Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les brèves du milieu de semaine

1 – Plusieurs lecteurs demandent de voir les règles en vigueur dans notre pool de cyclisme. La Flamme Rouge n’a évidemment rien à cacher et ces règles (calendrier, système de dotation, etc.) sont disponibles dans le fichier téléchargeable ici.

2 – La nouvelle du jour est évidemment la suspension d’Alessandro Petacchi proclamée par le Tribunal d’Arbitrage du Sport (TAS) pour dopage au salbutamol, un vaso-dilatateur, lors du Giro 2007. On le prive également de ses cinq victoires d’étape sur ce grand tour.

Rappelons que Petacchi avait d’abord été acquitté par la Fédé italienne avant que le CONI, qui décidemment est actif dans la chasse aux dopés, ne saisisse le TAS de l’affaire. La décision du TAS renverse évidemment celle de la Fédé italienne et Petacchi sera suspendu jusqu’au 31 août prochain. 

Que penser de cette affaire ? Selon La Flamme Rouge, on lave plus blanc que blanc ici. Si Petacchi se charge, c’est probablement à d’autres substances que le salbutamol qui apparaît aujourd’hui comme du "petit dopage" si on le compare au dopage sanguin et aux hormones de croissance. Que Petacchi aie pris 3 doses plutôt que 2 on veut croire, mais ce n’est pas par ce genre de traque qu’on nettoiera le cyclisme. Nous demeurons convaincus qu’il existe un dopage beaucoup plus sérieux et efficace que celui au salbutamol dans le peloton pro et c’est ceux qui en font usage qu’il faut chercher à identifier et punir. 

3 –  Les Quatre Jours de Dunkerque sont en cours et c’est Stéphane Auger chez Cofidis qui a remporté la 1ere étape. Cette course est toujours intéressante à suivre parce que difficile et provoquant chaque fois une belle bagarre entre Français.

4 – On fera une présentation générale du Giro plus tard cette semaine mais déjà, on peut croire que la compétition sera forte avec plusieurs coureurs de premier plan. Outre DiLuca, vainqueur sortant, il faudra compter sur Kloden, Leipheimer et Contador chez Astana, sur Menchov chez Rabobank, sur Ricco chez Saunier Duval et aussi sur les anciens vainqueurs de l’épreuve que sont Simoni, Garzelli et Savoldelli. Il sera également intéressant de suivre la progression des outsiders Soler, Karpets et Bruseghin tout comme des jeunes Cornu, Nibali et Visconti.

5 – Le service sera perturbé sur La Flamme Rouge dans les deux prochains jours pour des raisons professionnelles. Retour au service normal vendredi matin au plus tard pour une présentation du Giro.

Partager

Précédent

Bontrager Bzzzkill Harmonic Dampers

Suivant

Départ du Giro dimanche

  1. Louis

    Hors sujet mais jeter un coup d’oeil au parcours du prochain Critérium du Dauphiné Libéré : http://criterium.ledauphine.com/criterium08/en/parcours.php?XmenuIsSelected=1

    Superbe parcours avec comme apogée la traversé de la Chartreuse avec une arrivée à Grenoble pour la dernière étape… Personnelement j’attend avec impatience cette course!

    0
    0
  2. legafmm

    pas de garzelli, acqua e sapone par retenue.

    0
    0
  3. Patrick B

    Hé, je demande à voir les règles par intérêt et surtout pas par défiance.
    La sanction imposée à Petacchi est difficile à lire. D’abord, on parle d’un an et il ne s’agit que de dix mois alors que les deux manquants sont en pleine saison.
    Ensuite, il n’est pas du tout équivalent d’exclure d’épreuves déjà courues que de suspendre pour une période à venir. Même si on l’élimine des classements a posteriori, il a pu rester dans le milieu, avec tous les avantages en terme de revenus directs et indirects, de maintien en forme, de présence dans les esprits et sur le terrain. Il sera en fait privé d’un Giro et d’un Tour, ce qui n’est pas rien mais ne correspond pas à la peine annoncée. Et il conserve sa plus belle victoire, sur Paris-Tours, durant cette période, alors qu’on lui enlève les victoires du Giro, quatre mois avant. Pas de quoi offrir une image d’un sport qui lutte avec clarté contre le dopage.

    0
    0
  4. Luc

    Laurent, je te trouve un peu clément avec Petacchi.

    Rappelons que:

    1) Selon l’édition de mercredi de la Gazzetta dello Sport, la concentration de salbutamol retrouvée dans les urines de Petacchi a été de 1.320 nanogrammes par millilitre, alors que l’Agence mondiale antidopage n’autorise que 1.000 nanogrammes. On ne parle pas de 3 coups de pompe ici.

    et que

    2) Entre 100 et 1000 nanogrammes, la substance est considérée comme stimulant. Au-delà, il est devient anabolisant.

    0
    0
  5. Roger13

    Oui, Luc ce que tu dis est vrai mais malgré ses effets ce type de dopage ne rentre pas dans la catégorie du dopage de haut de gamme qui fait vraiment toute la différence au plus haut niveau, c’est probablement ce que veut dire Laurent. Il n’est d’ailleurs pas exclu que des coureurs « tombent » pour des « broutilles » (comme par exemple des taux de testostérone trop élevés) à cause des effets secondaires et non maitrisés faisant suite à du dopage sanguin. La liste des produits utilisés pour un dopage « haut de gamme » est très longue (des dizaines de produits) et la manière dont sont rapportés des affaires comme celle de Petacchi donnent une image fausse de l’ampleur du phénomène.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.