Tous les jours, la passion du cyclisme

 

Le Tour de l’actualité

1 – Retour sur le Ronde pour souligner la maitrise de Cancellara, le geste déplacé de Sagan sur le podium et la belle perf du Québécois Hugo Houle.

Difficile de trouver quelque chose à redire suite à la victoire magistrale de Fabian Cancellara: il a fait preuve d’une maitrise et d’une lucidité dignes d’un grand champion. Il a su user de son équipe jusqu’à la dernière ascension du Vieux Quaremont, pouvant compter sur un Popovych et un Devolder retrouvés. Il a ensuite pris ses responsabilités, créant la sélection. Une fois devant avec Sagan et Roelands à 15 bornes de l’arrivée, il a assumé et roulé, pour terminer le travail dans le Paterberg ou il est sorti seul, sa seule chance de victoire face à Sagan, plus rapide que lui. Rien à dire!

J’ai été ému à l’arrivée par l’étreinte entre sa femme et lui: il y avait quelque chose de fort là-dedans, une juste récompense pour des semaines de sacrifice de sa part, comme pour sa conjointe.

Enfin, s’il est évident que Cancellara a développé une puissance hors du commun dans le Paterberg, je ne crois pas qu’il s’agisse d’un effort inhumain comme on peut en voir parfois sur les grands tours, dans le final des grandes étapes de montagne. L’ascension était brève, explosive, et le poids de Cancellara n’était pas un grand handicap sur une pareille montée sèche qui favorise la puissance brute.

Côté Peter Sagan, son geste sur le podium était quelque peu déplacé et indigne de son rang, voire susceptible de nuire à l’image du cyclisme. Les excuses n’ont pas tardé, probablement exigées de son employeur. Voilà un événement susceptible de le faire maturer très rapidement: je ne serais pas surpris de le voir plus discret lors de ses prochaines victoires! Quoi qu’il en soit, les trucages de la photo vont bon train sur Internet: un aperçu ici, sur le site de nos amis Velogessiens. Ca ne manque pas d’humour!

Enfin, il convient de saluer la belle perf du Québécois Hugo Houle, qui a réussit à terminer l’épreuve. Après un hiver perturbé, et néo-pro sur des courses d’une telle distance, voilà qui est de bonne augure pour la suite. Notons que David Veilleux a également terminé l’épreuve dans le même groupe que Houle. Bravo!

2 – Débat sur le parcours du Ronde. Je préférais de loin le parcours incluant, dans le final, le Muur de Geraardsbergen, situé moins loin de l’arrivée que le Paterberg. La chapelle, tout en haut, était devenue, au fil des ans, un symbole du Ronde, avec pour obligation pour les grands champions de s’y présenter seuls s’ils voulaient gagner « avec la manière ». Les pavés près de la chapelle seraient actuellement en rénovation: pour un retour sur le parcours traditionnel en 2014? Je le souhaite.

3 – GP de l’Escault: 2e victoire de Marcel Kittel, au sprint encore une fois. Je vous invite à regarder le dernier km de la course, ce fut un sprint bizarre, débridé et durant lequel aucune équipe n’a pu prendre le contrôle. Je n’avais que rarement vu un tel finish auparavant dans le milieu pro. Et je ne comprends pas pourquoi Cavendish est parti de si loin dans le peloton; il est évident, sur les images, qu’il était le plus rapide dans les tous derniers mètres. Son mauvais positionnement à 300m de la ligne lui a certainement coûté la victoire! Mais où étaient donc ses OmegaPharma-Quick Step?

4 – Tour du Pays Basque. Les Sky ont frappé un coup hier avec la victoire d’Henao, un poil de souris devant Betancur chez AG2R La Mondiale. Au général, les Sky occupent la 1ere (Henao) et la 3e (Porte) places, avec Quintana entre les deux. Contador, 4e à 10 secondes, est probablement la menace la plus importante pour l’équipe britannique. L’étape d’aujourd’hui puis le chrono du dernier jour seront deux belles occasions pour Contador pour tester les Sky, même si Contador semble manquer d’un petit « je-ne-sais-quoi » cette année pour faire la différence.

Quoi qu’il en soit, et pour ceux qui veulent comprendre ce que signifie l’expression « faire la descente » en cyclisme, payez-vous ce vidéo d’Alberto Contador lors de la 1ere étape. Racing full gaz, vous dites?!

À noter également que Ryder Hesjedal poursuit sereinement sa préparation en vue du Giro et occupe présentement la 37e place du général, à 1min45 de Henao. Ses équipiers Stetina, Talansky et Danielson sont devant lui au classement. Vers une belle équipe Garmin sur le Giro? C’est bien parti et un test sera probablement fait sur les Ardennaises très bientôt, voire en Romandie.

5 – Paris-Roubaix: le Québécois David Veilleux est confirmé pour l’équipe Europcar. Rappelons qu’en 2011 et 2012, David avait chaque fois animé tôt « l’Enfer du Nord » en se glissant dans l’échappée matinale. Jamais deux sans trois David? Allez, on y croit!

6 – Il est probable que les freins à disque sur les vélos de route débarqueront dans les prochains mois. Sram pourrait ouvrir le bal dès l’an prochain. L’avantage? Bien évidemment du côté des roues, dont les flancs n’auront plus à supporter les contraintes du freinage. Donc un allègement possible, avec des gains sensibles pour les roues carbone à pneus à prévoir.

7 – Les 100 à B7, une nouvelle cyclosportive au Québec planifiée pour le 12 octobre prochain du côté de l’Estrie, sur les routes d’entrainement de la championne cycliste Lyne Bessette. Particularités? D’une part, 95% du parcours se déroulera sur routes de terre tapée (vélo de cyclocross à prévoir, ou du moins pneus de 25 ou 28mm) et, d’autre part, seules quelques portions du parcours seront chronométrées. Quelle bonne idée! Départ du Centre national de cyclisme près de Bromont. Les inscriptions seront ouvertes d’ici quelques jours.

Partager

Précédent

Nouvelle politique pour les commentaires

Suivant

111e édition de l’Enfer du Nord

12 Commentaires

  1. Dans l’actualite, c’ est aussi sympa d’avoir des nouvelles de l’autre cyclisme, dans le monde, ca change un peu du cirque habituel… http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/04/03/au-tour-du-maroc-cycliste-c-est-couscous-et-tajine-pour-tous_3152750_3242.html

    0
    0
  2. plasthmatic

    On dit de ces gestes qu’ils sont déplacés. Pourtant, la main a atteint son but.
    Moi, je trouve ça vulgaire.
    Ordinairement, banalement même, mais vulgaire.
    Je m’étonne toujours de la même chose, en ces circonstances : si de la part de Sagan on ne peut causer acte manqué, il y en a une qui a manqué l’occasion d’un bel acte. Une paire de claque dans la gueule, toute pleine d’une belle spontanéité, rompant fièrement avec la prise d’otage des attentes protocolaires, ça en aurait eu, de la gueule. Et Sagan qui ne me dérange pas plus qu’un autre, ben là pour le coup, il aurait grandi tout d’un coup.
    Occasion manquée, comme des milliards de fois déjà.

    0
    0
  3. Marco

    Pourquoi des gains de poids sur les roues à pneus grâce aux freins à disques?

    C’est la pression des pneus qui demande plus de résistance à ces jantes non?

    0
    0
  4. Muddler

    Muddler
    Soumis le 3 avril 2013 à 10:40 | Permalien

    Cancelara a lâché Sagan et Roelandts en haut de la côte, il avait très peu d’avance, il l’a forgée par la suite dans la descente et sur le plat, on voyait que les 2 poursuivants avaient le coup de pédale moins »efficace » surtout Roelandts, s’était physique et mental en sachant qui était en avant. Ça a sans doute joué (toute chose étant égale par ailleurs) Cancelara gagne ses courses de cette façon, quand il est arrivé en bas du dernier mont le scénario était prévisible, de toute façon ça prend un gagnant, un autre aurait gagné il y aurait une autre théorie, on n’en sort pas. Je me contente de regarder et d’apprécier, beau moment de télé ( en passant le signal de la télé belge est de grande qualité mieux que l’Espagne ou l’Italie).
    Muddler
    (Ce commentaire est plus à sa place ici, désolé)
    Rating: +6 (from 6 votes)

    0
    0
  5. Descente « full gaz » de Contador, mains aux cocottes… franchement j’aurai toujours du mal avec cette façon de faire.

    0
    0
  6. Pat

    @ Marco
    Gain de poids car les constructeurs pourrons faire une jante moins haute et plus mince!
    Oui, il est en partie vrais que la pression des pneus est un facteur.
    Par contre, je crois que c’est la chaleur dû au freinage combiné à la pression du pneu qui cause problème sur les roues en carbone clincher.
    Lors de long freinage la résine du carbone ramollie dû à la chaleur.

    0
    0
  7. schwartz patrick

    Pour le geste « déplacé » de Sagan, çà me fait sourire!
    1) Laurent, tu le trouves déplacé,et …
    2) Vélogessiens, çà ne manque pas d’humour …?
    Personnellement je ne le trouve pas trop déplacé, çà
    met un peu de vie sur le podium, il y en aurait eu un peu plus en cas de baffes de la part de la blonde, manque de courage ou de culot, les filles, si elles veulent jouer aux supergirls et faire la bise aux champions, elles n’ont qu’à assumer! mes soeurs n’ont
    pas été « sélectionnées » !!! (rire)
    c’est arrivé une fois, et puis basta,il s’est excusé,
    ce n’est pas dramatique !
    Perso, si je gagnais de telles courses, je me lacherais
    et plus d’une fois,le protocole (surtout sur le Tour avec Nanard)c’est d’une tristesse dans la répétition…
    Eh les filles !,si voulez me pincer les fesses, c’est
    quand vous voulez,je ne porterais pas plainte et ne serais pas vexé !!!

    0
    0
  8. schwartz patrick

    et si on savait tout ce qui se passe en coulisses? De
    beaux sportifs, de belles filles,restons humains …

    0
    0
  9. p'tit lucien

    En plus, grâce à Peter Sagan, elle est devenue célèbre maintenant:
    http://www.lalibre.be/sports/cyclisme/article/806947/pelotae-par-sagan-maja-a-pensa-le-gifler.html

    Avec un peu d’habileté, elle pourra facilement doubler ses prochains cachets de mannequin/hôtesse ! merci Peter, qu’on dit !

    0
    0
  10. Stéphane Joncas

     » L’avantage? Bien évidemment du côté des roues, dont les flancs n’auront plus à supporter les contraintes du freinage. Donc un allègement possible, avec des gains sensibles pour les roues carbone à pneus à prévoir.  »

    Et pourquoi seulement à pneus? Les bande de roulement des deux types de jantes, à pneu comme à boyau, pourrons bénéficier d’un allègement, quoique pas au point de compromettre la résistance aux impacts verticaux en amincissant à outrance les parois. Par ailleurs, la forme en « D » d’une jante à boyaux sera toujours plus légère que celle d’une jante à pneu (même dans un ensemble roue à disque) à laquelle il faut ajouter deux anneaux de retenue pour accrocher le pneu, tubeless ou non. Le reportage annonçant la mort du boyau publié il y a quelques semaines avait de quoi faire sourire.

    Le gros du gain est à mon sens l’efficacité de freinage surtout en conditions humides (on sait comment les roues carbones sont peu performantes dans ces conditions, mais celles en alu sont tout de même adéquates).

    Du reste, la conversion risque d’être longue car coûteuse pour tous ceux d’entre nous ayant déjà plusieurs paires de roues et de vélos avec lesquels ces innovations sont incompatibles.

    Parfois, je me demande si l’innovation est tellement au service de la performance comme de l’obsolescence programmée visant évidemment à faire augmenter la consommation et les chiffres de vente. Un bon exemple: les skis. Avant, il était possible d’acheter séparément ski, bottes et fixations. Maintenant, essayez de remplacer une seule de ces composantes sans que cela ne vous oblige à renouveler l’ensemble au complet.

    L’industrie de l’automobile l’a bien compris: votre voiture vous envoie des alarmes d’entretien vous obligeant à un diagnostic par un ordinateur spécialisé afin de vous obliger à retourner au concessionnaire. Mais les coûts d’entretien moyens des véhicules ont-ils vraiment diminué pour autant?

    On dirais que le monde du vélo se dirige tout droit vers les mêmes mécanismes de consommation. Bientôt, il vous sera impossible de remplacer certaines composantes sans devoir carrément changer de vélo. On ne veut plus vous permettre de réparer ou rafraîchir vos objets; on veut que vous les remplaciez plus souvent…

    SJ

    0
    0
  11. Stéphane Joncas

    AVIS AUX INTÉRESSÉS – DÉFI VÉLO MAG

    Le site de cyclomauricie.com est réouvert aux inscriptions pour la cyclo le Défi Vélo Mag, en passant.
    (depuis jeudi 15h30PM, heure du Québec). J’ai enfin réussi à avoir ma place…

    0
    0
  12. schwartz patrick

    OK avec toi Stéphane Joncas;
    c’est encore du bizzznesss !même chose avec les boîtiers de pédalier, chacun veut fabriquer son propre
    système (LOOK 695), on ne parle plus des fourches !
    Maintenant, à ce qu’il parait, les pneus en 25 sont plus performants que les 23, dixit TOP VELO!pourquoi pas mettre du 28 tout de suite ? Si les pros les utilisent c’est sûrement pour le confort, non ?Et où est l’aérodynamisme tant revendiqué ces derniers temps?
    Le pneu ou le boyau est le premier à entrer en contact avec l’air,non? Et les jantes hautes, profilées, je
    rigole, il est vrai que le vent de côté est aux abonnés
    absents!que du vent !
    D’un côté,on construit des cadres à 700gr, de l’autre
    on alourdit le tout avec du frein à disque et du dérailleur électrique, ouais, eh bien moi j’adore ce
    que j’ai, et si je sens que çà ne m’apporte rien,basta!

    0
    0

L’auteur de ce blog encourage tous les lecteurs à laisser un commentaire en réaction à l’article du jour, cela contribue à enrichir le propos. Vous pouvez contribuer à la qualité de ce site en utilisant un langage décent, poli et respectueux d’autrui, et en étant pertinent et concis envers le sujet traité. L’auteur peut modérer les commentaires, et se réserve le droit de censurer sans avertissement les commentaires considérés hors sujet, diffamatoires, irrespectueux d’autrui, portant atteinte à l’intégrité d’une personne ou encore haineux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.