 2017 à 1:54 | Permalien

    Élie Giesbert et Yoann Offredo 22 et 30 ans qui ont bouclé leur 1er Tour de France .
    Je garderais l image du coureur de Wanty déjà à la peine ds le col d Ornon . Quelle souffrance au vu de ce qu il l attendait ce jour là .
    Giesbert lui a 22 ans avait encore les jambes pour une échappée en fin de Tour ..
    Ces types sont énormes ..

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  20. alain39
    Soumis le 26 juillet 2017 à 5:06 | Permalien

    Je lis avec intérêt tous les commentaires et notamment ceux portant sur le calendrier et refonte du circuit UCI.
    Je rebondis sur le message de Mica qui m’interpelle et même me fait un peu peur. Vouloir abandonner la Vuelta et le Giro au profit d’un tdf européen limité à 2 semaines me semble une fausse bonne solution notamment au regard des objectifs poursuivis. Cela rendrait le tdf encore plus prédominent et priverait les peuples de ces pays d’un événement majeur. Par ailleurs, cela reviendrait à assécher financièrement le cyclisme avec la perte de droits tv, de sponsors, d’équipes etc… Une véritable catastrophe économique pour tout un sport et pour ces pays et leurs fédérations.
    Qui plus est, ce sont de belles courses avec des beaux plateaux de coureurs. Le dernier giro était passionnant.
    Pire cela fragiliserait le cyclisme en l’évinçant de pays où il est un sport de masse avec beaucoup d’aficionados. Une politique de paupérisation n’a jamais réglé les pbs tout comme ce fut le cas avec la prohibition.
    Réduire ne nombre de courses ou leur durée pour lutter contre le dopage est un leurre. Les mecs se dopent pour améliorer leurs performances et ce quel que soit le sport. Sur le 100 m ce n’est pas en le ramenant à 80 m que les mecs vont arrêter de prendre des anabolisants.
    Réduire le calendrier est la même chose voire même pire. Plus on va réduire le calendrier moins il y aura d’argent, moins il y aura donc de moyens à disposition pour les contrôles et donc plus les mecs pourront se doper.
    Le calendrier des grands tours me semble assez bien équilibré sepuis que la vuelta en septembre. Seuls les mondiaux me semblent trop tardifs. Je m’interroge même de la possibilité de les mettre entre le tdf et la vuelta.
    Autre bémol la multiplications de courses en début de saison dans des pays exotiques qui à mon sens doit être ajustée quand bien même elle a permis l’arrivée de nouveaux sponsors.
    Le plan d’action qui doit être étudié pour moi s’articulerait plus comme suit:
    Global salary cap pour éviter le cyclisme à 2 vitesses. La domination outrancière de la SKY avec seulement 8 coureurs n’est pas un business modèle pérenne. En plus ça donne trop de pouvoirs à un sponsor et déséquilibre les lignes de force.
    Revoir définition du dopage pour tenir compte des évolutions scientifiques en la matière. Nos règles datent un peu et il va falloir donner des règles sur les apports scientifiques autorisés ou pas.
    Dossiers médicaux confidentiels plus complets pour mieux suivre les évolutions des coureurs. Il faut aller au delà du contrôles longitudinal et ce serait tenu par un organisme tiers qui serait tenu à la plus grande confidentialité. Mais en cas de pb les données sous des conditions strictes pourraient être communiquées aux instances judiciaires et/ou antidopage. La traçabilité des performances me semble primordiale au regard des moyens existants.
    Ajuster les contrôles en conséquences et donner des accréditations à des laboratoires impartiaux.
    Obliger les fédérations à mettre en place partout les mêmes contrôles avec même périodicité.
    Augmenter les sanctions pour l’utilisation de certains produits avec des peines allant jusqu’à l’exclusion définitive
    Sanctionner les sponsors et DS (exclusions, amendes) en même temps que les coureurs. Les montants récoltés seraient investi dans la lutte contre le dopage et la formation des jeunes.
    Revoir mode de fonctionnement UCI qui laisse trop la part belle à des petits pays. Cela favorise les marchandages notamment lors des élections. Le nombre de droits de vote doit être en corrélation avec la réelle représentativité du pays au plan cycliste.
    Revoir le partage des droits TV pour que les équipes en retirent plus de bénéfices. Ceci est le corollaire d’une plus grande implication des équipes dans la gestion du cyclisme et leur plus grande responsabilité dans la lutte contre le dopage et la formation des jeunes.
    Représentation des équipes professionnelles dans les instances de l’UCI. Il faut de la transparence car nous savons tous que tout se négocie sous le manteau.
    Revoir le droit du sport avec des instances juridiques supra-nationales. Celles existantes doivent être renforcées et il faut donner des pouvoirs d’enquête. Les pros sont devenu des travailleurs supra nationaux avec des gains parvenant de plusieurs pays et donc il faut une harmonisation des règles applicables pour éviter les discriminations. L’abandon de l’affaire Puerto alors qu’Arsmtrong est poursuivi atteste que ça ne fonctionne pas bien. On parle des mêmes choses mais nous constatons des inégalités de traitement.
    Ce sont des pistes qui à mon sens apporteraient de meilleurs résultats.
    Il y a du boulot mais avec les évolutions scientifiques, médiatiques et juridiques à notre disposition il y a moyen de faire de belles choses.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +7 (from 9 votes)
  21. mica
    Soumis le 26 juillet 2017 à 6:13 | Permalien

    Alain 39: rassure toi, ce n’était bien sur qu’ une idée que je me permettais d’ émettre.
    Je n’ ai jamais cru qu’ elle pourrait étre suivie.
    Ceci dit, cela ne favoriserai pas un tour au dépends des autres puisque là dominante serait tournante ( France, Italie Espagne )
    Je trouve que le cyclisme actuel est trop dispersé, que ses acteurs sont « fatigués », aucun ne réussissant à enchainer vraiment 2 grands tours.( à défaut enchainer Giro+ Vuelta en « zappant » le Tour? Cela serait peut étre plus réalisable, mais on voit alors l’ immense handicap pour le Tour de se trouver situé entre 2 autres événements majeurs!)
    De toute façon il faudrait, en cyclisme, relativiser la liste des grands événements.
    aucun sport ne se permet de promouvoir et de multiplier ainsi des événements dits mondiaux.
    Il faudrait choisir « le grand rendez vous annuel » et peut étre aurions nous droit à un véritable plateau, d’ ou se dégagerait une élite, suite à une vrai compétition.
    On vient au TDF fatigué du Giro (on dit même que l’ on va perdre du temps volontairement afin de gagner des étapes, et souvent on n’ y arrive pas).
    On vient aussi au TDF en ayant plus ou moins la Vuelta en arriére pensée.
    Bref rien de bien bon quand on voit le niveau moyen de l’ élite et son vieillissement( Fromme pourrait à ce jour compter 6 victoires dans le TDF, Celui de Wiggins assuremment, et celui de Nibali,probablement.
    Je n’ ai rien contre Froome mais je trouve qu’ il gagne sans beaucoup d’ opposition.
    Je pense que l’ opposition est moyenne quand je vois l’ age des principaux acteurs (Froome, Contador, Nibali, Valverde…Uran, le Colombien de service probablement à nouveau décevant par la suite…)
    Une certaine élite se retrouvant lors d’ un événement unique, pourrait redonner un peu de crédibilité au vélo. Ce n’ est qu’un point de vue…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: -7 (from 7 votes)
  22. alain39
    Soumis le 26 juillet 2017 à 6:57 | Permalien

    Le doublé giro-tdf a toujours été la marque des grands et ce bien avant l’avènement du dopage scientifique. Coppi, Hinault, Anquetil, Merckx. Seul ce dernier s’est permis de le faire par 3 fois alors que Hinault et Coppi l’ont réussi « seulement » 2 fois. Excusez du peu.
    Au total seulement 7 coureurs ont réussi puisqu’il faut ajouter Pantani, Indurain (2 fois) et Roche.
    En 84 sans la tricherie de Moser Fignon l’aurait réussi tout comme en 89 sans le guidon de Lemond.
    Réussir le doublé n’est pas la règle et c’est ce qui rend cet exploit exceptionnel et différencie les supers champions des champions.
    Il ne faut pas penser que le doublé est la règle puisque seuls 7 coureurs l’ont réussi en 100 ans.
    Limiter les grands tours au seul TDF serait très appauvrissant car pour les spécialistes il n’existerait pas de salut sans cette victoire.
    Les coureurs de grands tours ne trouveraient plus qu’un seul événement où exprimer leurs qualités.
    Ca serait injuste par rapport aux coureurs de classiques et courses d’une semaine qui eux disposeraient de plus de choix et de chances.
    Par ailleurs, question niveau de performances je ne pense pas que ça aurait une grosse incidence. Les moyennes sur le tdf et autres grands tours sont assez proches.
    Et puis le parcours serait très complexe à faire. Justement avec plusieurs grands tours on peut varier les parcours et influencer plus ou moins tel type de coureur. Avec un seul grand tour fini cette diversité.
    Pour les équipes ce serait un casse tête pas possible de tout jouer sur une seule course. Je ne suis pas certain que les équipes consacreraient les mêmes moyens sur les coureurs à étapes en raison du ratio risques/chances de succès qui deviendrait très fort.
    Les sponsors seraient moins enclin à constituer des équipes pour les grands tours avec un seul tour au calendrier. Une équipe dédiée à tdf coûte cher.
    Je pense même que ça nuirait à la compétition et à la concurrence.
    De toute façon de facto le tdf est le grand événement et si des coureurs font le choix de ne pas y participer c’est qu’ils ne se sentent pas en mesure de jouer la gagne et préfèrent jouer une victoire sur un autre grand tour. Pinot est l’exemple de cette année et franchement avec une 4eme place au giro il a eu raison.
    Si depuis 98 nous n’avons plus de doublé c’est en raison de l’évolution de ce sport et des protocoles de dopage qui ne permettent plus de disposer de longues périodes de forme.
    Il faut s’attaquer au mal et non à ses conséquences. Un seul tour ne permettrait pas de lutter contre le dopage bien au contraire à mon avis et priverait le public de belles épreuves.
    je suis français, quelque part chauvin mais j’aurai le sentiment de voler le patrimoine de ce sport en faisant disparaître ces 2 monuments séculaires au profit de notre cher tdf. Pas assez égoïste pour favoriser un tel hold-up par ASO même si pour le lustre et renommée de la France ce serait top.
    J’aime trop ce sport pour le confiner à mon seul pays et croyez moi il n’y a rien d’altruiste dans cette démarche mais seulement la volonté de varier et accroître mon propre plaisir avec ces 3 grands tours que je suis avec joie.
    Enlevez les tricheurs pas les courses de grâce.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +13 (from 13 votes)
  23. Soumis le 26 juillet 2017 à 7:28 | Permalien

    Innovation: c’ est avec cela que Laurent termine son post…De nombreuses idees bienvenues dans ces commentaires et bien exposees…Je suis presque gene d’en rajouter une un peu naive, innocente:
    inclure la piste et quelques unes de ses disciplines dans un grand Tour? 1 ou 2 etapes sur velodrome, des bonifs accordees aux vainqueur d’epreuves…ca serait un refresh de la piste..et une variante aux echappees « vu a la tele » ! Cote sponsors. ils ne perdraient rien et serait meme un terrain gagne…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 6 votes)
  24. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 27 juillet 2017 à 12:20 | Permalien

    Le Tour est fini. Il y a eu le Tour de Wallonie, une belle course avec un beau vainqueur et la confirmation d’un jeune français à suivre: Benjamin Thomas. De belles courses arrivent, notamment des Etats-Unis où on sait faire des retransmissions télés.
    Il y a ça aussi, un vrai beau truc visiblement, pas un tape à l’oeil publicitaire du niveau de milliers de cyclosportifs (ce qui n’est pas un défaut) présenté comme un exploit mondial (ce qui est juste un mensonge):
    http://www.lemonde.fr/festival/article/2017/07/26/tour-du-monde-a-velo-en-80-jours-mark-beaumont-le-cycliste-a-la-poursuite-de-phileas-fogg_5165353_4415198.html

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 5 votes)
  25. Soumis le 27 juillet 2017 à 3:58 | Permalien

    On n ‘a pa assez insisté sur la faiblesse actuelle des adversaires de Froome un peu comme à l époque d’Indurain
    avant que Pantani ulrich arrivent
    Deplus ceux qui étaient en grande forme sont tous tombés sans parler de Landa freiné par la SKy,cela fait beaucoup d’avantage sans oublier les tenues du prologue, n en jetez plus la coupe est pleine.
    Les Français ont su profité de l aubaine mais tant qu ils manqueront de puissance en chrono ils seront des outsiders.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +2 (from 4 votes)
  26. p'tit lucien
    Soumis le 27 juillet 2017 à 6:04 | Permalien

    Indurain quand même eu le suisse Rominger comme grand rival, non ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  27. mica
    Soumis le 27 juillet 2017 à 7:20 | Permalien

    p’ tit lucien: Indurain et Rominger, c’ était de l’ EPO pur qui coulait dans leur veines, et bien sur ils n’ étaient pas les seuls.
    Idem pour les autres sports, je pense en particulier à l’ athlétisme…demi fond: Aouita, Morcelli..les marathoniens..
    Quand je pense qu’ il n’ y a que Armstrong qui « paye »… et Marion Jones qui a fait de la prison..
    je ne vais pas les plaidre, mais les USA ont un petit peu plus que nous le sens de l’ honneur.
    Tiens, ton pseudo me fait penser à Lucien Van Impe qui connait de graves ennuis cardiaques. Bonne chance à lui.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
  28. Le Bourrin Ardéchois
    Soumis le 31 juillet 2017 à 4:01 | Permalien

    La mise en place d’un plafond salarial par équipes (« de revenus » serait plus juste) est au niveau international totalement illusoire.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  29. Wolber
    Soumis le 18 août 2017 à 10:30 | Permalien

    Lucien Van impe malade ,ainsi que son compatriote Jean Luc Vandenbroucke touché par des problèmes cardiaques.
    Les infos l annoncent pas rien sur l évolution de leur état.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!