Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les brèves du milieu de semaine…

1 – La Flamme Rouge sera perturbée à partir de demain en raison d’un voyage professionnel à Paris. Je mettrai le site à jour le plus souvent possible mais serai tributaire des réseaux que je pourrai "squatter". Retour au service normal le 2 février.

2 – Cela vous donne du temps pour penser à votre équipe du pool de cyclisme 2009 ! Je vous rappelle que cette année encore, des prix sont en jeu grâce au soutien de Louis Garneau Sports. Jusqu’ici, plus d’une trentaine d’équipes ont été enregistrées et j’en profite pour remercier tous ceux qui se sont déjà inscrits.

3 – Lance Armstrong. Certains fidèles lecteurs de ce site pensent avoir trouvé : La Flamme Rouge entretiendrait une relation d’amour-haine avec le coureur américain. Je n’hésite pas à en parler voire à publier des reportages – photos récemment – sur ce coureur. De l’autre, je suis souvent très dur envers lui en raison de son rapport au dopage. Il faut y voir la preuve que La Flamme Rouge n’est pas pour ou contre Lance Armstrong ni pour ou contre n’importe quel autre coureur. La Flamme Rouge est simplement pour la vérité, point final, notamment par souci d’éclairer ses lecteurs. Ce qui ne m’empêche pas d’apprécier certains reportages sur des coureurs contreversés ni de reconnaître en eux certaines qualités, notamment la tenacité, la motivation et la discipline chez Lance Armstrong.

4 – Johan Musseuw: c’est triste. L’ex-coureur a avoué dans un livre sorti aujourd’hui en librairie s’être dopé à l’EPO et en avoir lui-même acheté en Allemagne. Doit-on en rajouter ? Johan Musseuw seul devant dans le Muur de Geraldsbergen ou au Carrefour de l’arbre, c’était du pipeau. Bien joué peut-être, mais du pipeau quand même.

5 – L’événement est assez rare pour que je le souligne et que je félicite son auteur: Pat McQuaid a rendu public aujourd’hui une déclaration qui tient la route ! Il a affirmé souhaiter que l’Affaire Puerto aille au bout maintenant qu’elle est ré-ouverte pour une… 3e fois et envisage des sanctions si de nouveaux coureurs étaient embarassés dans l’histoire. Bravo. Il était temps!

6 – Absolutely magnificent… Intéressant reportages vidéos de la première et la deuxième étape du Tour Down Under, si vous êtes encore capable de supporter Phil Liggett et Paul Sherwen.   

7 – Respect M. Basso. J’ai beaucoup d’estime récemment pour ce coureur qui a autrement le sens du chose. Estimant lui-même qu’il est "normal que les fans doutent aujourd’hui de moi", il n’hésite pas à publier ses résultats sanguins sur le web. C’est à ma connaissance le premier à le faire de façon aussi détaillée et on est à des annéés lumières de l’approche Armstrong me semble-t-il, lui qui se contente de belles paroles sur son prochain programme antidopage et qui continue de bluffer l’opinion publique en criant sur tous les toits qu’il est parmi les athlètes les plus testés de la planète. Pendant ce temps, Basso agit, ne nous prend pas pour des cons et petit-à-petit se reforge une crédibilité. C’est à mon sens définitivement la voie à suivre et à quand le profil sanguin en ligne de tous les coureurs pros, avec mises à jour régulières ?

8 – Affaire Schumacher. Quelqu’un peut me dire ce qui se passe dans cette histoire ? Rappelons que Schumacher a échoué un test antidopage à la CERA lors du dernier Tour de France. Licencié de Gerolsteiner et exclu du Tour, l’AFLD a ouvert une procédure contre lui mais curieusement, pas la Fédération allemande de cyclisme. Du coup, Schumacher estime avoir le droit de courir en 2009 et estime également que son juteux contrat avec la Quick Step doit être honoré. Les avocats sont évidemment sur le coup. Schumacher sera-t-il dans le peloton pro en 2009 ? Ca me paraît si invraissemblable!

9 – J’aime pas. L’impression de lourdeur, peut-être.

Partager

Précédent

Où va l’affaire Puerto ?

Suivant

Affaire Rasmussen: un exemple pour les autres

21 Commentaires

  1. aplg

    bienvenue à paris !
    il y a des réseaux libres partout, ne vous inquiétez oas.
    le 9 fait bling bling, comme on disait l’année dernière…

    0
    0
  2. Bertrand

    C’est vrai cette impression de lourdeur! Mais perso je ne le trouve pas « moche ».

    0
    0
  3. Ma théorie concernant les retours d’Armstrong et de Basso est la suivante :
    ils reviennent et tentent de montrer qu’ils sont cleans parce qu’ils le sont, désormais ! Le peloton étant bien plus propre qu’avant, voir même propre tout court (ou presque), ils ont compris qu’ils ne pouvaient plus se doper, et même qu’ils ont un intérêt à publier leurs résultats sanguins, à faire des tests internes, etc. Tout, en fin compte, pour prouver la vérité : ils sont cleans, aujourd’hui.

    Et sinon pour parler en particulier d’Armstrong je crois qu’on n’évoque pas assez ses ambitions politiques : il vise, c’est certain (je ne développerai pas là les arguments car on sort du cadre sportif), le poste de gouverneur du Texas…

    Bon et sinon un petit mot pour la Flamme Rouge : longue vie au site, Armstrong ou pas. Ca serait quand même trop dommage qu’à cause du retour de l’américain (qui fait débat, et c’est normal), un excellent site indépendant sur le cyclisme connaisse des problèmes !

    0
    0
  4. Testocarbone

    Je ne suis pas encore convaincu de l’entière sincérité de Basso. Il y a eu trop de manipulations dans ce sport pour croire d’emblée que des taux publiés sur le net apportent la preuve de l’innocence, de la propreté d’un coureur.
    Des molécules favorisant l’oxygénation des muscles, sans incidence sur le taux d’hématocrite sont à l’étude dans les laboratoires. Nous savons que l’hématocrite est le rapport en le blanc du sang et le rouge.
    Si tu augmentes l’ensemble de la masse sanguine, tu peux avoir un hématocrite bas, mais avoir autant de globules rouges qu’une personne ayant moins de masse sanguine et une dominante rouge. Nous savons que la dominante rouge a de gros effets secondaires, pour les malades, car nous parlons ici de produits destinés aux malades et que les laboratoires travaillent intensivement pour trouver des molécules capables d’oxygéner sans intervertir le rapport rouge-blanc.
    Alors, excuse moi, Laurent, mais permets-moi de douter de la sincérité de Basso. Je présume que le texan va nous apporter les mêmes preuves, ce qui ne les empêchera pas de rouler aussi fort qu’à l’époque ou ils avaient des taux d’hématocrites à 55%.
    Trouvez l’erreur!!

    0
    0
  5. Point 9 : à la limite on penserait à un vélo tout terrain.
    Point 4 : Quelle déchéance, mais il ne me fait pas pitié, il l’a bien cherché. Surtout : N’achetez pas son bouquin, vous n’allez pas lui donner du pognon en plus de ça.

    0
    0
  6. Patrick B

    Assez d’accord avec toi, Testo.
    Mais tout de même, Basso ne donne pas des conférences sur le cancer à 150 000 $.

    0
    0
  7. nkkos

    Mea culpa, achetez si vous voulez le bouquin du lion dopé des flandres, il parait qu’une partie des bénefs sera versée à un fond de lutte contre le cancer chez les enfants, enfin faites comme vopus voulez.
    Au fait, ils en disent quoi les Taffi et autres Van Petegem de tout ça ? Se sentent ils lésés ou bien font ils profil bas ?
    Quelle merde ce dopage, je ne peux plus avoir confiance en aucun coureur actuel ou ancien.
    Ce n’est pas que j’étais fan de Musseuw, mais c’était un « flandrien », synonyme de courage pour moi, et là ça remet certaines certitudes (il n’en reste plus beaucoup) en question.

    0
    0
  8. Marmotte

    @ Patrick, je ne crois pas que Basso s’empêcherait de donner lui-aussi des conférences sur quoique ce soit à 150 000$ pièce, s’il le pouvait.

    Moi j’irais bien parler d’un sujet qui me passionne si on me donnait 150 000$ Je le ferais pour bien moins même… Je suis plutôt surpris que des gens paient si cher pour aller l’entendre… Mais si Lance se fait 150 000$ d’argent de poche auprès de gens riches à craquer pour aller chercher 5 millions de dons en recherche, je suis d’accord.

    @ testocarbone. Tu dis « Si tu augmentes l’ensemble de la masse sanguine, tu peux avoir un hématocrite bas, mais avoir autant de globules rouges qu’une personne ayant moins de masse sanguine et une dominante rouge. » A priori, ça semble logique, mais je ne pense pas que cet effet durerait longtemps in vivo sans modifier l’hématocrite ou le taux d’hémoglobine.

    Il y a essentiellement deux choses qui gardent le volume (condition essentielle à ne pas voir l’hématocrite augmenter) dans le réseau sanguin : la pression hydrostatique et la pression oncotique (i.e. « l’appel d’eau » par osmose que font les protéines sanguines). En augmentant le volume sanguin total, peu importe avec quoi, on augmente la pression hydrostatique, i.e. la pression de liquide qui veut sortir du tuyau (plus de volume dans un tuyau de même taille). Or, même en rajoutant des globules rouges, blancs ou du plasma, on augmente pas vraiment la quantité de protéines en solution dans le sang, qui font un « appel d’eau » (pression oncotique) vers l’intérieur. Résultante : plus de pression vers l’extérieur, effet osmotique (vers l’intérieur) plus ou moins idem, donc extravasation de fluide vers l’extérieur, et hémoconcentration. En bref, en théorie, tu as beau « juter » quelqu’un, il va finir tôt ou tard par en revenir à un même volume intravasculaire.

    Or, le « retour » à un volume intravasculaire « physiologique » se fait au détriment de l’eau, mais pas des globules rouges, blancs, etc, qui eux ne sortent pas du vaisseau sanguin même s’il y extravasation de fluide. Je crois donc qu’on aurait, à terme, je dirais au bout de quelques jours, une nette augmentation du taux d’hématocrite (au fait l’hématocrite est précisément le pourcentage du volume sanguin occupé par des globules rouges. Même en augmentant les blancs, l’hématocrite augmente et le taux d’hémoglobine aussi).

    Le message à sortir de tout ça est qu’à mon sens, en vertu du jeu d’équilibre des pressions, un réseau sanguin trop plein finit rapidement par se vider de son solvant, de la même façon qu’un réseau trop vide finit par se remplir (ex : lorsque l’on est déshydraté).

    Je me dis donc que trop de transfusions (ou toute autre stratégie qui augmente la quantité absolue de globules rouges, même sans changer le rapport rouge/blanc) vont finir par laisser leur marque par un hématocrite augmenté. Tout simplement parce que la redistribution des fluides dans le corps se fait en quelques jours alors que la survie moyenne d’un globule rouge est de trois mois (donc une espérance de vie moyenne d’autour de 1 mois et demie pour du sang réinjecté dans le cadre d’une transfusion, pcq ce sang contient des globules de tous âges, autant de vieux que de neufs que de « moyens »). Je crois donc que toutes ces stratégies (incluant la transfusion) ne fonctionneraient que pour un temps limité, et pas à volonté.

    0
    0
  9. Testocarbone

    @Marmotte

    Ton analyse est très juste. N’empêche qu’une perfusion de Dextran juste avant de faire l’examen destiné à la publication sur internet et le tour est joué. La triche sophistiquée est malheureusement le seul sport pratiqué par les cyclistes pro.

    0
    0
  10. Marmotte

    Oui, en effet… c’est très très facile à masquer comme tu dis Testo.

    0
    0
  11. plasthmatic

    Il y en a un autre qui revient après trois années d’absence : Franck Bouyer.
    Nouveau médicament, non interdit, et efficace sur sa maladie.

    Bon, on n’en parle pas (je le découvre par hasard), mais il est vrai que son histoire, toute humaine, ne mérite pas vraiment plus. C’est quand même plus intéressant la grande triche, les paillettes et le fric, plutôt qu’une toute petite histoire médiocre d’une petite injustice à humain sans aspérités. Juste de quoi éventuellement faire un petit téléfilm histoire de pas s’emmerder un vendredi soir. Enfin, pas très agité aussi, ce Franck Bouyer …

    Bon, il revient, Jean-René ne l’a pas oublié (ce qui n’est pas vilain).
    Et s’il a perdu sa compétitivité ?
    Et bien on lui aura niqué sa carrière entière …
    Dites donc, si on pouvait être aussi pinailleurs et rigoristes avec tous, il y aurait comme une désertification des lignes de départ !

    Tu vois, Testocarbone, celui-là annonce qu’il prend une substance dont on n’est pas certain qu’elle n’améliore pas un poil la performance, on le dégage. Dans le doute on le dégage. Pendant que ceux-ci annoncent ne pas prendre de produits dont on est tout autant certains qu’ils en usent et qu’ils améliorent outrancièrement la performance, dans la certitude on les garde.
    Parfois même, on les adule … pendant qu’on oublie l’autre. Quel naïf ce Bouyer.

    On est là, en quelque sorte, et en versant un peu (un peu) au sophisme, dans une situation étonnante: pour la grande majorité, le doute bénéficie au présumé coupable, et là, on trouve un cas pour lequel le doute a été le facteur essentiel d’une éviction. Au prétexte d’une certitude, oui, la prise du médicament, son inscription sur la liste rouge. Belle certitude … bien confortable surtout. Quand il y a des tas de chats à fouetter, tiens, on fouette le plus docile.

    0
    0
  12. Testocarbone

    @Plasthmatic,

    Entièrement d’accord. C’est bien le système qui est corrompu. Accepter le retour de L.A. après avoir fait des coups d’éclats les années précédentes, démontre la duplicité, la « mafieusité d’ASO. Je suis d’accord que se sont des maquereaux sans envergure. En telle compagnie, il est certain que L.A. est un prince.
    Si malgré tout je m’en prends à l’ensemble du peloton, c’est que je pense que la plupart, à quelque rare exception, sont des lâches. On peut être un esclave et avoir sa dignité. La plupart avale leur merde, sachant que celle des vainqueur est bien meilleur, sans broncher, et pour apaiser sa conscience, à la manière de Museew, on reconnait avoir pris de l’epo sur le tard.
    Une belle bande de nazes encadrée par une belle bande de gangsters.

    0
    0
  13. legafmm

    c’est facile de cracher sur les coureurs comme tu le fais testocarbone, tu n’as rien a perdre, bcp d’entres eux (cyclistes) ont quitté l’école trop tot sans qualification pour se consacrer à ce sport.

    Ils n’ont rien de lâche eux.

    « une belle bande de nazes », bravo pour ce style de commentaires, tu peux te les garder, c’est pas vraiment productif, tu n’imagines pas les efforts que tous ces nazes comme tu dis ont fait pour être là où ils sont, tu ferais mieux de te regarder ds une glace avt d’insulter les autres.

    0
    0
  14. Patrick B

    Cette fois, je suis d’accord avec legafmm. Tu exagères, Testo.

    0
    0
  15. Testocarbone

    Je me regarde tous les matins dans une glace et je sais que là où je me trouve socialement, aujourd’hui à 57 ans, dans une position envié par beaucoup, j’y suis arrivée avec probité, honnêteté et travail.

    Certes, beaucoup de coureurs, voir peut-être une majorité sont plus victimes que coupables, car comme je le dis clairement, encadrés par des gangsters. Mais ils sont aussi une majorité à perdre, où à gagner rarement, tout en faisant les mêmes sacrifices que les pseudo-meilleurs, qui sont en fait, simplement, meilleur tricheurs.
    Pourquoi, et c’est pourquoi je me permets le coup de gueule en les traitant de nazes, pourquoi se complaisent-ils dans leur rôle d’esclave au service de quelques princes de la triche.
    Pourquoi ne se révoltent-ils pas comme l’on fait par le passé, les ouvriers surexploités. Pourquoi, lorsque l’un d’eux, démontre de la probité, de l’honnêteté et surtout du courage en dénonçant le système mafieux, pourquoi ces mêmes coureurs que tu défends, pourquoi excluent-ils, excommunient-ils dans l’opprobre et l’insulte comme ils l’on fait en coeur, vis à vis de Christophe Bassons.

    D’ailleurs lisons ce que dit aujourd’hui Bassons sur la venue d’Armstrong sur le tour, lui qui est devenu entre temps, correspondant de l’Agence française de lutte contre le dopage:

    «  » »Le doute sur sa venue [de Lance Armstrong] au Tour tenait du fait qu’il voulait savoir qui allait faire les contrôles. Etant à l’AFLD, je peux vous dire sincèrement que si l’agence avait été en charge des contrôles, le nécessaire aurait été fait pour le contrôler au maximum, et ça il le savait. Le doute sur sa venue au Tour tenait du fait qu’il voulait savoir qui allait faire les contrôles. Or, les tests relèveront a priori de la compétence de l’Union cycliste. D’après moi, si le Tour retombe dans le giron de l’UCI, on a de quoi s’inquiéter » » » »

    Bassons était et est quelqu’un de bien. C’est ce qui lui a valu d’être exclu, et excuse moi Legafmm si je persiste, par cette bande de nazes.

    0
    0
  16. Roger13

    Pour répondre à testocarbone

    Les ouvriers ont un pouvoir social et sont plus ou moins organisés selon les lieux et les moments. Les révoltes d’esclaves ont toutes mal tournées tandis que les révoltes et révolutions ouvrières ont plutôt améliorées le sort des ouvriers. Les cyclistes n’ont pas de pouvoir social.

    La compétition est l’essence même du stade social atteint par nos sociétés contemporaines et le sport de haut niveau est un emblème et même une religion. La concurrence acharnée entre tous les protagonistes et la hiérarchie des salaires qui en résulte est à la base du jeu admis à cent pour cent par tous les candidats.

    A l’intérieur du peloton, je conjecture (car je n’y suis pas) que les choses sont plus opaques que l’on pourrait le croire. Qui prend quoi et quand et comment ?
    Le dopage est donc une course dans la course.

    Les cyclistes sont moins bien organisés que dans des sports comme le tennis par exemple. Il y a cinquante ans presque tous les cyclistes étaient d’origine modestes et l’habitude de la soumission est certainement un héritage historique qui a laissé des traces.

    Enfin, si l’ensemble de la population agissait conformément à ses intérêts objectifs, (pi qu’en vélo, l’immense majorité perd beaucoup au profit d’une petite poignée d’individus), alors des problèmes bien plus importants que ceux liés au cyclisme professionnel seraient résolus immédiatement.

    0
    0
  17. Testocarbone

    Je suis d’accord avec ton analyse, Roger, et tu reconnais très justement que dans le peloton, où règne l’opacité, le dopage est une course dans la course.
    Il est vrai aussi, que dans de pareils circonstances, un soulèvement majoritaire est très difficile, mais lorsqu’un membre du groupe est prêt à relever le gant, un peu à la manière d’un Spartacus, (le vrai) sans qui les gladiateurs n’auraient pas osés se révolter, alors qu’ils allaient tous à une mort certaine, le groupe se doit de le reconnaître et de le soutenir.

    Or, je reviens exprès sur cette affaire Christophe Bassons, car elle en dit long sur la mentalité qui règne malheureusement encore dans le peloton.
    Nous étions en 1999, un an après le choc Festina, et là tout devenait possible. Malheureusement, le peloton a choisi le soutien à un type, qui devait se révéler être une des plus grandes crapules de l’histoire du sport.
    Ca, c’est ce qui me reste en travers, et qui fait que je n’ai plus du tout d’estime pour la majorité des coureurs du peloton.
    Lors des interviews, ils sont hypocrites, demandent que justice soient faites, lorsque l’un des leurs est pris en flagrant délit et crient à l’imposture lorsqu’ils se font prendre. Les exemples ne manquent pas, je n’aurais pas assez de temps et de place sur ce forum pour citer tous les hypocrites qui ont vociféré sur leurs camarades avant de se faire prendre.

    0
    0
  18. Patrick B

    Dans ce Tour 1999, Christophe Bassons faisait partie de l’équipe La Française des Jeux, dirigée par Marc Madiot.
    Dans le règlement interne de cette équipe, il était prévu qu’un coureur pouvait demandait à ses équipiers de voter pour l’exclusion d’un de ses membres du partage des prix pour atteinte à l’image de l’équipe. Cette exclusion était effective si l’ensemble des coureurs autres que l’incriminé la votait (juges et parties, les votants voyaient leur prix augmentait de 12,5% en cas de vote favorable!). Elle fut votée contre Christophe Bassons qui se voyait donc rejeté par son équipe après l’avoir été par le peloton et l’organisation autour de Jean-Marie Leblanc.
    La composition de l’équipe:
    Jean-Cyril Robin
    Christophe Bassons
    Jimmy Casper
    Frédéric Guesdon
    Stéphane Heulot
    Christophe Mengin
    Lars Michaelsen
    Anthony Morin
    Damien Nazon

    Le vote était à bulletin secret.

    Conscience de classe…

    A désespérer, mon cher Roger.

    0
    0
  19. plasthmatic

     » Les révoltes d’esclaves ont toutes mal tourné tandis que les révoltes et révolutions ouvrières ont plutôt amélioré le sort des ouvriers  » … en s’asseyant parfois et souvent sur le sort de millions d’individus, aurait-il convenu de rajouter.
    C’est chose faite.

    Testocarbone : ce sont des nazes. Ils hurlent et s’effarouchent d’un Kohl dont tout le monde se fout, sans défenseurs puissants ; ils ne prononcent pas un mot à propos d’un Lance que tout le monde soutient, surtout les puissants.
    Des nazes. Du bénéfice à être esclave …

    0
    0
  20. Patrick B

    D’accord pour dire que ce sont des nazes, si… si on étend cette qualification à l’immense majorité d’entre nous.
    Je suis un naze.

    « les révoltes d’esclaves ont toutes mal tourné », Toutes, j’avoue mon scepticisme: je vais tâcher de me renseigner. Si le mot « révoltes » les limite à des actions de quelques-uns, alors certainement oui: question de rapport de force. Mais je crois que la révolte a un effet de contagion qui peut faire que, par superpositions, certaines libérations doivent aussi à des révoltes qui « alors avaient mal tourné ».

    « les révolutions ouvrières ont plutôt amélioré le sort des ouvriers », certainement. Plutôt. « En s’asseyant parfois et souvent sur le sort de millions d’individus ». S’il s’agit de ceux qui ont pris sciemment le risque de se révolter, cela faisait aussi partie du jeu. Avec évidemment d’impardonnables instrumentalisations. S’il s’agit de ceux qui ont perdu leurs privilèges, et parfois leur tête et ça c’est toujours trop, se pose aussi, aussi, la question de la responsabilité des violences initiales.
    Les révolutions sont des réactions contre-violentes à des années, des décennies, des siècles de violence illégitimes.
    « Illégitimes », là est la question. Et elle n’est pas facile à trancher. Celui qui possède tout de naissance, donc du fait du hasard, y compris des droits sur l’autre, accepterait-il que par un coup de dé, autre fait du hasard, ces droits s’inversent. Si non, sa violence (les droits sur l’autre) est illégitime. Si l’autre cherche par la menace d’une contre-violence basée sur la force collective de lui ôter ces droits, ces privilèges, parce que ça commence par la menace, et que le possédant entre dans l’escalade violente, alors cette illégitimité le rend pleinement responsable des conséquences.
    Conséquences que, par souci de cohérence (ne pas user de son pouvoir au-delà de ses droits… légitimes), le révolutionnaire doit par principe limiter à l’abolition des droits illégitimes, sinon à devenir lui-même illégitime et devenir de fait la juste cible d’une nouvelle révolution.
    Sauf que…
    Il arrive « parfois et souvent » que le dépossédé des ses privilèges fasse oeuvre absolue et définitive de reconquête.
    Il arrive « parfois et souvent » que les maitres de la révolution se placent en situation de nécessité de devenir des « guides », jusqu’à gouter à leur tour aux privilèges etc etc…
    J’aimerai ne pas vivre ça. J’aimerai donc ne pas constater l’usage immodéré de la puissance que je constate quotidiennement. Aucun homme ne peut légitimer une fortune (et les droits inhérents) égale à 1000 fois la richesse par humain. Si en plus il joue de la puissance d’état pour défendre ce privilège (« prive lege », droit privé)…
    « Vivons simplement tout simplement pour que les autres puissent vivre », Gandhi.
    Armstrong, dehors. L’excès de richesse concentrée, le culte de la personnalité mène toujours à la soumission.

    0
    0
  21. JOCELYN

    Salut les gars il y a du commentaires….Bien sur que l’on est des nazes d’aimer autant le vélo malgré les tricheries, mais que faire, se désinteressé de tout? Essayons plutot d’etre circonspect et d’apprécier les courses et coursiers qui le méritent, il y en a bien quelques uns qui sont règlo tout de meme…TESTO et MARMOTTE, vous etes de vrai savant.PLASMA Que peut faire BOUYER? NIKKOS OK avec toi, MUSSEUW est un voyou, doté malgré tout d’un gros moteur, pour moi ce n’est pas une surprise, rappelez vous son démarrage au ronde dans TEN BOSS , il n’a eu qu’à conduire jusqu’à l’arrivée. Et bien d’autres numéro bien douteux, pour TAFI , il ne doit pas avoir de regrets je pense, rappelez vous sa victoire à ROUBAIX après 80 bornes d’échappée, la aussi il a conduit le vélo.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.