Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les brèves du début de semaine

1 – Victoire d’Andre Greipel (HTC – Columbia) au classement général du Tour Down Under. La dernière étape a été une répétition de la Cancer Classic avec un doublé Sky de Chris Sutton et Greg Henderson. Beau sprint par ailleurs, avec comme 3e, 4e, 5e et 6e les Graeme Brown, Robbie McEwen, Andre Greipel et Allan Davis.

2 – Le président de l’UCI, Pat McQuaid, était sur le Tour Down Under ces derniers jours et ses déclarations ont été quelque peu surprenantes. McQuaid a en effet affirmé qu’en matière de dopage, une grande différence existait entre les pays anglo-saxons (ce qui inclut le Canada…) et la "culture mafieuse" de l’Europe occidentale. Voilà qui plaira beaucoup à tous les dirigeants d’équipes ProTour… 

Je pense pour ma part que la déclaration de McQuaid est maladroite et naive: les scandales de dopage dans le cyclisme australien sur piste sont encore récents, du moins pour moi…

3 – Petite entrevue avec Johan Bruyneel au terme de ce Tour Down Under. Il y fait le point sur la préparation de son équipe RadioShack et y affirme que Contador sera bien difficile à battre sur les routes du Tour en juillet prochain. Je suis plutôt d’accord avec lui, Contador ayant prouvé en 2009 être non seulement le meilleur dans les cols, mais aussi dans les clm…

4 – Retour à l’UCI pour deux autres nouvelles: d’une part, la fédé internationale ne veut pas voir l’AFLD sur les contrôles antidopage du Tour 2010, qui devraient plutôt se faire avec l’AMA. D’autre part, l’UCI songerait à mieux encadrer les transferts à l’inter-saison, le recrutement agressif de l’équipe Sky ayant fait des mécontents.

5 – Tour de San Luis: Nibali atomise sur cette course. Attention à lui cette année, ce pourrait être une grande révélation du Giro ou du Tour. Sa progression est constante et il ne semble pas encore avoir atteint ses limites.

6 – La Caisse d’Épargne arrêtera de sponsoriser son équipe cycliste à la fin de 2010. Raison évoquée ? Le désir de sponsoriser des activités plus proches du mouvement olympique, notamment les équipes de France pouvant y faire figure. Unzue, le directeur sportif, épaulé très probablement par Echevarri, ont donc plusieurs mois devant eux pour dénicher un nouveau partenaire. Rappelons que la structure administrative de l’équipe Caisse d’Épargne existe depuis longtemps puisqu’elle découle de l’équipe Reynolds, puis Banesto, plus Iles Baléares.

Partager

Précédent

Les guignols – dopage

Suivant

Le cyclisme anglo-saxons sur Stade 2

  1. delirium89

    encore un Stade 2 consacré a lance armstrong un vrai people celui là

    0
    0
  2. l’épreuve australienne est un bonne manière de débuter une saison de plus en plus tôt : du soleil, beaucoup de public, des parcours plats et brefs, et de beaux champions australiens…

    coté sport, il ne s’y passe pas grand chose. une attaque d’evans. si le cyclisme anglo-saxon du futur ressemble à ça, je veux bien croire que wiggins gagnera le tour de france… avec la bénédiction de mcquaid. cela dit, le cyclisme ne peut-il se développer que sur ses vieilles routes ? je me doute bien que non.

    quant à la caisse d’épargne, sponsor français, sous son nom français, qu’allait-elle faire dans cette galère ? l’identité espagnole de l’équipe, malgré ledanois, portal et qq autres (moreau !!) n’a jamais fait aucun doute. sans parler de l’image de valverde.

    0
    0
  3. Testocarbone

    Pat McQuaid à raison. Ce qu’il a juste oublié de préciser, c’est que les anglo-saxons ont rationalisé, industrialisé et optimisé cette culture mafieuse artisanale des vieux pays du cyclisme.

    Roger

    0
    0
  4. thierry mtl

    Bruyneel note aussi que Lance a eu de la difficulté à suivre le peloton en côte ! Carmichael, une explication SVP ?

    Imaginez Nibali,Basso et Kreuziger en juillet. Il va y avoir du vert en avant. C’est le plus fort trio dans la même équipe, avec Radio Scrap.

    A San Luis, Rasmussen a fait un CLM terriblement en deça de ce qu’il montrait en CLM au Tour 2007. Pourtant un CLM de 20 k, ça se pratique facilement seul, pendant une suspension.

    13 ans après le début de sa carrière (incluant le MTB où il a si souvent fait deuxième aux championnats du monde), Cadel Evans est soudainement devenu un spectaculaire attaquant explosif (depuis septembre dernier).

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.