Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Les bons braquets

J’ai été interpelé, cette semaine, par certains qui se surprenaient d’apprendre que je roule avec un pédalier compact.

En fait, je roule en compact depuis au moins 5 ou 6 ans déjà. Et ce à l’entrainement comme en compétition.

50-36. Exit le 53-39.

Ceci étant, je vois beaucoup de cyclistes qui roulent avec des combinaisons de braquets qu’on peut remettre en question. Pour beaucoup d’entre eux, c’est une fatalité considérant les choix actuels offerts par les compagnies que sont Shimano, Sram ou Campagnolo.

La première erreur est celle du 53-39 à mon sens. Ce sont des braquets de professionnels! Il ne fait aucun sens pour moi d’utiliser ce type de combinaison de plateaux si on est pas parmi l’élite mondiale. Un 50-11 développe autant qu’un 53-12… Ceux qui utilisent le 53-39 sont alors obligés de mettre à l’arrière une cassette du type 12-27 pour s’assurer d’avoir les braquets qu’il faut pour affronter les raidards, mais à quel prix! Oubliez la progressivité des braquets!

La deuxième erreur est celle du 50-34 à mon sens. Le 34 n’est utile qu’à ceux qui habitent dans des régions vraiment montagneuses où les ascensions sont longues et/ou pentues (par exemple les Alpes, les Dolomites ou encore Charlevoix au Québec). Malheureusement, le 50-34 est souvent la seule option offerte en compact, avec pour résultat que les cyclistes passent 90% de leur temps sur le plateau de 50, limitant du coup leur choix de vitesses à 9 ou 10 (si on exclut le croisement de chaine).

Le bon choix alors?

Il doit être basé sur trois critères selon moi:

1 – toujours adapter ses braquets au type de terrain sur lequel on roule habituellement.

2 – toujours aspirer à avoir la meilleure progressivité dans ses braquets, pour ainsi toujours trouver « le bon braquet au bon moment ». Oui, cela fait toute une différence!

3 – toujours privilégier, dans le choix de deux braquets équivalents, celui pour lequel on a moins de dents à l’avant, étant plus facile à amener. Ainsi, on privilégiera le 36-21 plutôt que le 39-23 (deux braquets équivalents), car le 36-21 sera plus facile à amener.

Dans ma région accidentée mais pas montagneuse, j’estime que le bon choix est la combinaison 50-36 à l’avant et 11-21 à l’arrière. Cette combinaison assure un 50-11 au plus gros, et un 36-21 au plus petit (équivalent du 39-23). L’utilisation d’une telle cassette arrière, avec sa combinaison 11-12-13-14-15-16-17-18-19-21 assure une progressivité des braquets qu’aucune autre cassette ne peut égaler.

Évidemment, j’adapte mes braquets en fonction de l’endroit ou je me trouve. Ainsi, pour les épreuves plus accidentées comme le Défi Vélo Mag, je monterai une cassette 12-25 voire 12-26 à l’arrière. Et pour les grandes cyclosportives dans les Alpes, je change également mon plateau avant pour un 50-34.

Les grands fabricants comme Shimano, Sram ou Campagnolo nous ont malheureusement imposé, depuis quelques années déjà, un choix limité de combinaison possible, tant en matière de plateaux avant que de cassettes arrière. L’annonce récente de Campagnolo de rendre disponible des plateaux 52-36 à l’avant va selon moi dans la bonne direction, c’est-à-dire d’assurer au consommateur qui n’est pas un coureur professionnel un plus grand choix de braquets.

Partager

Précédent

Peter Sagan: holly shit!

Suivant

Riesling et GranFondo Gatineau

36 Commentaires

  1. Claudio

    J’ai utilisé pendant quelques années un compact 50-36 pour la compé. Premier constat : je me suis fait prendre dans certaines descentes avec une 12 à l’arrière, une erreur que je n’ai commise qu’une seule fois.

    J’ai également trouvé un certain manque de fluidité dans le coup de pédale (surtout sur le 36) que j’ai partiellement corrigé avec des plateaux Rotor. Par contre, c’est la galère pour l’ajustement…

    L’an dernier je suis revenu au 53-39 25-12 et en 23-12 sur le plat. À tort ou à raison, je préfère le 53-39 tradi.

    0
    0
  2. Marc-André

    Pour l’analyse des braquets et faire des comparatifs, je recommande d’aller sur le site suivant:
    http://www.gear-calculator.com

    Il est possible de faire toutes les combinaisons possibles et de voir les résultats en termes de ratio, développement, vitesse vs cadence et de les comparer avec d’autres combinaisons…

    0
    0
  3. Hier en fin de sortie, je me faisais exactement la même remarque. En fait, je me trimballe un 52/39 à l’avant, vestige d’un temps où je roulais plus. Depuis, je suis venu m’installer en Suisse. Le 39 dents manque vraiment de souplesse pour les terrains vallonnés par ici.

    0
    0
  4. Eric Wiseman

    Sram offre du 52-36, Spécialized viennent de sortir la même chose aussi. Mais il faut les commander par-contre car ils arrivent pas sur les vélos. Normalement Shimano devrait y arriver aussi peut être, reste à confirmer.

    0
    0
  5. Andy Lamarre

    A 77 ans, je suis très content de mon 34 X 49 surtout que je spinne aux alentours de 100 CPM.

    0
    0
  6. Gino

    Laurent, je comprends mal ton affirmation « toujours privilégier, dans le choix de deux braquets équivalents, celui pour lequel on a moins de dents à l’avant ». C’est vraiment juste une question de ratio – le nombre de dents a l’avant n’est seulement significatif que lorsque « coupler » a un plateau arrière. Dans ton exemple, tu dis qu’un 36-21 est plus « facile » a amener qu’un 39-23 – en fait c’est le contraire, 36-21 a un ratio de 1.71 tandis qu’un 39-23 a un ratio de 1.69. Bien que très proche, le 39-23 sera en fait « plus facile » a amener puisque le ratio est un peu moindre.

    Je suis d’accord sur un point – je trouve aussi que les gens roule sur de trop gros braquets. Généralisation : presque toutes les filles (99.9%) devraient rouler sur un pédaliers compacts, et aussi presque tous les hommes même les coureurs. Ca revient vraiment a la puissance qu’on peut développer. N’ayant pas des puissances de pro (ie PAM de 450-500 watts), il faut s’ajuster. N’etait-ce pas Tyler Hamilton qui utilisait un 34-27 lors de ces montée du Mont Washington? Il faut donc ajuster selon ses capacités et le terrain. Je pense que le compact serait la meilleur option pour la plupart des gens…incluant les coureurs que je côtoies régulièrement sur le circuit QC.

    0
    0
  7. Olivier Dulaurent

    Je connais les arguments en faveur du compact mais je ne suis pas d’accord. Je précise que j’ai moi même roulé durant 2 ans en compact. Mais je n’aime pas.

    Mon argumentation :

    Personnellement, je trouve que tant que l’on peut passer avec le 27 ou le 28 dents (chape normale sur un Sram ou un Shimano) ou un 29 dents (Campagnolo) il faut privilégier le traditionnel. Pourquoi ? Parce que le bras de levier (le couple) est meilleur est une combinaison de grands plateaux et de grands pignons. A développements égaux bien sûr. Donc le 39*21 (3,56 m) a un meilleur rendement que le 36*21 (3,6 m).
    De même que le 53*19 (5,85 m) aura un meilleur rendement que le 39*14 (5,85 m aussi). Il suffit de faire 500 m sur chacune des 2 combinaisons pour s’en rendre compte. C’est encore plus flagrant en bosse.

    On me répond souvent « oui mais ton 53 je ne l’emmène pas ». Je poursuis en disant « là tu passes en 50*21 (cassette en 12/23) je passe en 53*23 (cassette en 12/25).

    Laurent, ta combinaison progressive 11-12-13-14-15-16-17-18-19-21 sera la même en remplaçant le 11 par le 23. Donc tes braquets de 39*53 et 11/21 sont très proches de 39*53 et 12/23 sauf que je préfère largement cette solution en terme de rendement.
    Y compris un 39*28 plutôt qu’un 34*25.

    Certes les cassettes Shimano et Sram en 27 et 28 sont mal étagés (21, 24, 27 ou 28) mais parfaitement étagés en Campagnolo (21, 23, 25 et 27).
    Mais il faut se faire des cassettes en pignons Miche par exemple.

    Evidemment je ne tiendrais pas le même discours si j’habitais au pied du Mortirolo. Ni si je ne roulais qu’une fois tous les 15 jours.
    Mais finalement quel pourcentage de cyclistes roule vraiment en montagne toute l’année ? Pour beaucoup de cyclistes un 39*53 et 12/25 toute l’année répond à 99,5% des demandes 😉

    0
    0
  8. Tranceman

    j’utilise un compact 50-34 depuis 6 ans. Entierement satisfait ! Avec une 11-23 je trouve que ca passe bien partout.

    0
    0
  9. Gino,

    Connais-tu l’effet de levier? C’est en raison de cela qu’un 36-21 est plus facile à amener qu’un 39-23. Pense-y… et tu seras d’accord.

    0
    0
  10. schwartz patrick

    OK avec Gino

    le 39×23 est plus facile à emmener, plus doux, plus rond,que le 36×21,il y a moins de friction,moins
    « d’angle » , le diamètre du 39 étant évidemment plus
    important mais je crois qu’il faut surtout adapter le braquet à ses capacités réelles(puissance ou vélocité) et à la topographie de sa région. si tu changes de région pour une cyclo,tu changes de cassette ou de plateaux, c’est vite fait, avec l’expérience çà doit le faire !

    0
    0
  11. Gino

    Laurent,

    Bien sur que je connais l’effet de levier – « gears and levers » même chose d’un point de vue physique! Je crois que c’est toi qui comprends mal. Je te parie un bonne bouteille de vin que tu as tort – je te laisses savoir mes préférences! 🙂

    Ce n’est qu’une question de ratio, point final, rien de plus. 36-21 a un ratio de 1.71 et un 39-23 de 1.69. Le 39-23 est donc plus petit, c’est tout. Le déplacement sera moins grand : ratio*circonférence roue arrière.

    Une rotation complète de tes pédalier avant créera un déplacement de « Gear avant / gear arrière X circonférence de ta roue arrière ». Il y a un effet de levier supplémentaire du a la longueur de tes manivelles mais ça ça ne changes pas lorsque tu changes de plateau!

    0
    0
  12. Marc-André

    Gino a raison.
    Bien que le bras de levier créé par le rayon du 36 dents est plus grand qu’un 34, celui du 23 dents est aussi plus grand que le 21 dents. C’est vraiment le développement qui est important.

    Au sujet du 34 dents, je suis d’avis qu’il a pleinement ça place, surtout avec du Campy 11V où une cassette 11-21 n’existe pas et que l’idée aussi du 50-34 c’est l’écart de 16 dents entre les deux plateaux qui permet de pleinement exploiter la capacité du dérailleur avant tout en limitant les rapports identiques ou trop proches entre le grand et le petit plateau tout en ayant un étagement très progressif des braquets

    0
    0
  13. Gino,

    Je sais calculer. J’ai dit « braquets équivalents ». Dans la réalité, ca n’existe pas. Donc j’ai pris deux braquets « quasi-équivalent ».
    L’important, c’est que mettons que le 36-21 et le 39-23 avaient exactement le même développement, le 36-21 serait quand même plus facile à amener. Simple effet de physique et de longueur de manivelles.

    0
    0
  14. marco

    Désolé Laurent, mais Gino a raison.
    Tout est une question de couple au pédalier. Si les ratios sont les mêmes, et bien le couple nécessaire pour tourner le pédalier sera le même, donc même force nécessaire à appliquer sur les pédales.
    Je crois que c’est un effet placébo!

    0
    0
  15. Marc-André

    Pour des braquets de développement équivalent, disons 53-18 (6.18 m) et 50-17 (6.17 m) pour une longueur de manivelle équivalente, à force sur la pédale égale, la réaction de la roue sur le sol sera la même.

    Peu importe la dimension des engrenages entre le couples produit au pédalier et le couples produit au moyeux de la roue, si le rapport entre la dimension du plateau et la dimension du pignon est le même, le rapport de couples (couples produit au pédalier et couple résultant au moyeu de la roue) sera aussi le même.

    Pour ce qui est de la différence de friction entre les deux montage, je crois que c’est très marginale par rapport au reste de l’énergie dépensée…

    0
    0
  16. Je me permets d’interrompre cette excellente discussion pour annoncer que j’ai un pédalier BB30 Specialized carbon PRO FACT ultra léger à vendre : année 2012, « mid compact » 52-36, 175mm, 110mm bcd avec 15 Km d’usure à vendre. Situé à Ottawa, prix super sympa pour lecteurs de LFR.

    alexandre.michel@hec.ca

    0
    0
  17. Vincent C

    Laurent, c’est faux de dire que le l’effet de levier est plus grand avec un 36 qu’un 39. Le levier est la manivelle. Le développement est important comme Gino et Marc-André disent.

    Et puis pour les 53-39 juste pour les pros… alors je crois que tu ères. Voir si des amateurs ne sont pas capable de tirer un 53. Dans St-Iréné sûrement mais au Lachines à 50km/h, non-merci le compact. On roule pas à 60 de cadence!

    0
    0
  18. schwartz patrick

    oui, je suis d’accord avec tout le monde (mais désolé pas avec toi Laurent,tu te retrouves seul dans la Madeleine,sous le cagnard et encore avec trois cols à passer !), le bras de levier c’est la manivelle; mais comme je le dis, tu adaptes les braquets à tes capacités(j’ai les jambes courtes dont les fameux fémurs!)pas assez de viande(non traitée) dans les cuisses,j’ai donc toujours tourné de petits braquets,les sorties spécifiques,tirer très gros dans
    les bosses me rappelaient que je n’avais que deux genoux! de plus, lorsque je me suis fait construire mon premier cadre(cycles Mannheim,excellent artisan),il a tout de suite vu en prenant les mesures que mes fémurs,donc, était plus courts;le cadre a été construit en fonction de ce paramètre,la boite de pédalier,un peu plus en arrière afin d’avoir ce « fameux bras de levier » plus efficace,en gardant les manivelles de 170 et en n’ayant jamais pensé mettre plus long …
    le braquet, c’est aussi et surtout le terrain, l’allure que tu choisis,course,cyclo,cyclotourisme,
    entrainement spécifique,décrassage…
    Une fois n’est pas coutume, il ne faut pas se comparer aux pros et aux amateurs top,c’est un autre univers;
    maintenant,celui qui n’a pas de problèmes de braquets,il est libre de ses choix… En ce qui me concerne, c’est 48×34 et 13×26 ou 29,eh oui! et je ne me fais pas larguer(sauf descente non technique et encore,je soigne l’aéro,les trajectoires,le freinage tardif(63kg çà aide)et les relances(avec plus petit!)
    et puis, faut pas se leurrer,tôt ou tard,tu finis par y
    arriver aux petits braquets, l’âge,ses artères et ses ligaments,c’est pour tout le monde, et l’orgueil,c’est comme les développements,on s’y adaptera,ou non !
    et puis les développements, c’est si vite changé,alors?
    Pour « le petit reste »,tout est question d’expérience !

    0
    0
  19. Vincent C

    @Eric Wiseman:

    Campy va offir 52-36 en 2013.

    http://www.bikerumor.com/2012/05/15/campagnolo-intros-5236-wide-range-cranks-cassettes-performance-triple-cranksets/

    Il y aura même un 12-30… question de rouler dans le beurre et baratter un peu.

    0
    0
  20. Batrick P

    La mise en ligne d’un sujet technique a un excellent mérite: faire sortir Olivier Dulaurent du bois!
    Deux questions, à Duduche et à tous.
    – Comme Obélix il y a quelques mois, tu avances le bras de levier comme avantage d’un choix de combinaison à gros plateaux en priorité à celui d’une ligne de chaine plus parallèle à l’avancement, pour un développement moyen (environ 6 m, voire moins). Je me permets d’exprimer un doute uniquement basé sur une intuition physique non étayée (et l’éternelle angoisse d’abimer le matériel), percevant une mauvaise ligne de chaine comme foncièrement mauvais; de façon exagérée? Personnellement, ma sensibilité de bucheron ne me permet pas de ressentir cette différence de rendements que tu annonces assez évidente. Sais-tu s’il existe des données testées.
    – Le 11 dents (déjà le 12) permet d’obtenir de très gros développements même avec un gros plateau réduit. Mais chaque fois que j’ai voulu en monter un (avec le 53 dents qui ne me quitte pas), sur différents matériels depuis le temps, il m’a semblé (ma sensibilité le permettait cette fois) que la chaine tournait mal sur ce faible rayon de courbure. Et j’y ai renoncé. Il y a quelques endroits, type faux-plat descendant avec fort vent dans le dos où ça me manque (exemple connu, bien que je n’y met plus les roues: la Vallée de la Romanche; moins connu: la Vallée de la Roche St Secret, que remonte la Corima-Drôme Provençale). Suis-je le seul à ressentir ce problème?, auquel cas je dois me tromper.

    0
    0
  21. Batrick P

    Patrick Schwartz. Pour la seule raison du braquet, je crains que si, dans la descente de la Vallée de la Romanche un jour de vent dans le dos, tu te ferais larguer par un gars de ton niveau poussant un 53/12 quand tu devrais te contenter d’un 48/13 (la question n’est pas tout à fait la même s’il cherche à le faire, par des accélérations, ou non). Ce serait à tester…

    0
    0
  22. Vincent C

    Patrick… dans le genre parler le chinois, t’es le meilleur.

    0
    0
  23. Fore

    D’accord avec Batrick P sur les sensations de moins bon rendement, ça m’avait sauté aux yeux la première fois que j’ai mis un 12 dents dans ma jeunesse, encore plus net les rares fois ou j’ai monté un 11.

    Faudrait faire un test avec un SRM plus un Powertap pour voir l’évolution de la perte de rendement entre pédalier et moyeu AR avec 50×16 puis 50×11 par exemple, pour objectiver… encore que, à mon avis on soit dans la marge d’erreur de ces appareils, et c’est heureux car si la perte était supérieure à 1%, je crois que les pros auraient laissé tombé le 11 dents depuis longtemps !

    0
    0
  24. Batrick P

    Fore, toi qui comprends mon chinois, je vais poursuivre dans la langue de Lao-Tseu (c’est bien ça?).
    L’argument des pros est bon. Ils ne l’utiliseraient pas s’il y avait perte de rendement. On peut cependant imaginer que le 11 dents nécessite un réglage plus fin encore, du matériel pas trop vétuste et bien fluidifié.
    On en revient à un manque dans la presse spécialisée: des tests techniques (sérieux) par composant. Le Cycle faisait ça semblait-il bien, il est passé au bla-bla sur les vélos entiers. Guère couteux, et satisfaisant une demande guère encline à le dépasser, le bla-bla. Je crois que des magazines italiens et allemands sont un peu plus pointus en la matière.

    Il a fait fort, Hesjedal, à Cervinia. Moins le lendemain à Pian Dei Resinelli, mais au pied du Cervin, ses deux derniers kilomètres ont été impressionnants.
    L’endurance de Rodriguez devient l’élément majeur du Giro à ce jour. Espérons que la météo ne vienne pas gâcher la fête, les 3 étapes de montagne des Dolomites et de l’Ortles sont très prometteuses.

    0
    0
  25. plasthmathic

    Et si Patrick écrivait du français lu en chinois ?

    Je passe du temps sur le 34 dents, avec goût, ça veut alors dire haute montagne … Pour autant : dès que les pentes sont moindres (pourcentage, ou moindre cumul de fort pourcentages), je repasse un 36 (dans mes Vosges par exemple, ou dans le Verdon encore). Pourquoi ? question de sensibilité, d’impression : à braquet (ou ratio) équivalent, impression d’une (relative) meilleure aisance. « Plus souple ».
    Ce qui tendrait à rejoindre le point de vue exprimé par Olivier Dulaurent, d’une certaine façon.
    38 dents en plaine, pourquoi pas 39, bof, j’aime pas la plaine, bien qu’y résidant.

    0
    0
  26. plasthmatic

    j’ai fait une faute dans mon pseudo dis donc

    0
    0
  27. plasthmatic

    Commentaire 25 incompréhensible : il faisait immédiatement suite à un commentaire dont je découvre qu’il est passé en modération, donc non visible.

    0
    0
  28. schwartz patrick

    ok avec Batrick P
    Je sais bien que dans une descente spécifique,dans une cyclo, suivre un ou plusieurs coursiers avec « du gros » est une entreprise (très) hasardeuse, j’en suis conscient et j’en conviens… « ramasser les casquettes », dans ce cas, est à l’ordre du jour !mais je me demande,dans la catégorie très supérieure,les pros, comment font les petits grimpeurs espagnols avec leurs ptits cuissots pour suivre dans les étapes de plaine les grosses cylindrées du calibre de Cancellara,Voigt,Martin!!!…ils ont les mêmes braquets, non ?

    0
    0
  29. Batrick P

    L’abri, Patrick, plus protecteur encore en peloton large qu’en file indienne, d’autant plus encore que la vitesse est élevée (résistance de l’air proportionnelle au carré de la vitesse). Dans un groupe un peu large roulant SUR LE PLAT à 50 km/h, il y a dizaines de milliers de cyclistes de par le monde qui tiendraient, pour peu qu’ils aient un peu de technique.
    En revanche, quand il s’agit de grimper, même des petites bosses…

    0
    0
  30. Richard F

    Abitibien d’origine, j’ai toujours roulé sur un 39-53 et ça convenait très bien au terrain local. Cependant, je suis déménagé à Grenoble en novembre dernier et je peux dire que cette même combinaison ne convient plus du tout aux routes qui m’entourent (sauf pour rouler le long de l’Isère…).

    J’aimerais bien savoir si quelqu’un connaît une combine pour échanger mon pédalier record régulier par un compact à peu de frais?

    Je vais assurément monter une cassette offrant de meilleurs ratios, mais je crois que ce ne sera pas suffisant.

    Je pense que pour l’avenir, les contructeurs proposeront de plus en plus de compacts, auxquels nous pourrons mettre un peu ce que l’on veut, ce qui n’est pas possible avec un pédalier régulier.

    0
    0
  31. SylvainL

    Laurent:
    je dois prendre une décision pour mon prochain vélo. Présentement je suis sur 53-42 et 13-26 depuis 20 ans, je ne suis pas coureur mais un cyclosportif de 4000km. Avec l’age, le 42×26, plus capable!

    Je vais en Campy 11 vitesses. Alors je fais quoi? 52-39 et k7 12-27
    ou bien 50-36 et k7 11-25 ???

    0
    0
  32. pier

    D’abord lachez moi avec le terme marketing  » compact  » . Le standard de bolt circle de 110 mm existe depuis belle lurette dans le japonais . Ca fait depuis que je suis tout jeune que je roule 46-34 et au gros max 48 . Arrière 13-30 ou 32 . Ainsi je plafonne dans les descentes à 60 km . Bien sur bcp de rpm au pédalier . Au delà de ca je me fou en boule bien applati .

    0
    0
  33. Eric

    moi je vis en Colombie et je roule en Boyaca et autour de bogotá (entre 2600 m et 3000 m d altitude).
    les situations sont variables et dures .
    exemple Barbosa Tunja via Arcabuco ou villa de Leyva Tunja via Samaca, faut être préparé pour rouler sur les traces de Nairo dans sa région natle, des cols qu´il faisant en velo dès l´áge de 12 ans…
    la colombie c est le pied pour pratiquer le cyclisme de plaine suivi de bosses et quelques cols durs ou se mêle chaleur et froid, bruine, vent puis accalmie.

    j ai changé mon 50-34 12-25 (sur le plat ca moulinait trop quand dans le paquet ils tirent a 45 km/h. perte de poids aidant je peux assurer maintenant avec une combinaison super adaptée à ma morphologie et a ma cadence : Stronglight CT2 53-36 , 11 28 D/Ace. je peux croiser pas mal et passer partout.

    Pour ceux que cela intéresse je vous invite á visiter un site sur les diverses altimétries de Colombie et notamment sur un des cols les plus durs au monde , Paramo de Letras, une montée de 80 kms non stop au top a 3400 m :

    http://altimetriascolombia.blogspot.com/2010/07/paramo-de-letras-la-eternidad-en.html

    le parcours est un 7-8% de moyenne mais faut assurer les 80 kms avec l altitude…le graphique de la courbe est divisé en 4 sections, longueur oblige

    amicalement votre.

    0
    0
  34. c’est bien beau tous vos blablablablas plus ou moins techniques, mais il ne faut pas oublier la pratique habituelle des cyclos, leur état de santé, leur état d’entrainement et les moyens financiers
    j’ai couru 10 ans en régional,(sans les casques mais avec l’apparition de la vraie révolution du vélo = la pédale automatique) , l’important reste toujours à notre capacité à bien tourner les jambes quel que soit le terrain, et le triple plateau avec un dérailleur à chape normale ça s’adaptait très bien à nos anciens vélos,
    maintenant on a des vélos certes souvent plus légers mais pour quelqu’un qui roule comme moi en Limousin, fait quelques cyclosportives mais surtout de la montagne en autonomie (donc avec sacoche de guidon + sacoche de selle avec tous les vêtements de rechange « ça peut cailler en haute montagne »)le triple plateau est mieux que le compact car on ne se bousille pas les tendons à vouloir toujours « enrouler ».
    Pour monter un col de 30 km de long on prend le temps.
    super la Colombie et le col de 80 km.
    pour les manivelles en plus de la taille il faut aussi tenir compte de ce que l’on veut faire : course ou vélo de tous les jours

    0
    0
  35. jb

    Bonjour à tous,

    le double j’en reviens car finalement c’est 50g de gagner par rapport au triple et moins de possibilité si on est chargé on sur les cols. moins de changement de cassette. 1 seul matos pour tout faire. la discution pour moi c’est triple ou single avec 11 voir 12 vitesses à l’arrière quand ils le sortiront…

    @+

    0
    0
  36. esteban

    bonjour,
    une petite question technique: peux t on se faire une cassette à la carte.

    J’ai un gravel sequoia de specialized , avec 48/32 et comme cassette (9 vitesses): 12_14_16_18_21_24_28_32_36, j’aimerai avoir 14_16_18_21_24_28_32_36_40
    car parfois le 32X36 c’est un peu juste

    L’ancien proprio a changé le pédalier d’origine pour un Sram Force 22 GPX (32X48)

    Avoir 48X14 comme développement minimum ne me pose pas de pb , si besoin je moulinerais et ça me rappellera mes souvenirs de poursuiteur d’il y a 20 ans…et ça fera plaisir a Mica

    ps:
    j’utilise mon Gravel comme randonneuse pour les vacances avec les enfants (je porte les bagages de toute la famille.. et on fait du chemin de halage) et le reste du temps je l’utilise comme VTT , j’habite en Bretagne donc j’ai quelques raideur dans les forets mais jamais très long.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.