Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de Romandie, répétition finale avant le Giro

Une des plus belles courses de la saison, le Tour de Romandie, s’élance demain depuis Lausanne. La course, dont la première édition remonte à 1947, traverse en effet une des plus belles régions que je connaisse, la Romandie, ou la Suisse francophone si vous voulez. Au menu, routes en état presque parfait, paysages magnifiques, public discipliné et enthousiaste, beaux cols, organisation bien rodée et qualité de l’hébergement.

Au menu des coureurs, 664 kms répartis en 6 étapes entre mardi et dimanche prochain. Ca commence demain par un prologue de 3 bornes. Cette année, l’épreuve ne se termine pas par un clm comme ce fut longtemps le cas. On assistera plutôt à un clm par équipe lors de la 3e étape vendredi prochain. Les étapes 1 et 5 sont celles qui présentent les profils les plus accidentés, bien qu’aucune étape ne puisse être considérée cette année comme une véritable étape de montagne selon moi. La Romandie cette année est en ce sens un bon rodage pour le Giro, mais ne présente aucune étape permettant à un favori de faire un réel test grandeur nature.

Parmi les pointures au départ, on note notamment Denis Menchov, Fabian Cancellara (attention à lui demain sur le prologue!), Alejandro Valverde, Cadel Evans, Filippo Pozzato, Roman Kreuziger, David Moncoutié et le jeune Edvald Boassom Hagen. Kreuziger, en particulier, me semble bien parti pour s’imposer cette année, sachant que les routes de Suisse lui sont heureuses…

À noter qu’il sera intéressant de suivre les sprinters Oscar Freire, Mark Cavendish et Robbie McEwen cette semaine, notamment sur la 2e étape. 

Trois Canadiens sont au départ cette année, un nombre probablement record. On note la présence de Michael Barry chez Columbia, de Christian Meier chez Garmin et de Dominique Rollin chez Cervelo. Barry essaiera probablement de se montrer sur des étapes accidentées et Rollin sur des étapes physiques, notamment en se glissant dans des coups. Meier est là pour apprendre et augmenter sa condition très certainement.

Et comme d’habitude, la question qui tue: le prochain vainqueur du Giro roulera-t-il en Romandie ou sera-t-il de l’autre école, celle favorisant le repos cette semaine et notamment suivie par Damiano Cunego ?

Partager

Précédent

Le tour de l’actualité

Suivant

Au tour de Rebellin ?

  1. Marmotte

    Au sujet du Giro, on parle beaucoup des cols qui sont différents de ceux du Tour, mais on parle bien peu des contre-la-montre. Croyez-vous vraiment Cunego capable de limiter les pertes sur 60 km individuel et 20 km par équipe ? Je doute…

    0
    0
  2. Hugo

    Il semble que Rebellin ait été controlé positif à la CERA aux Jeux de Pékin. Une autre grosse pointure prise la main dans le sac.

    http://www.rds.ca/jo/chroniques/273792.html

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.