Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les brèves du début de semaine

Récemment, dans le monde du cyclisme professionnel:

1 – Popovytch, 28 ans, a rejoint l’équipe Astana ou il a signé un contrat de 2 ans. Il y rejoint Lance Armstrong, Alberto Contador, Levi Leipheimer et Andreas Kloden, entre autres. La dream team du vélo en 2009 ?

2 – Le maillot Liguigas m’apparaissait comme un des plus réussi du peloton depuis 2005. L’équipe vient d’annoncer avoir changé d’équipementier pour 2009, passant de Santini à Nalini. Un nouveau maillot est donc en gestation et espérons qu’il sera aussi réussi que celui des dernières années…

3 – Le Tour de Georgie 2009 n’aura pas lieu, faute de sponsors. Il apparaît que les organisateurs auraient préféré sacrifier l’édition 2009 dans le but de pouvoir se concentrer sur l’édition 2010.

Le Tour de Georgie est selon moi un exemple concret de la fragilité du cyclisme américain. Armstrong à la retraite et sans successeur capable, après Greg LeMond et lui-même, de reprendre le flambeau, de grandes épreuves comme le Tour de Georgie sont vouées, à moyen terme, à la disparition pure et simple. Si le Tour de Georgie revient au calendrier en 2010, c’est que les organisateurs bénéficieront d’un sursis découlant du come-back d’Armstrong. Ces mêmes organisateurs doivent d’ors et déjà espérer que l’Américain remportera le Tour 2009, ce qui serait excellent pour leurs chances de dégoter des sponsors et pour… l’UCI qui s’assurerait d’une présence aux États-Unis. Les enjeux sont colossaux…

4 – Stefan Schumacher, contrôlé positif à la CERA lors du dernier Tour de France, exige de sa futur-ex équipe Quick Step le paiement de son salaire dès le 1er janvier 2009. Ben voyons !

5 – Lance Armstrong veut rencontrer très prochainement les organisateurs du Tour de France afin de discuter de son éventuelle participation à l’édition 2009. Gageons que le coureur américain fera tout pour être au départ de l’épreuve.

Je le dis, je le répète: ce sont les coureurs qui ont besoin du Tour, pas l’inverse…

6 – Franck Vandenbroucke pourrait être coureur cycliste professionnel en 2009 avec la nouvelle équipe Cinelli-Endeka dont le directeur sportif annoncé ne sera nul autre que son pote Nico Mattan. Incroyable mais vrai.

7 – La nouvelle équipe Cervelo de Carlos Sastre et Dominique Rollin fera confiance à la compagnie Castelli pour la bonneterie.

Partager

Précédent

Alexandre Lavallée : « Intelligence et discipline, les clefs pour réussir au plus haut niveau »

Suivant

Quel calendrier professionnel en 2009 ?

30 Commentaires

  1. aplg

    consternant tout cela…
    pour le bon coté des choses, heulot a réussi à former son équipe (qui remplacera astana en juillet), les coureurs du CA ont presque tous trouvé une place (bien que non-puertistes), pierre rolland gagnera une étape de paris-nice (sans avoir besoin du déclassement d’un « rival »)…

    0
    0
  2. Franck Vandenbroucke c’est une véritable saga. Va t-il encore nous dire qu’il est en meilleur forme que jamais ?

    Armstrong va t-il tenté de négocié un statut particulier puisqu’il est au Tour en mission contre le cancer ?

    Je crois que les organisateurs du tour avaient des preuves du dopage de l’américain mais pour ne pas faire tomber leur vainqueur des X dernières années. Ils n’ont jamais voulu crever l’abcès.

    Maintenant c’est différent et si Armstrong est pris cette fois c’est la chute des idoles un point c’est tout. Voilà le pourquoi du comment de ces négociations selon moi.

    0
    0
  3. louis

    concernant popovitch quand il était chez discovery c’était une moto, chez silence une mobylette, pour 2009 il va retrouver les bons « sorciers » de la préparation et il va de nouveau etre irrésistible!! ce Lance quand meme quel talent,et le pire c’est que certains vont applaudir!!vive le vrai vélo

    0
    0
  4. alain39

    Une seule question. D’où vient l’argent de Astana???? Bientôt ce ne sera plus une équipe à part entière mais un monopole.
    Cet état de fait est intolérable car il est évident que de part ses moyens financiers et les précédents en matière de dopage on comprend que cette équipe est prête à tout pour briller.
    D’ailleurs les « puertistes » et autres coureurs au passé sulfureux ne s’y trompent pas en la rejoignant.
    Alors que l’on sait que tous ces coureurs devraient briguer une place de leader ils préfèrent tous s’agglutiner au portillon Astana. C’est contraire à toute logique sportive et psychologique tant les champions manifestent une farouche volonté d’être leader et dominateurs et ce d’autant plus dans un sport plutôt individuel.
    Il est manifeste que le cyclisme à 2 vitesses est encore d’actualité et que certaines équipes et pays restent des destinations privilégiées pour les coureurs peu scrupuleux.
    Intéressant donc de voir que le 1er stage Astana sera aux Canaris, pour les initiés cela a beaucoup de signification puisque c’est là qu’oeuvrait notre ami Fuentes. Pour qui connait les Canaris et ses structures routières limitées c’est un défi au bon sens. Le climat a bon dos, comme pour tous les milliardaires qui vont à Monaco pour la même raison.
    Le cas Armstrong est tout un poême, avec ses continuelles volte face. Après avoir snobé la présentation du tdf il souhaite maintenant rencontrer les dirigeants de ASO en privé.
    Le beau lance n’est pas à un reniement près.
    Très clairement on sent qu’il fait tout pour être le centre du monde et que son égo sur-dimensionné a encore enflé depuis sa retraite.
    Il a orchestré son retour comme une diva en instrumentant la lutte contre le cancer et en se comportant comme une star victimisée proche de la paranoïa.
    Quand je vois combien les Ullrich, Basso, Vino, Landis, Schumacher, Rasmussen, Piepoli et autres se comportent après avoir été épinglés je m’interroge sur les effets du dopage sanguin sur l’oxygénation du cerveau.
    A voir comment ont fini des Pantani, VDB, Jimenez et autres on peut raisonnablement penser que les sujets sont victimes de troubles psychologiques graves pouvant aller jusqu’à des comportements extrème. Les sujets développent des comportements suicidaires. D’ailleurs s’injecter à longueur d’année des substances chimiques destinées à des grands malades dénote un comportement dangereux. Personnellement je ne me vois pas m’injecter des produits destinés à des cancéreux en fin de vie (EPO initialement et toujours utilisée dans le cadre du cancer des pumons pour pallier aux graves troubles respiratoires et d’oxygénation).
    Le phénomène de manque explique ces troubles comportementaux extrèmes tout comme le besoin de continuer à courir à des àges très avancés et ce malgré les souffrances que celà implique.
    Les dépendances médicamenteuses sont reconnues par le corps médical pour leur forte propension à générer des troubles graves de la personnalité (irracibilité, paranoïa, dépressions, associabilité, violence, isolement). Si ces produits sont de nature à radicalement changer les limites physiologiques ils peuvent tout à fait avoir des effets tout aussi néfastes sur l’équilibre psychologique.
    Force est de constater que les exemples cités ci-dessus sont pour le moins troublants et militent en faveur d’une étude médicale digne de ce nom et dieu sait que la liste des cobayes est plutôt bien fournie.
    Au moins cette fois ci ils pourraient venir en aide à la science et donc à tous leurs congénères.
    Messieurs que diable faites preuve d’un peu d’altruisme pour une fois.

    0
    0
  5. Testocarbone

    En tous point d’accord avec toi, Alain.

    0
    0
  6. plasthmatic

    Alain, dans ton argumentaire, tu aurais pu inclure une partie non négligeable de ceux qui dirigent les hommes et le monde ; ils recourent eux aussi à une « médication » importante. Le tableau aurait été plus complet. Plus sombre, et plus inquiétant. Le monde de la compétition sportive n’a malheureusement pas l’exclusivité de la recherche du sentiment de toute puissance.

    0
    0
  7. Marmotte

    Bien d’accord avec Alain sur la question du financement d’Astana… je serais curieux de comparer les masses salariales des différentes équipes. Et pourquoi pas un plafond salarial…? Cela donnerait de bien meilleures chances aux petites équipes, et permettrait certainement une meilleure distribution des forces dans le peloton, et possiblement une compétition plus chaudement disputée…

    Cela dit, il y a probablement un autre phénomène en jeu. J’imagine que comme tout le monde, les cyclistes aiment courir dans une équipe gagnante, surtout lorsqu’ils sont des « numéros 2 ». Il n’y a qu’à penser à Popovych ou Rubiera qui pensait prendre sa retraite jusqu’à tout récemment… Évidemment, il n’y aurait pas intérêt à être un bon lieutenant si la paye n’était pas au rendez-vous… donc on se bute au même problème.

    Pour ce qui est du dopage et des conséquences psychologiques/psychiatriques, là par contre je ne suis pas convaincu de ce qui est dit à ce sujet… Pas certain en effet que l’EPO a déjà sérieusement été lié à quelque manifestation « psy » que ce soit… En fait, sans être hématologue ni néphrologue, je serais même a priori plutôt certain que non. L’EPO a pour effet net d’augmenter la masse/concentration de globules rouges circulant en stimulant l’érythropoïèse, i.e. la production de cette lignée cellulaire par la moelle osseuse. Or, l’EPO endogène fait la même chose, et est produit lorsque certains récepteurs du rein perçoivent un manque relatif d’oxygène… Dit plus clairement, si l’EPO exogène devait de par son effet pharmacologique causer de graves manifestations psychiatriques, l’EPO endogène devrait le faire aussi… et faire des intervalles, par exemple, ou s’entraîner en haute altitude, sont des activités qui induisent un manque d’oxygène relatif, permettant en théorie une production accrue d’EPO, ce qui devraient causer les mêmes symptômes. Or, je ne crois pas que les alpinistes ou sportifs de tout genre qui font des séances anaérobies se plaignent de tout cela.

    Quant à une éventuelle dépendance psychologique, et bien… là encore, je ne suis pas calé en la matière, mais l’on peut bien se créer une dépendance psychologique à n’importe quoi. La cigarette, le travail, l’alcool, la gloire, l’amour, et pourquoi pas l’EPO, l’Advil, le Tylenol ou les toast au beurre de peanut ! Je ne pense pas que ça soit l’apanage des sportifs de haut niveau, ni de façon générale des gens « médicamentés », de développer des dépendances psychologiques. Mais oui, certainement, il y a un danger de développer une dépendance psychologique à n’importe quelle béquille que l’on utilise pour des bonnes raisons ou non.

    Enfin, pour ce qui est du besoin de courir à un âge avancé, je serais surpris que ce serait pour pouvoir se doper plus longtemps. Il y a de bien meilleures raisons… argent, gloire, ennui, et peut-être amour du vélo en partie…

    0
    0
  8. Marmotte

    Ish….. relecture, et belle erreur de langue… « que ce soit »… pas « que ce serait ».

    C’est ce qui arrive quand on se relit après et non avant.

    0
    0
  9. Patrick B

    D’un point de vue cycliste, le choix des Iles Canaries pour effectuer un stage de vélo en hiver est un excellent choix. Les routes y sont très bonnes, les montées très longues, voire très très longues et de difficulté variée de l’une à l’autre, avec une circulation qui y est réduite, et le climat excellent.
    Si mon salaire d’enseignant m’en offrait la possibilité, j’y retournerai bien volontiers…
    Avec son budget plus modeste, l’Equipe Agritubel fera son stage d’hiver à Autrans.
    Quand les coureurs d’Astana grimperont en cuissard court vers le magnifique champ de lave de Ténérife à plus de 2000 m (depuis la mer), ceux d’Agritubel feront du home trainer dans une salle commune du village le plus froid du Vercors…

    0
    0
  10. Roger13

    Problème de salaire Patrick ?
    Je viens justement d’entendre (vu à la télé) que les profs gagnent 4400 euros.
    On m’aurait donc menti ?

    0
    0
  11. thomouis

    non on t’a pas menti, mais c’est le salaire annuel!

    0
    0
  12. plasthmatic

    Un prof, après 20 années de carrière, et selon l’avancement (vilain mot) de celle-ci, gagne autour de 2000 euros mensuels. Revenu auquel il convient d’ajouter quelques suppléments, pour les charges éventuelles de professeur principal, et quelques charges de conseils de classes.
    Si le professeur est « professeur des écoles » (vilain mot) c’est-à-dire maître d’école, c’est douze mois de traitement, virgule zéro.
    Et voilà.
    L’achat d’un vélo de gamme engage donc entre un et deux salaires, ou plus pour les exigeants, charges et impôts non déduits ! Hein Patrick …
    Roger, euh Norbert, euh Roger, oui c’était ça, il faut donc que tu coupes ta radio capitaliste de prédilection !
    Amicalement, si tu le permets bien sûr.

    0
    0
  13. francisponch

    completement OK avec Alain39 et Marmotte.
    ..rien a rajouter comme d’hab en fait 🙂

    Armstrong, Astana, CSC, au vu du nombre de suspicion, c’estr a mettre dans le meme panier !!! 🙁

    0
    0
  14. Patrick B

    Pas d’accord avec Alain, Marmotte et donc Francisponch. Et tout à ajouter, pas comme d’hab.
    Dénoncer la morale financière de quelques groupes mieux placés que d’autres pour profiter d’un système sans dénoncer le système lui-même, autant pisser dans un violon…
    Le coup des brebis galeuses responsables des maux d’un système, je l’entends depuis que je suis en âge d’entendre. Et si la paix sociale est menacée, on en livre quelques-unes en pâture (avec une porte de sortie dorée trois mois après), et hop, c’est reparti pour quelques années de spoliation…

    0
    0
  15. plasthmatic

    Est-ce qu’on peut réclamer de la morale dans un système par sa nature même amoral ? Argent, pouvoir et compétition : l’argent donnant la chance de victoire donnant le pouvoir qui attirera l’argent qui augmentera encore les chances de victoire qui … Je ne sais même pas par quel bout entamer la chaîne.
    Patrick, y a encore un peu de place dans ton violon ?

    0
    0
  16. Patrick B

    Tu veux y pisser, toi aussi? Rien que pour ce site, il va falloir une contrebasse!

    0
    0
  17. Tiphaine

    Astana comme la petite Katjusha qui s’annonce est financée par un état. Totalitaire, dictatorial. C’est la Discovery, Astana, ne l’oublions pas… La Guerre Froide me fait bien marrer ! les dieux Pouvoir & Pognon font le larron. Hors ça point de salut.
    Merde !, le petit Gilbert déménage ses capitaux à Monaco, vous saviez ? J’ai du mal à digérer l’info je dois dire. Serait-il en train d’emprunter à son tour la mauvaise pente ? Gare mon garçon, ne commets pas les même erreurs que les autres !

    Le cyclisme 2009 m’emmerde à l’avance… Salut !

    0
    0
  18. Marmotte

    Ah, pourtant moi je suis bien d’accord avec Patrick, qui n’est pas d’accord avec moi. Il y a paradoxe quelque part dans la chaîne…

    En effet, Astana n’est pas responsable pour le « système » actuel. Tout au plus, elle exploite les failles du « système » et contribue par le fait même à l’entretenir.

    Je ne vois pas toutefois en quoi la suggestion d’un plafond salarial (ou de toute mesure s’y rapprochant) constitue une dénonciation de brebis galeuses… je trouve que c’est une solution d’ordre « systémique ».

    0
    0
  19. Patrick B

    OK sur ton dernier point si elle ne se limite pas à une catégorie de la population (en l’occurence les coureurs), partie d’un de mes chevaux de bataille que j’ai à plusieurs reprises évoqué sur ce site.
    Mais la bonne question n’est pas: d’où vient l’argent de telle ou telle société? Mais: pourquoi la société accepte-t-elle de telles concentrations de richesses?

    0
    0
  20. Testocarbone

    @ Marmotte,

    Les effets de l’EPO sur les circuits neuronaux sont prouvés. Une équipe américaine travaille actuellement sur une étude qui tente de démontrer l’efficacité de l’EPO dans la dépression nerveuse.
    Jusque là, cette équipe a démontrer que la prise d’EPO par des sujets sains, avait des effets comparables aux anti-dépresseurs. Or nous savons qu’un abus d’anti-dépresseur peut avoir des conséquences dramatiques d’un point de vue psychique. Addiction, passage à l’acte suicidaire etc….
    Il est évident que si l’EPO, apporte non seulement une oxygénation du sang, mais aussi un sentiment d’euphorie, on comprend mieux l’addiction du milieu sportif à cette molécule.

    http://psychcentral.com/news/2007/12/12/a-hormonal-approach-for-depression/1648.html

    0
    0
  21. alain39

    Je ne fais pas partie de ceux qui d’emblée refutent un système au moindre accroc.
    Le cyclisme professionnel est une évidence et d’ailleurs personne se pose la bonne question à savoir pourquoi après le cyclime national les instances de l’époque se sont tournées vers le professionnalisme???
    Non pas seulement pour des simples motifs de fric, non mais parce qu’à un certain stade de maturité l’exercice d’un profession ou d’un sport nécessite des structures professionnelles pour garantir l’équité, la sécurité, le financement (le recours au bénévolat a ses limites etc…).
    Donc pour répondre à Patrick B lorsque je m’en prends à Astana je me prends non pas au système mais à une dérive du système.
    Le capitalisme souffre actuellement non pas du libéralisme mais de la spéculation qui est une déviance du libéralisme.
    Astana avec ses moyens colossaux au profit d’une dictature est une dérive du sport professionnel mais sa présence ne remet pas en cause le professionnalisme.
    Pour faire un parallèle plus percutant et qui nous resitue à notre place d’Homme, c’est pas parce que mon fils a fait une bêtise que je vais pour autant renier le lien de filiation. Nous savons tous que l’Homme n’est pas parfait est nous devons en assumer les conséquences et la solution ne réside pas en l’éradication de la race humaine.
    Ce serait trop simple comme l’est la propension à jeter aux orties un système qui a pourtant à son actif un bilan plutôt positif.
    Le nombre d’accidents en courses est très faible, les épreuves sont bien organisées avec des couvertures médiatiques très correctes, la couverture sociale de tous les acteurs est pleinement assurée etc…..
    Pour ceux qui crachent dans la soupe allez donc comparer le cyclisme pro à d’autres sports amateurs et vous pourrez constater combien la différence est importante notamment en matière d’organisation et de sécurité. Et vous conviendrez alors que l’amateurisme rime souvent avec une certaine précarité.
    Rien n’est blanc, rien n’est noir, tout est dans la nuance.

    0
    0
  22. plasthmatic

    Plutôt en accord avec ça, Alain. Compris ton point de vue concernant le rapport de la spéculation au libéralisme. Simplement, il ne faut pas compter sur l’éthique, ou la morale, pour poser des limites, ou limiter les excès. Sur quoi compter, je ne sais pas tellement, mais pas sur ça, c’est une évidence. L’homme est imparfait, tu l’as dit toi même, et Tiphaine aussi d’une certaine manière, avec son Philippe qui lui échappe en venant chatouiller le fantasme.
    Je vois bien un terme, bien vague c’est vrai, inapplicable peut-être : décence. Et son contraire : obscénité. Pour le système sportif, comme pour l’autre. La décence du niveau des retombées, en monnaie bien entendu, mais aussi dans la « reconnaissance sociale », et en « pouvoir ». L’indécence, l’absence de limites, impliquent, mécaniquement presque, la possibilité d’une Astana, comme d’un enrichissement infini de quelques trop nombreux connards.
    Sur la nécessité du passage au professionalisme, complètement en accord. Ne serait-ce que parce qu’il faut bien vivre de ce qu’on fait des heures entières ! Le reste tu l’as dit.

    0
    0
  23. Patrick B

    Alain et Plasthmatic
    Je ne crois pas que les problèmes actuels de nos systèmes d’organisation en société relèvent du simple accroc.
    Je ne crois pas non plus que l’émergence de structures professionnelles aient été motivées pour « garantir l’équité, la sécurité, le financement », mais qu’il est sorti sans que quiconque ne le décide, parce qu’il apportait plus d’efficacité plus rapidement.
    « Le capitalisme souffre actuellement non pas du libéralisme mais de la spéculation qui est une déviance du libéralisme » est une phrase vide de sens. Il n’y a pas de libéralisme, nulle part, c’est un concept théorique accepté par personne. Quant à « la spéculation comme cause des souffrances du capitalisme », comme si elle en était indépendante, cela relève de la foi: attendre du capitalisme qu’il soit sans spéculation, on peut toujours prier, ou pisser dans un violoncelle.
    Astana et ses coureurs au garde à vous encadrés de militaires en armes intronisant le ministre des sports et de la défense, c’est un symptôme du capitalisme, comme ce pourrait en être un d’autres systèmes d’ailleurs. On peut toujours bavasser et dénoncer le symptôme: on l’effacerait ici qu’il réapparaitrait là.
    Ton parallèle, Alain, n’en est pas un. Ce n’est pas ta filiation qu’il faudrait renier, mais éventuellement l’éducation que tu lui as donné. Eventuellement seulement, parce que cette éducation tient aussi d’un environnement non familial, et parce que son libre arbitre joue aussi un rôle bien que difficilement mesurable (d’ailleurs, est-ce souhaitable).
    Ensuite, personne n’a évoqué l’éradication non pas de la race mais de l’espèce humaine.
    Et enfin, un point de vue très personnel, j’ai horreur que l’on assène le cliché « rien n’est noir, rien n’est blanc, tout est dans la nuance », qui n’est que paresse intellectuelle associée à une envie de domination.

    0
    0
  24. Rien à voir!

    Et là beaugossitue est-ce une dérive du libéralisme?

    0
    0
  25. alain39

    J’ai toujours eu les plus grandes craintes envers le dogmatisme raison pour laquelle je suis plus favorable à des analyses plus nuancées.
    Je ne peux rejoindre Patrick B lorsqu’il assimile la nunace à de la paresse intellectuelle. Tout au contraire c’est un exercice qui impose à son initiateur un effort intellectuel et une volonté d’exercer son libre arbitre.
    Il est à mon humble avis beaucoup plus confortable de se ranger à l’avis de la majorité ou encore de son contre pouvoir.
    Quant à ta version sur le libéralisme comme étant un concept théorique accepté par personne je laisse le soin à des personnes plus calées que moi en économie pour en discuter mais il est certains que Keynes, Friedman, Marx doivent depuis là haut rester assez dubitatifs face à cette affirmation.
    Si on en juge à l’encre qu’a fait couler ce concept il doit quand même bien avoir une réalité quelque part.
    Idem pour la spéculation pour laquelle je n’ai jamais évoqué une quelconque indépendance avec le capitalisme tout au contraire.
    Enfin au moins un point commun à savoir que nous reconnaissons tous que le professionnalisme a eu le mérite d’apporter plus d’efficacité au cyclisme ce qui était le but recherché.
    Je n’irai pas plus loin dans mon propos car ces développements dépassent le cadre de notre sujet qui reste tout de même centré autour de notre sport favori et de ses dérives.

    0
    0
  26. plasthmatic

    Eh Patrick, tu t’es mis à la bière ? Non, non, rien à voir avec mon jugement sur ton propos. Plus concrètement, j’ai noté qu’en moins de 24 h, le petit violon ne suffit plus !

    0
    0
  27. Marmotte

    @ Testocarbone

    Merci pour l’info et le lien vers l’article. J’ignorais complètement cela. On apprend tous les jours ! Bien hâte de voir si cela va donner des résultats en clinique. Ceci dit, on est encore loin des troubles affectifs ou psychotiques « induits » par l’EPO… sur ce point, je ne pense pas être trop dans le champ ! 😉

    Par ailleurs, en ce qui a trait à l’exercice de la nuance… Il est en effet facile, comme le dit Patrick, de se dire « nuancé » dans son propos, car cela ne demande pas un argumentaire aussi fort que ce qui est nécessaire pour se positionner d’un côté ou d’un autre d’un problème. Tellement facile de se dire au milieu simplement parce qu’on ne veut pas déplaire à personne ou parce qu’on ne veut pas faire l’effort de prendre partie.

    LÀ, toutefois, ou la nuance est effectivement plus difficile que l’opinion polarisée, comme le dit alain, c’est lorsque l’on est capable de se faire l’avocat du diable et de trouver des arguments tout aussi pertinents et percutants pour deux positions opposées. Dans ce cas, l’opinion n’est pas seulement neutre, elle est bien appuyée mais pas uniquement sur des arguments d’une seule couleur.

    Même sur cette question je crois que l’on peut nuancer… hohoho ! 😉

    0
    0
  28. plasthmatic

    Belle mise au point, Marmotte, et bel exercice de ta nuance : si si !
    Je ne suis pas surpris …

    0
    0
  29. Patrick B

    Bien dit, Marmotte. Pas encore en hibernation, le gars…

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.