Le tour de l’actualité

À quelques minutes de monter dans l’avion, voici l’actualité commentée du cyclisme. Beaucoup de nouvelles…

1 – Tour de Suisse. Robert Gesink est pour le moment en tête, une poignée de secondes devant Uran et Morabito. Franck Schleck, Joaquim Rodriguez et Lance Armstrong sont à moins d’une minute. La victoire finale pourrait en ce sens se jouer seulement dimanche à l’occasion du clm de Liestal, sur 26 kms. L’étape de demain samedi ne sera cependant pas facile, avec 2500m de dénivelée. Selon Gesink, c’est Armstrong qui serait le plus dangereux en raison du clm de dimanche. 

Le héros du Tour de Suisse pour l’instant, c’est cependant Markus Burghardt chez BMC qui s’est octroyé deux belles victoires d’étapes. Et le héros malheureux de ce Tour de Suisse, outre Cavendish bien sûr, c’est… la météo, pluie, vent et froid étant le lot des coureurs cette semaine en Europe.

2 – Tour de Beauce. La difficile étape du Mont Mégantic a été gagnée par un coureur de UnitedHealthCare, Marc DeMaar. Remarquable performance de Derreck St-John, un coureur de la région d’Ottawa il faut le rappeler, qui termine deuxième après s’être fait reprendre par DeMaar dans les tous derniers hectomètres de l’étape. Belle performance des Québécois David Boily et François Parisien qui limitent les dégâts.

Sans surprise, c’est Ben Day qui a remporté aujourd’hui le clm, prenant du même coup la tête du général. Arrivé en Beauce avec une bonne équipe Fly V Australia, je vois mal maintenant comment il peut perdre ce Tour de Beauce, malgré la difficile étape demain dans les rues de Québec.

Enfin, il faut regarder ce petit vidéo – un peu après la 4e minute – de l’arrivée de l’étape mercredi: tout le cyclisme canadien est, selon moi, résumé dans ces images. Totalement inconsciente de la vitesse à laquelle peuvent rouler des cyclistes en peloton dans le final d’une étape, la dame traverse tranquillement la route, imperturbable. La grosse catastrophe a été évitée de justesse.

3 – Livres de l’été. C’est une tradition à l’approche du Tour, des livres sur le cyclisme sont publiés. Daniel Fertin nous informe d’un nouvel ouvrage, La saga Vandenbroucke, ou l’histoire de cette famille cycliste belge. Ce fut en effet Jean-Luc, Jean-Jacques, Jean-Denis et évidemment… Franck, dont la fin a été tragique. Une analyse-critique sera disponible sur ce site dans les prochains mois.

4 – Autre livre de l’été, celui de Jean-Pierre de Mondenard, cet ancien médecin du Tour et aujourd’hui grand défenseur d’un cyclisme propre. Dans ce nouvel ouvrage, Mondenard déconstruit un certain nombre de mythes, d’histoires populaires du cyclisme en rectifiant les faits. L’histoire entre Anquetil et Baldini est d’ailleurs très intéressante. J’espère également vous proposer un petit commentaire-critique de l’ouvrage dans les prochains mois.

5 – L’ACC renouvelle son approche "marketing". Le communiqué publié a de quoi faire rire, on a l’impression de lire une caricature de "buzz words" à la mode actuellement mais vide de sens derrière. Image marketing via des "faiseurs d’image" ? Je me pose des questions à savoir si les sous de l’ACC sont investis là où ca compte… Car pour moi, l’image marketing viendra par un travail sérieux, bien fait, permettant au cyclisme de se développer au Canada tout en préservant les valeurs fondamentales du sport.

Reste plus que l’ACC engage Cloporte Racaille sans appel d’offre et le tableau sera complet ! 

6 – Bonne chance à mon coéquipier Martin Desbiens qui débutait ce matin à Saguenay le Défi Pierre Lavoie avec son équipe du Casino du Lac Leamy de Gatineau. Le Défi Pierre Lavoie consiste à épauler Pierre Lavoie dans son entreprise de rallier Montréal depuis Saguenay en un week-end, une sortie d’un peu plus de 1000 kms.

7 – Lance Armstrong sera présent au 24h vélo du Mont Tremblant en septembre prochain dans le cadre de son activité – très lucrative d’abord pour lui – du Tour de Lance pour l’institut des Cèdres. Vous savez déjà ce que j’en pense… Ceci étant, l’information est intéressante puisque cela donne un indice important quant à la participation d’Armstrong aux deux épreuves ProTour du Québec les 10 et 12 septembre prochain. Je pense donc qu’il sera au départ avec son équipe RadioShack, d’ailleurs exclue du Tour d’Espagne qui se déroulera au même moment.

8 – Statistique Canada a diffusé cette semaine des données sur le port du casque de vélo dans les diverses provinces canadiennes. Comme souvent, des tendances différentes sont observées d’Ouest en Est du pays. Cela ravive le débat à savoir s’il faut rendre le port du casque à vélo obligatoire. Je suis personnellement contre, préférant privilégier l’éducation à la fois des automobilistes comme des cyclistes pour un partage plus sécuritaire des routes. Les cyclistes devraient pouvoir juger des moments importants ou non de porter le casque. 

9 – Saga du dopage mécanique, la suite par Bjarne Riis. Son histoire de problème de freins ne me convainc pas du tout. Ca fait 25 ans que je fais du vélo, j’ai tout eu comme problème mécanique sur un vélo, mais jamais les freins… Je doute qu’au niveau professionnel, alors que les vélos sont nettoyés, bichonnés tous les soirs, des problèmes de freins soient possibles…

10 – Montréal-Lyon cette nuit, Lyon-Genève-Morzine demain et c’est parti mon kiki !

9 Commentaires

  1. Pierre G.
    Soumis le 18 juin 2010 à 4:33 | Permalien

    Por 9)
    Peut être que sa jante était faussé et frottait sur le frein. Ça m’est déjà arrivé en course et c’est pas drole de savoir qu’on doit forcer plus que les autres.

    Mais bon. Ils auraient dit que c’était un problème de jante…

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  2. Trudo
    Soumis le 19 juin 2010 à 9:50 | Permalien

    Concernant David Boily, il pourrait bien être le prochain québécois à passer pro. Sa progression est impressionnante et il semble capable d’encaisser les tours sans faiblir. Rappelons qu’il a très bien fait en Californie, a ensuite fait la coupe des nations et maintenant le tour de Beauce. De plus, il est venu tard au cyclisme.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  3. Michel
    Soumis le 19 juin 2010 à 3:37 | Permalien

    Le Grand Défi Pierre Lavoie, au delà des 1000 km, c’est surtout un effort collectif dans lequel entraîne Pierre Lavoie, des passionnés de vélo et des entreprises qui ont cette même vision: « Développer chez les jeunes de 6 à 12 ans, de saines habitudes de vie » Voilà le véritable Défi.

    Bravo aux participants pour l’effort mais aussi l’engagement dans cette entreprise fort louable.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  4. alain39
    Soumis le 20 juin 2010 à 1:10 | Permalien

    L’interview de Riis sonne comme des aveux.
    Incapable de donner de bonnes raisons et surtout évitant de donner le moindre détail.
    Comment le vélo a t’il été réparé avec un mécano sans outils.
    Pire comment avoir en quelques secondes échaffaudé un tel plan au risque de mettre à mal toute autre intervention. Le second arrêt de Spartacus est très rapide et il arrive a trouver le mécano au milieu de la foule comme si il avait répété cette manoeuvre à maintes reprises.
    Et le pompom c’est quand on lui demande pourquoi sur la Roubaix Spartacus a conservé son mulet aucune réponse claire à une question pourtant simple.
    Cette interview confirme que ces changements de vélos ne sont pas clairs et que Riis est incapable de donner une seule bonne raison.
    Au fait la réponse qu’attendait Jacky Durand est bien arrivée avec la prestation lamentable de Spartacus sur le tour de suisse. Lâché dès que la route s’élève lui qui 1 an auparavant avait défié les grimpeurs sur ces mêmes routes. Et pourtant il s’agit d’un tour de suisse pas très montagneux.
    Certes il gagne le prologue mais avec des écarts réduits. Rien à voir avec le Spartacus d’avril.
    CQFD.
    De son côté le requin arrive en forme comme par enchantement.
    Ce qui m’a également frappé c’est Contador sur l’alpe d’huez avec ces attaques incessantes mais pas du tout percutantes.
    Si il attaque celà atteste qu’il est en forme mais contrairement aux autres années la moulinette semble moins bien fonctionner. Un peu comme par le passé où les écarts se faisaient en force et non sur la moulinette. Le vent contraire aurait dû favoriser les attaques car dès que l’adversaire est sorti de la roue il prend du vent et donc si il est moins fort les écarts se creusent. Nous sommes dans des forts pourcentages et l’effet du vent est bien moins handicapant que sur le plat. Et puis c’est un mano à mano et donc le vent devient presque un élément de second plan.
    Cette montée de l’alpe d’huez m’a rappelé le tdf 2007 sauf que les attaques étaient moins longues et moins spectaculaires. Le micro dosage semble donner moins de résultats et ce sans compter les effets sur le système digestif.
    Et ce nouveau comportement de Contador en montagne n’est pas nouveau et perdure depuis la fin de Paris Nice. Depuis cette montée de Mende il n’a plus été capable de lâcher ses adversaires sur une bosse. Alors que justement c’était son crédo depuis 2007 exception faite du giro 2008 auquel il avait participé de façon précipitée.
    D’ailelurs j’avais à cette époque remarqué que suite à son attaque il avait ensuite embrayé sur un plus gros dévéloppement qu’à l’accoutumé.
    Autre fait marquant la potentielle crise cardiaque de Kirchen. Voilà qu’après avoir eu des champions asmathiques, post cancéreux, aux hanches nécrosées, aux allergies foudroyantes, avec des chiens gravement malades et donc prenant de l’EPO, aux belles mères également souffrantes et prenant des hormones de croissance, voilà maintenant l’arrivée des champions cardiaques.
    On n’arrête pas le progrès. De quoi souffre Kirchen????? Là est la vraie question le dernier cardiaque en compétition a un nom qui a lui seul est un hymne au dopage. Tom Simpson. D’ailleurs un autre coureur nous avait fait un pb cardiaque et lui aussi carburait aux substances prohibées (PFC de mémoire dont les effets secondaires étaient justeùment des pbs cardiaques). N’est ce pas Mr Gianetti.
    Franchement l’actualité est vraiment très riche et pourtant tous les médias sont muets. Rien ne les choque, tout est normal sous le soleil.
    Ben voyons il faut être tordu comme moi pour imaginer que tous ces évènements inexpliqués peuvent s’expliquer par un recours soit au dopage mécanique ou médical. Enfin, aucun élément ne permet de penser celà et surtout pas les évènements passés.
    Tout va bien dans le meilleur des mondes. Franchement par moments je me crois vivre sur Pendora.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  5. Batrick P
    Soumis le 20 juin 2010 à 2:20 | Permalien

    Alain
    Comment Riis a-t-il pu prêter le flanc à une interview filmé avec un argumentaire si mal préparé? Prétention peut-être, parce que là il s’est trouvé très mal, et il a été très mauvais! Je l’ai rarement vu aussi mal à l’aise.
    Armstrong pourrait bien nous gagner le Tour de Suisse tantôt, même si je parie sur Gesink dont on doit souligner le numéro dans l’Albula (que de belles images, paysages et course). J’ai aussi été très surpris (comme Guimard) du fléchissement soudain d’Andy Schleck après qu’il ait réussi à sortir dans l’Albula, et plus encore qu’il ait pris la roue de Carrara (je crois) hier dans une manoeuvre qui aurait bien embêté Gesink alors esseulé avec encore Franck Schleck et Fuglsang dans la roue.
    Pour ce qui est de Contador dans l’Alpe, d’accord avec toi en soulignant que Brajkovic se baladait presque odieusement. Contador est moins fort cette année, Andy Schleck aussi, mais on sent que les fluctuations de la hiérarchie résultent aussi d’aspects malsains.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  6. alain39
    Soumis le 20 juin 2010 à 5:27 | Permalien

    Je pense que Riis a été contraint de répondre à cette interview et qu’il n’avait pas préparé ce type de questions.
    Il faut dire que le journaliste ne fait pas dans la polémiue et lui pose des questions sur des faits de course. Pourquoi ce qui a été fait au ronde n’a pas été mis en oeuvre à Roubaix. Simple comme question mais bougrement efficace.
    Son comportement fébrile équivaut à des aveux car si ils sont capables de préparer à l’improviste 2 changements de vélos en moins de 5 mn ils peuvent nous donner les raisons d’un seul changement sur la roubaix. Mais voilà ça ne tient pas.
    Intéressante analyse de F Grappe sur le dopage.com selon lequel au plus fort du Mur Spartacus aurait développé 1400 watts sur uen seconde. Oui vous lisez bien un pic digne du meilleur des sprinters et ceci en étant ensuite capable de maintenir son effort. On comprend mieux pourquoi Boonen a lâché prise et n’a jamais été en mesure de revenir. Il venait de se faire un sprint dans le Mur et donc ne pouvait embrayer.
    Spartacus a réussi ensuite à lui mettre plus d’une minute avec une facilité déconcertante en moins de 10 bornes. Pensez donc dans la roubaix il développait en moyenne 70 watts de plus que ses poursuivants et ce sur 50 bornes lesquels pourtant étaient encore groupés.
    Andy nous sort des pics de forme assez impressionnants et ce depuis plus de 2 ans. Content de voir que Guimard s’étonne de ce comportement.
    Brajkovic semblait vraiment à l’aise derrière Contador et capable de prendre ses accélérations avec aisance. D’ailleurs au fil de la montée on a pu constater qu’il encaissait de mieux en mieux les accélérations. Intéressant de voir que tous les 2 moulinaient pas mal. Depuis plus de 20 ans nous assistons à ces spectacles de moulinette en montagne. Les protocoles changent mais la façon de courir demeure ce qui tend à démontrer que les mecs utilisent toujours les mêmes produits qui permettent de mieux ventiler les muscles.
    Aussi ils peuvent presque à loisir changer de rythme et nous faire des séances de surplace sur l’alpe d’huez spectacle auquel je n’avais jamais assisté.
    car nousle savons tous multiplier les changements de rythme est quelque chose de pas naturel.
    Et dire que les radio sharks ne sont pas sûr de le retenir pour le tdf. Incroyable sauf à penser que ce pic de forme est le fruit d’un dopage qui ne sera plus d’actualité en juillet. On en revient toujours aux fameux pics de forme. Riis avait bien fait un dauphiné très moyen avant de pulvériser tout le monde sur le tdf en 96.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  7. Batrick P
    Soumis le 20 juin 2010 à 7:42 | Permalien

    Après les prologues, les clm longs, les Flandriennes, le Tour de Suisse, à quand Cancellara contre Gregory Baugé sur un vélodrome?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  8. Dave
    Soumis le 20 juin 2010 à 10:43 | Permalien

    Alain, pour ce qui est des surplace dans la montée de l’Alpe, il y en eut un spectaculaire sur l’Alpe d’Huez en 92 entre Longo et Van Moorsel, les deux se regardaient comme sur un vélodrome, gâchant complètement cette fin de tour féminin (on disait « grande boucle féminine » pour des raisons de copyright). Ce jour-là, j’étais presque d’accord avec Madiot sur la nullité du cyclisme féminin, on a heureusement vu mieux depuis.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  9. Dave
    Soumis le 23 juin 2010 à 3:40 | Permalien

    Jour noir pour la lutte contre le dopage dans le cyclisme : l’AMA n’autorise pas l’AFLD à effectuer des contrôles durant le tour de france.

    http://www.lequipe.fr/Cyclisme/breves2010/20100623_100515_l-afld-privee-de-controles.html

    Pat MC Quaid doit être content, les Radio-Tchak (comme dit un imbécile présentateur de tv français)aussi…

    En 2010 comme en 2009, ne vous inquiétez pas, il n’y aura aucun positif sur le tdf (donc aucun dopé, cqfd).

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Soumettre un commentaire

Pas d'accord? Une précision à ajouter? Une erreur à signaler?

Contribuez vous-aussi au succès de La Flamme Rouge en laissant un commentaire constructif: vos commentaires sont très importants pour moi! Depuis 2003, ils ont contribué significativement à enrichir et à dynamiser ce site.

Régulièrement dès avril 2013, La Flamme Rouge publiera sur sa page principale un commentaire s'étant distingué des autres soit par son originalité, son apport au débat, sa critique constructive, son humour ou encore sa pertinence.

Vos commentaires engagent cependant votre responsabilité. Ayez s'il vous plait la courtoisie de signer votre commentaire de votre nom (La Flamme Rouge s'engage par ailleurs à préserver la confidentialité de votre adresse courriel). En tout temps, soyez pertinent et concis par rapport au sujet traité par l'auteur de ce site, et usez toujours d'un langage décent, poli et respectueux d'autrui.

L'auteur de ce site se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, de mauvais goût, diffamatoires, irrespectueux envers autrui, portant atteinte à l'intégrité d'une personne ou encore haineux.

Les champs requis sont marqués par *

*
*

Fouillez nos archives!