Les brèves

1 – Affligeant. C’est affligeant de lire les déclarations de Tyler Hamilton récemment. On l’entend en effet un peu plus ces jours-ci, ayant gagné la montée du Mt Washington et visant à obtenir une place sur la sélection américaine qui se présentera aux Mondiaux de Salzbourg.

Globalement, la défense d’Hamilton, qui consistait à attaquer la crédibilité et la fiabilité de la méthode de détection des transfusions, a échoué. Il affirme lui-même vouloir “mettre cette histoire derrière lui“. Il faut entendre “de toute façon, ma suspension est maintenant terminée alors je repars à neuf“. En fait, pourquoi pas ? Hamilton a purgé sa peine et ca lui a coûté cher : il a dû vendre 2 propriétés pour assurer les frais d’avocats. Sa réputation est à jamais ternie. S’il veut revenir dans le peloton après ca, pourquoi s’y opposer ? Espérons seulement que l’UCI l’aura à l’oeil…

Malheureusement pour lui, ce n’est probablement pas terminé puisque les preuves contre lui seraient accablantes dans l’opération Puerto: télécopies (factures pour cures et produits dopants) signées de la main de sa femme, agendas de dopage trouvé, etc.

Hamilton: une suspension n’attend pas l’autre…

2 – Tout aussi affligeant: Hamilton soutient Landis, affirmant qu’il a “confiance en lui”. Pour Landis, c’est très certainement la même galère que Hamilton qui commence désormais.

Les têtes roulent, les têtes roulent… Allez, petit tour d’horizon, juste de mémoire, des champions cyclistes “piqués” pour dopage depuis l’affaire Festina, ou sur lesquels de forts soupçons pèsent: Virenque, Zulle, Pantani, Armstrong, Ullrich, Basso, Hamilton, Heras, Aitor Gonzales, Millar, Landis, Musseuw, Camenzind, Perez, Simoni, Garzelli, Mancebo, Frigo. Du beau monde, hein ?

3 – L’UCI vient encore de rater une belle occasion de montrer qu’elle entend lutter fermement contre le dopage dans le cyclisme. Malgré les demandes de la majorité des équipes du ProTour à cet effet, l’UCI ne suspendra pas certaines équipes – Astana ou Phonak – très impliquées dans le récent scandale Puerto. Selon l’UCI, c’est aux équipes que revient le choix de suspendre ou non un coureur et à elles-seules de prendre les mesures qui s’imposent.

Aurait-on peur, à l’UCI, de se retrouver avec un ProTour de 15 équipes au lieu de 22 ?

Quel foutoir!

4 – Affaire Basso. Bjarne Riis, M. 60%, a affirmé aujourd’hui que l’avenir de Basso chez CSC était très compromis puisque pour que le coureur reste dans la formation danoise, il faudrait qu’il soit totalement blanchi. Riis n’a pas l’air d’y croire, il a certainement vu des documents émanant de l’affaire Puerto. Du coup, Basso est mal, très mal pour la suite. Des accusations seront probablement portées contre lui bientôt et une suspension de 2 ans devrait suivre.

Peut-on réellement croire que Riis n‘était pas dans le coup? Non, bien sûr. Il est même probable que ce soit Riis qui ait entrepris de “soigner” Basso à son arrivée chez CSC (rappelons-nous qu’Hamilton a aussi très bien marché lors de son passage chez CSC, tout comme Julich, le ressucité). Comment en effet expliquer sa métamorphose miraculeuse, notamment dans les cols ou il a adopté avec succès la méthode Armstrong ou l’oxygénation des muscles est capitale, et dans les clm ?

Peu importe, Basso s’est fait prendre, malheureusement, et Riis doit maintenant sauver l’image de son équipe. Car sans CSC, Riis n’est plus rien (et ca ne nous dérangerait pas…) et c’est le prix à payer pour être encore dans le ProTour l’an prochain. Les couteaux volent bas et le pauvre Basso doit maintenant lui aussi se sentir trahi.

Il sera intéressant de voir si les performances de la CSC seront moins impressionnantes dans les prochaines semaines, voire l’an prochain. Car il est probable qu‘échaudé, Riis fasse maintenant davantage gaffe lorsqu’il “préparera” ses coureurs. D’ailleurs, on a déjà vu une CSC beaucoup moins incisive sur le dernier Tour. Quelle Vuelta pour cette équipe ?

On rend enfin hommage à Basso ce soir pour sa conduite “low profile” depuis le début de toute cette affaire. L’homme s’est retiré chez lui sans faire de déclarations loufoques, sans essayer de justifier l’injustifiable. Bravo. On est loin de l’attitude de certains autres coureurs qui prennent les amateurs et le public pour des cons. Espérons que Basso poursuivra cette ligne de conduite jusqu’au bout, un peu à la Millar. Coupable peut-être, mais il conserverait une part de notre respect. Il en conserverait davantage s’il parle, s’il explique l’engrenage dans lequel il a été pris et à quel point c’est monnaie courante dans le peloton.

5 – Johan Bruyneel a prononcé aujourd’hui ses premiers mots intelligents depuis 8 ans, dénonçant le laxisme de l’UCI en matière de dopage. C’est bien la première fois qu’on est d’accord avec M. Bruyneel. Comique que ses déclarations surviennent au moment même ou son équipe ne gagne plus.

6 – Vuelta: ca commence samedi à Malaga, dans le sud de l’Espagne. À côté de toutes les affaires, la Vuelta revêt de peu d’intérêt cette année. Pourtant, beaucoup d’enjeux y seront présents: pour certains coureurs (Vinokourov, Mayo), il faut sauver une saison catastrophique. Pour d’autres, en fin de contrat, il faut absolument gagner afin de rester coureur l’an prochain. Pour d’autres encore, surtout les spécialistes de courses d’un jour, il s’agit d’un rodage en vue des Mondiaux ou d’une chance d’aller chercher sa sélection. Enfin pour quelques uns, comme Valverde, Pereiro, Menchov ou Sastre voire Danielson, l’occasion d’enfin gagner un premier grand tour à la “régulière”.

Car ca sera bien, à notre connaissance, la première fois qu’un grand Tour partira avec deux vainqueurs de grands tours “sur le papier” : Menchov (Heras dopé l’an dernier sur la Vuelta) et Pereiro (Landis dopé cette année sur le Tour)…

25 Commentaires

  1. ChristianP
    Soumis le 2 novembre 2005 à 7:27 | Permalien

    Le tour de californie c’est trouvé tout un sponsor! Amgen… http://www.amgen.com/media/media_pr_detail.jsp?releaseID=777277

    Dans la liste des produits fabriqués par la compagnie on y retrouve l’EPOGEN. Je vous laisse en tirer les conclusions que vous voulez. Rien pour rendre le sport plus propre, du moins lui en donner une impression!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. AlexO
    Soumis le 3 novembre 2005 à 8:03 | Permalien

    Juste un petit mot au sujet des conférences de Lance.
    On peut ne pas aimer Armstrong, questionner son intégrité et son honnêteté mais je pense que la chose la plus honnête chez lui c’est son sérieux au niveau de sa préparation et son mental qui lui donne la force pour écraser ses rivaux (on ne gagne pas uniquement grâce aux produits…).

    Sans vouloir faire jouer les violons en rappelant sa lutte avec le cancer (ces violonistes sont très fatigués!), je suis quand même pret à croire que depuis sa maladie, il a changé sa façon de penser et il aborde la vie, et forcemment le vélo, de manière différente.
    En fait c’est le seul aspect de sa vie qui m’interesserait. Le reste n’est pas très crédible…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. zwigli
    Soumis le 7 novembre 2005 à 6:24 | Permalien

    Oh well, pour continuer sur le thème de l’EPO, Heras qui vient d’être suspendu… Positif à la 20e étape de la Vuelta…
    En attente de l’échantillon B.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. Francois G.
    Soumis le 10 mai 2006 à 7:12 | Permalien

    Bien dit Laurent.

    Je suis très heureux de suivre le Giro sur le Canal Évasion. Merci au producteur, Serge Arseneault qui est vraiment un incontournable des événements cyclistes de calibre international au Québec, rappelez vous la Coupe des Amérique sur le Mont-Royal à la fin des années 80 – c’était lui l’instigateur/organisateur je crois.

    Je crois que Louis Bertrand a une réelle passion pour le cyclisme, seulement, c’est le tempérament moins fougueux qui irrite certain. Quelques espresso durant les pauses commerciales et on aura un finish du tonnerre ?

    Donc bravo pour le Giro a la télé mais il faut éduquer les 2 mecs. Il ne faut pas arrêter la. Il faut améliorer le calibre du commentaire, dynamiser la présentation. C’est ca qui attirera l’intérêt général du public.

    Dynamisme = public = pub = cash = plus de vélo a la télé = bonheur

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. ronald
    Soumis le 11 mai 2006 à 1:37 | Permalien

    Si on trouve la critique sévère ça veut pas dire qu’on connaît rien des rouages d’un peloton, on exprime notre crainte légitime de voir des mails négatifs décourager la poursuite de la diffusion du cyclisme sur Canal Évasion qui a surtout besoin d’encouragements.

    Voilà, c’est pas compliqué.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. p'tit lucien
    Soumis le 11 mai 2006 à 3:31 | Permalien

    bon, maintenant, puisque Canal Evasion ne le fait pas, tu vas finir par nous expliquer, dis, pourquoi est-ce que les gars de Milram ont tellement travaillé pour Mac Ewen ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. Cyclick
    Soumis le 11 mai 2006 à 7:54 | Permalien

    D’après Bertrand (toujours au Canal Évasion!), les MILRAM travaillaient semble-t-il pour leur 2e sprinter dans le team après Petacchi, me souviens plus de son nom. D’après vous, c’est vrai tout ca ? Ou il y avait une autre tactique ? Laurent ?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. LC
    Soumis le 11 mai 2006 à 8:25 | Permalien

    Oui, « pourquoi est-ce que les gars de Milram ont tellement travaillé pour McEwen ?? » C’est ce genre de lecture à laquelle on s’attend ! Alors pourquoi …

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Soumis le 11 mai 2006 à 1:22 | Permalien

    Tu as un publique Laurent expliques-nous pourquoi les Milram roullaient. Même si je n’ai pas entendu une seule fois Garneau ou Bertrand. Je peux te dire qu’au pays du Tour de France, je les prendrais n’importe quand.

    Je trouve tellement vrai ce commentaire que je le reproduis dans son intégralité

    /////******————*******\\\

    Si on trouve la critique sévère ça veut pas dire qu’on connaît rien des rouages d’un peloton, on exprime notre crainte légitime de voir des mails négatifs décourager la poursuite de la diffusion du cyclisme sur Canal Évasion qui a surtout besoin d’encouragements.

    Voilà, c’est pas compliqué.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  10. Etienne Gagnon
    Soumis le 12 mai 2006 à 4:59 | Permalien

    Oui, c’est surement ça , si ont ne critique pas les commentateurs du canal évasion (comme Laurent) c’est parce que nous sommes des débutant qui ne connaisons rien au cyclisme. (en passant je suis le cyclisme depuis plus de 15 ans). Et ceux qui disent comme Laurent et bien eux c’est des experts. Et bien si vous êtes des experts pourquoi vouloir que Louis Bertrand en disent plus sur qui tire le peloton et pourquoi, vous devez être assez expert pour le savoir!!!

    Sans rancunes, mais c’est juste pour montré que ce n’est pas vraiment logique comme idée.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  11. iboc
    Soumis le 29 mai 2006 à 7:57 | Permalien

    oh my… le beau ti-soulier d’Armstring. Oups faute de frappe. 10-2, 10-4, 9/11, n’importe quoi…!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  12. bikelarue
    Soumis le 23 août 2006 à 11:36 | Permalien

    Hincapie qui tombe au finish et perd le Eneco tour.

    Dure temps pour les Discovery!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  13. insensé
    Soumis le 24 août 2006 à 2:57 | Permalien

    Bruynel me donne la nausée. C’est comme si un boss de la mafia demandait plus de répression policière.
    Trés crédible!!
    Hallucinant. Il y a vraiment des personnes dans le cyclisme qui atteigent des sommets dans la connerie, ou alors se sont des sommets dans le cynisme.

    Rijs dans le même registre et les journaliste continuent de relayer ces informations sans le moindre commentaire.

    Sur le fond je me pose quand même une question. Peut-on laisser courir des personnes qui ont eu recours un jour à l’hormone de croissance. Je sais qu’elle est indectectable et que seul des opérations comme l’opération Puerto peuvent apporter la preuve de ce type d’injection.

    Pourquoi cette question ??
    Bien parce que les effets sont garantis des années et des années à partir du moment où le muscle est nourri intensément par l’effort et les protéines.

    Par contre, le jeune cycliste qui n’a que ses muscles “physiologoques” n’arrivera jamais à suivre ces chaudières en terme de puissance, même si ces chaudières sont revenus à l’eau claire.

    Je serai d’avis de les radier à vie sans aucune autre forme de procès.

    J’aimerai avoir vos opinions là dessus.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  14. nick
    Soumis le 24 août 2006 à 6:48 | Permalien

    Un dépêche lue par hasard : Sur un plan plus personnel, le vainqueur du Tour de France 1996 avoue se sentir particulièrement marqué par l’affaire. “Je me sens vraiment mal à cause de cette histoire. C’est la pire chose qui me soit arrivé dans ma carrière de manager. Basso a ruiné mon image. Je dois régler cette affaire et c’est très douloureux”, a conclu Riis. S’il est convaincu de dopage sanguin, Ivan Basso, qui fêtera ses 29 ans au moins de novembre, risque une suspension de deux ans.

    “Ruiné son image” : c’est vrai que depuis sa victoire dans le Tour 1996 – Sestrières sur gros plateau si je ne m’abuse – , et son surnom immérité de M. 60 %, Bjarne Riis véhiculait l’idée même d’un sport propre, basé sur la loyauté, la fraternité… stages commandos pour lier… l’esprit d’équipe… les Français s’entraînent pas assez… trop gros… En témoignent les succès des Hamilton le bras en écharpe, Voigt, Cancellara, Schleck ou Sastre qui fait la triplette (Giro-Tour-Vuelta) cette année. Riis est effectivement un grand manager. Mais un manager trahi par son fils spirituel. Respect quand même.

    Bruyneel qui veut lutter plus efficacement contre le dopage, oui, c’est comme si le MEDEF réclamait une réévaluation du Smic augmenté de 40 %. De toute façon, quand on voit que Lefévère se pavane en président de l’association des groupes sportifs (AIGCP).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  15. Eric Fruttero
    Soumis le 24 août 2006 à 8:55 | Permalien

    Non, pas Sestrieres.
    Hautacam !
    J’en frissonne encore…

    😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  16. Marc-Olivier
    Soumis le 24 août 2006 à 9:30 | Permalien

    Quelqu’un pourrait expliquer le surnom donné à Riis (M. 60%)?
    Merci

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  17. Eric
    Soumis le 24 août 2006 à 9:44 | Permalien

    “Monsieur 60%” se réfère au taux d’hématocrite qu’il lui a fallu pour battre Indurain en 96. Taux acquis de façon naturelle bien sûr grâce à des camps de survie l’hiver en Laponie. Sa réputation était donc blanche comme neige avant que Basso ne le trahisse…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  18. iboc
    Soumis le 24 août 2006 à 6:17 | Permalien

    “C’est comme si le MEDEF réclamait une réévaluation du Smic augmenté de 40 %.”

    euh… le site est québécois, je pige rien du tout de votre charabia 😉

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  19. Soumis le 24 août 2006 à 10:43 | Permalien

    “C’est comme si le MEDEF réclamait une réévaluation du Smic augmenté de 40 %.”

    “C’est comme si le conseil du patronat décidait de suggèrer au Gouvernement d’augmenter le salaire minimum de +40%”

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  20. Soumis le 25 août 2006 à 1:29 | Permalien

    Si quelqu’un possède une vidéo de cette monté, c’est à partager car c’était la folie totale.De mémoire la course était réduite pour des problèmes d’intempérie. Ils ont monté le col à la file, le nez dans le guidon. Riis a déboité, a regardé tout le monde avec le sourir et les a déposé sans qu’ils ne puissent suivre. Il y avait pourtant que des supers bien préparés. le peloton était aligné comme sur le plat, tous à l’abris du vent les uns derrières les autres…
    Comme c’était beau 🙂

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  21. bikelarue
    Soumis le 25 août 2006 à 5:29 | Permalien

    Contre la montre du Ottawa bicycle club,

    Incroyable, encore hier soir plus de 80 coureurs se sont donné rendez vous sur la promenade de l’aviation.

    Plus de 20 coureurs au dessus des 40 km/h de moyenne.

    Une belle parade de matos.

    Pour votre information, il suffit de s’inscrire au club pour prendre le départ de tous les CLM de la saison.

    Pour s’améliorer en CLM il faut en faire le plus possible.
    Beaucoup trop de coureurs négligent cet aspect du cyclisme et pourtant cette épreuve en dit long sur la condition de celui qui prend le départ.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  22. Soumis le 25 août 2006 à 1:33 | Permalien

    Vandenbrouck veut revenir dans le peloton pro. Il a donné une interview dans la gazzetta dello sport. Il vit en Italie et veut revenir au premier plan. MAis pas comme avant, bien sur. Il se dit sauvé par sa famille. et “je ne veux pas finir comme Pantani”. Comme quoi il aurait commencé comme lui…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  23. Alex Charest
    Soumis le 25 août 2006 à 2:18 | Permalien

    comme koi le plus grand talent du monde s’il est propre il embarque meme pas sur une équipe protour… pensez vous que lé “probleme psychologique” de VDB aurai pu prendre graine en se posant des question sur le dopage? et que ca serai pour ca qu’on ne la jamais revu dans sa top condition? le gars est p-e pas en méforme… juste pas piqué?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  24. nick
    Soumis le 25 août 2006 à 4:49 | Permalien

    En tout cas, grâce à lui, on retrouve un peu le sourire :
    http://www.7sur7.be/hlns/cache/fr/det/art_249148.html?wt.bron=homeArt1

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  25. Soumis le 26 août 2006 à 2:09 | Permalien

    … à propos de Frank van den brouke … lol

    BRUXELLES 25/08 (BELGA) = Le cycliste belge Frank Vandenbroucke, surpris mercredi sous une fausse identité dans une course pour amateurs en Italie, confesse vendredi dans la Gazzetta dello Sport avoir connu “une faiblesse”, mais affirme vouloir encore courir et ne plus vouloir faire fausse route.
    “Je me suis retiré de cette course, je n’ai jamais passé la ligne d’arrivée dans des courses pour amateurs, et je ne veux pas conditionner leurs courses”, assure Frank Vandenbroucke, qui a mis à l’amiable un terme à son contrat avec l’équipe Unibet.com mi-juillet.
    “Ce fut une faiblesse de ma part. Quand pourrai-je trouver la tranquillité”, s’interroge-t-il encore.
    Frank Vandenbroucke dit avoir vaincu la dépression consécutive à ses ennuis judiciaires qui ont débuté en 2002. “Je sens que mon corps est à nouveau fort. Depuis un mois, je cours bien”, dit-il.
    Interrogé par la Gazzetta qui lui rappelle les sorts tragiques de Pantani et Jimenez, le coureur de Ploegsteert affirme qu’il ne connaîtra pas leur fin. “Je ne cours aucun risque. Ma famille est ma
    force, je cours avec elle et pour elle”.
    S’il se dissimule dans des compétitions pour amateurs, c’est qu’il a “besoin de courses”. “Je sais que je peux remporter des classiques, j’attends que quelqu’un m’appelle”, dit le coureur de 31 ans.
    De la photo de Tom Boonen qui figurait sur sa fausse carte de cycliste amateur, Vandenbroucke dit qu’il ne l’a pas mise lui-même.
    “Si je l’avais fait, je n’aurais certainement pas mis la photo de Tom”, indique-t-il.
    Quant au nom de Francesco Del Ponte qui accompagnait la carte, Vandenbroucke ne l’a pas trouvé lui-même non plus, dit-il. “C’est un
    nom inapproprié. Broucke, en flamand, ça veut dire pantalon. J’aurais dû alors m’appeler Francesco Del Pantalone”.
    “Je ne sais pas qui a fait ça, et je ne veux pas le savoir. J’ai couru ces courses parce que les journées sont longues”, dit-il encore, concluant sur sa certitude que les “grandes années reviendront”.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Fouillez nos archives!