Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

Beaucoup de nouvelles à commenter dans le monde du cyclisme, à l’approche du Tour de France.

1 – Team Sky. C’est le bordel! Comme vous peut-être, j’avais été sidéré de lire cet interview publiée sur CyclingNews avec David Walsh, pourfendeur du dopage dans le cyclisme, notamment en raison de son travail à démolir – avec raison – l’US Postal de Lance Armstrong via ses bouquins dont L.A. Official et L.A. Confidential.

Dans cette entrevue, Walsh semblait revirer sa chemise, perdant selon moi toute crédibilité puisqu’il louangeait l’équipe Sky de façon apparement aveugle, une équipe pourtant l’objet de nombreux soupçons depuis des années.

Voilà que Walsh revire une fois de plus sa chemise, émettant maintenant des critiques importantes envers Team Sky suite à l’affaire Froome. Il déclare notamment « Team Sky like to portray themselves as the most ethical team in the peloton. The evidence says otherwise. »

Rappelons que Froome et Team Sky sont actuellement au milieu d’un beau scandale, celui à savoir que l’UCI aurait délivré une AUT de toute urgence au coureur lors du récent Tour de Romandie, lui permettant apparemment de soigner une infection pulmonaire. L’UCI aurait agi contre les règles et l’AMA vient de signifier publiquement son mécontentement envers les agissements de l’UCI, surtout le Dr. Michele Zorzoli qui a d’ailleurs déjà fait l’objet de critiques dans le passé.

Cela soulève des questions quant à la proximité de l’équipe Sky avec l’UCI.

Rappelons aussi que l’équipe Sky refuse de rejoindre le Mouvement pour un cyclisme crédible, au sein duquel de telles AUT n’ont pas leur place.

Chose certaine, Team Sky ne débutera pas le prochain Tour en toute sérenité. Sa prestation sur le Dauphiné a été quelque peu douteuse, et voilà que l’éthique de l’équipe est sérieusement remise en question. Rien pour se préparer tranquillement loin des soupçons…

LA question: Sky peut-elle se permettre le luxe de laisser Bradley Wiggins à la maison en juillet?

2 – FDJ. J’aime bien Marc Madiot pour sa passion du cyclisme, mais là je ne suis plus d’accord: la sélection FDJ pour le prochain Tour exclut de la formation le sprinter Nacer Bouhanni, pourtant auteur d’une belle saison, maillot des points sur le récent Giro.

À mon avis, Bouhanni est actuellement le seul autre sprinter au monde à pouvoir tenir tête aux Sagan, Cavendish ou Kittel.

Clairement, la guerre est prise entre Madiot et Bouhanni, qui changera assurément d’équipe l’an prochain. Madiot lui préfère Demare, mais le pari est risqué, trop risqué selon moi.

Bien sûr, plusieurs diront que la décision de Madiot repose sur le fait qu’il est déjà convaincu que Bouhanni partira l’an prochain. Peut-être, mais Bouhanni est toujours sous contrat avec la FDJ cette saison à ce que je sache, et la FDJ n’a pas vraiment le luxe de perdre ainsi ses meilleurs chances de victoires d’étape…

On annonce Cofidis pour possible destination de Bouhanni l’an prochain. Si une équipe française serait bien pour ce sprinter, je pense que Cofidis n’est pas assez puissante pour l’épauler efficacement. Dans ce contexte, je pense que Bouhanni partira à l’étranger la saison prochaine, et c’est bien dommage. À moins qu’Europcar ou AG2R – La Mondiale? Europcar a déjà Coquard… mais AG2R n’a personne pour les sprints.

3 – Tour de Suisse. On croyait que c’était course gagnée pour Tony Martin, et voilà que ce diable de Rui Costa parvient à renverser la course le dernier jour, remportant l’étape et le général! Attention au coureur portugais qui montre de sacrés belles qualités d’attaquant. J’adore ce coureur qui trouvera sur le Tour un parcours à sa convenance en juillet.

Pour la petite histoire, Tony Martin aurait amené le… 58 dents lors des chronos du Tour de Suisse, atteignant 80km/h lors de certains passages roulants… Les spécialistes apprécieront.

4 – Andy Schleck. Le Luxembourgeois s’est montré lors de la dernière étape du Tour de Suisse, question de donner à ses managers de quoi appuyer leur décision de le sélectionner sur le Tour. Réponse mardi apparemment… Je pense qu’à la lumière des résultats cette saison chez Trek Factory Racing, à l’exception de ceux de Cancellera, l’équipe n’a rien à perdre d’engager les frères Schleck sur le Tour.

5 – Nicolas Roche a remporté la Route du Sud ce week-end. Je sais pas vous, mais l’équipe Tinkoff-Saxo pourrait avoir une belle gueule en juillet, avec autour d’Alberto Contador les Nicolas Roche, Michael Rogers, Roman Kreuziger et possiblement Rafal Majka.

Partager

Précédent

Un Gessien sur Whiteface

Suivant

La petite reine, un film percutant

  1. A.Gagnon

    Je sait pas trop pour Bouhani, en dehors d’une mésentente possible avec Madiot (mais pas sure) depuis quelques temps (et qui le cas échéant, aurait fort probablement nuit à l’équipe), sur le Giro il a certes montré qu’il était fort, mais uniquement face à une concurrence relativement faible. Sans compter l’abandon de Kittel. Il y aura une différence de classe sur le tour. Et Bouhanni arriverait déjà fatigué par le giro. J’ai eu l’impression qu’il faiblissait un peu sur la fin du giro. Aurait-il suffisamment récupéré pour lutter sur le tour avec les meilleurs?
    Pas sur que l’amener aurait été si bénéfique. Sauf peut-être pour épauler Demarre.

    Les Tinkoff auront clairement de la geule cette année. Et avec les déboires de Froome, ce dernier pourrait être diminué mentalement (et peut-être physiquement, une chute même sans conséquence grave laisse des traces). Nibali a été plus transparent cette année. Et comme sauf peut-être Rodriguèz, je ne vois personne pour lutter contre ces trois-là sur 3 semaines, que ce soit niveau montagne ou clm, on verra peut-être Contador de nouveau en jaune.
    Mais bon, il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Froome a une équipe solide lui aussi (même sans Wiggins -une décision illogique d’ailleurs-) et Nibali possède une classe folle et devrais avoir quelques bons coureur pour l’épauler lui aussi. Westra, Kessiakof, Scarponi, Aru, Gasparotto, Tiralongo, Zeits, Landa, Fulgsang, Brajkovic, Agnoli… Il y a surement moyen de construire une équipe plus que correcte.

    0
    0
  2. coachteamde lux

    Au sujet du 58, il n’est pas pensable de rouler en 58*11. Mais ce plateau permet de rouler avec un meilleur alignement de chaîne que 54*11. C’est moins dangereux pour elle et c’est plus efficace.

    0
    0
  3. alain39

    Bouhani savait depuis le début de saison que sa participation au giro venait réduire à néant ses chances de participation au tdf.
    ça signifiait: lui au giro et Demare au tdf.
    Il ne faut pas oublier que Madiot doit avoir une équipe équilibrée qui doit aussi aider son leader en montagne.
    Bouhani est un pur sprinter alors que Demare vise plus à être un coureur de classiques. Ils sont donc complémentaires mais chacun ayant son ego ils veulent tous les 2 être sur le tdf cette année.
    Bouhani va partir et c’est à partir de là que nous allons pouvoir juger de son réel niveau.
    L’avenir nous dira quel était le meilleur choix entre Bouhani et Demare. Madiot est assez grand pour savoir ce qu’il doit faire et puis c’est le jeu et ça procède d’une sorte de sélection naturelle.
    Sky c’est une autre affaire car extra sportive.
    Cette équipe depuis des années tient un double discours: ses résultats sont basés sur une préparation scientifique qui remplace avantageusement la compétition. Mais voilà patatra la participation de Froome au tour de Romandie était impérative et donc recours à une AUT.
    Il faut savoir si courir est si important. Et puis de avril à juillet il y a encore de belles courses et sa préparation n’était pas irrémédiablement compromise. On bien vu qu’il était en forme lors de ce tour de Romandie.
    On découvre toutefois que Sky bénéficie de complaisances. Et c’est ennuyeux, très ennuyeux. Rien ne change!!!
    Le cas Wiggo est tout aussi peu reluisant. Adulé en 2012 (pemier anglais à gagtner le tdf c’est tout de même pas rien) il est devenu un paria dans cette équipe. On voit que l’homme n’est pas au coeur de la machine Sky. Ou alors, oui mais seulement celui qui accepte de se doper comme une mule.
    De toute façon Wiggo n’est plus que l’ombre de ce qu’il était en 2012 et je ne pense pas qu’il était en mesure d’influer sur la course.
    Enfin Andy, qui comme Wiggo est devenu un coureur de second plan mais pas un leader. Il ne mérite pas sa place sur le tdf et si j’étais Sky il serait viré à la fin de l’année.
    Il n’a rien fait depuis 2 ans et on est en droit de se poser des questions. Il est au top de ses capacités physiques et il n’a jamais été aussi transparent. Il est un défi à la science.
    Faute de réponse sur la route il n’a plus sa place comme leader d’une équipe et il doit réorienter sa carrière. Il doit se poser la seule question qui vaille : est-ce que je veux continuer à être pro?
    Mais franchement côté valeur marchande il ne vaut même pas le dixième de son contrat actuel et il est devenu une imposture.
    Il ne nous manquera pas et puis le voir traîner sa nonchalance et sa peine en queue de peloton est un spectacle assez pathétique. Il faut savoir se remettre en selle ou partir!
    Enfin Tinkoff va être un client sur ce tdf. Le gros client avec à sa tête une belle brochette de dopés (Contador, Rogers). Non, non rien n’a changé ils sont toujours dopés.
    En résumé ce sera dopé 1 contre dopé 2 lors de ce tdf avec pour arbitre possible dopé 3 (Valverde).
    Vainqueur: EPO, Aicar ou un autre produit pas encore connu. Pour la morale et les valeurs on repassera mais c’est pas ce qui fait vendre en ce bas monde.

    0
    0
  4. X

    Bouhanni, Wiggins, Sky, Schleck, on est dans la gazette.
    Il y a du sport, et du beau: le Tour de Suisse avec une lutte magnifique entre Costa, Frank et Martin. Le Tour des Appenins aujourd’hui, une course toujours belle avec de grands coureurs. Histoire de parcours… L’Ardéchoise samedi dernier, avec le régional Antony Cheytion éblouissant au niveau de Nicolas Roux, réléguant sous la chaleur et sur 220 km et 9 cols Genthon et Polveroni à 6′, Ougier à 12′.
    Ces trois épreuves ont aussi un point commun: de magnifiques paysages.
    Osons oublier le show-bizness pour apprécier le cyclisme d’abord dans sa belle simplicité qui fit et devrait encore faire son histoire.

    0
    0
  5. josef koba

    C’est vrai que Madiot rime avec idiot, mais je ne crois pas qu’il le soit. En courant victorieusement le Giro, Bouhanni savait bien qu’il ne serait pas au départ du Tour. Il a beau faire de la com’ depuis 1 mois, il y a trop de variables qui font qu’il ne devait pas y être. Il ne s’agit pas d’ajouter un sprinteur mais de modifier tout un équilibre: interne avec le choix des équipiers et avec les cas Demarre et Pinot, externe vis à vis du reste du peloton (il y a beaucoup de tension dans les premières étapes et Bouhanni a été problématique l’an dernier )…

    0
    0
  6. X

    Gazette. En allant comme il lui était demandé courir le Giro, et en gagnant 3 étapes (!), N. Bouhanni a enrichi son palmarès, vécu intensément (sa vie de coureur) et augmenté sa valeur marchande.
    Cyclisme: putain, Rui Costa!

    0
    0
  7. Régis78

    Ah Ah !!!! quelle Plaisanterie !!!
    La Probité de l’équipe SKY mise en doute, ils auraient recours à des manipulations chimiques pour augmenter leurs performances !!! Incroyable non, personne ne s’en doutait.
    Une belle fumisterie, il suffit de regarder les moyennes horaires et les watts produits: tout cela est inhumain.
    Enfin apparemment ils ne sont plus seuls donc spectacle au TDF et c’est ce qui compte non….

    0
    0
  8. Pierre Lacoste

    D’accord avec coachteamdelux au sujet du 58 dents, mais le 80 km/h, là c’est autre chose. Durant combien de temps? Personne ne sourcille là-dessus? Il fallait un sacré vent de dos et un faux-plat vraiment descendant pour faire ça seul, en contexte de CLM. Pensez-y un peu. Les spécialistes apprécient, oui…

    0
    0
  9. MaximeR

    @coach team delux& PierreLacoste
    Martin roule régulièrement sur le 58 x11 en CLM. ET il n est pas le seul, Kwiatkovski l’aurait utilisé pour son « national » cette semaine.

    Autant pour Martin c est pas surprenant, suffit de voir ses cuisses, autant Kwiatkovski est plus mince.

    Ce n est pas Martin qui a initié ces braquets enorme, c est son ancien equipier Bert Grabsch (Htc & Quick Step) champion du monde CLM en 2008. qui a ete selon moi le 1e a utiliser ce braquet démesuré (13M).

    Il faut aussi noter qu en 2003 sur le fameux dernier CLM du tour sous la pluie Ullrich emmenait un 56×11, (il aurait pu ajouter une reconnaissance des rondd points, ca aurait été pas mal aussi).

    Bouhanni, je pense qu il va quitter FDJ, mais je le trouve de mauvaise foi, il savait des les debut de l année qu il ferait le Giro et pas le tour. Par contre aller chez Cofidis serait selon moi une erreur, l equipe est bien plus faible que FDJ. Faut voir qui est capable de lui offrir les 1,5 million qu il demande. Ce qui me fait plaisir le concernant c est que vu les forums (de l’Equipe notamment) les commentaires a son sujet sont beaucoup moins assassin.

    PS bonne Marmotte Laurent, j y serai aussi, mais pas aussi rapide que toi. :-). Mais tant que le plaisir est la c est le plus important.

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.