Les brèves du début de semaine

Les nouvelles qui ont retenu mon attention ces derniers jours:

1 – Des lecteurs demeurent déçus du système de mise en quarantaine de la plate-forme d’édition de La Flamme Rouge. Je vous assure n’y être pour rien et ne jamais mettre en quarantaine des commentaires. J’ai récemment cherché à comprendre un peu mieux comment le système traite les commentaires et en sélectionne parfois pour la quarantaine. Je crois qu’une des explications tourne autour des liens: lorsque vos commentaires comprennent des liens html, les chances que ce commentaire soit automatiquement placé en quarantaine sont plus élevées. 

Quoi qu’il en soit, il m’est impossible d’être 24h sur 24h "en ligne" pour vérifier les commentaires. Je le fais le plus régulièrement possible mais il demeure parfois inévitable que certains de vos commentaires tombent en quarantaine pour quelques heures, le temps que je les "libère".  

2 – Troisième victoire de Damiano Cunego sur le Tour de Lombardie samedi dernier, une des plus belles – et plus dures –  courses du calendrier selon moi avec le Tour des Flandres et Liège-Bastogne-Liège. Cunego s’est imposé en disposant d’une part d’une belle équipe – dont un champion du monde Ballan en bonne condition – mais aussi en prenant la course en main, osant se porter à l’attaque dès le Civiglio puis couvrant les 10 derniers kms en solo, excusez un peu.  

Mine de rien, Cunego aura connu une belle saison 2008 avec une victoire à l’Amstel, une 2e place aux récents Mondiaux derrière Ballan, une 3e place à la Flèche Wallonne ainsi qu’une 4e place au Tour de Suisse. C’est là qu’on mesure tout l’impact du Tour de France: un coureur qui passe au travers mais qui gagne par ailleurs laisse l’impression d’une saison manquée…

3 – Rigoberto Uran, ca vous dit quelque chose ? Moi non plus. Ce jeune coureur colombien, 21 ans, a terminé 3e du Tour de Lombardie samedi pour la Caisse d’Épargne, une sacré perf selon moi. Vainqueur d’une étape du Tour de Suisse en 2007, il s’était gravement blessé lors du Tour d’Allemagne l’an dernier. Voilà qu’il revient au premier plan et beaucoup de suiveurs annoncent chez Uran un futur grand du cyclisme. À suivre…

4 – Pool de cyclisme: les résultats finaux seront en ligne cette semaine et j’annoncerai le nom des trois vainqueurs des prix offerts par Louis Garneau à cette occasion.

5 – Une nouvelle me fait réagir, comme d’habitude: l’annonce d’un projet visant à construire un vélodrome au Québec. Rappelons que depuis la conversion du vélodrome olympique de 1976 à Montréal en… biôdome, le Québec et l’Est du Canada est privé d’une telle infrastructure, pourtant cruciale pour développer le cyclisme dans un pays nordique ou il est impossible de pratiquer dehors 5 mois sur 12.

Ce coup-ci, on parle d’un vélodrome à… St-Georges de Beauce! Pourquoi pas, me direz-vous ? Il est vrai que la Beauce au Québec est l’un des bastions fort du cyclisme. Le dynamisme des gens de cette région à organiser des courses cyclistes est remarquable (Tour de Beauce, Championnats canadiens, Championnats québécois et, récemment, Montréal-Québec…).

Ceci étant, je demeure convaincu qu’un vélodrome au Québec n’est viable qu’à Montréal, un endroit ou il existe un bassin de population suffisant pour justifier une telle infrastructure. Le nombre d’équipes cyclistes m’apparaît en effet suffisant dans la région de Montréal pour qu’un vélodrome soit rentable à cet endroit. Qui plus est, la position géographique de Montréal, assez centrale, permettrait aux cyclistes de bien d’autres régions de venir s’entrainer à ce vélodrome.

St-Georges de Beauce ? Non, je n’y crois pas. Ca sera pareil que Bromont, un vélodrome qui s’avère (et s’avérait déjà au départ) un échec.

6 – Le parcours du Tour de France 2009 sera dévoilé mercredi à Paris, un événement qu’on suivra bien entendu pour vous.

8 Commentaires

  • legafmm
    Soumis le 20 octobre 2008 à 5:05 | Permalien

    oula laurent tu ne sais pas qui est Rigoberto Uran.

    En plus d’avoir gagné une étape du tour de suisse 2007, il a terminé 9e au général de cette epreuve très relevé et révélatrice de grosses qualités a tout juste 20 ans.
    De plus, au tour d’allemagne où il chute gravement, il faut précisé qu’il se trouvait en tête de la course avec Cunego, Leipheimer, Gesink, excusé du peu.

    Cette année après de long mois à se soigner, il retrouve des sensation au romandie qu’il termine à une honorable 20e place, termine ensuite 7e de la clasica alcobendas, 2e du tour de catalogne, 12e u tour de pologne.

    La semaine dernière, à paris tours, il termine ds le premier peloton à 4 seconde de gilbert, et c’est sans surprise qu’il termine avec les meilleurs sur ce giro di lombardia.

    je suis content puisqu’il faisait partie de mon pool.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • legafmm
    Soumis le 20 octobre 2008 à 5:09 | Permalien

    Concernant le parcours du tour 2009, voila ce qu’en pense le site vélostory :

    1ère étape samedi 4 juillet Monaco – Monaco Contre la Montre 15 kms
    2ème étape dimanche 5 juillet Monaco – Sisteron
    3ème étape lundi 6 juillet Sisteron – La Grande Motte
    4ème étape mardi 7 juillet Montpellier – Montpellier (Contre la Montre Par équipes)
    5ème étape mercredi 8 juillet Montpellier ou Agde – Perpignan
    6ème étape jeudi 9 juillet Perpignan – Barcelone
    7ème étape vendredi 10 juillet Gérone – Andorre (Arcalis)
    8ème étape samedi 11 juillet Andorre – Saint-Girons
    9ème étape dimanche 12 juillet Saint Gaudens – Tarbes
    lundi 13 juillet 1ère journée de repos
    10ème étape mardi 14 juillet Limoges – Issoudun
    11ème étape mercredi 15 juillet Vatan – Saint Fargeau
    12ème étape jeudi 16 juillet Auxerre – Vittel
    13ème étape vendredi 17 juillet Vittel – Colmar
    14ème étape samedi 18 juillet Colmar – Besançon
    15ème étape dimanche 19 juillet Pontarlier – Verbier
    lundi 20 juillet 2ème journée de repos
    16ème étape mardi 21 juillet Martigny – Les Arcs
    17ème étape mercredi 22 juillet Bourg-Saint-Maurice – Le Grand-Bornand
    18ème étape jeudi 23 juillet Annecy – Annecy (Contre la Montre Individuel)
    19ème étape vendredi 24 juillet Bourgoin Jallieu – Aubenas
    20ème étape samedi 25 juillet Montélimar – Mont Ventoux
    21ème étape dimanche 26 juillet Etampes – Paris Champs Élysées

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Boby
    Soumis le 20 octobre 2008 à 11:45 | Permalien

    Faut vraiment être fermé d’esprit pour croire qu’un vélodrome en Beauce est voué à l’échec. Mtl n’est malheureusement pas le centre de la terre comme plusieurs aime le penser.

    Bien maintenu à géré de façon judicieuse je crois fort bien qu’il a ça place.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • thierry mtl
    Soumis le 20 octobre 2008 à 12:19 | Permalien

    Avec son tatouage « doping free » , ses convictions à ce sujet et le type de performance qu’il affiche (défaillances et limites humaines aux grands tours et « peak performance » réalistes), j’en viens à croire que Cunego est peut-être le meilleur cycliste non dopé au monde.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • p'ti lucien
    Soumis le 20 octobre 2008 à 12:48 | Permalien

    ça me fait bien plaisir, ça, Cunego c’est aussi un fidèle de mon pool depuis trois ans.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • toutouilleB
    Soumis le 20 octobre 2008 à 2:02 | Permalien

    bien sur, il ne pourrait en etre autrement car il a gagné le giro 2004

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Biker005
    Soumis le 20 octobre 2008 à 4:16 | Permalien

    L’historique du CNCB
    Après plusieurs années consacrées à l’organisation de compétitions en vélo de montagne d’envergure internationale, dont le Championnat du monde et la Coupe du monde, à des évènements provinciaux, de même que nationaux et à l’aménagement de pistes de vélo montagne, Bromont a acquis une solide réputation dans le domaine du vélo .

    D’ailleurs, en 1996, la région de Bromont était déjà reconnue dans le milieu cycliste comme un endroit paradisiaque pour pratiquer le vélo de montagne et le vélo de route. C’est pourquoi qu’en janvier 1997, l’Association cycliste canadienne (A.C.C.) , la Fédération québécoise des sports cyclistes (F.Q.S.C.) , le Club cycliste de Bromont , la station de ski de Bromont et la Ville de Bromont décident de mettre en commun leurs ressources pour créer un Centre national de cyclisme, devenant ainsi le premier centre pour tout l’est du Canada à voir le jour .

    À l’été 1997, un premier vélodrome en bois de 200 mètres est construit à Bromont, pour un coût total de 90 000 $. C’est le premier vélodrome existant au Québec depuis le démantèlement du vélodrome olympique de Montréal, en 1987 .

    Déjà renommée pour ses sentiers de vélo de montagne, Bromont apparaît en conséquence la ressource pour le développement cycliste au Québec. Plusieurs compétitions cyclistes s’y organisent, dont le Championnat canadien et le Championnat du Québec . Le vélodrome devient aussi un instrument privilégié pour développer les capacités des athlètes et initier de nouveaux adeptes à la piste.

    En 2000, le gouvernement du Québec décide d’investir pour améliorer les équipements sportifs . Bromont, qui a déjà un Centre national et qui démontre ainsi le dynamisme de la région pour le cyclisme, obtient alors une subvention de 1 900 000 $ pour la construction d’un vélodrome de niveau international .

    Une équipe se met en branle pour élaborer les différentes alternatives possibles. C’est un heureux hasard qui leur permet d’acheter le vélodrome des Jeux olympiques d’Atlanta de 1996, celui-ci ayant été construit en 1995 et initialement aménagé en banlieue d’Atlanta dans l’État de la Georgie pour accueillir les épreuves sur piste . Le comité organisateur des Jeux olympiques de 1996 avait cependant vendu la piste au célèbre parc d’attractions Disney World . Ce pourquoi, le vélodrome, lors de son achat par le comité de l’espèce, se trouvait dans l’État américain de la Floride.

    À la suite de l’allocation d’un soutien financier par le gouvernement du Québec, en mai 2000, le vélodrome des Jeux olympiques, acheté par le Centre national de cyclisme de Bromont, y est transporté en juillet 2000 . Le Centre, pour l’occasion, s’est procuré un terrain de 20 acres à Bromont pour y localiser la piste ainsi qu’un édifice qui loge les athlètes, les entraîneurs, un gymnase, des bureaux, des salles de réunion et des espaces de rangement. Les travaux d’aménagement du vélodrome et de l’édifice débutent en septembre 2000 et sont complétés pour l’inauguration faite par M. Richard Legendre, ancien ministre au Tourisme, au Loisir et au Sport, le 11 juin 2001 .

    A l’été 2001, l’assemblage est achevé avec l’aménagement d’une piste de BMX et d’un parcours d’entraînement de vélo de montagne. Depuis 2001, le CNCB continue d’améliorer et de maintenir la qualité de ces infrastructures .

    La mission du CNCB
    Né de la volonté du milieu cycliste de se doter d’une infrastructure et de services de calibre international, ainsi que de l’importante implication du gouvernement du Québec, le Centre national de cyclisme de Bromont a pour vocation le perfectionnement de l’élite cycliste de même que le développement de la relève.

    La mission du Centre est d’améliorer la représentativité du Canada et la performance des athlètes canadiens sur la scène internationale. Par ses programmes spécialisés d’entraînement, visant à rehausser le calibre des athlètes et par le dépistage et l’encadrement de nouveaux talents, le Centre sert de plate-forme privilégiée pour atteindre les objectifs d’excellence établis selon des modèles de développement des athlètes .

    Ceci étant dit, l’objectif principal du Centre national de cyclisme de Bromont est : développer l’élite cycliste, les athlètes confirmés et les jeunes de la relève.

    Les fonctions du CNCB sont :

    •Permettre à l’Association cycliste canadienne et à la Fédération québécoise des sports cyclistes de dispenser aux athlètes sur piste, sur route, en cross-country et descente en vélo de montagne, des services de formation et d’entraîneurs concentrés et compétents pour l’est du Canada;

    •Fournir des installations sportives particulières et le matériel nécessaire à la formation dans les cinq types de discipline cycliste;

    •Offrir un milieu global qui favorise les programmes de préparation des athlètes sur route, sur piste, en vélo de montagne, en vélo cross et en cyclo- cross;

    •Centraliser les effectifs et les ressources consacrées à l’entraînement spécifique des athlètes de haute performance.

    La localisation du CNCB
    Le Centre est situé à Bromont, à proximité de l’Autoroute des Cantons-de-l’Est (A-10). Cette municipalité compte environ 7000 habitants et est située à 75 kilomètres au sud-est de Montréal. L’emplacement du CNCB est tout près de la Station touristique Bromont, qui accueille des milliers de skieurs en hiver et des fervents de vélo de montagne en été.

    Coordonnées du Centre national de cyclisme de Bromont
    Adresse : 400, rue Shefford, Bromont (Qc.) J2L 3E7
    Téléphone : (450) 534-3333
    Site Internet : http://www.cyclisme-bromont.ca

    Les infrastructures disponibles
    •Un terrain de 10 acres.

    •Un bâtiment de trois étages a été érigé en 2001. On retrouve au rez-de-chaussée des bureaux, une salle de conférence et des salles de bains équipées de douches. Le sous-sol contient une salle d’entraînement avec un garage pour entreposer le matériel. À l’étage, on compte huit chambres à occupation quadruple pouvant accueillir 32 personnes, ainsi qu’une salle à manger et une cuisinette.

    •Un vélodrome de 250 mètres.

    •Une piste de vélo cross de 350 mètres.

    •Des sentiers de vélo de montagne accessibles au CNCB ainsi qu’au Mont-Brome .

    •Un accès à un réseau routier offrant une variété de parcours.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • Vincent
    Soumis le 20 octobre 2008 à 9:23 | Permalien

    Je suis d’accord avec Laurent pour ce qu’il est du vélodrome en Beauce parce que:

    1- Le bassin de cycliste n’est pas en Beauce. Connaissez-vous des coureurs originaires de là?

    2- La Beauce c’est à 4h-4h30 de Mtl, 1hre de Qc. Pire que Bromont.

    3- Perso, je coure l’été en route et faire 4h-4h30 de char pour faire 1h-2h de piste ça pas de sens. Par contre, l’hiver, si la piste serait proche, j’y serais facilement 3 fois semaine, plus souvent qu’au gym. c’est la meilleure école la piste!

    4- Un piste avec une patinoire… pas évident à chauffer pis dé-chauffer ça, ça va coûter cher en électricité en torrieux!

    L’idée est plus que noble, mais pourquoi en Beauce. Pourquoi il ne veulent pas investir ailleurs? La visibilité est meilleure à Mtl qu’en Beauce. C’est sûr que ça se peut rapporter à l’économie local mais bon…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!